Fraternité Matin n°17 116 – Vendredi 14 janvier 2022
32 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fraternité Matin n°17 116 – Vendredi 14 janvier 2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17 116 – Vendredi 14 janvier 2022

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 janvier 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Exrait

Décès de Lambert Amon-Tanoh
Hommage au fédérateur ! Vendredi 14 janvier 2022 / N° 17 116 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange.ci) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES P. 4 Covid-19 /Face à la hausse des cas
Ouattara exhorte les Ivoiriens
à se faire vaccinerP. 2 Le Chef de l’État a présidé, hier, une réunion du Conseil national de sécuritéPHOTO : DR Obsèques de Hadja FatimaPisciculture et production de tomate Bakayoko 11 milliards de FCfa Le couple présidentiel partage pour promouvoir des la douleur de la famille éplorée champions nationauP.x10P. 3 Paix, réconciliation et Enseignement supérieur et cohésion sociale recherche scientique Le dialogue politique docteurs seront 660 reprend jeudi prochainP. 3recrutésP.8
2
P olitique
Vendredi 14 janvier 2022
Conseil national de sécurité/ Lutte contre la Covid-19
Le Président Ouattara exhorte les populations à se faire vacciner
Une réunion du Conseil national de sécurité s’est tenue, hier, à Abidjan, sous la présidence du Chef de l‘État.
ace à la montée en«poursuivre la réalisation denées.Le second point à èche des cas de conta-l’ordre du jour de la réunion dutests rapides» au cours des mination à la Covid-19, rencontres qui mobilise du Conseil national de sécurité le Président de la Répu-monde. Par ailleurs, le Cns concernait la situation sécuri-ra,Fexhorte les populations vi-de vaccins, actuellement en membres du Conseil se ré-blique, Alassane Ouatta-a salué la grande quantité taire générale. A ce sujet, les vant en Côte d’Ivoire à se faire Côte d’Ivoire. Mieux, «le mi-jouissent de l’amélioration de vacciner. «Le Chef de l’État a nistère en charge de la Santé la sécurité, consécutive aux exhorté les populations vivant a également informé le Cns «grands moyens déployés» en Côte d’Ivoire au respect que le processus d’approvi-par le gouvernement au cours scrupuleux des gestes bar-de l’année écoulée, en vue desionnement se poursuit, avec rières, au dépistage systé-rendre davantage opération16,5 millions de doses reçus à -matique et à la vaccination ce jour ; ce qui permettra une nel l’outil de défense natio-an de lutter contre cette vaccination ininterrompue des nale. Par ailleurs, le ministre pandémie», indique le com-d’État, ministre de la Défense,populations, tout au long de muniqué qui a sanctionné la l’année 2022», révèle le com-a informé les membres du rencontre du Conseil national muniqué. Cns du « Plan de gestion pré-de sécurité (Cns) tenue, hier, Le ministère de la Santé a, visionnelle» de l’Armée qui, au Palais de la Présidence à par ailleurs, établi le bilan de in ne, devrait lui permettre Abidjan-Plateau. la campagne de vaccination, d’épouser les normes interna-Autre mesure adoptée, au en cours. «77 76 72 2 doses tionales en matière de sécu-cours de cette réunion: le Cns de vaccins ont été adminis-rité-défense. En outre, Téné La réunion du Conseil national de sécurité a porté sur deux sujets majeurs: la lutte contre la Covid-19 a instruit le ministre en charge trées, à la date du 11 janvier Birahima Ouattara a évoqué et la sécurisation du territoire national(PHOTO : PRÉSIDENCE) de la Santé, de l’Hygiène pu-2022, avec 2 271 771 per-le recrutement de 3 000 nou-blique et de la Couverture ma-sonnes ayant reçu les deux veaux soldats en formation, le Relativement au nombre qué par la 5e vague, la mon-Le nombre de décès connaît ladie universelle d’intensier doses. Dans le Grand Abidjan départ volontaire à la retraite croissant des cas positifs, le tée en puissance du variantune hausse signicative avec la sensibilisation de masse. qui représente 95% des cas de 1000 et la reconversion de département ministériel de la Omicron, dans plusieurs pays.38 décès enregistrés depuis Notamment relativement au de Covid-19, 55% des popu-1000 autres dans des fonc-Santé explique qu’à l’origine,En termes de statistiques, la le mois de décembre 2021 dépistage précoce, au res-lations cibles ont reçu la pre-tions de l’administration pu-il y a plusieurs facteurs : lescontre 9 en novembre », innote du Conseil national de -pect des mesure barrières mière dose et 34% sont tota-blique ivoirienne manifestations de masse, àsécurité a déploré le nombre dique le communiqué du Cns; et à la vaccination. Le Cns lement vaccinées», rapporte cause des fêtes de n d’an-croissant de personnes décé-qui ajoute que les personnes recommande également de le communiqué du Cns.MARCEL APPENA née, le contexte mondial mar-dées du fait de la Covid-19. « décédées n’étaient pas vacci-Communiqué du Conseil National de sécurité
e président de la République, Son Excel-lence Monsieur Alassane OUATIARA, a présidé, ce jeudi 13 janvier 2022, au Pa-L lais de la Présidence de la République, une réunion du Conseil National de Sé-curité (CNS).
L’ordre du jour a porté sur deux points :
1 -La situation sécuritaire générale;
2- L’évolution de la maladie à coronavirus 2019 (COVlD-19) en Côte d’Ivoire.
1 -AU TITRE DE LA SITUATION SECURI-TAIRE GENERALE
A la suite de la présentation faite par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil Natio-nal de Sécurité a noté, avec satisfaction, une amélioration de la situation sécuritaire en 2021, par rapport à 2020.
Cette amélioration de l’environnement sécu-ritaire est, notamment, due aux importants moyens engagés par le Gouvernement, au cours de l’année 202 1, en vue de rendre nos Forces de Défense et de Sécurité plus profes-sionnelles et mieux équipées, mais aussi aux opérations de sécurisation menées régulière-ment sur l’ensemble du territoire.
Dans ce contexte, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale a informé le Conseil National de Sécurité du bon déroulement de l’opération de sécurisation des fêtes de n d’an-née dénommée « Mirador 2021 », qui a mobilisé plus de 17 000 éléments de la Police, de la Gen-darmerie et des Armées. Ainsi, les patrouilles ef-fectuées par nos Forces, sur toute l’étendue du territoire, en vue de la sécurisation des lieux de culte, des espaces de réjouissance et des axes routiers, entre autres, ont permis aux popula-
tions de passer de paisibles fêtes de n d’année. Au regard de ces résultats satisfaisant obte-nus en 2021, le Président de la République a vivement félicité les Ministres en charge de la Défense et de la Sécurité ainsi que les Grands Commandements et l’ensemble des Forces de Défense et de Sécurité pour les efforts remar-quables déployés. Il les a, en outre, encouragés à poursuivre sur cette lancée.
Le Conseil National de Sécurité a, par ailleurs, été Informé par le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, de la mise en œuvre effective du plan de gestion prévisionnelle des effectifs des Armées. Ce plan, qui vise, à terme, la mise en conformité de notre Armée aux standards des Armées modernes, permettra de rajeunir les effectifs et d’équilibre la pyramide des grades. A cet égard, le Conseil National de Sécurité a été informé du recrutement et de la formation en cours de 3000 soldats, du départ volontaire à la retraite de 1000 sous-ofciers et de la reconver-sion de 1000 militaires dans des emplois de la Fonction Publique. Le Chef de l’Etat, qui s’est réjoui de cette initia-tive, a instruit, à ce titre, le Ministre en charge de la Défense à l’effet de s’assurer du bon dé-roulement de ce processus. Il a également ins-truit le Secrétaire Exécutif du Conseil National de Sécurité à l’effet de coordonner, dans les meilleurs délais, la nalisation de la Nouvelle Loi de Programmation Militaire et de la Nouvelle Loi de Programmation des Forces de Sécurité Intérieure.
