Rapport d'information fait au nom de la commission des affaires européennes sur la crise économique et financière en Espagne

-

Documents
36 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La commission des affaires européennes a organisé un déplacement à Madrid, les 22 et 23 mars 2011. Le présent rapport d'information revient tout d'abord sur les caractéristiques et l'évolution de l'économie espagnole entre 1986, date de l'adhésion de l'Espagne à l'Union européenne, et 2006 : impact économique positif de l'entrée du pays dans l'Union européenne, part importante du secteur immobilier dans l'économie espagnole associé à un recours important au crédit, etc. Le rapport analyse ensuite le contexte de crise économique et financière touchant l'Espagne depuis près de trois ans. Il identifie les spécificités de la crise espagnole, parmi lesquelles le fort endettement du pays et l'effondrement des valeurs immobilières. Le rapport étudie enfin les réponses du gouvernement espagnol à la crise, estime peu probable une intervention de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, et s'interroge sur la reconversion de l'économie espagnole et ses conséquences sociales.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mars 2011
Nombre de visites sur la page 17
Langue Français
Signaler un problème
N° 385
SÉNAT
SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011
Enregistré à la Présidence du Sénat le 29 mars 2011
RAPPORT DINFORMATION
FAIT
au nom de la commission des affaires européennes (1) sur lacrise économiqueetfinancièreenEspagne,
Par M. Jean-François HUMBERT,
Sénateur.
(1) Cette commission est composée de :M. Jean Bizet, président ;MM. Denis Badré, Pierre Bernard-Reymond, Michel Billout, Jacques Blanc, Jean François-Poncet, Aymeri de Montesquiou, Roland Ries, Simon Sutour, vice-présidents ; Mmes Bernadette Bourzai, Marie-Thérèse Hermange, secrétaires ; Badinter, Jean-Michel Baylet, Didier Boulaud,MM. Robert Mme Alima Boumediene-Thiery, MM. Gérard César, Christian Cointat, Mme Roselle Cros, M. Philippe Darniche, Mme Annie David, MM. Robert del Picchia, Bernard Frimat, Yann Gaillard, Charles Gautier, Jean-François Humbert, Mme Fabienne Keller, MM. Serge Lagauche, Jean-René Lecerf, François Marc, Mmes Colette Mélot, Monique Papon, MM. Hugues Portelli, Yves Pozzo di Borgo, Josselin de Rohan, Mme Catherine Tasca, M. Richard Yung.
- 3 -
S O M M A
I
R
E
Pages
I. LA FAILLITE DUN MODÈLE ÉCONOMIQUE TOURNÉ VERS LE SECTEUR IMMOBILIER.........................................................................................................................7
A. LAMOVIDA ÉCONOMIQUE...................ELONG.....................................................E.S.P.A..7
1. Limpact de ladhésion à lUnion européenne......................................................................... 72. Une croissance à crédit9...........................................................................................................3. La « brique » comme moteur de croissance interne et de lendettement.................................. 94. Une économie qui nen reste pas moins ouverte au monde...................................................... 11
B. LESPAGNE À LÉPREUVE DE LA CRISE IMMOBILIÈRE .................................................. 12
1. La spécificité de la crise espagnole.............................................................12............................2. Une crise aux conséquences économiques et bancaires indéniables........................................ 12
II. UNE RÉPONSE À LA CRISE TARDIVE ET INCOMPLÈTE............................................. 15
A. UNE RÉPONSE ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE ................................................................. 151. Une réponse économique en deux temps15.................................................................................2. Lassainissement du secteur bancaire..................81...................................................................
B. UNE INTERVENTION EUROPEENNE IMPROBABLE .......................................................... 201. La dette espagnole demeure soutenable pour lÉtat................................................................ 202. Un contexte plus favorable................................22......................................................................
C.LESDÉFISESPAGNOLS..........................................................................................................23
1. Quelle croissance à lavenir ?...42..............................................................................................2. Chômage et précarité : conséquences sociales et politiques.................................................... 263. La délicate adéquation entre objectifs nationaux et action régionale...................................... 27
CONCLUSION....31..........................................................................................................................
EXAMEN PAR LA COMMISSION......3........3...............................................................................
LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES À MADRID......................................................... 35