Dossier 34 - RANARISON Tsilavo établit lui même les factures qu

Dossier 34 - RANARISON Tsilavo établit lui même les factures qu'il dit après être fictive

Documents
15 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

DOSSIER 34 RANARISON TSILAVO ETABLIT LUI-MEME LES FACTURES QU’IL ESTIME ENSUITE ETRE DES FACTURES FICTIVES OU FAUSSES. LA FACTURE SOUS COTE 217 DANS L’ACTE D’ACCUSATION A COMME LIBELLE DES LOGICIELS CISCO TELECHARGES : CETTE FACTURE A ETE ETABLIE PAR AVEC TOUTES PREUVES PRODUITES.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 octobre 2018
Nombre de visites sur la page 17
Langue Français
Signaler un problème
DOSSIER 34
RANARISON TSILAVO ETABLIT LUI-MEME LES FACTURES QU’IL ESTIME ENSUITE ETRE DES FACTURES FICTIVES OU FAUSSES.
LA FACTURE SOUS COTE 217 DANS L’ACTE D’ACCUSATION A COMME LIBELLE DES LOGICIELS CISCO TELECHARGES : CETTE FACTURE A ETE ETABLIE PAR AVEC TOUTES PREUVES PRODUITES.
Dossier 34
Page - 1
DOSSIER 22
RANARISON TSILAVO ETABLIT LUI-MEME LES FACTURES QU’IL ESTIME ENSUITE ETRE DES FACTURES FICTIVES OU FAUSSES.
LA FACTURE SOUS COTE 217 DANS L’ACTE D’ACCUSATION A COMME LIBELLE DES LOGICIELS CISCO TELECHARGES : CETTE FACTURE A ETE ETABLIE PAR AVEC TOUTES PREUVES PRODUITES.
Dans sa plainte avec demande d’arrestation du 20 juillet 2015, M. RANARISON Tsilavo affirme :
« Que la société EMERGENT NETWORK SYSTEMS a émis de nombreuses factures fictives à la société CONNECTIC, lesquelles ont été payées par la société CONNECTIC par virements internationaux, sous ordre de sieur Solo ANDRIAMBOLOLONIVO en sa qualité de Gérant de la société CONNECTIC ; Que ces facturations fictives ont été libellées en tant que « Licences sur téléchargement de logiciel Cisco Internetworking System » alors que la société CONNECTIC n’a jamais ni commandé, ni obtenu ces licences et logiciels ; Qu’en effet, aucune livraison correspondant à ces commandes n’a jamais eu lieu ; Que d’autant plus que ces licences doivent être livrées par le constructeur eux-mêmes c'est-à-dire Cisco Systems ; Que les démarches et investigations effectuées par le plaignant ont permis de découvrir les méfaits perpétrés par Sieur ANDRIAMBOLOLONIVO ; Qu’en effet, le société CISCO Systems a nié catégoriquement l’existence de toute relation d’affaire avec la société EMERGENT NETWORK SYSTEMS suivant sa lettre du 26 novembre 2013 et que cette dernière n’a même pas le droit de commercialiser une licence CISCO à Madagascar».
Contrairement aux affirmations de Tsilavo, voici nos explications et nos preuves.
Le premier transfert qui a été envoyé à EMERGENT NETWORK SYSTEMS par CONNECTIC s’élève à $37.245, soit l’équivalent de 72.695.163,45 Ariary. Il a été envoyé sur le compte bancaire BNI.
La facture de $37.245 se trouve dans la lettre de RANARISON Tsilavo envoyée à l’équipementier CISCO SYSTEMS du 7 novembre 2013 et est également reprise dans la liste des factures objet de la plainte sous la référence 2009-02/10/011 émise 11 mars 2009.
Dossier 34
Page - 2