2-AU TITRE DE L’EVOLUTION DE LA MALA-DIE À CORONAVIRUS 2019 (COVID-19) EN CÔTE D’IVOIRE
Le Ministre de la santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle a fait un point de situation sur l’évolution de la pandémie de COVlD-19 en Côte d’Ivoire. Ainsi :
-À la date du mercredi 12 janvier 2022, la Côte d’Ivoire dénombrait 78 258 cas conrmés de COVID-19 dont 71 257 guéris, 745 décès et 6 256 cas actifs ;
-Le nombre de nouveaux cas de COVID 19 enregistrés dans le pays connaît une hausse signicative depuis le 21 décembre 2021, avec en moyenne739 cas par jour. En effet le nombre de cas notiés en décembre 2021 est de 9 274 contre 427 en novembre 2021; - La moyenne du taux de positivité actuel est de 2,8%, après avoir été au-dessus du seuil d’alerte de 5%, sur la période du 21 au 31 dé-cembre 2021 ; -Le taux de guérison, qui est actuellement de 91%, traduit principalement la rapidité et la qua-lité de la prise en charge par les professionnels de santé ; -Le nombre de décès connaît une hausse si-gnicative avec 38 décès enregistrés depuis le début du mois de décembre 2021contre 9 en novembre de la même année. Par ailleurs, la quasi-totalité des personnes décédées n’étaient pas vaccinées.
En outre, le Ministre en charge de la santé a in-diqué que la ambée des cas positifs, observée ces derniers temps, est due à plusieurs facteurs, à savoir le contexte mondial actuel marqué par la 5e vague, la progression du variant Omicron dans plusieurs pays à travers le monde, y com-pris la Côte d’ivoire, et l’augmentation des ras-semblements et des interactions sociales, lors des festivités de n d’année. Au titre de la vaccination dans notre pays, le Ministre en charge de la Santé a porté à la connaissance du Conseil National de Sécurité que 7 776 722 doses de vaccins ont été admi-nistrées, à la date du 11 janvier 2022, avec 2 271 771 personnes ayant reçu les deux doses. Dans le Grand Abidjan qui représente 95% des cas de COVID-19, 55% des populations cibles
ont reçu la première dose et 34% sont totale-ment vaccinées. Le Ministre en charge de la Santé a également informé le Conseil National de Sécurité que le processus d’approvisionnement en vaccins se poursuit, avec 16,5 millions de doses reçues à ce jour; ce qui permettra une vaccination ininterrom-pue des populations, tout le long de l’année 2022. Le Conseil National de Sécurité, qui a noté, avec satisfaction, l’amélioration du taux de couver-ture vaccinale, a cependant instruit le Ministre en charge de la Santé à l’effet de prendre les dispositions nécessaires pour qu’au moins 70% des populations cibles soient vaccinées dans le Grand Abidjan, d’ici la n de l’année 2022, Par ailleurs, an de réduire l’impact de la reprise épidémique, le Conseil National de Sécurité a instruit le Ministre en charge de la Santé à l’effet d’intensier davantage la sensibilisation de masse sur le dépistage précoce de la CO-VID-19, le respect des mesures barrières et la vaccination, de poursuivre la réalisation des tests rapides antigéniques lors des grands ras-semblements et de renforcer le parc vaccinal,
Le Président de la République, au vu des ré-sultats atteints dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 dans notre pays, a réitéré ses fé-licitations au Premier Ministre, au Ministre en charge de la Santé ainsi qu’à tous les acteurs impliqués, et les a encouragés à poursuivre leurs efforts dans ce sens. Enn, le Chef de l’Etat a exhorté, à nouveau, les populations vivant en Côte d’Ivoire au respect scrupuleux des gestes barrières, au dépistage systématique et à la vaccination, an de lutter efcacement contre cette pandémie
Fait à Abidjan, le jeudi 13 janvier 2022
FIDÈLE SARASSORO MINISTRE, SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU CONSEIL NATIONAL DE SÉCURITÉ
Vendredi 14 janvier 2022
P olitique
3
Obsèques de Hadja Fatima Bakayoko Le couple présidentiel partage la douleur de la famille éplorée
La levée du corps de la petite sœur de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko a eu lieu, hier, à Ivosep de Treichville, en présence de nombreuses personnalités dont le Président Alassane Ouattara et son épouse.
a dépouille de Hadja Fatima Bakayoko Touré, décédée le 1er janvier, L à Istanbul, en Turquie, a été transférée, hier, à Séguéla. Le Président de la République Alassane Ouat-tara et son épouse Domi-nique Ouattara ont pris part, aux côtés de la famille éplo-rée, à la cérémonie ofcielle de levée du corps, à la salle Félix Houphouët-Boigny de l’Ivoire sépulture (Ivosep) de Treichville. Ce fut un moment plein d’émotions et de tris-tesse qui a aussi enregistré la présence du Premier mi-nistre Patrick Achi; du pré-sident du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio; de la quasi-totalité des membres du gouvernement, de nom-breux présidents d’institution, etc. Était également présent à ce triste rendez-vous, une forte délégation de son en-treprise, la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci). C’est d’ailleurs à juste titre qu’il a été permis à Ma-rie-Laure Ouattara, directrice des ressources humaines de ladite structure, de parta-ger le ressenti de la grande famille professionnelle de Hadja Fatima Bakayoko et leurs relations avec l’audi-toire. La gorge étreinte par la douleur, elle a fait savoir que cette grande dame qui a fait son entrée à la Lona-ci, le 15 mai 2000, était une collaboratrice d’une généro-sité exemplaire. C’est d’ail-leurs, précise-t-elle, cette qualité qui a amené la di-
a phase pratique de la cinquième étape du dialogue politique dé-L butera le 20 janvier. De sources concordantes, les différents partis politiques et les Ong de la société civile ayant acheminé les thèmes de référence, cette phase du dialogue politique sera remise sur les rails, le 20 janvier pro-chain. Avant que les autorités, les acteurs de la vie politique et de la société civile ne s’as-seyent autour de la table de discussion, c’est avec dé-termination que les dépar-tements ministériels concer-nés ont préparé les futures rencontres consécutives à ce processus.«Le gouver-nement reste concentré sur la feuille de route fixée par le Président de la République et
Le Chef de l’État, son épouse et des membres du gouvernement ont pris part à la levée du corps de l’illustre disparue.(PHOTOS : PORO DAGNOGO)
rection générale de l’entre-prise à porter son choix sur elle pour occuper le poste de chef du service social. « Comme si le poste avait été taillé sur mesure, ce fut la fusion entre Fatim et ses fonctions. Elle faisait corps avec sa mission, incarnait le social à la Lonaci », pré-cise-t-elle. Avant d’ajouter que la petite sœur de l’an-cien Premier ministre vi-vait intensément toutes les souffrances humaines de l’entreprise.« Hadja Fatim Bakayoko se jetait corps et âme sur chaque dossier, utilisant tous les moyens possibles afin de soulager, avec respect et dans la discrétion, l’agent qui était dans le besoin », s’est rap-
pelée Marie-Laure Ouattara. Comme c’est le cas lors de ce type de cérémonie, une prière est dite par un guide religieux en mémoire de la disparue. Prenant donc la parole, L’imam Abass Touré, membre du Conseil supé-rieur des imams, des mos-quées et des affaires isla-miques (Cosim) a, dans sa prêche, salué l’état d’esprit du Chef de l’État qui, malgré toutes les épreuves parvient à maintenir le cap. Pour l’Imam, les années 2020 et 2021 ont été très éprou-vantes pour le Président Ouattara et surtout pour la famille musulmane. Déjà le 17 mai 2020, énumère l’imam, la Côte d’Ivoire, le Président de la République
et la famille musulmane perdaient l’un de leurs il-lustres guides religieux en la personne du Cheikh Aïma Boikary Fofana. A suivi celui de Cheick Aïma Mamadou Traoré, le 13 avril 2021. Outre ces deux guides de la religion musulmane, L’imam Abass Touré a rappelé le rappel à Dieu, le 8 juillet 2020, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de celui de son successeur Hamed Bakayoko le 10 mai 2021. Non sans oublier les décès de l’ancien ministre de l’Intérieur et de la Sé-curité, Sidiki Diakité, le 23 octobre 2021 ; de Djéné-ba Gon Coulibaly épouse Okou, le 17 décembre 2021 et enn celui de Hadja Fati-
