Rapport d'activité ministériel 2003

-

Documents
76 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'année 2003 est avant tout marquée par le vote de la loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine du 1er août 2003. Le présent rapport d'activité ministériel met en lumière la mise en oeuvre de ces nouvelles dispositions législatives, notamment au travers des décrets d'application dont une partie est d'ores et déjà entrée en vigueur. La première partie présente l'organisation de la Délégation interministérielle à la ville, une seconde partie décrit la stratégie poursuivie au titre de la rénovation urbaine et de l'équité sociale et territoriale, futurs programmes de la mission ville et logement .

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 2004
Nombre de visites sur la page 5
Langue Français
Signaler un problème

En raison de son poids et afin de faciliter son téléchargement,
le rapport a été découpé en deux fichiers. Pour permettre la
navigation entre les fichiers, utilisez la table des matières active
(signets) à gauche de l’écran.
LRapport
2003d’activité
Ministère délégué
à la ville
et à la rénovation
urbaine2Ministère délégué
à la ville
et à la rénovation
urbaine
2003 Rapport d’activité
ministériel1 L’ORGANISATION. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
A La mise en œuvre de la politique de la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
1 Les instances décisionnelles et consultatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Le Comité interministériel des villes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
Le Conseil national des villes . 10
2 Une administration dédiée à l’animation
et au suivi de la politique de la ville : la DIV11
La Délégation interministérielle à la ville et au développement social urbain (DIV) . . . . . . . . 11
3 Les relais déconcentrés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
4 Une politique partenariale . . . . . . . 14
a) Le partenariat avec les collectivités territoriales. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
b) Les associations partenaires de territoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
c) Les structures associées à la mise en œuvre de la politique de la ville. . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
5 Une politique de communication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18
6 Une politique documentaire . . . . . 20
B Les moyens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
1 Les moyens de fonctionnement de la DIV. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
2 Les moyens financiers . . . . . . . . . . . . . 21
3 Les moyens informatiques . . . . . . . . 22
4 Le développement du contrôle de gestion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
5 Une plate-forme de gestion des crédits de la politique de la ville sur internet. . . . . . . . . . 23
2 LA STRATEGIE. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
A Présentation des nouvelles orientations politiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
1 Une loi de programmation pour la ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
2 Les axes prioritaires de la loi . . . . . 27
B La rénovation urbaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29
1 La conduite du programme national et l’accompagnement des projets locaux . . . . . . . . . . 29
2 La gestion urbaine de proximité et la qualité de l’environnement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
a) La gestion urbaine de proximité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
b) La qualité de l’environnement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
3 Requalification de l’habitat . . . . . . 31
a) Opérations de démolitions-reconstructions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
b) Résorption de l’habitat insalubre et sauvegarde des copropriétés dégradées . . . . . . . . . 31
4 Rompre l’isolement des quartiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32
a) La réduction des coupures routières. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33
b) L’adaptation du fonctionnement des services pour la desserte des quartiers . . . . . . . . . . 33
4C L’équité sociale et territoriale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
1 Les ressources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
a) La formation et l’évaluation territoriale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34
b) La capitalisation d’expérience . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
c) Les centres de ressources (CRD) et réseaux d’échanges. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37
d) Les évaluations et études de portée générale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
e) Les actions événementielles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
f) La maîtrise d’œuvre urbaine et sociale et les métiers de la politique la ville . . . . . . . . . . . 44
g) La coopération européenne et internationale45
2 La prévention de la délinquance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
a) La prévention de la délinquance, une politique publique en constante évolution . . . . . 50
b) Le soutien et l’animation de la prévention de la délinquance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
c) Des axes d’intervention orientés vers les populations les plus fragiles . . . . . . . . . . . . . . . . 53
d) Favoriser l’accès de chacun à ses droits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54
e) Développer une prévention précoce en liaison avec les familles et
les acteurs de la protection de l’enfance et de l’éducation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
f) Prévenir la récidive, favoriser les alternatives à l’incarcération. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
g) Les opérations " Ville Vie Vacances " . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
3 Le développement du lien social dans les quartiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
a) Affirmation des femmes en tant qu’acteurs de la vie des quartiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57
b) L’expérimentation des projets sociaux de territoire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
c) La reconnaissance d’un droit à la langue . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
d) La promotion de la santé et la répartition de l’offre de soins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61
e) Le développement culturel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
f) Les actions de promotion et de développement
des pratiques sportives éducatives . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
g) L’encouragement à l’épanouissement et à la réussite des jeunes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
4 La revitalisation économique et l’emploi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
a) La restauration du tissu économique
et le renforcement de l’attractivité des quartiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70
b) Améliorer l’accès à l’emploi et les démarches d’insertion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72
ANNEXES :
1 Organigramme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
2 Les effectifs de la DIV . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
3 Les textes officiels parus en 2003 . . . . . . . . 78
er4 Le suivi des décrets d’application de la loi du 1 Août 2003 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
5 Les sous-préfets chargés de mission « ville ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
6 Les correspondants régionaux DIV . . . . . . . 84
7 La carte des zones franches urbaines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
8 La carte des contrats de ville . . . . . . . . . . . . 88
9 Le programme national de rénovation urbaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
10 Liste des centres de ressources . . . . . . . . . 92
11 Index . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 945
12 Abréviations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97année 2003 est avant tout marquée par le vote de la loi
d’orientation et de programmation pour la ville et la rénovation
erurbaine du 1 août 2003, qui donne des moyens d’agir L’ d’envergure pour rétablir l’équité sociale et territoriale en faveur
des quartiers défavorisés et qui marque la volonté
de donner une " seconde chance " aux familles surendettées en
instaurant une procédure de rétablissement personnel.
Le présent rapport d’activité ministériel met en lumière la mise
en œuvre de ces nouvelles dispositions législatives, notamment
au travers des décrets d’application dont une partie est, d’ores et
déjà, entrée en vigueur.
La présentation de ce rapport d’activité diffère de celle de
l’année précédente, qui tenait compte du projet d’une mission
ministérielle " politique de la ville " qui, au fil des débats sur
la LOLF (loi organique relative aux lois de finances) avec
le Parlement, non encore définitivement arrêtés au moment
où ces lignes sont écrites, s’est transformée en une mission
" ville et logement " assortie d’un document de politique
transversale pour tenir compte du caractère interministériel de
la politique de la ville.
C’est la raison pour laquelle, après une première partie présentant
l’ORGANISATION de la Délégation interministérielle à la ville,
une seconde partie décrit la STRATEGIE poursuivie au titre
de la rénovation urbaine et de l’équité sociale et territoriale,
futurs programmes de la mission " ville et logement ".
Enfin, un effort particulier a été fait pour que ce rapport d’activité
soit illustré de données chiffrées présentées sous forme de
tableaux ou de représentations graphiques.
7L’ORGANISATION1
A La mise en œuvre de la politique de la ville
B Les moyens