La sélection Figaro des expositions pour l année 2012
3 pages
Français

La sélection Figaro des expositions pour l'année 2012

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

 La sélection du Figaro pour la nouvelle année. • Trompe-l'œil, Arts décoratifs, à partir du 2 février Ils s'amusent à nous abuser. Imitations, pastiches et autres illusions mis en abyme comme dans un palais des glaces surréaliste. • Ai Weiwei, Jeu de Paume, du 21 février au 29 avril Le Chinois qui, dans son pays, défie la censure est l'invité d'honneur de l'institution. Né à Pékin, en 1957, fils du poète Ai Qing, Ai Wei Wei symbolise l'artiste agent provocateur, jusqu'au cachot. Il a étudié à New York, dans les années 80 et a découvert Allen Ginsberg, Jasper Johns, Andy Warhol et surtou Marcel Duchamp. Une expo terriblement d'actualité. Parallèlement, le Jeu de Paume rend hommage à la grande Berenice Abbott, qui a photographié New York durant le krach de 1929. C'est sa première rétrospective française en 140 photos, une série d'ouvrages originaux et de documents inédits. • Miniatures, BnF, du 6 mars 10 juin Cette synthèse de l'âge d'or de l'enluminure flamande, par la réunion des trésors français et de ceux de la Bibliothèque royale de Bruxelles, promet d'être éblouissante. • Matisse, Centre Pompidou, du 7 mars au 18 juin Il revenait sans cesse sur le motif, explorant le cœur même de la peinture. Exercice de style en 60 exemples magistraux. • Berthe Morisot, Marmottan, du 8 mars au 1er juillet Un enrichissement du fonds maison, déjà le plus grand au monde, de cette artiste impressionniste.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 février 2012
Nombre de lectures 238
Langue Français