ma Bakayoko épouse Touré survenu, le 1er janvier à Is-tanbul. Face à toutes ces épreuves, le représentant du Cosim, Abass Touré, a tenu à com-muniquer sur l’attitude que le musulman devrait adop-ter. Selon lui, le dèle doit, premièrement, avoir une attitude et la conviction que la mort est une épreuve d’Al-lah. Ensuite, il doit faire des évocations en lui conant le moment. Enn, conseille-t-il, tout musulman pratiquant doit faire preuve de patience et d’endurance car« Dieu rétribue tous les patients et endurants ». Poursuivant, Abass Touré engage tous les musulmans à se souvenir que« c’est Dieu qui a donné
Paix, réconciliation et cohésion sociale Le dialogue politique reprend jeudi prochain également sur la préparationSurtout que, l’initiative émane de la phase opérationnelle»,adu Chef de l’État, lui-même.« précisé le porte-parole adjointOn ne peut pas remettre en du gouvernement, au cours decause cette décision du Chef la conférence de presse qu’il ade l’État d’aller au dialogue»,animée le 12 janvier, à la suitea-t-il précisé. du Conseil des ministres. AuDans tous les cas,«c’est par nom du gouvernement, Ma-sa volonté que le dialogue madou Touré a tenu à fairepolitique va se tenir dans des précisions et apporter desdes conditions sereines. Le éclairages sur le démarragegouvernement prépare dans du dialogue politique ; suitede meilleures conditions les à la sortie, le 5 janvier 2022,discussions qui s’inscriventdu Pdci-Rda et du Ppa-CI quidans le cadre du dialogue accusaient le gouvernementpolitique»,indiqué, par a-t-il d’accorder «peu d’impor-ailleurs, pour rassurer et tance» à ce processus, dont lamettre à l’aise tout le monde. cinquième phase a été ofciel-Aujourd’hui, c’est donc chose lement lancée par le Premierfaite. En outre, au lancement ministre Patrick Achi, le 16de cette phase, le 16 dé-décembre dernier, à la Prima-cembre 2021, le ministre de Pouvoir, opposition et société civile seront en concertation, le ture.Ces partis de l’opposition l’Intérieur et de la Sécurité, 20 janvier, dans le cadre du démarrage du dialogue politique. avaient également appelé les Vagondo Diomandé, avait té, l’organisation du dialogue donné l’assurance que l’État hautes autorités ivoiriennes à demandé aux acteurs de la politique. A ce propos, le mi-de Côte d’Ivoire prendra inscrire au registre de priori- vie politique et de la société nistre porte-parole adjoint a toutes ses responsabilités.
et que c’est lui qui a repris »an d’éviter de chercher des boucs émissaires en cas de décès. A sa suite, Mamadou Bakayoko, porte-parole de la famille, a traduit la reconnais-sance de la grande famille Bakayoko au Président de la République pour avoir fait des enfants de feu El Hadj Anliou Bakayoko, ses enfants. Il a proté de la même occasion pour informer qu’après la le-vée du corps, une lecture du coran aura lieu, aujourd’hui, à la grande mosquée de Sé-guéla. Vendredi à 16 heures, aura lieu l’inhumation suivie, dimanche, de la cérémonie . du septième jour, à Séguéla
HERVE ADOU
civile, de déposer les thèmes de référence, base des fu-tures discussions. Mais, selon un courrier du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Dioman-dé, initialement prévu le 17 décembre, le délai de dépôt des thèmes par les partis poli-tiques et les Ong de la société civile, avait été prorogé au 27 décembre 2021. «Pour garantir le caractère in-clusif du dialogue politique tel que voulu par le Président de la République, ai-je l’honneur de porter à votre connais-sance que le gouvernement a accédé à la requête de cer-tains partis politiques et orga-nisations de la société civile d’un nouveau délai, fixé dé-sormais au lundi 27 décembre . 2021», indique le courrier
MARCEL APPENA
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents