La sécurité routière en France : bilan de l'année 2008

-

Français
171 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'Observatoire national interministériel de sécurité routière, créé en 1982 et placé sous l'autorité du délégué interministériel à la sécurité routière, a en particulier en charge la collecte, la mise en forme, l'interprétation et la diffusion des données statistiques nationales et internationales se rapportant à la sécurité routière. Chaque année, dans le cadre de son activité, l'Observatoire publie un bilan sur la sécurité routière en France. Ce bilan a pour but non seulement de connaître l'accidentalité mais également de la comprendre en fournissant des données sur l'exposition au risque, le comportement des usagers, son contrôle, les sanctions appliquées et les comparaisons internationales.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2009
Nombre de lectures 19
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo
Signaler un problème

LA SÉCURITÉ
ROUTIÈRE
EN FRANCE
BILAN DE L’ANNÉE 2008
SÉCURITÉ
ROUTIÈRE
La documentation Française
10/09/2009 Noir + Magenta Page 1 sur 176 503090447intValidJOObservatoire national interministériel de sécurité routière
Place des degrés
Tour Pascal B
92045 PARIS La Défense Cedex
Tél : 01 40 81 80 42
Fax : 01 40 81 80 99
Mél : onisr.dscr@equipement.gouv.fr
Site : www.securiteroutiere.gouv.fr/observatoire/
© La Documentation française, Paris, 2009
ISBN : 978-2-11-0067292-4
er« En application de la loi du 11 mars 1957 (art. 41) et du Code de la propriété intellectuelle du 1 juillet 1992, complétés par la loi du 3 janvier 1995, toute
reproduction partielle ou totale à usage collectif de la présente publication est strictement interdite sans autorisation expresse de l’éditeur. Il est rappelé à cet égard
que l’usage abusif de la photocopie met en danger l’équilibre économique des circuits du livre. »
10/09/2009 Noir + Magenta Page 2 sur 176 503090447intValidJOAvant-propos
Depuis 2002, le nombre de personnes tuées sur les routes a pratiquement diminué de moitié en France.
Cette évolution encourageante s’est poursuivie en 2008, pour la septième année consécutive, avec une
baisse généralisée de l’accidentalité routière : baisse du nombre de personnes tuées de 8,2 % ; baisse du
nombre d’accidents corporels de 8,4 % ; baisse du nombre de blessés de 9,2 % ; baisse du nombre de
blessés graves de 9 %. La baisse est constatée pour l’ensemble des modes de transport, pour l’ensemble
des classes d’âge et sur tous les réseaux routiers. Par ailleurs, pour la première fois, le nombre de personnes
blessées passe sous le seuil des 100 000.
Ces progrès attestent que les Français se montrent plus respectueux du Code de la route. Ainsi, en six ans,
plus de 12 000 vies ont été sauvées sur les routes grâce à la modifi cation de nos comportements. Ces
résultats témoignent que l’accidentologie routière n’est pas une fatalité.
Néanmoins, en 2008, 4 443 personnes ont perdu la vie sur les routes de France dont 4 275 pour la France
métropolitaine, attestant que nous avons encore d’importantes marges de progrès.
Il est nécessaire de poursuivre les efforts engagés pour éviter davantage ces destins brisés.
La lutte contre l’insécurité routière demeure un combat permanent, et une préoccupation prioritaire
du Gouvernement. Le Président de la République a fi xé un cap ambitieux : passer sous le seuil des
3 000 personnes tuées par an d’ici à 2012.
Nous devons faire de nouveaux progrès, en poursuivant d’abord la lutte contre l’alcool au volant et la
sécurisation de la conduite des jeunes, selon le plan d’action qu’a fi xé le Gouvernement lors des deux derniers
Comités interministériels de la sécurité routière présidés par le Premier ministre.
La mobilité routière dépasse nos frontières et ce combat doit aussi être mené dans toute l’Europe. Lors
de la Présidence française de l’Union européenne, la France a donné une impulsion particulière à la lutte
contre l’insécurité et l’impunité sur les routes. Elle entend continuer à se mobiliser sur ce chantier avec la
même détermination.
Relever les défi s de la sécurité routière suppose avant tout que les mentalités évoluent en profondeur.
Il faut aller au-delà du simple respect des règles en adoptant à tout instant un principe de prudence,
particulièrement envers les citoyens les plus vulnérables. Penser aux autres, c’est aussi adopter une
écoconduite, contribuant à la baisse des accidents tout en diminuant la consommation de carburant et
l’émission de gaz à effet de serre.
La sécurité routière contribue ainsi naturellement à protéger la vie des générations actuelles et futures.
L’étendre, c’est permettre à la France de devenir le fer de lance d’une nouvelle conception du rapport à la
route et à la rue où « conduite responsable » rime avec « développement durable ».
Dominique BUSSEREAU Jean-Louis BORLOO
Secrétaire d’État chargé des Transports Ministre d’État, ministre de l’Écologie,
de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer,
en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat
3
10/09/2009 Noir + Magenta Page 3 sur 176 503090447intValidJO
Synthèse10/09/2009 Noir + Magenta Page 4 sur 176 503090447intValidJORemerciements
Le présent document a été réalisé par l’Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR),
organisme rattaché à la Délégation interministérielle à la sécurité routière (DISR).
L’Observatoire national interministériel de sécurité routière a pour principales missions d’une part la collecte, la
mise en forme, l’interprétation et la diffusion des données statistiques nationales et internationales. Il assure
d’autre part le suivi des études sur l’insécurité routière, ainsi que l’évaluation des nouvelles mesures de sécurité
prises ou envisagées.
La délégation tient particulièrement à remercier :
– la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) ;
– la Direction générale de la police nationale (DGPN) ;
qui recueillent sur le terrain les données sur les accidents présentées dans ce bilan.
Ainsi que :
– Olivier Forget, chef de la section sécurité routière à la Direction de la modernisation et de l’action territoriale
(DMAT) au ministère de l’Intérieur (chapitres III-6 et III-7) ;
– Odile Timbart, responsable du bureau des études et de la diffusion à la sous-direction de la statistique, des
études et de la documentation au ministère de la Justice (chapitre III-8) ;
– Thi-Phuong-Tram Simonet, chargée d’études statistiques en sécurité routière au Service d’études techniques
des routes et autoroutes (SETRA) (chapitre I-3) ;
– Mireille Chiron, Blandine Gadegbeku, Amina Ndiaye, chercheuses à l’Institut national de recherche sur les
transports et leur sécurité (INRETS) (chapitre III-9) ;
– Béatrice Gatterer, responsable d’études statistiques et actuarielles à la Fédération française des sociétés
d’assurances (FFSA) (chapitre II-9).
La rédaction du présent document a été coordonnée par :
– Jean Chapelon, secrétaire général de l’Observatoire ;
– Christian Machu, chargé de mission.
Ont participé au sein de l’observatoire à la rédaction :
– Serge Boyer, chargé d’études (chapitres I-2, III-1, III-2 et III-3) ;
– Fabienne Dran, secrétaire (mise en forme du document) ;
– Colette Décamme, assistante (traitement du fi chier national des accidents – exploitations statistiques) ;
– Jean-Pascal Lavielle, chargé d’études (chapitres II-1, II-4, II-5 et II-6) ;
– Clarisse Magnékou, stagiaire, IRA de Lille (rédactionnel, graphisme) ;
– Thierry Patron, chargé d’études (chapitres I-6, II-7 et II-8, III-4 et IV-2) ;
– Pierre Sibi, chargé d’études (chapitres II-2, II-3, III-5, III-7 et IV-1).
5
10/09/2009 Noir + Magenta Page 5 sur 176 503090447intValidJO
SynthèseLA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN FRANCE – BILAN 2008
Avertissement
Pour en faciliter la lecture et pour permettre une diffusion plus
rapide, la version 2008 du rapport La sécurité routière en France :
bilan de l’année se présente sous une forme allégée par rapport aux
années précédentes.
