Fraternité Matin n°16580 - Mardi 24 mars 2020

-

Presse
40 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16580 - Mardi 24 mars 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 mars 2020
Langue Français
Signaler un problème
Mardi 24 mars 2020 / N° 16 580 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Face à la pandémie du coronavirus
Le Président de la République s’est adressé, hier, à la nation.Il a notamment appelé chaque Ivoirien à la responsabilité, au civisme et à la discipline. Il a également annoncé 8 mesures fortes
Ouattara décrète l’état d’urgence2 - 3 P. Instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 h du matin Régulation des transports interurbains, intercommunaux, intra-communaux Interdiction des déplacements non autorisés entre Abidjan et l’intérieur du pays ConInement progressif des populations par aire géographique, en fonction de l’évolution de la maladie Fermeture de tous les maquis et restaurants
2
Nation
Mardi 24 mars 2020
Face à la pandémie de la maladie à coronavirus (Covid-19) Ouattara décrète l’état d’urgence Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, s’est adressé, hier, à ses compatriotes. Il a annoncé de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Mes chers compatriotes,secondaire et supérieur Chers amis depour une période de 30 la Côte d’Ivoire,jours ; - la fermeture des boîtes Depuis décembre 2019, le de nuit, des cinémas et des monde entier est confronté lieux de spectacle ; à une pandémie sans pré-- La gratuité totale du dia-cédent liée au coronavirusgnostic et de la prise en (COVID-19). Cette pandé-charge de tous les cas sus-mie frappe tout le monde,pects et confirmés de CO-sans distinction de race, VID-19. d’âge ou de religion. CetteCes mesures ont été com-maladie peut être mortelle. plétées par la fermeture Le COVID-19 est extrê- des frontières terrestres, mement contagieux et semaritimes et aériennes à propage rapidement, au tout trafic de personnes, le contact ou en étant simple-dimanche 22 mars 2020 à ment à proximité d’une per- minuit. sonne atteinte. A ce jour, plus de 340.000Mes chers compatriotes, personnes sont infectées dans le monde et près deMalheureusement la pan-15.000 décès ont été enre- démie du coronavirus conti-gistrés à cause du CORO-nue de progresser. NAVIRUS. Afin d’éviter la propaga-Je m’incline devant la mé- tion de cette maladie dans moire de toutes les vic- notre pays, il est impérieux times décédées à travers led’adopter les bonnes pra-monde. tiques et de mettre en ap-plication les mesures de Mes chers compatriotes,prévention recommandées par le Ministère de la Santé Notre pays n’est malheu-et de l’hygiène Publique et reusement pas épargné l’Organisation Mondiale de puisque, entre le 11 et lela Santé, à savoir : 22 mars 2020, vingt-cinq (25) cas confirmés de CO-- Se laver fréquemment et VID-19 ont été enregistrés soigneusement les mains à en Côtel’eau et au savon ou avec d’Ivoire. une solution hydro-alcoo-lique ; A ce jour, même si notre - Tousser ou éternuer dans pays n’a pas connu dele creux du coude ou dans perte en vie humaine, ce un mouchoir et le jeter im-bilan reste médiatement ; trop élevé au regard des - Saluer sans se serrer la mesures que nous avons main, sans accolades et prises.SEM. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire.sans embrassades ; En effet, le Gouvernement,- Respecter une distance avec l’appui de l’Organisa-d’au moins un mètre entre gence) et du Service desété mis en place et tient des rité extraordinaire au coursnelles dans le cadre de la tion Mondiale de la Santéles personnes ; Maladiesréunions hebdomadaires,lutte contre cette pandémie. duquel, nous avons, sur (OMS), a mis en place un- Éviter les rassemblements la base des recommanda-plan de réplique axé sur de plus de 50 personnes. tions du Comité de veille, C’est ensemble, dans l’union, la solidarité et la surveillance épidémiolo-Ce sont des gestes simples pris 13 mesures complé-gique et biologique, la préqui peuvent sauver- mais mentaires en vue de limiter la discipline que nous sortirons de cette crise vention, la prise en charge des vies : la vie de chacun la propagation des malades éventuels,d’entre nous, la vie des per-du Coronavirus dans notre l’information et la sensibili-sanitaire à laquelle nous devons faire face.sonnes que nous aimons, pays, notamment : sation des populations sur la vie de nos voisins, de nos - la suspension de l’entrée le respect des mesures deJ’adresse mes encouragements à l’ensemblecollègues. en Côte d’Ivoire des voya-prévention du COVID-19. Je veux donc appe-geurs non ivoiriens en pro-des acteurs impliqués dans la lutte contrevenance des pays ayant Ce plan de réplique a étéler chaque Ivoirienne et adopté en Conseil des Mi-chaque Ivoirien, chaque plus de 100 cas confirmés la pandémie Covid-19, en particulierde maladie à coronavirus nistres, le mercredi 4 marshabitant de la Côte d’Ivoire 2020. à la responsabilité, au ci-(COVID-19) ; le personnel médical à qui je rends- la mise en quarantaine Un comité de veille présidévisme et à la discipline. par le Ministre de la Santé Protégeons-nous et proté-des cas suspects et des et de l’Hygiène Publique et geons les autres. hommage pour son dévouement. contacts des malades dans composé de l’Institut Natio-Stoppons la propagation du les centres réquisitionnés nal d’Hygiène Publique, decoronavirus en étant disci-par l’Etat ; l’Institut Pasteur de Côteplinés et en appliquant les Infectieuses et Tropicales pour coordonner les orien-J’ai moi-même présidé, le- la fermeture de tous les d’Ivoire, du SAMU (le Serde prévention.- mesures du Centre Hospitalier Uni-tations stratégiques ainsilundi 16 mars dernier, unétablissements d’enseigne-vice d’Aide Médicale d’Ur-versitaire de Treichville, aque les actions opération-Conseil National de Sécu- ment préscolaire, primaire,
Mardi 24 mars 2020
Chères soeurs, chers frères, Dans cette lutte que nous menons contre la propaga-tion du COVID-19, notre principal ennemi sera l’in-discipline et le non-respect des consignes de préven-tion. Oui, le manque de dis-cipline nous met en danger et met en danger les autres. Je voudrais, à cet égard, condamner les actes d’in-discipline et les cas d’ex-ception qui ont perturbé le démarrage des opérations de mise en quarantaine, à l’INJS, des ressortissants ivoiriens et des résidents permanents non ivoiriens à leur entrée sur le territoire ivoirien. Je voudrais réaffirmer que nous sommes tous égaux devant la loi et devant la maladie. Par conséquent, je n’accepterai pas que cela se produise à nouveau. J’exhorte toutes les forces vives de la Nation : les chefs traditionnels, les guides religieux, les leaders politiques, les élus, les ar-tistes, les sportifs, les pro-fessionnels des médias et tous les autres membres de la société civile à se joindre au Gouvernement pour l’in-formation et la sensibilisa-tion de nos populations. Nous devons être unis face à cette maladie en renfor-çant la sensibilisation au-tour de nous, auprès de nos enfants, de nos familles, de nos amis.
Mes chers compatriotes, Le Gouvernement et moi-même suivons avec une attention particulière l’évo-lution de la situation dans notre pays. Nous restons fermement engagés à mobiliser tous les moyens pour venir à bout de cette terrible pan-démie. Ainsi, face à la progression de la pandémie dans notre pays, j’ai décidé de renfor-cer les dispositions déjà en vigueur. C’est pourquoi, je déclare l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire na-tional, conformément à la loi n°59-231 du 7 novembre 1959. Des mesures ad-ditionnelles seront prises pour renforcer le dispositif de prévention mis en place par le Conseil National de Sécurité. Toutes ces dispo-sitions ont fait l’objet d’un décret que je viens de si-gner aujourd’hui-même. Il s’agit de :
1- La fermeture de tous les maquis et restaurants à compter de ce lundi 23 mars 2020 à minuit, après celle des bars, des boîtes de nuit, des cinémas et des lieux de spectacle ;
2-L’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 h du matin, à compter du mardi 24 mars ;
3-régulation des trans La -
Nation
capacités des industries pharmaceutiques, des la-boratoires et des structures de diagnostic et de prise en charge sur l’ensemble du territoire national ;
7-détection précoce, la La prise en charge rapide et l’isolement en toute confi-dentialité des malades ;
8- La mise en place d’un centre d’appels dédié au Covid-19 et d’un système d’alerte et de suivi utilisant,
J’exhorte chacune et chacun
d’entre vous, encore une fois,
à respecter scrupuleusement
toutes les mesures de prévention
prises par le gouvernement.
Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !
C’est un appel à l’union sacrée que je veux lancer, pour sauver nos vies, pour sauver notre chère Côte d’Ivoire. C’est ensemble, dans l’union, la solidarité et la discipline que nous sorti-rons de cette crise sanitaire à laquelle nous devons faire face. J’adresse mes encoura-gements à l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre la pandémie COVID-19, en particulier le personnel médical à qui je rends hommage pour son dévouement.
ports interurbains, inter-communaux, intra-commu-naux et l’interdiction des déplacements non autori-sés entre Abidjan et l’inté-rieur du pays;
4-Le confinement progres-sif des populations par aire géographique, en fonction de l’évolution de la pandé-mie ;
5- La création de couloirs humanitaires pour venir en aide aux personnes ou aux communautés ayant un be-soin urgent d’assistance ;
6- Le renforcement des
notamment, les nouvelles technologies de l’informa-tion et de la communication; Je demande aux forces de sécurité de faire appliquer strictement ces mesures en vue de protéger les popula-tions, dans le souci d’éviter la propagation du corona-virus dans notre pays. J’ai aussi instruit le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en vue de donner des suites judiciaires au non-respect de ces me-sures et à la diffusion de fausses informations. Par ailleurs, nous allons renforcer le dispositif opé-rationnel de prévention et de prise en charge de la
3
maladie à travers un planpact économique et finanles Ordres- Tradipraticiens, de riposte national, d’uncier, en concertation avecProfessionnels et les Syn-montant de 95 milliards 880 le secteur privé, en vue de dicats, les Opérateurs millions de F CFA, qui vise soutenir notre outil écono- Economiques ainsi que la à briser la chaîne de trans-mique et soulager les popu-société civile à s’impliquer mission de la maladie, à ga- lations. activement dans la mise en rantir la meilleure prise en oeuvre de ces dispositions. charge des malades, à iso-Mes chers compatriotes,J’exhorte chacune et cha-ler et à suivre les personnesC’est ensemble que nous cun d’entre vous, encore qui ont été en contact avecstopperons la propagationune fois, à respecter scru-ces malades. Ce plan per- du coronavirus en Côte puleusement toutes les me-mettra aussi ded’Ivoire.sures de prévention prises poursuivre les efforts pourJ’invite donc les leaderspar le Gouvernement. maintenir les populations à politiques, les élus (dé- Que Dieu bénisse la Côte l’abri de la contamination.putés, sénateurs, maires,d’Ivoire. J’ai également instruit leconseillers municipaux et Premier Ministre de me régionaux), les Religieux,Je vous remercie. faire une évaluation de l’im-les Chefs traditionnels, les Les 8 mesures fortes 1-La fermeture de tous les maquis et restaurants à compter de ce lundi 23 mars 2020 à minuit, après celle des bars, des boîtes de nuit, des cinémas et des lieux de spectacle ;
2-L’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 h du matin, à compter du mardi 24 mars ; 3-régulation des transports interurbains, intercommunaux, intra-communaux et La l’interdiction des déplacements non autorisés entre Abidjan et l’intérieur du pays; 4-Le confinement progressif des populations par aire géographique, en fonction de l’évolution de la pandémie ; 5-La création de couloirs humanitaires pour venir en aide aux personnes ou aux communautés ayant un besoin urgent d’assistance ; 6-Le renforcement des capacités des industries pharmaceutiques, des laboratoires et des structures de diagnostic et de prise en charge sur l’ensemble du territoire national ; 7-La détection précoce, la prise en charge rapide et l’isolement en toute confidentia-lité des malades ; 8-La mise en place d’un centre d’appels dédié au Covid-19 et d’un système d’alerte et de suivi utilisant, notamment, les nouvelles technologies de l’information et de la communication; Je demande aux forces de sécurité de faire appliquer strictement ces mesures en vue de protéger les populations, dans le souci d’éviter la propagation du coronavirus dans notre pays. J’ai aussi instruit le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en vue de donner des suites judiciaires au non-respect de ces mesures et à la diffusion de fausses informa -tions. Par ailleurs, nous allons renforcer le dispositif opérationnel de prévention et de prise en charge de la maladie à travers un plan de riposte national, d’un montant de 95 mil-liards 880 millions de F CFA, qui vise à briser la chaîne de transmission de la maladie, à garantir la meilleure prise en charge des malades, à isoler et à suivre les personnes qui ont été en contact avec ces malades. Ce plan permettra aussi de poursuivre les efforts pour maintenir les populations à l’abri de la contamination. J’ai également instruit le Premier Ministre de me faire une évaluation de l’impact économique et financier, en concertation avec le secteur privé, en vue de soutenir notre outil économique et soulager les populations.
4
Nation
Mardi 24 mars 2020
Lutte contre le coronavirus Les États africains demandent des faveurs sur les services de la dette
Les ministres africains des Finances appellent à une riposte coordonnée contre le Covid-19, pour atténuer l’impact négatif sur les économies et la société. es ministres africainslimitées et du fait que la plu-tantes, en particulier l’Union des finances ont arrêté africaine et le Cdc en Afrique, part des produits pharmaceu-une série de mesures tout en utilisant au maximum tiques et médicaux consom-unLéchange d’idées sur les ef- tels que le Fonds mondial. communauté internationale à lors d’une conférence les systèmes existants et les més en Afrique sont importés, virtuelle, le 19 mars, pour partenaires de financement,les ministres appellent la forts de leurs gouvernements Une attention particulière de- soutenir la modernisation des respectifs en vue de faire facevrait être accordée aux Étatsinfrastructures sanitaires et à aux impacts sociaux et éco- fragiles et aux populations fournir un soutien direct aux nomiques du Covid-19. vulnérables, en particulier installations existantes. Après avoir constaté l’impactles femmes et les enfants DAVID YA négatif de la pandémie sur et ceux qui vivent dans des (source : Section l’économie de leurs pays res- établissements urbains infor-de la communication Commission économique pectifs, les ministres africainsmels. En outre, compte tenu pour l’Afrique) des finances ont estimé quedes infrastructures sanitaires l’Afrique a besoin d’une ur-gence de relance économique Communiqué du Gouvernement à hauteur de 100 milliards de La pandémie du coronavirus a un impact négatif sur l’économie mondiale. dollars américains (environ 60942160000000 F Cfa). «En cessité d’envisager l’exonéra- l’agriculture, les importations sures, comme convenues, Des rumeurs sur les réseaux sociaux font état de ce que tant que telle, l’exonération tion de capital et d’intérêts et et les exportations, les pro- doivent accompagner une le Gouvernement a décidé de payer plus tôt que prévu les de tous les paiements d’inté- d’encourager l’utilisation des duits pharmaceutiques et politique d’ouverture des salaires du mois de mars 2020, en vue d’un confinement rêts, estimée à 44 milliards de installations existantes de la les services bancaires, les frontières commerciales. À des populations. dollars américains (environ Banque mondiale, du Fonds ministres conviennent que cet égard, les ministres font Nous voudrions faire remarquer que ces informations sont 26814550400000 F Cfa) pour monétaire international (Fmi), tous les paiements d’intérêts remarquer que l’Europe et fausses et visent à semer la crainte ainsi que la panique au 2020, et l’extension possible de la Banque africaine deet de capital sur la dette desles États-Unis, en particulier, sein de la population. Elles traduisent une méconnaissance de la dérogation à moyen développement (Bad) et entreprises, les baux, les faci- peuvent intégrer cela dans le des règles et procédures qui régissent le règlement des dé-terme, fourniront un espace d’autres institutions régio- lités de crédit accordées, lescadre de leur relance à leurspenses publiques. fiscal et des liquidités immé- nales», lit-on dans le commu- mécanismes de refinance- systèmes privés et financiers, Ces rumeurs s’appuient sur la note signée le 19 mars 2020 diats aux gouvernements, niqué final de la réunion. ment et les mécanismes de selon le communiqué. par les Ministres chargés du Budget et des Finances, don-dans leurs efforts visant àPar ailleurs, les ministresgarantie devront être utilisés et de laDans le cadre d’une mesure nant instruction au Directeur Général du Trésor lutter contre la pandémie de soulignent la nécessité de pour exonérer, restructurer sanitaire immédiate, une ri- Comptabilité Publique de payer les salaires des fonction-Covid-19. L’exonération des soutenir le secteur privé et et fournir de la liquidité en poste coordonnée est néces- naires, des agents de l’Etat et des agents contractuels des paiements d’intérêts devra in- de protéger plus de 30 mil- 2020. Une ligne de liquidité saire dans la logistique et la Etablissements Publics Nationaux, des projets, des Collecti-clure non seulement les paie- lions d’emplois à risque, en devra également être mise à livraison d’équipements de vités décentralisées, des Agences d’exécution, des Experts ments d’intérêts sur la detteparticulier dans les secteursdes conventions BNETD-Régie et des agents contractuelstest, soutiennent les ministres la disposition du secteur pri- publique, mais également sur du tourisme et des compa- vé pour garantir la continuité africains de l’Économie et gérés par les sociétés prestataires de service pour le mois les obligations souveraines. gnies aériennes à travers le des achats essentiels et que des Finances. À cet égard, ils de mars 2020. Pour les États fragiles, les mi- continent. Dans d’autres sec- toutes les Pme dépendantes soulignent la nécessité de tra- En effet, cette disposition est une procédure habituelle exé-nistres conviennent de la né- teurs essentiels, notamment du commerce puissent conti- vailler avec l’Oms et les ins- cutée au début de chaque année pour certains types de dé-nuer à fonctionner. Ces me- titutions continentales exis- penses dont les salaires et les dépenses d’abonnement, en vue d’assurer leur paiement à bonne date. Ces dépenses sont normalement engagées par les gestionnaires des cré-Message du président de la Commission de la Cedeao sur le coronavirus dits et les ordonnateurs délégués sur le budget de leurs structures, dès qu’ils ont réalisé les formalités administra-Depuis quelques mois, le monde entier fait face à la pandémie du Coronavirus (COVID-19).tives d’habilitation à exécuter le budget. La réalisation de ces formalités ayant connu un retard en Ce virus a déjà contaminé plusieurs centaines de milliers de personnes et causé des dizaines cette année 2020, avec le basculement en mode bud-de milliers de morts à travers le monde. get-programmes, les Ministres en charge de la gestion des Les pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest n’ont pas été épar-finances publiques donnent exceptionnellement instruc-gnés par cette pandémie. Ils font face depuis quelques semaines aux premiers cas confirmés tion au Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique d’exécuter ces dépenses particulières plutôt que contaminés par ce virus. d’attendre les engagements des gestionnaires de crédit et Malgré les nombreux efforts déployés par les Etats membres pour contenir la maladie, on ordonnateurs délégués. dénombre malheureusement, à ce jour, plus d’une centaine de cas à travers notre région et 3Dès que les formalités administratives sont remplies par ces derniers, les dépenses sont régularisées par les ac-morts au Burkina Faso. teurs concernés de la dépense publique sur les crédits bud-Le Président de la Commission de la CEDEAO présente ses condoléances au Burkina Faso gétaires ouverts à cet effet. et souhaite un prompt rétablissement aux personnes affectées par ce virus.Nous tenons à rassurer que les salaires seront versés, comme à l’accoutumée, aux périodes habituelles de paie-La Commission de la CEDEAO est résolument engagée à accompagner tous les Etats ment grâce à cette disposition particulière. membres dans leurs efforts pour enrayer cette pandémie. Des actions ont déjà été prises Nous voudrions inviter la population à garder son calme, à dans ce sens et se poursuivront.rester sereine et surtout à continuer d’observer les mesures de précaution définies par le Gouvernement dans le cadre Le Président de la Commission appelle les populations à mettre en œuvre les mesures re-de la lutte contre la pandémie du coronavirus. commandées par les Autorités sanitaires et au respect des consignes usuelles d’hygiène. Ensemble et dans la solidarité, nous vaincrons le Covid-19. COMMUNIQUE DU MINISTERE AUPRES DU PREMIER MINISTRE, CHARGE DU BUDGET ET DU PORTEFEUILLE DE Je vous remercie. L’ETAT SUR LE PAIEMENT PAR AVANCE DES SALAIRES ET Abuja, le 23 Mars 2020. AUTRES DEPENSES SENSIBLES DU MOIS DE MARS 2020