GO Magazine n°827 - du 29 juillet au 04 aout 2020

-

Français
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

GO Magazine n°827 - du 29 juillet au 04 aout 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 juillet 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 50 Mo
Signaler un problème

Go mag 827.qxp_Mise en page 1 28/07/2020 17:31 Page1Go mag 827.qxp_Mise en page 1 28/07/2020 17:31 Page2
Par Nina Kra
Chères lectrices, chers lecteurs, partagez vos émotions et vos expériences de la vie à travers cette rubrique.
Contact : GO MAGAZINE “LES COuPS DE LA VIE”, 10 BP 399 ABIDJAN 10 /redaction@gomagazine.ci ou
apme pelez directement M Ouattara Anzata au 07 93 56 36.
Il y a au ssi
l’hépatite…
l’heure où la covid-19 fait plus de 16
millions de contaminés avec plus de
654.000 décès, tous les regards sontA forcément focalisés sur cette
pandémie qui continue de faire trembler le monde en
dépit des mesures de riposte prises çà et là.
Cependant, cette triste réalité ne doit pas faire
oublier ces maladies virales qui tuent en silence de
millions de personnes par an. Parmi ces
maladies, figure l’hépatite. Et l’Organisation
mondiale de la Santé le sait. Elle qui célèbre le 28
juillet de chaque année la Journée mondiale
contre l’hépatite pour faire mieux connaître
l’hépatite virale, cette inflammation du foie à
l’origine de différentes pathologies, dont le cancer
du foie. C’est aussi pour cela que notre rubrique
‘’Espace santé’’, a consacré ses colonnes aux
causes, symptômes et traitement de cette
maladie. Je vous donnerai tout de même quelques
informations sur la maladie. Car il faut savoir qu’il
existe cinq grandes souches d’hépatovirus : A, B,
C, D et E. Ensemble, l’hépatite B et l’hépatite C
sont les causes de mortalité les plus fréquentes,
avec 1,4 million de décès chaque année. Au fort
de la pandémie de Covid-19, l’hépatite virale
continue à causer la mort de milliers de
personnes chaque jour.
Dans le monde, ce sont 325 millions de
personnes qui sont atteintes d’hépatite virale B ou
C. Plus d’un million de personnes décèdent par
an de cette maladie. L’hépatite A et B ont le
même mode de contamination lié à l’hygiène de
vie, aux conditions de propreté…. L’hépatite B
et l’hépatite C sont délicates. Ce sont des
maladies liées à nos vies quotidiennes parce que le
virus se trouve dans le sang, dans les liquides
biologiques (sécrétions vaginales, lait maternel,
sperme, salive). L’hépatite B qui est la plus
répandue a le plus de facteur de risques. En Côte
d'Ivoire, l'infection chronique par les virus de
l'hépatite B et C représente la principale cause
de cirrhose.
L'absence de couverture maladie universelle
rend le traitement inaccessible à tous.
Cependant depuis janvier 2012, le traitement des
hépatites virales est disponible dans les 3 CHu
d'Abidjan de manière gratuite. Le ministre de la
Santé Aka Aouélé avait d’ailleurs rappelé que le
vaccin contre l’hépatite B est gratuit et doit être
administré de préférence dans les 24 heures
après la naissance pour plus d’efficacité. La
nonobservation de cette mesure par les parents est
assortie d’une amende de 50 000 à 300 000 FCFA.
Si l’hépatite B est considérée comme une
maladie chronique, des médicaments efficaces
existent qui empêchent les complications dont la
cirrhose et le cancer du foie. Quant à l’hépatite
C, elle se guérit, mais a un coût qui reste encore
très élevé et varie entre 200 et 265.000FCFA par
mois pour un traitement qui dure 3 mois. une
situation à la base de nombreux décès. L’un des
moyens efficaces de prévenir l’hépatite B et C,
c’est le dépistage. On ne le dira jamais assez, à
la faveur de cette Journée mondiale contre
l’hépatite, il faut se faire dépister pour envisager un
avenir sans hépatite comme le souhaite
l’Organisation mondiale de la Santé.
2 www.gomagazineci.com Go Magazine ! N°827 du 29 juillet au 4 août 2020
Vo u s vo u le vo ir Lu cifer ?
Vene che Tata Roe
on oncle Aubert est quelqu’un de Mais dès qu’il avait le dos tourné, elle était plus l’a porté sur ses épaules et a couru à la clinique.
bien. C’est le frère cadet de notre que désagréable. Mais, l’oncle Aubert ne s’en Le médecin a détecté une anémie sévère et un
père. Lorsque ce dernier est dé- doutait pas. Il nous traitait comme ses propres palu aigu. La maladie avait atteint un stade cri-M cédé, l’oncle nous a pris sous son enfants. Il s’assurait que nous ne manquions de tique. Malgré les tentatives des soignants pour
aile, mon frère Lago et moi. rien. le rattraper, mon frère n’a pas survécu. J’avais
dix ans. Mais déjà à cette époque, je m’étais
L’oncle Aubert a trois enfants. Il nous répète, à Cependant, depuis qu’il a la gestion des entre- juré de venger la mort de mon frère. Pour moi,
longueur de journée, qu’il doit tout à notre prises de notre père, il est de moins en moins
tante Rose est coupable. Elle l’a laissé sans soin,
père, décédé d’une crise cardiaque, il y a 37 ans. présent à la maison. En conséquence, notre
pendant que mon oncle était absent. Lorsqu’il
A l’époque Lago et moi avions respectivement supplice ne faisait que croitre. Son épouse nous a appris la nouvelle du décès, toute affaire
ces7 et 5 ans. Mon père et ma mère étaient sépa- menait la vie dure. Elle nous faisait faire le
mésante, il est rentré.
rés. Et nous vivions avec notre père. A sa mort, nage à longueur de journée. Quand nous
pleunotre mère a voulu nous avoir sous sa garde, rions la mort la notre père qui nous avait Tante Rose versait des larmes de crocodile. Elle
mais l’oncle Aubert a refusé. Pour lui, elle a re- abandonné aux mains cette femme au cœur de soutenait qu’elle avait fait tout ce qui est
hufait sa vie avec un autre homme avec qui elle a pierre, elle nous disait qu’elle n’en était pas res- mainement possible, mais Lago n’a pas répondu
d’autres enfants. Nous avoir, en plus, sous sa ponsable. Elle nous accusait, au contraire, aux traitements. Le voisin n’a pas trouvé
amuresponsabilité serait une charge de trop pour d’être des sorciers qui avaient tué leur propre sant le jeu de scène de cette femme. Moi, je n’ai
elle. Il est donc de son devoir, en tant que frère père pour prendre des galons dans une confré- pas osé la contrarier, mais j’étais plein de rage.
du défunt, de veiller sur nous. Cette décision rie imaginaire. A peine nous donnait-elle à Alors, le voisin s’est chargé de faire un compte
nous rendait heureux parce que nous ne manger. Nous n’avions pas droit aux goûters rendu complet à mon oncle. Son épouse a nié
connaissions pas vraiment notre mère pour contrairement à ses enfants. Nos meilleurs mo- les faits. L’oncle Aubert a choisi de croire en la
n’avoir pas vécu avec elle. Elle est partie quand ments, c’était quand notre oncle était à la mai- version de sa femme, et on en est resté là. Je
j’avais 1 an. son. Il veillait tellement bien sur nous que sa suis resté tout seul. Elle me détestait encore
femme n’avait aucun espace pour déployer sa plus, car elle savait que je lui en voulais pour la
L’oncle Aubert s’est toujours montré
bienveilméchanceté. mort de mon frère.
lant avec nous. Son épouse l’était moins ou pas
du tout. Elle n’acceptait pas de voir des étran- L’oncle Aubert était en déplacement hors du A l’âge de 15ans, j’ai quitté la maison pour la
gers s’introduire dans sa famille. Elle estimait pays. Durant une semaine, Lago se tordait de rue. Malgré les difficultés, je m’y sentais très
que notre place était auprès de notre mère ou douleurs, il souffrait terriblement. Il vomissait bien. Mon oncle voulait que je retourne à la
au village, chez nos grands parents. Son mari, et déféquait sur lui. J’ai appelé tante Rose à maison, mais j’ai refusé. J’ai fait des choses pas
lui, avait pris sa décision. Qu’elle le veuille ou l’aide, mais elle nous a royalement ignorés. très catholiques pour m’en sortir dans la rue.
pas, ses neveux vivraient désormais sous son Mon frère était brulant de fièvre. Il a perdu J’ai été pris en charge par une ONG qui a pour
toit. Soit elle acceptait de les accueillir, soit elle connaissance sous mes yeux. Instinctivement, objet la réinsertion des enfants dans la société.
s’en allait. Sa fermeté a fait reculer sa je suis rentré chez le voisin qui m’a suivi Je ne cesserai de leur dire merci. Le chemin a
femme, qui a fait contre fortune bon pour voir le malade. Pendant ce temps, été laborieux. Quand j’y pense, j’ai les larmes
cœur. Et nous avons intégré la maison la femme de mon oncle était occupée aux yeux. J’ai été homosexuel. J’ai volé, j’ai
de notre oncle, censeur dans un lycée. à faire la cuisine, comme si tout était mendié. Aujourd’hui, j’ai 42 ans, je suis marié
Désormais, il avait notre garde et normal. D’ailleurs, elle était en colère et père de trois adorables filles. J’excelle dans
la gestion des biens de notre contre moi parce que j’avais sollicité l’import-export. J’ai une belle vie.
père  : deux magasins de de l’aide extérieure. Le voisin lui a
Vous êtes curieux de savoir ce que sont devenuspièces détachées et un répondu que l’heure n’était pas
mon oncle et sa femme ? Eh bien, tonton vit
garage moderne. Il a aux querelles de clocher. Il y avait
chez moi. Il a su trop tard qui était réellement
aussi mis la main sur sa une urgence qui nécessitait
son épouse. Il a perdu tous les biens de papa. Il
maison et son véhicule notre attention à tous.
est aujourd’hui retraité et malade du cœur.
de type 4x4.
Et là, la tante a poussé le cy- Tante Rose vit chez ses parents à Abobo. Par
Les affaires de notre père nisme à l’extrême. Elle a exigé deux fois, elle est passée chez moi
étaient prospères lorsque que je nettoie d’abord les vo- pour, selon elle, demander
parDieu l’a rappelé à lui. En pos- missures et les selles de mon don. J’ai refusé de la recevoir.
session de tous ses biens, la frère avant de le conduire à A travers la camera de
surveilvie de mon oncle a, brutale- l’hôpital. Le voisin était si lance, j’ai pu constater avec
ment, changé. Son épouse écœuré qu’il a saisi Lago, joie qu’elle paie pour sa
méappréciait le confort que chanceté et la mort de mon
ses biens lui procuraient frère Lago. Elle fait peine à voir.
mais, elle ne voulait pas de J’ai appris qu’elle est très
manous. La vie chez l’oncle fut lade : un cancer du colon. Je
laborieuse. Sa femme était n’ai aucune compassion pour
d’une hypocrisie perni- elle. Au contraire, je suis
heucieuse. En présence de son reux qu’elle souffre…
mari, elle avait le visage
Jules
d’un ange à notre égard.