Ont été raccourcis en particulier le chapitre « études et recherche »
où seuls les titres sont mentionnés, le chapitre « conséquences
sur la santé des accidents » où seul un résumé est présenté ou le
chapitre « vitesse » où certaines mesures sur les poids lourds ont
été supprimées de la version papier.
De même par souci de simplifi cation, seules les données
métropole et DOM sont présentées dans les résultats détaillés.
Mais soulignons que les trois chapitres en question (vitesse,
conséquences sur la santé des accidents et études et recherche)
sont présentés dans leur forme complète sur le site internet de
l’Observatoire : www.securiteroutiere.gouv.fr/observatoire
6
10/09/2009 Noir + Magenta Page 6 sur 176 503090447intValidJO
????Sommaire
Avant-propos ............................................................................................................................................................... 3
Remerciements ............................................................................................................................................................ 5
Avertissement ................................................................................................................ 6
I SYNTHÈSE
I-1 Analyse de l’année 2008 ..................................................................................................................................... 11
I-2 Les grandes données de l’accidentologie .............................................................................................................. 14
I-3 L’analyse conjoncturelle ....................................................................................................................................... 24
I-4 Exposition au risque ............................................................................................................................................ 28
I-5 Actions des pouvoirs publics ................................................................................................................................ 32
I-6 Comparaisons européennes ................................ 39
II RÉSULTATS DÉTAILLÉS
II-1 Évolution du nombre de victimes par classes d’âge et par catégories d’usagers ...................................................... 55
II-2 L’accidentologie des départements ....................................................................................................................... 59
II-3 L’accidentologie des régions ................................................................................................................................ 68
II-4 Évolution du bilan des accidents corporels par catégories de réseaux et selon le milieu (urbain/rase campagne) ....... 70
II-5 Répartition des nombres d’accidents corporels et de tués selon le type d’accident en 2008 .................................... 73
II-6 Répartition des nombres de véhicules impliqués et de tués dans les accidents contre obstacles fi xes en 2008 ......... 74
II-7 Répartition des accidents selon le défaut de permis, le défaut d’assurance et le délit de fuite en 2008 ..................... 75
II-8 La responsabilité des usagers impliqués dans un accident corporel en 2008 .......................................................... 80
II-9 La responsabilité civile dans les accidents matériels et corporels ........................................................................... 83
III LES USAGERS
ET LEURS COMPORTEMENTS
III-1 Les vitesses pratiquées ....................................................................................................................................... 87
III-2 Les interdistances ............................................................................................................................................... 93
III-3 Ceinture de sécurité ............................................................................................................................................ 95
III-4 Alcool et accidents de la route ............................................................................................................................. 99
7
10/09/2009 Noir + Magenta Page 7 sur 176 503090447intValidJO
SynthèseLA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN FRANCE – BILAN 2008
III-5 Le téléphone portable au volant ........................................................................................................................... 108
III-6 Les principales infractions au Code de la route en 2008 ........................................................................................ 111
III-7 Le permis à points en 2008 ................................................................................................................................. 115
III-8 Les condamnations pour infractions à la sécurité routière en 2007 ........................................................................ 123
III-9 Les conséquences sur la santé des accidents de la route ...................... 131
IV ANNEXE
IV-1 Études et recherches ........................................................................................................................................... 139
IV-2 Le fi chier national des accidents corporels de la circulation routière ....................................................................... 147
IV-3 Méthodologie des mesures de vitesses et d’interdistances .................................................................................... 154
IV-4 Les acteurs de la sécurité routière ....................................................................................................................... 156
IV-5 Les grandes dates de la sécurité routière ............................................................................................................. 163
IV-6 Index des sigles contenus dans le bilan ................................................................................................................ 168
8
10/09/2009 Noir + Magenta Page 8 sur 176 503090447intValidJOSynthèse
10/09/2009 Noir + Magenta Page 9 sur 176 503090447intValidJO10/09/2009 Noir + Magenta Page 10 sur 176 503090447intValidJO