Exrait

La sélection duFigaropour la nouvelle année.
• Trompe-l'œil, Arts décoratifs, à partir du 2 février
Ils s'amusent à nous abuser. Imitations, pastiches et autres illusions mis en abyme comme dans un palais des glaces
surréaliste.
• Ai Weiwei, Jeu de Paume, du 21 février au 29 avril
Le Chinois qui, dans son pays, défie la censure est l'invité d'honneur de l'institution. Né à Pékin, en 1957, fils du poète Ai Qing, Ai Wei Wei symbolise l'artiste agent provocateur, jusqu'au cachot. Il a étudié à New York, dans les années 80 et a découvert Allen Ginsberg, Jasper Johns, Andy Warhol et surtou Marcel Duchamp. Une expo terriblement d'actualité. Parallèlement, le Jeu de Paume rend hommage à la grande Berenice Abbott, qui a photographié New York durant le krach de 1929. C'est sa première rétrospective française en 140 photos, une série d'ouvrages originaux et de documents inédits.
• Miniatures, BnF, du 6 mars 10 juin
Cette synthèse de l'âge d'or de l'enluminure flamande, par la réunion des trésors français et de ceux de la Bibliothèque
royale de Bruxelles, promet d'être éblouissante.
• Matisse, Centre Pompidou, du 7 mars au 18 juin
Il revenait sans cesse sur le motif, explorant le cœur même de la peinture. Exercice de style en 60 exemples
magistraux.
• Berthe Morisot, Marmottan, du 8 mars au 1er juillet
Un enrichissement du fonds maison, déjà le plus grand au monde, de cette artiste impressionniste. Au total 150 toiles
et feuilles, de la formation auprès de Corot à la complicité avec Manet.
• Degas, Orsay, du 13 mars au 1er juillet
Il n'y a pas que les tutus et les courses de chevaux. L'impressionniste a également chéri le nu. La chair est la constante oubliée de son œuvre. (En vignette: Femme nue couchée, 1886-88).
• Artemisia Gentileschi, Maillol, du 14 mars au 15 juillet
Cette grande dame de l'Italie baroque offre une sublime leçon de liberté. Ses toiles caravagesques touchent par leur
beauté mais aussi par ce qu'elles véhiculent de souffrances et de plaisirs vécus.
• Beauté animale, Grand Palais, du 21 mars au 16 juillet
Une merveilleuse ménagerie mêlant le sauvage et le domestique, l'étrange et le familier, de Dürer à Koons, en 130 œuvres.
• Égypte, Jacquemart-André, du 23 mars au 23 juillet
L'histoire des bords du Nil, des pharaons noirs à Alexandre le Grand, en une centaine de pièces venues des plus grandes collections internationales.
• Helmut Newton, Grand Palais, du 24 mars au 17 juin
Ce photographe cherchait la beauté, l'érotisme, l'humour et la violence dans la mode, le luxe, l'argent et le pouvoir.
Deux cents tirages originaux, chics et chocs.
• Chine, Guimet, du 28 mars au 25 juin
Le thème du rocher dans l'art. Peintres et calligraphes de l'Empire les surnommaient «os de la montagne» ou encore
«racines de nuages». Découverte d'une vénération plurimillénaire.
• Die Brücke, Grenoble, du 30 mars au 17 juin
Retour avec Kirchner, Nolde ou encore Max Pechstein sur cette avant-garde allemande, mère de l'expressionnisme.
• Vinci, Louvre, du 29 mars au 26 juin
Les dernières années du génie autour de sa Sainte Anne restaurée. Puis, mi-octobre, place à Raphaël.
• Cima, Palais du Luxembourg, du 5 avril au 15 juillet
Le maître de la première Renaissance vénitienne aux côtés de Bellini et de Carpaccio. Des huiles ciselées comme des
bijoux, à haute teneur poétique.
• Triennale 2012, Palaisde Tokyo, du 20 avril au 26 août
Le Nigérian Okwui Enwezor invite 90 artistes à œuvrer comme des anthropologues du monde contemporain.La
Triennale d'art contemporain marque la réouverture du Palais de Tokyo sous la baguette de son nouveau président,
Jean de Loisy.
• Daniel Buren, Grand Palais, du 10 mai au 21 juin
Après Kiefer, Serra, Boltanski et Kapoor, l'auteur des colonnes du Palais-Royal occupe les 13.500 m2 de la nef de verre. Maître de l'art in situ, ce faux géométrique déchaîne les passions et, comme il l'a montré en 2010, au Centre Pompidou-Metz, n'a pas fini d'épater son monde.
• Gerhard Richter, Centre Pompidou, du 3 juin au 24 septembre
Après Londres et avant Berlin, Paris célèbre ce maître allemand. Une centaine de tableaux, désormais rangés dans l'histoire de la peinture, de ce maître de l'image, peinte, floue, nette, abstraite, figurative, qui a créé des vitraux de lumière pour la cathédrale de Cologne. L'accrochage, on l'espère, sera plus sensible qu'à Londres.
• Joana Vasconcelos, Versailles,à partir du 16 juin
L'artiste portugaise pioche dans la vie quotidienne la matière hétéroclite de ses plantes carnivores, objets incongrus, napperons au crochet, taureaux en plâtre, lampes en forme de pin-up. Du remue-ménage au Château cet été!
• Arts dela table, Quai Branly, du 19 juin au 30 septembre
La gastronomie chinoise serait-elle plus raffinée que la nôtre? Le moyen de se prononcer en une centaine de poteries, bronzes et porcelaines prêtés par Pékin.
• Caravage, Montpellier, du 23 juin au 14 octobre
Le maître du clair-obscur et sa myriade de suiveurs européens en 130 chefs-d'œuvre. Sans doute l'expo la plus ambitieuse de l'année.
• Edward Hopper, Grand Palais, du 10 octobre au 28 janvier
La simplicité de ses peintures est trompeuse. Démonstration en deux parties, l'une consacrée aux années de formation, l'autre à l'art de la maturité.
• Klimt, Vienne, toute l'année
La capitale célèbre son 150e anniversaire en neuf expositions déclinant une créativité intense. Quand le chef de file de la Sécession électrisait le vieil Empire habsbourgeois.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents