Molière

Drôles, inattendues et aux rebondissements incessants, les pièces de théâtre de Molière ont marqué durablement la comédie française. Il est l’un des plus grands dramaturges de l’histoire à travers des livres tels que le Bourgeois Gentilhomme. À la fois acteur et dramaturge, il  maîtrisait l’art de la mise en scène. Nous vous faisons découvrir la vie de cet homme plein de surprises.

Chronologie 

Jean-Baptiste Poquelin, plus connu sous le nom de Molière naît en janvier 1622 à Paris. Il est issu d’une famille de marchands parisiens. Ceux-ci vendent du mobilier et de la tapisserie à des membres de l’aristocratie. Son père en 1631 finit par obtenir une charge auprès du Roi en tant que « tapissier valet de chambre du roi ».

Le jeune Jean-Baptiste s’intéresse très tôt au théâtre et à l’âge de 21 ans, il décide de fonder une troupe de théâtre avec Joseph Béjart, issu d’une famille de comédien. Cette troupe prendra le nom de « l’Illustre théâtre ». Malheureusement, l’aventure ne dure pas longtemps et la troupe fait faillite.
Faisant de mauvaise fortune bon cœur, il se lance avec les membres de cette compagnie dans une tournée provinciale.

Il se place sous la protection du duc d’Epernon, qui lui permet de vivre de manière plus confortable que les comédiens de l’époque. Durant cette période, il écrit ses premières petites comédies.

Ses années sur scène lui ont permis d’écrire ses premiers succès. C’est ainsi qu’apparaissent les Précieuses ridicules. Cette pièce de théâtre dont il assure la représentation le fait connaître par le public.

En 1658, la troupe de Molière finit par revenir à Paris en se plaçant sous la protection du frère de Louis XIV : Philippe d’Orléans. Celle-ci s’installe au théâtre du Petit-Bourbon. Par la suite, son succès lui permet de jouer chez les personnes les plus influentes du Royaume de France.

Le talent de la troupe est reconnu et en 1665, elle finit par être renommé pour s’appeler la Troupe du roi. Elle déménage également au profit du Palais Royal. Louis XIV devient leur protecteur.

Le célèbre dramaturge meurt en 1673 des suites d’une maladie des poumons, au sommet de son succès.

Son style d’écriture  

Jean-Baptiste Poquelin a eu une bibliographie très riche. En tant qu’écrivain, il s’est illustré dans le genre comique. Ses premières pièces sont courtes et se jouent souvent en un acte tel que le Médecin volant.  Son premier vrai succès vient avec les Précieuses ridicules. 

Il sait mieux que personnes utiliser les ressorts du rire. Dans ces livres sont employés différents types de comiques : telles que le comique de geste dans les Fourberies de Scapin. Molière à mi-chemin entre la farce et la comédie a su insuffler le changement dans les codes du théâtre classique.

Adepte des règles des trois unités et de la bienséance, il a su s’écarter de temps à autre de celle-ci au profit d’œuvres originales. Le théâtre moliérien se caractérise par un slogan : « Rire pour éduquer ».  N’hésitez pas à consulter le site Tout-Molière pour en savoir plus.

YouScribe vous permet de découvrir la littérature théâtrale en profitant de l’abonnement mensuel. Vous aurez accès à une grande partie de ce genre littéraire en format livre électronique.

Pour aller plus loin :