24 pages
Français

Gbich n°946 du 28/12/2017

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Gbich n°946 du 28/12/2017

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 décembre 2017
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo
année est quasiment terminée. Dans quelques jours, 2017 sera un souvenir. Chacun à son niveau comLme les soldats qui ont perçu 12 millions FCFA, ont a été marqué, d’une façon ou d’une autre, par ces douze mois qui viennent de s’écouler. Certains, souri. D’autres ont pleuré, comme Ballon Fatchê à cause de l’élimination de la Côte d’Ivoire pour le Mondial 2018. Ou encore les producteurs qui ont vu le prix du cacao chuter de 1 100 à 700 FCFA. Vraie galère. Mais, ainsi va la vie !
Comme toujours, la dernière semaine de l’année est celle des fêtes. De la nuit de Noël (24 - 25 décembre) à la Saint Sylvestre (31 décembre), c’est gâté ! Chacun y va à sa ma-nière, pour accueillir la nouvelle année. Généralement, on tombe dans les excès. On dépense beaucoup. Et on se dé-pense beaucoup. L’argent, l’énergie, la fin de l’année est la
Gbich! est une publication de Gbich! Editions. Sarl au capital de 5 000 000 F CFA. FONDATEURS: Zohoré Lassane et Illary Simplice Directeur de Publication :Zohoré Lassane Gérance :MS Inter •Rédacteur en chef :Illary Simplice ( 07 71 07 80) • Responsable commercial :Apoutri S. (07 76 21 34) Siège social :Koumassi Remblai non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109 •Tél :21 56 47 20 / 21 36 03 54 / Fax :21 56 51 69 •Adresse : 10 B.P. 399 Abidjan 10 • Dépôt Légal : n° 4657 du 22 avril 1999 • Impression :SNPECI•Distribution :Edipresse : 20 37 18 60 / 20 37 17 67 Recépissé n°69/D du 04 août 1998 du Procureur de la République • Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire • TIRAGE : 11.250 EXEMPLAIRES
22
Fêtons en Prudencia ! période des largesses jamais constatées. C’est la voitures, en ville ou en campagne, dans les parties de beu-RMK magie de décembre. Ceux qui lèvent le coude verie ou de bouffe, ou bien quand on se retrouve avec le vont à fond la caisse. Ceux qui adorent la petit pompier ou la copine… il faut faire en Prudencia. A bouffe ne s’en privent pas du tout. Ceux qui volent (mal- tous les niveaux, la Prudencia doit être le guide. C’est un heureusement) redoublent d’ardeur, parce qu’ils doivent réflexe dont les conséquences sont positives à tous aussi fêter. L’Etat également met les bouchées doubles, pour égards. assurer la sécurité des personnes et des biens. Evitons de conduire en état d’ivresse ! N’exagérons pas Face à la ferveur des fêtes, combien d’entre nous gardent à dans nos parties de détente ! La vie est courte, il ne faut l’esprit que la vie continue après décembre? Combien se donc pas la raccourcir. Restons sobres et zen pour voir souviennent de ce que janvier est difficile ? Combien ont 2018 et travailler à ce que ce soit une année accom-conscience de ce que ‘’Ton janvier dépend de ton décem- plie ! Une année où les voyants seront au vert, pour bre’’? Après la fête, c’est la défaite. Y a pas débat. N’y a-t-il l’épanouissement de tous les Ivoiriens. Bonne année donc pas lieu de soulever le débat sur percevoir son salaire 2018 à tous ! Paix chez vous et soyez en bonne santé de décembre avant ou après les fêtes ? A chacun d’y réflé- ! Comme notre Rédacteur en chef, Simplice Illary, chir ! Pour l’heure, il est important pour tous que les cris, qui, après un séjour à l’hôpital, a retrouvé ses sen-les armes, les pleurs soient évités en cette période de fêtes. sations. La fête, c’est la joie. Raison pour laquelle au volant de nos RMK
Akon redonne le sourire aux enfants à Yopougon Education travaux de 15 salles de classe qu’ils y ont construites. Il faut dire Akon et Samba que ces classes accueillent déjà une centaine d’élèves. Mais dès Batchilly ont apporté la rentrée prochaine, dit-on, ce sont 300 élèves au total qui y leur soutien aux seront accueillis. Ces salles seront aussi équipées d’ordina-enfants de la Zone teurs. Mais selon les deux promoteurs, 100 ordinateurs ont déjà industrielle Micao été distribués. Le coût total de ces salles de classe est estimé à 300 millions de FCFA . “C’est une action sociale qui vise à la pro-motion de l’éducation et à l’épanouissement des enfants et des jeunes en Afrique, tout en contribuant à propager l’électrifica-tion avec l’énergie renouvelable”, a déclaré Akon. “En Côte d’Ivoire, selon les chiffes officiels, il y a 11 mille écoles qui ne sont pas électrifiées. Nous allons trouver des solutions à cette situation”, a ajouté pour sa part Samba Batchilly. A la Zone Industrielle Micao, les élèves pourront, en plus des cours classiques, et de l’apprentissage des nouvelles technolo-gies, avec la mise à la disposition des ordinateurs, pratiquer le La star sénégalaise du rap, Akon et l’homme d’affaires Samba sport, notamment le handball et le basket-ball. Soulignons que Batchilly, Pdg de Solectra ont entrepris depuis quelques temps la Fondation Children Of Africa de Mme Dominique Ouattara de redonner le sourire aux Africains à travers leur projet com-et le ministère de l’Education nationale ont apporté un appui mun sur les énergies renouvelables à moindre coût. Le samedi moral et logistique au projet de Solectra. 23 décembre dernier, les deux hommes étaient à la zone indus-trielle de Yopougon Micao où ils ont redonné le sourire aux en-JFK fants de cette Zone. Akon et Samba Batchilly ont visité les

N° 946 du 28 au décembre 2017 au 03 janvier 2018