Le Quotidien Numérique d’Afrique n°1450 – Du jeudi 21 mai 2020

-

Presse
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Quotidien Numérique d’Afrique n°1450 – Du jeudi 21 mai 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 mai 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
Signaler un problème

Burkina Faso : Le Premier
ministre répond aux
préoccupations des députés sur
Page 12la lutte contre le terrorisme
Politique - Science - Education- Société- Economie-Technologies
du jeudi 21 mai 2020
7 jrs/7
02 BP 5805 Ouagadougou 02 Tél: +226 76 60 97 21/ +226 25 41 10 00 BURKINA FASO Téléchargeable Prix : 0,30 €/200 FCFAN°1450
Madagascar : l’UA veut collaborer avec le pays
pour des tests cliniques du Covid-Organics
Page 5
Cameroun : L’archevêque
de Douala présente sa
« potion miracle » contre
Page 7le coronavirus
Le Quotidien Numérique
d’ Afrique
www.quotidiennumerique.com Autorisation ofcielle n°1699/2017/CAO/TGI.OUA/P.F. Politique -Science - Education- Société- Economie-Technologies
AFRIQUE
Covid-19 : L’OMS inquiet du risque
d’augmentation de l’insécurité alimentaire
Le Dr Matshidisco Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, estime que les mesures de restriction
pourraient aggraver la crise alimentaire sur le continent
’Organisation mondiale l’OMS pour l’Afrique, la maladie com. En efet, les importations
de la Santé (OMS) a survient sur le continent au alimentaires, le transport et la L
exprimé le 18 mai 2020 moment où prédominent des production agricole ont tous été
son inquiétude quant à l’impact niveaux inquiétants de faim et entravés par une combinaison de
que pourrait avoir la pandémie de sous-alimentation. Pour elle, mesures mises en place tel que
du Covid-19 sur la sécurité la situation pourrait s’aggraver le confnement, les restrictions
alimentaire. en ce sens que le virus menace de voyage et la distanciation
les moyens de subsistance et les physique. Les ménage à faible
Avant la survenue du nouveau
économies des ménages. « La faim revenu et les travailleurs de
coronavirus (COVID-19), le
et la malnutrition accroissent la l’économie informelle sont les
continent africain faisait déjà face
vulnérabilité aux maladies, ce qui premiers à ressentir le poids de ces
à un certain nombre de difculté
pourrait avoir des conséquences restrictions au regard de la perte
dont l’insécurité alimentaire qui
de grande ampleur si l’on ne de leurs moyens de subsistance et
pourrait s’aggraver, a en croire
remédie pas à la situation de de leur incapacité à accéder aux
l’Organisation mondiale de la
manière adéquate » poursuit- marchés.
santé. Selon le Dr Matshidisco
elle selon lejournaldeBrazza.
Moeti, directrice régionale de Même les ménages qui avaient
La suite à la page 3
Quotidien numérique d’Afrique n°1450 du jeudi 21 mai 2020Page 2 OTC MEDIA GROUPE