RANARISON Tsilavo n’adoncpasàdemanderauxsalariéssurlenvoidesvirementsàEMERGENT car il a lui-mêmeétablilapremièrefacturede$ 37.245etRAHARISONGisèleluiaenvoyédeuxrapportsquotidiensquirelatentlabonnefinduvirement.
Lafacturecorrespondanteseretrouvesouslacote317despiècesjointesparRANARISONTsilavodansl’acted’accusation.Ilreconnaitl’existencedecettefacturecarc’estunepiècede son accusation.Chaquelignedecettefactureacommelibellédes»licencessurtéléchargement de logiciel Cisco Internetworking System ».
“ASA-SW-UPGRADE= ---ASA5500SeriesOne-TimeSoftwareUpgradeforNon-SMARTNET. Téléchargé le 05/02/09»estlelibellédelapremièrelignedecettefacture.
Preuve 1:Lorsd’unchatsurgooglemail,le9mars2009à11h58entreTsilavoetSolo, « Tsilkavo dit:SinonhanaoilayFacturedeVirementBNIahoizao.36000 USD »
Preuve 2 :Danssonrapportquotidiendu9mars2009à15h28envoyéàTsilavo, GisèleévoqueunvirementBNIde37245 USD. Preuve 3:Danssonrapportquotidiendu10mars2009à15h34,Giledit: BNI : le virementdeEmergentde37245 USD n’a pas encore figuré dans l’elionetcejour.
Dossier 34
Page - 3
Preuve 4: La facture EMERGENT NETWORK SYSTEMS de 37 245 USD du 10 février 2010 est établie par Tsilavo RANARISON lui-même. Cette facture est référencée COTE 217 dans le dossier d’instruction transmise par Tsilavo. Les libellés de chaque ligne de cette facture concernent des licences logicielles Cisco Internetworking ou IOS. On a donc la preuve irréfutable que c’est Tsilavo qui a établit cette facture.
CONCLUSION :
RANARISON Tsilavo établit lui-même la première facture soi-disant fictive de la société EMERGENT à CONNECTIC avec l’aide de RAHARISON Gisèle d’après les quatre pièces du dossier 34.
En aucun moment, Solo ANDRIAMBOLOLO-NIVO n’est intervenu dans le processus de confection de cette soi-disant fausse facture qu’il n’a découvert que lors du procès.
La pièce 217 transmise par RANARISON Tsilavo dans les pièces d’accusation qu’est la facture émise démontre :
Que la facture en question de $37.245 est bien cette facture objet de cette discussion, Que c’est Tsilavo lui-même par son aveu qui a établi cette facture, qui a mis comme libellé des licences logicielles Cisco Internetworking ou IOS. Que les autres factures émises de EMERGENT NETWORK SYSTEMS à CONNECTIC se basent sur cette première facturation.
Dossier 34
Page - 4
DOSSIER 34
Preuve 1:Lorsd’unchatsurgooglemail,le9mars2009à11h58entreTsilavoetSolo, « Tsilkavo dit:SinonhanaoilayFacturedeVirementBNIahoizao.36000 USD »
Dossier 34
Page - 5
Dossier 3 - Preuve 1 - Tsilavo dit : Sinon hanao ilay facture de virement BNI aho izao : 36 000USD
Dossier 34
Page - 6
Dossier 34
Page - 7
DOSSIER 34
Preuve 2 :Dans son rapport quotidien du 9 mars 2009 à 15h28 envoyé à Tsilavo , Gisèle évoque un virement BNI de 37 245 USD.
Dossier 34
Page - 8
Preuve 2 - Dossier 3 - Gisèle envoie 37 245 USD à EMERGENT, Tsilavo en copie
Dossier 34
Page - 9
Dossier 34
Page - 10
DOSSIER 34
Preuve 3: Dans son rapport quotidien du 10 mars 2009 à 15h34, Gisèle dit : BNI : le virement de Emergent de 37 245 USD n’a pas encore figuré dans l’elionet ce jour.
Dossier 34
Page - 11