L’intégration de la BD numérique dans un dispositif transmédia
3 pages
Français

L’intégration de la BD numérique dans un dispositif transmédia

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L’intégration de la BD numérique dans un dispositif transmédia Le cadre Le transmédia, comme très brièvement abordé dans le paragraphe consacré à déterminer les profils possibles des producteurs de BD numérique, s'avère comme une des approches créatives les plus intéressantes pour soutenir le développement d'une BD numérique de création originale. Il consiste à déployer autour d'un univers, différentes portes d'entrée qui éclairent ledit univers, ses décors, ses personnages, ses évènements propres, en tirant partie d'un mode de narration ou d'un format. Les frontières entre chaque support ne sont pas rigides pour autant. Des renvois peuvent exister entre un jeu vidéo et une BD, entre un film et les romans ou nouvelles qui peuvent en raconter la suite. Ainsi de Star Wars, sans doute l'un des ensembles transmédia les plus rigoureux où les dessins animés Clone Wars s'insèrent entre les épisodes 2 et 3 des films, où les romans signés par Timothy Zahn ne déméritent en rien en racontant la suite de la première trilogie autour de la vie de Luke Skywalker. Jeux vidéo, comics, romans, séries animées en 3D, films... L'univers conçu par George Lucas et encore exclusivement entre ses mains continue de se décliner et d'être exploré d'années en années, bien au delà de la toute première trilogie sortie au cinéma à partir de 1977.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 juin 2014
Nombre de lectures 24
Langue Français

Exrait

L’intégration de la BD numérique dans un dispositif transmédia
Le cadre
Le transmédia, comme très brièvement abordé dans le paragraphe consacré à déterminer les profils possibles des producteurs de BD numérique, s'avère comme une des approches créatives les plus intéressantes pour soutenir le développement d'une BD numérique de création originale. Il consiste à déployer autour d'un univers, différentes portes d'entrée qui éclairent ledit univers, ses décors, ses personnages, ses évènements propres, en tirant partie d'un mode de narration ou d'un format. Les frontières entre chaque support ne sont pas rigides pour autant. Des renvois peuvent exister entre un jeu vidéo et une BD, entre un film et les romans ou nouvelles qui peuvent en raconter la suite. Ainsi de Star Wars, sans doute l'un des ensembles transmédia les plus rigoureux où les dessins animés Clone Wars s'insèrent entre les épisodes 2 et 3 des films, où les romans signés par Timothy Zahn ne déméritent en rien en racontant la suite de la première trilogie autour de la vie de Luke Skywalker. Jeux vidéo, comics, romans, séries animées en 3D, films... L'univers conçu par George Lucas et encore exclusivement entre ses mains continue de se décliner et d'être exploré d'années en années, bien au delà de la toute première trilogie sortie au cinéma à partir de 1977.
De plus en plus de grosses productions sont voulues comme des projets transmédia, même si, parfois, elles n'en n'ont que les prétentions et dissimulent le manque de cohérence de l'ensemble, essentielle pourtant, derrière les superlatifs marketing. A partir du moment où le matériau originel est enrichi, nous sommes dans un dispositif transmédia. Autrement, lorsque l'on se contente de ressasser des éléments disponibles dans l'œuvre source (par exemple Harry Potter), on parlera alors de plurimédia, ou, plus prosaïquement, de produits dérivés et d'adaptations.
Le transmédia se distingue fondamentalement de la production de produits dérivés par le fait que le producteur original garde la main sur le contenu et tente de coordonner les différents supports en fonction de ses propres objectifs et programmes de sortie. On peut imaginer facilement le transmédia comme une armada de bateaux, avec au centre le navire amiral et tout autour des vaisseaux de différentes tailles, de différentes fonctions, qui chacun partagent une même parcelle d'histoire commune. Des vaisseaux peuvent venir grossir les troupes, de la même manière que d'autres peuvent rentrer au port. Leur course représente la durée de vie d'un projet transmédia, qui peut être arrêté de manière définitive aisément, ou bien poursuivre indéfiniment sa croisière.
La BD numérique dans le transmédia
Aujourd'hui, l'approche transmédia d'un univers est beaucoup rattachée à la technologie.Le Transmédia Lab, observatoire de la société Orange, a une approche qui s'appuie en priorité sur l'audiovisuel. Thriller dont certains éléments sont consultables en ligne (vidéos d'autopsie par exemple), jeux de piste en réalité augmentée avec dessmartphones(des indices peuvent se trouver en parcourant réellement le même chemin qu'un enquêteur dans une ville donnée, comme de marcher dans les pas de Robert Langdon dans leDa Vinci Code),projet MaxiMinimis en place par la société Ankama début 2011 et dont l'issue se déroule lors d'une Convention réunissant joueurs et fans de l'univers de Dofus à Lille début mars... Les exemples se multiplient en plus d'être de plus en plus probants.
Diffusées sursmartphoneou sur Internet, des créations sous forme de BD numérique peuvent très aisément s'intégrer dans un dispositif transmédia, comme c'est par exemple déjà le cas avec le portage de la BD originellement papier d'Assassin's Creed chez Ubisoft. Certes, il ne s'agit pas là d’une BD créée spécifiquement pour l'écran, mais plutôt d'une BD qui était d'emblée prévue pour être disponible en numérique, même si cela n'était pas exclusif. Nous ne sommes cependant pas loin d'une création originale transmédia.
S'appuyer sur un univers familier, une licence, des personnages déjà connus, facilite l'identification et l'appropriation d'un support aux yeux des spectateurs/joueurs/lecteurs avides d'approfondir leurs connaissances. C'est également remettre le contenu au centre des préoccupations, et non le procédé de diffusion ou le support utilisé. Ce n'est pas simple d'imposer à la fois un mode de lecture singulier et une œuvre qui ne l'est pas moins. Nombre d'auteurs dont les œuvres ont été citées dans les médias savent combien celles-ci passent au second plan derrière leur mode de diffusion. Pour le dire autrement, beaucoup de monde sait que les Autres Gens est une BD en ligne, peu savent réellement ce que cela raconte...
Les avantages de l'approche transmédia
Quels sont alors les avantages à encourager la BD numérique dans un dispositif transmédia ? Le premier, c'est que budgétairement parlant c'est beaucoup plus facile à mettre en place que, par exemple, un jeu vidéo. En outre, selon l'approche éditoriale qui lui sera appliquée, la BD numérique peut, dans un premier temps, s'inscrire comme un service marketing et elle peut être pensée comme outil de collecte de données qualifiées, numéros de téléphones portables ou mails valides. Disposer
à terme d'une base de données qui peut faire l'objet, à la fois, d'une commercialisation, et, d'opérations croisées, n'est pas négligeable.
La BD numérique est aussi un excellent moyen de tester et de sonder les clients sur de possibles nouveautés, en couplant une série installée avec des chapitres découverte de nouveaux projets et de demander un retour direct, à la manière des manga et manhwa sur téléphone portable qui sont proposés au Japon ou en Corée.
Dans les productions transmédia qui se déploient sur des territoires culturels différents, la BD numérique peut s'avérer un excellent moyen de préparer le terrain pour une exploitation papier à moindre coût et proposer d'emblée des supports transmédia de qualité. Cela revient à réinstaurer une logique de test des audiences par une prépublication numérique, comme cela existait autrefois dans Le Journal de Tintinou dansPilote. Avant la diffusion en albums, on testait des personnages et des séries dans les hebdomadaires et on analysait les retours des lecteurs, via des questionnaires ou en réactions spontanées.
Enfin, parier sur le transmédia, c'est aussi inscrire la BD numérique sur son aspect résolument technologique et ainsi marquer davantage la césure avec l'édition papier traditionnelle. Dans cet espace, des systèmes d'aide particuliers existent qui peuvent faire la différence, comme OSEO, par exemple.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents