Découvrir l’écrivaine Juliette Benzoni

Juliette BenzoniConsidérée comme la reine inégalable du roman historique, Juliette Benzoni vous fait replonger dans l'univers de son œuvre qui plus est à la fois fascinante, émouvante et fantastique. Depuis sa plus tendre enfance, elle a toujours été passionnée par l'écriture historique, ce qui lui a permis, quelques années plus tard, d'exercer en tant que journaliste et d'écrire plusieurs séries de livres, dont la série Catherine qui a rencontré un énorme succès dans les années 1960. Pour mieux faire connaissance avec cette auteure de fictions historiques, cet article abordera en première partie la biographie de Juliette Benzoni, et en deuxième partie, une analyse des livres de cette femme de grand talent.

Sa biographie

Née le 30 octobre 1920 dans le 7e arrondissement de Paris sous le nom d’Andrée-Marguerite-Juliette Mangin, plus précisément sur l'avenue de La Bourdonnais, Juliette a grandi à Saint-Germain-des-Prés, dans la maison où habitaient également l'écrivain Prosper Mérimée, le peintre-graveur Jean-Baptiste Camille Corot ainsi que le mathématicien et le physicien André-Marie Ampère.

Après quelques années de scolarité à l'établissement Cours Désir, l'écrivaine se retrouve au lycée Fénelon où elle étudie seulement quelques mois avant que l'affaire Violette Nozière ne l'oblige à quitter l'établissement. Elle est alors affectée au collège d'Hulst pour décrocher son baccalauréat.

Après le baccalauréat, Juliette commence ses études universitaires à l'institut catholique de Paris, et se voit aussi contrainte d'abandonner en raison de la Seconde Guerre mondiale. Entre-temps, elle épouse Maurice Gallois, s'installe avec lui à Dijon et étudie alors l'histoire de la Bourgogne. C'est à cette période de sa jeunesse qu'elle découvre l'ordre de la Toison d'or qui lui servira plus tard de base pour l'écriture sa série des Catherine.

Après la mort de son mari, elle part au Maroc et obtient un contrat dans une régie publicitaire. Elle y rencontre le capitaine Benzoni, qu’elle épouse et prend le nom, avant de rentrer définitivement en France.

Son œuvre générale

Une fois rentrée en France, Benzoni décide d'exercer en tant que journaliste, travaillant alors pour le journal Confidences et le Journal du dimanche, une diffusion du septième jour du groupe France Soir. Devenue populaire grâce à une émission télévisée, l'auteure décroche un contrat d'écriture de roman historique qui lui a permis d'obtenir un succès à la hauteur de la série des Angéliques écrite par Anne et Serge Golon.

De tous les livres de Juliette Benzoni, seules les séries des Catherine et des Marianne réussissent à transcrire la véritable technique littéraire de l'auteure, ces deux œuvres étant adaptées plus tard à la télévision, respectivement en 1969 et en 1983.

www.juliette-benzoni.com

D'autres auteurs de romans historiques :