Fraternité Matin n°17091 - du mardi 14 décembre 2021
32 pages
Français

Fraternité Matin n°17091 - du mardi 14 décembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
32 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°17091 - du mardi 14 décembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 décembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Exrait

Pnd 2021 - 2025 Nialé Kaba instruit PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESles députésP. 4 Mardi 14 décembre 2021 / N° 17 091 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orange.ci) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € Journées de la Fonction publique
Le gouvernement veut accélérer la
modernisation de l’administratioPn. 2-3 La première édition a été lancée, hier Litiges fonciers Les éclairages de Bruno KonPpé. 8-9 PHOTOS : JOSÉPHINE KOUADIO Anne Ouloto, ministre de la Fonction publique etreédition du prix 1Galien Afrique de la Modernisation de l’administration. Can Cameroun 2022 Raymonde Goudou remet 4,7 milliards de F Cfa
pour la participation
ivoirienneP. 21
le prix de la meilleure
PHOTOt: DeRchnologie médicale P. 5
2
Nation
Mardi 14 décembre 2021
re 1édition des Journées de la Fonction publique Pour une relecture et une réadaptation des missions des administrations
Le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, au nom du Premier
e Président de la Répu-blique Alassane Ouatta-ra est engagé à rebâtir Ldministration perfor-l’administration publique ivoirienne, pour en faire une a mante et efcace au service du développement de la Côte d’Ivoire. Cela passe, entre autres par des réformes et la modernisation de l’État. C’est tout le sens de l’organisation de la première édition des Journées de la Fonction pu-blique, initiées par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’admi-nistration sous le thème «Le service public au cœur de la vie des populations». Lors de la cérémonie d’ouverture, qui a eu lieu, hier, à Treichville, le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du développe-ment rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, au nom du Pre-mier ministre Patrick Achi, s’est félicité de l’instauration de ces journées qui visent à porter un regard critique sur le chemin parcouru et ap-préhender les enjeux à venir avec une attention plus sou-tenue. A en croire le ministre d’État, malgré les nombreux acquis, l’action de l’adminis-tration publique et son mode de fonctionnement sont dé-criés par les usagers du ser-vice public et les acteurs du secteur privé. C’est pourquoi, a-t-il soutenu, «l’organisa-
ministre Patrick Achi, a ouvert les travaux de la première édition des Jfp.
Le ministre d’Etat Kobenan Kouassi Adjoumani (3e à partir de la droite) a félicité les premiers fonctionnaires décorés à la cérémonie d’ouverture des JFP 2021. (PHOTOS : JOSÉPHINE KOUADIO) tion, le rôle et les missions detenaire privilégié du monde Pour lui, pour atteindre ces nance impulsée par un État notre Fonction publique ainsides entreprises. Le ministre objectifs, il faudra nécessai- volontariste et proactif, qui que des administrations quiplanie, organise les secteursd’État Adjoumani Kobenan rement, d’une part, ériger le en sont l’image doivent êtreet les acteurs, les soutient àKouassi a aussi fait remar- développement du secteur repensés et adaptés à untravers les programmes de ré-privé, source de création de quer qu’au regard des impé- contexte économique et so-formes et d’investissements,richesse et d’emplois, en prio- ratifs et des exigences de la cial en pleine mutation et derapproche l’administration ettransformation structurelle de rité nationale sur tout le terri- plus en plus exigeant».l’économie, une attention plus les services publics des po-toire, et, d’autre part, mener Mieux appréhender les désaccrue devra être portée sur pulations. Et de préciser queune transformation de la gou- auxquels la Fonction publiquevernance de l’administration. c’est avec cette ambition fortela gouvernance administrative doit faire faceen faire le par- Cela, pour et économique. Une gouver-que le Président de la Répu-
blique a construit sa vision 2030, qui place l’homme au cœur du développement et son projet d’une ‘’Côte d’Ivoire Solidaire’’ fondé notamment sur la création de 8 millions d’emplois en plus d’ici 2030, diviser par deux la pauvreté en la ramenant à moins de 20%, pour changer le des-tin de millions de familles… «Le futur service public doit être plus agile, plus avisé sur le plan technologique, plus axé sur les données et plus centré sur l’humain. Notre Administration devra aussi jouer un rôle plus important, en matière de construction de la cohésion sociale, en étant un instrument de régu-lation veillant à l’égalité des chances entre les citoyens, à la lutte contre les inégalités sociales et à la protection des droits des citoyens et particu-lièrement des plus faibles», a souhaité le ministre d’État. Ajoutant qu’elle doit être en première ligne de l’engage-ment en faveur de la promo-tion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corrup-tion et des infractions assimi-lées. Plusieurs membres du gouvernement, ministres gou-verneurs de districts et an-ciens ministres de la Fonction publique ont également pris part à ce rendez-vous.FATOU SYLLA
L’appel de Moussa Sanogo pour une implication de tous es Journées de lamilliards aujourd’hui. On peutment insupportable de devoirgros facilitateur de la réalisa-Fonction publique se-tion de l’activité économique.donc considérer qu’il y a des signer une lettre en réponse ront meublées par desprogrès. En revanche, par à une requête qui date de six Il faut donc travailler pour tieLnt du 13 au 17 décembre.devrions atteindre? On peutsoit bonne, investir dans lesMalheureusement, ce sont panels pendant cetterapport à notre potentiel, at- mois. Je trouve cela inadmis-développer une politique de première édition qui sesible dans un pays moderne.teignons-nous ce que nous croissance économique qui La première journée, hier,toujours améliorer les chosesbons domaines, l’éducation,des choses qui arrivent. Il a enregistré la participation », a-t-il exposé au cours dufaut vivement que chacunles routes, avoir une gestion du ministre du Budget et du panel sur le thème « Regardsy mette du sien, les écartsbudgétaire efïcace, c’est-à-portefeuille de l’État, Mous- croisés sur l’apport du ser-de résultats que nous au-dire une dépense publique sa Sanogo, qui s’est félicité vice public dans la construc-rons, ce sont des problèmesoù un franc injecté sert ef-des progrès réalisés dans tion de la Côte d’Ivoire, ras-fectivement à créer quelquequotidiens pour nous tous l’administration ivoirienne. semblée et solidaire». A enen matière d’emploi pourchose de plus important que Toutefois, a-t-il soutenu, par croire le premier responsablece qui a été injectéla jeunesse, en matière de ». Mieux, rapport au potentiel, beau- du Budget et du portefeuillecréation de richesses éco-a-t-il assuré, «il s’agit d’avoir coup de marges de progres- de l’État, les marges de pro-nomiques et de facilitation une politique commerciale sion demeurent. Pour lui, «il gressions sont d’autant plusde remboursement de la forte en matière de part de est difcile d’avoir un pays nécessaires aujourd’hui quedette », a-t-il encouragé lesmarché au niveau internatio-fort, un pays grand, si vous la population et les besoins uns et les autres à plus d’ef-nal et travailler à avoir une re-n’avez pas une Fonction pu- s’accroissent vite, avec un forts dans l’exercice de leurlative stabilité des prix. C’est blique performante», capable niveau d’exigence des po- fonction. Ajoutant que pourtout cela qui permettra au de générer des services ef- pulations qui est de plus en réaliser ‘’une Côte d’Ivoire un certain nombre de biens.teur privé puisse atteindre lasecteur privé d’investir sans caces. «La Côte d’Ivoire estplus élevé et cela demande solidaire’’, il faut doubler le «Ce que le gouvernementplénitude des effets de sesdifïcultés, puisqu’il va avoir passée d’un budget de 3000revenu par tête des Ivoiriens,d’avoir beaucoup de res- actions, parce que l’adminis-doit faire, c’est de travailler une visibilité sur la rentabilité milliards au début des an-réduire de façon signicativesources et d’aller vite sur les tration, c’est plus les servicesd’arrache-pied pour créer les de ses investissements». nées 2010, à plus de 9000dossiers. «trouve totale- je la pauvreté, faciliter l’accès ànon marchands. C’est unconditions pour que le sec- F. SYLLA
Mardi 14 décembre 2021
Nation
3
Anne Ouloto :“ Notre objectif est d’accélérer la modernisation de notre administration ”
Anne Ouloto ambitionne de redorer l’image du fonctionnaire ivoirien.
n lui conant les rênes du ministère de la Fonc-tion publique et de la E Modernisation de l’ad-ministration (Mfpma), le Président de la République, Alassane Ouattara, et le Pre-mier ministre Patrick Achi ont engagé Anne-Désirée Ouloto à moderniser l’administration publique ivoirienne. Notam-ment à transformer qualitati-vement le service public, via ses ressources humaines, ses moyens et ses méthodes, en vue de satisfaire les at-tentes des populations. Pour Anne Ouloto, cet im-mense challenge impose une restructuration organisa-tionnelle et une digitalisation accrue des activités et des services de l’administration
publique. Cette mutation re-quiert également la trans-formation des animateurs et nécessite trois approches essentielles : la promotion du service public, la mise en lu-mière de l’impact de l’action publique et la reconnaissance des efforts ; et de l’engage-ment des fonctionnaires et agents de l’État. «Notre objectif premier au-jourd’hui, c’est d’accélérer la modernisation de notre administration et d’amener les fonctionnaires et agents de l’État à être capables de changer les paradigmes de son fonctionnement», a dit hier la ministre de la Fonction publique et de la Modernisa-tion de l’administration, à son tour de parole, à la tribune
Plusieurs membres du gouvernement ont marqué de leur présence l’ouverture des Jfp 2021.
de la cérémonie d’ouverture des Journées de la Fonction publique (Jfp) à la salle Ko-djo Ebouclé du Palais de la culture de Treichville. Cette première édition des Jfp, qui se tient du 13 au 17 décembre et qui a pour thème : «Le service public au cœur de la vie des populations», a pour principales articulations des panels, des visites de stands d’exposition, des ate-liers cliniques et des cérémo-nies d’hommage et de déco-ration d’agents et de pionniers de la Fonction publique. Ces Jfp, toujours selon Anne Ouloto, ont pour enjeux, entre autres de faire connaître la diversité des prestations de l’administration publique et de restaurer la conance et la
Après la cérémonie d’ouverture dans la matinée, la ministre Anne Ouloto a ouvert, dans l’après-midi, les stands d’exposition et les ateliers-cliniques dans les locaux de son département au Plateau.
complicité entre les Ivoiriens et le service public. L’atteinte de ces objectifs passe néces-sairement par une culture du résultat, de la performance et de la qualité. Le tout, dans un environnement de transpa-rence et de célérité. Les fonc-tionnaires et agents de l’État doivent, à leur tour, mettre en avant des valeurs porteuses de progrès. Ils doivent être professionnels, intègres et
dignes. «Fonctionnaires et agents de l’État, en notre qualité d’agents publics, il nous re-vient d’afïrmer et de mon-trer notre ïerté de servir, de la plus belle des manières, notre administration pu-blique, conformément au statut général de la Fonction publique», a recommandé la cheville ouvrière des Jfp à ses administrés. Avant de
conclure par cette exhortation : «Tel un sacerdoce, vous de-vez accueillir, informer, aider, servir, faciliter, soigner, édu-quer, sensibiliser avec em-pathie et professionnalisme l’usager client conformément aux instructions du Président de la République, qui veut d’une administration publique au service d’une Côte d’Ivoire solidaire». GERMAIN GABO
Les cinq lois de la gouvernance du service
public selon le Pr Ouraga Obou
egards croisés sur la contribution du service public à la construction de la Côte d’Ivoire ras-R semblée et solidaire». C’est le thème du panel inaugural des Jour-nées de la Fonction publique ouvertes, hier, par le ministre d’État, ministre de l’Agricul-ture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, au Palais de la culture de Treichville. Au nombre des quatre pané-listes conviés, le Pr Ouraga Obou a relevé d’emblée que le service public appelle à une double dénition aux sens matériel et organique. Il a expliqué qu’il y a cinq lois qui gouvernent le service public. Ce sont : la mutabi-lité, la continuité, l’égalité, la gratuité et la bonne gouver-nance du service public. La mutabilité, selon le conseiller du Président de
la République, «appelle à l’adaptation du service pu-blic. A Abidjan, le monopole du transport public est conïé à la Sotra. Aujourd’hui, cette entreprise n’arrive plus à combler nos besoins, on a recours au métro. C’est cela la mutabilité», a étayé Oura-ga Obou. Quant à la continuité, elle porte sur une activité sans interruption du service pu-blic. Même si le droit de grève est reconnu aux ac-teurs. Le service minimum y trouve alors tout son sens. L’égalité implique un accès pour tous au service public dans les mêmes conditions et en toute neutralité. L’on a droit au service public sans considération de l’opinion politique, de l’appartenance religieuse, etc. «En ce qui concerne la gratuité, elle est une carac-téristique du service public.
Cette approche est cepen-dant remise en cause par des théoriciens. Qui arguent qu’au fond, aucun service n’est gratuit de nos jours», a coné l’homme de droit. Avant d’ajouter que, pour ces derniers, «la gratuité ne fait plus partie des lois du service public». Pour nir, il y a la règle de la bonne gouvernance qui s’articule autour de trois points : la transparence, l’imputabilité et la sanction. «Pour que le service pu-blic contribue pleinement à la construction d’une Côte d’Ivoire rassemblée et solidaire, il faut que ces déïnitions soient bien ex-pliquées, que ce qui est ex-pliqué soit bien compris, et que ce qui est compris soit accepté», a conclu Ouraga Obou. G. GABO
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents