PME Magazine n°79 - Mars/Avril 2020
96 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

PME Magazine n°79 - Mars/Avril 2020 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
96 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 8 Mo

Exrait

édeLducien AGiBIAto
Economie mondiale : Quand la Chine s’endormira…
’est le français Alain Peyrefitte qui a écrit aériennes est de plus en plus sur les lèvres. Le marché «Quand la Chine s’éveillera, le monde de l’événementiel est en quasi arrêt. De nombreux salons tremblera». Et il a vu juste. La Chine est et foires internationales, parmi les plus grands, ont été surtouCpremier atelier du monde. Tout le globe pause est de rigueur pour cause de Covid-19. Le Mobilet le pratiquement devenue en moins de 20 années annulés. Les salons internationaux ont toujours été un la première puissance économique mondiale et grand accélérateur de la mondialisation. Aujourd’hui la s’approvisionne en Chine, aussi bien en intrants industriels World Congress de Barcelone, le salon de l’auto de qu’en produits de consommation. Mais en même temps, Genève, tous les grands salons du livre dont Paris, une grande partie des ventes des grands groupes Londres et Leipzig en Allemagne, le Foodex Japan 2020, internationaux se fait en Chine. le salon du tourisme de Berlin, le plus gros au monde, etc… En gros près de 500 grands Avec l’épidémie du Covid-19, Avec l’épidémie duévénements internationaux ont été annulés certainement qu’un auteur à succès va ou reportés. Ici en Côte d’Ivoire, l’Africa Covid-19, certainement écrire « Quand la Chine sommeillera, CEO forum n’a pas eu lieu comme prévu qu’un auteur à succès va le monde s’endormira ». Le constat est début mars. C’est vraiment la grande écrire « Quand la Chine clair en effet. Depuis les confinements inquiétude au niveau de l’économie et le ralentissement des activitéssommeillera, le monde mondiale. Les africains boiront la tasse économiques en Chine pour raison de mais en dernier. Ils sont plus présents dans s’endormira ». Le constat coronavirus, toute l’économie la fourniture des matières premières. Les est clair en effet. Depuis les mondiale est en panne. Les chaines cours ont commencé à chuter. Il est temps confinements et le d’approvisionnement sont de repenser la mondialisation. L’on savait ralentissement des activités déstabilisées dans de nombreux pays. que l’année 2020 ne ressemblerait pas aux économiques en Chine pourautres mais personne ne se doutait de En France, l’industrie automobile et le secteur de la pharmacie dont plus de l’ampleur. raison de coronavirus, toute 80% des principes actifs viennent de l’économie mondiale est en Chine sont sous pression. Le tourisme Il est donc temps de promouvoir les panne. et le transport aérien sont frappés de marchés locaux et surtout les marques plein fouet dans tous les grands pays locales. Il faut créer et promouvoir des défendre ici et sur les marchés internationaux, ce qui de destination. La Chine n’est pas marques ivoiriennes capables de se seulement un grand marché sur son territoire mais également à l’extérieur. Tous les grands marchés de suppose à la base une vraie politique et une stratégie tourisme à l’image de la France sont alimentés par la Chine. efficace pour générer de grands champions nationaux et Les chinois sont les plus nombreux et les plus dépensiers des entrepreneurs de vision. C’est pourquoi nous parmi les touristes qui visitent la France chaque année. sommes heureux de vous présenter dans cette édition, D’où la grande inquiétude des hôteliers et voyagistes. les enjeux et les initiatives de promotion de marques locales dans plusieurs secteurs de l’économie ivoirienne. Les principales bourses mondiales sont en retrait et de Restauration, haute couture, agro-industrie, nombreux équipementiers voient déjà une année 2020 distribution…, doivent intégrer le marketing des marques catastrophique. La faillite de certaines compagnies dans leurs stratégies de développement
2020 / N°79 /Made In Côte d’Ivoire • 3
sMaros-Avril Nm°79maire
3 Edito : quand la Chine s’endormira, 4 -Sommaire 6 -Echo d’ECO, l’actualité économique du moment 11 - Trombi :ceux qui montent 13 - QueStion D’ActualitÉ :Crise mondiale du Coronavirus, que doivent craindre les PME, que doit faire l’état ?
23 - Dossier : Promouvoir le Made in Côte d’Ivoire
24 - À la Une : FÉlix Miezan ANOBLE, Ministre de la Promotion des PME
32 - Entrepreneuriat en Côte D’Ivoire :effet de mode ou vraie solution ?
42 - BuSineSS en CI :Propositions pour l’émergence de véritables champions nationaux
52 - ReStauration :Quand le Made in CI devient une référence dans les assiettes
60 - Haute couture :La griffe ivoirienne se distingue
71 - Agro-inDuStrie :Les entreprises ivoiriennes veulent rivaliser avec les multinationales
77 - HyDrocarbureS :Le pétrole ivoirien recherche des nationaux pour son exploitation
80 - GranDe DiStribution :Marocains et Français en guerre. Où sont les ivoiriens ?
Disponible sur
les bouquets Canal + 171
683
Directeur de publication :Victor Junior Djokouehi -Redacteur en chef :Bamba Lacina •Secrétaire générale de rédaction :Anastasie YanlaRédaction :LucienAGBIA, Loh Damas, Bamba Lacina, Akoumian Steven •Service Commercial : Victor Junior Djokouehi, Auguste Konan BOUHI •Diffusion &Abonnements :Guigrehi Jocelin - Edité par Multiconsult Gestion SARL au capital de 5 000 000 FcfaGérant :• Tél. (225) 22 48 80 76LucienAgbia • 06 BP 1779Abidjan 06 Fax (225) 22 44 17 80 • Récépissé du PR n°77 / D du 12 Septembre 2003 • Dépôt Légal éditeur n°7319 du 17 Septembre 2003 • Tirage :10 000 ex• Distribution: CI :Edipress• Bénin :Sonaec -Burkina Faso :LB DIACFA
• Made In Côte d’Ivoire/ 2020 / N°79 4
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Entrepreneuriat 30 milliards pour les PME e 8 janvier dernier, le gouvernement ivoirien a L adopté le principe d’un fonds de garantie d’un montant de 30 milliards de fcfa en faveur des PME. Ce fonds est destiné à faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises au financement bancaire en garantissant les crédits accordés aux PME dont le capital est détenu à plus de 50% par des ivoiriens. Il faut espérer que cette fois soit la bonne vu qu’un projet de genre est régulièrement annoncé par les autorités depuis plus de 20 ans. L’accès au financement bancaire est l’une des principales difficultés auxquelles les PME ivoiriennes font face dans leur développement. Malgré de grands progrès ces dernières années encouragés par de nombreuses initiatives, c’est toujours un grand défi pour nombre de PME d’accéder à un crédit bancaire. Ce fonds de garantie a donc un grand rôle à jouer vu que les PME demeurent les principales créatrices d’emplois. C’est un défi identifié dans de nombreux pays africains. Le 4 février dernier, la chambre de commerce et d’industrie du Togo a également décidé de mettre en place un fonds de garantie et d’investissement au profit des PME togolaises.
Numérique Taxe GAFA, pourquoi pas l’Afrique l y a quelques mois, les autorités françaises avaient décidé d’une taxe dite Gafa, ces géants I numériques mondiaux aux activités tentaculaires qui font des chiffres importants dans tous les pays même sans y avoir d’implantation physique. Malgré les protestations des USA, cette mesure a été mise en œuvre et on peut dire qu’elle produit des résultats appréciables. Un premier acompte de 280 millions d’euros, soit environ 184 milliards de fcfa, a été perçu par les autorités françaises au titre de l’année 2019, sur un total de près de 400 millions d’euros prévu, soit 262 milliards de fcfa. Le solde est attendu en Avril prochain. Les pays africains pourraient ouvrir des réflexions pour une taxe similaire vu que les géants du numérique concernés Google, Amazon, Facebook et Apple y ont beaucoup d’activités très lucratives sans implantations physiques dans de nombreux cas, donc sans s’y acquitter d’aucune taxe ni impôt.
• Made In Côte d’Ivoire/ 2020 / N°79 6
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Cacao Les uns et les autres ien qu’en baisse ces dernières années, le prix bord champs du cacao au Cameroun fait des B producteurs camerounais des heureux qui demeurent parmi les mieux rémunérés de l’Afrique. En janvier 2020, les prix bord champs au Cameroun oscillaient entre un maxi de 1250 fcfa et un minimum de 1080, donc toujours au-dessus de 1000 fcfa, loin devant les 700 fcfa perçus par les producteurs ivoiriens. Ce prix bord champs a même atteint 1500 fcfa il y a quelques années. On pourrait s’interroger : qu’est-ce qui fait la différence et permet au Cameroun d’offrir des prix bord champs aussi lucratif à ses producteurs ?
Marketing Les meilleures marques du monde randFinance vient de publier son classement B Global 500 2020 des marques les plus valorisées du monde. Amazon est pour la troisième année consécutive la marque la plus valorisée du monde et vaut en 2020 plus de 220 milliards de dollars. Dans l’ensemble les marques chinoises et américaines sont en progression tandis que les marques européennes sont en recul. Voici le Top 10 du classement 2020 des marques les plus valorisées du monde.
Rang
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Marque
Amazon Google Apple Microsoft Samsung ICBC Facebook Walmart PINGAN Huawei
Pays
USA USA USA USA Corée Chine USA USA Chine Chine
Valeur 2020 ( Mds us$)
220,791 159,722 140,524 117,072 94,494 80,791 79,804 77,520 69,041 65,084
Activités
E-commerce TIC TIC TIC Télécom Finances TIC Distribution Assurance TIC
2020 / N°79 /Made In Côte d’Ivoire • 7
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Monnaie Un nouveau CFA pour la Cemac près le CFA de la zone Uemoa qui va se transformer en ECO dans le courant de cette année, c’est au tour du CFA de la A zone Cemac de réfléchir à son avenir. Une récente annonce du Président de la commission de la Cemac révèle des réflexions en cours pour la réforme du FCFA Cemac dans le courant de cette année. Les propositions de réformes sont donc attendues des équipes de la Cemac et de la Banque des états de l’Afrique centrale – BEAC.
Arevoir Négations ne fois n’est pas coutume, PME magazine U résolument positif d’habitude veut dénoncer quelques comportements non encourageants.
1. Il y a quelques mois de cela et pour la deuxième fois, une opération de réajustement des dispositifs d’affichage publicitaires, du reste contesté, a été décidée par le CSP. De nombreux dispositifs ont été démantelés aux motifs qu’ils étaient situés dans les carrefours ou à moins de 100 m des carrefours, qu’ils étaient trop proches de la voie routière, qu’ils n’étaient pas distants des 75 m réglementaires exigés entre deux panneaux publicitaires, qu’ils étaient situés sur des sites non autorisés comme le terre-plein central du Bd de Port-Bouët, etc….Plusieurs mois après la fin de cette opération, on observe encore des dispositifs dans les carrefours, des dispositifs qui avaient reçu des autocollants de non affichage les ont retirés et continuent d’afficher au su et au vu du CSP, les dispositifs sur le terre-plein central du Bd de Port-Bouët sont toujours présents, etc…Il faut éviter ce type de comportement non encourageant car dans la même période les régisseurs disciplinés ont perdu beaucoup d’argent.
2. De même que la compagnie nationale Air Côte d’Ivoire devrait éviter les comportements non encourageants dans ses rapports avec ses partenaires. La compagnie consomme de la publicité en échange marchandises avec des médias de la place mais fait des difficultés au moment d’offrir sa part de prestation en billets de voyage, bien que ce soit l’objet de la convention dont elle est à l’origine la plupart du temps. Ce n’est pas une bonne façon d’entretenir son image en dégradant les relations avec ceux qui sont chargés de promouvoir cette même image. Des comportements à éviter.
• Made In Côte d’Ivoire/ 2020 / N°79 8
ÉCHOS D’ECO L’actualité économique du moment
Média Télésud repris par l’Anecdote es mouvements continuent dans le petit L monde des chaines de télévision panafricaines. On se souvient de la reprise d’Africa 24 par l’état camerounais et la cession évoquée d’Africanews suite au rejet de la première cession au groupe malgache Sipromad par les autorités congolaises qui abritent le siège de la chaine. C’est au tour de la chaine Télésud dont les studios sont à Paris de changer de mains. La chaine, jusque-là propriété de la famille Bongo, était en liquidation judiciaire et avait cessé ses émissions depuis plusieurs mois. Elle a été reprise le 11 février dernier au tribunal de Paris par le camerounais Jean Pierre Amougou Belinga, promoteur du groupe l’Anecdote qui comprend la télévision Vision 4, la radio Satellite FM et l’hebdomadaire l’Anecdote.
Education financière Enfin un programme national e patronat ivoirien a senti ce besoin depuis L quelques années et a lancé un programme d’éducation financière en direction des dirigeants d’entreprises à travers sa commission Financement et développement des PME. En 2017, le thème des journées des banquiers – JDB 2017 portait sur l’éducation financière. Les autorités ont fini par entendre tous ces sons et le gouvernement ivoirien vient d’annoncer la mise en route d’un programme d’éducation financière en direction des jeunes de moins de 18 ans, des étudiants et apprentis en formation professionnelle, des dirigeants de PME, des salariés et retraités, des producteurs agricoles, commerçants et artisans. Il sera inclus dans les programmes d’enseignement et de formation sur tout le parcours allant de la maternelle à l’université via des modules adaptés à chaque population cible. L’objectif est de permettre aux populations d’accéder aux services financiers et d’être sensibilisées sur les risques du surendettement.
2020 / N°79 /Made In Côte d’Ivoire • 9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents