Mise en page 1 - Centre d analyse stratégique
12 pages
Français

Mise en page 1 - Centre d'analyse stratégique

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
12 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

  • cours - matière potentielle : et en projet
Le TGV, train à grande vitesse, représente incon- testablement l'une des grandes réussites tech- nologiques françaises. Détenteur du record de vitesse mondial, il transporte quotidiennement, depuis plus de trente ans, un grand nombre de passagers – plus de 108 millions de voyageurs sur l'ensemble de l'année 2010 – dans des conditions reconnues de confort, de fiabilité et de sécurité. Même s'il ne représente qu'un pourcentage relati- vement faible (environ 10 %) du marché ferroviaire, il n'en reste pas moins le symbole d'une avance technologique et d'un savoir-faire qui rejaillissent sur
  • politique active
  • aspects budgétaires
  • industrie ferroviaire
  • système global
  • entreprise locale
  • entreprises locales
  • étranger
  • étrangère
  • étrangers
  • etrangers
  • etranger
  • étrangères
  • lignes
  • ligne
  • réseaux
  • réseau
  • projets
  • projet
  • pays

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 83
Langue Français

Extrait

Octobre o 2011 342n LANOTe DeSyNThèSe Développementdurable Demain,lagrandevitesse ferroviairedanslemonde LeTGV,trainàgrandevitesse,représenteincon-étroiteentrelÉtat,laSNCFetlesentreprisesqui testablementlunedesgrandesréussitestech-lontconçu,avecAlstomcommechefdefile. nologiquesfrançaises.DétenteurdurecorddeLouvertureàlaconcurrencedusystèmeferro- vitessemondial,iltransportequotidiennement,viaire,lapparitiondenouveauxconstructeurs,le depuisplusdetrenteans,ungrandnombrededéveloppementtechnologiquedelaChinemodifient passagersplusde108millionsdevoyageurssurcependantladonne;latechnologiefrançaiseest lensembledelannée2010dansdesconditionsdésormaisconfrontéeàunecompétitiondeplusen reconnuesdeconfort,defiabilitéetdesécurité.plusvive,notammentdelaChine.Ellepeutresterau Mêmesilnereprésentequunpourcentagerelati-premierrangsurcemarché,maiscelademandera vementfaible(environ10%)dumarchéferroviaire,desefforts,desadaptationsetdesinnovationstech- ilnenrestepasmoinslesymboleduneavancenologiques.Notreanalysesinscritdansloptique technologiqueetdunsavoir-fairequirejaillissentdunepoursuitedelaventureindustrielledela surlensembledesentreprisesquilefabriquent.grandevitessefrançaiseetsinterrogesurles LeTGVsestdéveloppégrâceàunecoopérationmoyensdelaprolonger. g
1 Profiterdel’opportunitédesinvestissementsd’avenirpourcréerunenouvellerame àtrèsgrandevitesse. 2 Pérenniseretlisserlemarchédomestiquedematérielroulantdelatrèsgrande vitesseferroviaire. 3 Créerungroupedeveilledesentreprisesdelagrandevitesseferroviaireetbâtir unargumentaire,utilisableenFranceetàl’étranger,surlatechnologiefrançaise adaptableàtoutpaysetentoutesituation(solutionstechniques,maintenance, exploitation,gestiondeprojetetmontagefinancier). 4 Développerdansquelquespaysconsidéréscommelesplusimportantspour laFrancedescoopérationsinstitutionnellesdansledomaineduferroviaire, etpluslargementdestransports,afind’apporterdesélémentsd’éclairageen amontauxautoritéslocales. 5 Améliorerlesoutilsdefinancementpublicpoursoutenirlesentreprisesfrançaises àl’exportation,àl’exempledespaysétrangers.
www.strategie.gouv.fr
Centred’analysestratégique
Commel’amontrélacélébrationdeson trentièmeanniversaireaupremiersemestre, leTGVestdevenul’undesmoyensde transportpréférésdesFrançais,enraison notammentdesarapidité,desasécurité etdesaponctualité.Mêmesileconcepta étéinventéparlesJaponais,lesdifférents recordsdevitesseétablisparAlstom, enpartenariataveclaSNCFetRFF,dont ledernierde574,8km/henavril2007, confirmentl’excellencetechnologique française.Dèslors,leGrenellede l’environnement,quecesoitdansles discussionsinitialesentrelesdifférents acteursdelasociétécivileoudansles décisionsgouvernementales,alogiquement privilégiécetteformedetransportet leParlementavotéunprogrammedeplus de2000kilomètresdelignesnouvelles d’ici2020 (1) . Ainsi,danslaperspectivedelapoursuite decetteaventureindustrielle,lerapport duCentred’analysestratégique“Letrainà grandevitessedanslemonde:perspectives d’avenir”etlaprésentenote,quienest issue,présententuncertainnombrede propositionsdestinéesàpermettreaux entreprisesfrançaisesdecontinueràtenir uneplaceimportantedansle développementdelagrandevitesse ferroviairedanslemonde,tantdupoint devuedesaréalisationquedeson exploitation. Notreréflexionpartnotammentduprincipe selonlequellesdépensesenvisagéespar leGrenelledel’environnementpourla réalisationdenouvelleslignesferroviaires favoriserontd’autantmieuxnotrecroissance àlongtermequ’ellesconduirontàdes innovationstechnologiquesetqu’elles permettront,danslerespectdesrèglesde laconcurrence,d’améliorerlacompétitivité desentreprisesfrançaises,voire européennes,concernées.
LecontextemondiaL LaChineacherchéàdévelopperl’innovationtechnolo- giquedemanièretrèsintenseetaaujourd’huiprisplace surlascèneinternationaledelagrandevitesseferroviaire. Dès2003,elleaplanifiéunréseaudédiéàlagrande vitessede12000kilomètresdelignesàl’horizon2020, projectionquiestaujourd’huipasséeà16000kilomètres. Ainsi,àcettedate,touteslesvillesdeplusde500000 habitantsdevraientêtredesservieset90%delapopula- tionchinoiseseraitreliéeàcefuturréseau. Alstomavaitrefuséparlepassédetransférersatechno- logieenChine,depeurdevoirsurgirunnouveauconcur- rentauboutdequelquesannées.L’expansionàunrythme sansprécédentduréseauàgrandevitesseferroviairedans cepaysacependantconduitlesChinoisàdévelopper,dans despartenariatsavecBombardier,SiemensetHitachi/ Kawasaki,destrainssupposésrouleràdesvitessescom- mercialesmaximalesde350km/h,voirede380km/hà l’horizon2012. LaChines’estainsiimposée,depuisdeuxans,commeun paysleaderdansledéveloppementdelagrandevitesse ferroviaire. Mais,depuisledébutdel’année2011,lapolitiqueferro- viairededéveloppementdelagrandevitesseconnaît danscepaysunecertaineremiseencauseliée: auchangementduministredesTransportsenplace; àl’annoncefinavril2011delaréductionde350km/h à300km/hdelavitessemaximaled’exploitationde certainsdesestrainsàgrandevitesse,cequiaforte- mentsurprislemondeferroviaire; àl’accidentferroviaire (2) survenuenjuillet2011; àladécisionle10août2011,deréduireà300km/hla vitessed’exploitationautoriséepourl’ensembledes trainscirculantsursestroislignesàtrèsgrandevitesse; aurappel,le12août,parleconstructeurchinoisChina CNRCorpde54TGVdelalignePékin-Shanghaipour problèmestechniques. Cesincidentsnousrappellenttouteladifficultéquis’at- tacheàlamaîtrisedelagrandevitesseferroviaireetdu systèmecomplexequ’ellereprésente.Danscecontexte, ilestégalementclairquevouloirrestercompétitifetàla
(1)Loidu3août2009deprogrammationrelativeàlamiseenœuvreduGrenelledel'environnement. (2)Le23juillet2011,unecollisionprèsdelavilledeWenzhouaentraînélamortde40personnes.Uneenquêteestencours.Lespremièresconclusionssoulignentundéfaut designalisation;frappéparlafoudre,lepremiertrains’esttrouvéimmobilisésurunviaducetletrainquilesuivaitl’apercutédepleinfouet,faisantbasculerdeux wagonsdanslarivière.
2
LANOTe Octobre n o 2 2 0 4 1 3 1 DeSyNThèSe
www.strategie.gouv.fr
3
(3)Source:AssociationoftheEuropeanRailIndustry/BostonConsultingGroup(UNIFE/BCG). (4)Source:Fédérationdesindustriesferroviaires(FIF). (5)Source:UIC(2010), vancées ,n°4,décembre.
États-Uniscomptetenudu“BuyAmericanAct”)etoù, pourlesautres,legéniecivilserabiensouventconfiéà desentrepriseslocales. Silagrandevitesseferroviairenereprésenteenvironque 10%dumarchétotaldel’industrieferroviairefrançaise, elleconstituenéanmoinsunmarchéconsidérécomme stratégiqueenraison: ducaractèresymboliquequis’yattache; delanotoriététechnologiquequ’elleconfèreàl’entre- prisequimaîtrisecettetechnologie,maisaussiaupays quiladéveloppe; del’écosystèmeindustrielqu’ellereprésentepourla France:constructeurdematérielroulant(Alstom), équipementiers(FaiveleyTransport,VosslohCogifer,etc.) concevoirLetraindufutur ens’appuyantsurlemarché Domestique PROPOSITION 1 Profiterdel’opportunitédesinvestissements d’avenirpourcréerunenouvellerameàtrès grandevitesse. Lestechnologiesfrançaisesdelagrandevitesseferro- viaire,enparticulierlematérielroulant(TGVàunoudeux niveaux),constituentdestechnologiesd’excellenceque laFrancepeutessayerdevendresurtouslesmarchés enayantdeschancesnonnégligeablesderemporter l’appeld’offres.Ilfautévidemmentqu’ellesrépondent auxspécificationsduclient,quelesprixproposéssoient compétitifsetquel’approchemiseenœuvrerépondeà l’attenteduclient:prixdumatérielàl’achatouencoût complet,c’est-à-direycomprislamaintenance,l’entre- tienetladisponibilitétoutaulongdesonexploitation. Danslespaysémergents,cettepropositionseheurte néanmoinsàunedifficultéliéeàlalargeurdesrameset aunombredepassagersqu’ellespeuventtransporter.Si legabaritdesvoituresestlimitéàtroismètresenEurope, ilpeutatteindrejusqu’àtroismètresquarantesurles
pointedel’innovationtechnologiquesupposedesefforts permanents.Or,malgrésessuccèsincontestables, lagrandevitesseferroviairefrançaisedonnelieuàun certainnombred’interrogations. Si,audébutdeladécennie1980-1990,seulsdeuxpays, leJaponetlaFrance,ensuiterejointsparl’Allemagneà partirde1986,possédaientlatechnologiedelagrande vitesseferroviaire,leurnombres’estfortementaccru depuis:EspagneetItaliepourl’Unioneuropéenne,Corée etChinepourl’Asie… Ainsi,dansuncontextedemondialisation,latechnologie françaiseestdeplusenplusconcurrencée,notamment danslespaysquicherchentàdévelopperlagrande vitesseferroviaire:l’attributionrécenteparleRoyaume- Unid’unmarchédenouvellesramesàgrandevitesseà unconstructeurasiatiqueenconstitueuneillustration supplémentaire. Lechiffred'affairesmondialdel'industrieferroviaire (3) estestiméàprèsde136milliardsd'euros(dont95mil- liardssurdesmarchésouvertsàlaconcurrence),en moyenneannuellepourlapériode2007-2009.Surles mêmesannées,celuidelagrandevitesse (4) étaitestimé à13,2milliardsd'eurosparan,dontenviron8,5milliards pourlematérielroulantet4,5milliardspourleséquipe- mentsferroviaires. Selonlesperspectives,peut-êtreoptimistes,del’Union internationaledescheminsdefer(UIC),oncomptera 13500kilomètresdelignesàgrandevitessedansle monded’icià2025etleréseaudevraitatteindre50000 kilomètresàl’horizon2050 (5) .Cesprévisionspourraient mêmeêtredépasséesenfonctiondesréalisationschi- noises.Lacroissancedesréseauxpourraitêtreainsi importantenonseulementenChine,dontlesambitions sonttrèsfortes,maisaussidansl’ensembledespays émergents.Enfin,lesÉtats-Unisréfléchissentdepuis longtempsaudéveloppementdecettetechnologie,mais nesemblentpasprêtsàlamettreenœuvreàcourtterme, saufpeut-êtreenCalifornie.Soulignonscependantquele marchéinternationaldelagrandevitesseferroviaireest néanmoinslimité,danslamesureoùlaréalisationd’une bonnepartiedecesnouvelleslignesdépenddemarchés difficilementaccessibles(casduJaponetdelaChine notamment,maisaussidansunecertainemesuredes
Centred’analysestratégique
autrescontinents.Orlespaysquidévelopperontdes lignesàgrandevitessechercherontàconstruireunnou- veauréseausanscontrainteparticulièresurlegabarit, afind’accepterdestrainspluslargeset infine plusde voyageurs.Ilestdoncprobablementnécessaired’envisa- ger,àl’exportation,lafabricationderamesdeplusgrande capacité. ( concevoirletraindufutur Plusgénéralement,lesinvestissementsd’avenirpour- raientpermettredefavoriserledéveloppementdutrain dufuturàgrandevitesse.Celui-cidevraitêtremodulable defaçonàpouvoirintégrerlesattentesdesexploitants etlescontraintestechniquespermettantleurinteropéra- bilité.Soncoûtàlaplacedevraitêtremoinscher,etsa capacitéaccruegrâceauxgainsd’espacepermisparles progrèsdel’électroniquedepuissanceconduisantàun moindreencombrementdeséquipementstechniques. Ildevraitêtreaccessibleauxpersonnesàmobilitéréduite etauxutilisateursdefauteuilroulant,etoffrirunaccès internetàbord.Cetraindevraêtreproposédansunever- sionàunoudeuxniveaux,uneversionàl’exportation, voireuneversionfret.Unevariantemoinsperformante pourraitêtreenvisagéepourdesrelationsdelonguedis- tancesurlignesclassiquesàlavitessemaximalede240 km/h,enparticulierpourleslignesd’équilibreduterri- toireenFrance.Danstouslescas,ildevrarépondrede manièreattractiveauxattentesdelaSNCFetduconcep- teurdel’infrastructure. ( pérenniserlemarchédomestique PROPOSITION 2 Pérenniseretlisserlemarchédomestique dematérielroulantdelatrèsgrandevitesse ferroviaire. Toutindustrielrencontreradesdifficultésdanslamise aupointdesesproduitssisesprincipauxclients,enl’oc- currenceaujourd’huilaSNCFpourlatrèsgrandevitesse ferroviaire,pratiquentunepolitiqued’achatquin’estpas lisséedansletemps.Celle-cidépendbienévidemment deplusieursfacteurs:l’ouvertureprochaineàlaconcur- renceduréseau,lescoûtsd’entretienetdemaintenance,
lesaugmentationsdespéagesferroviairesconduisent actuellementlaSNCFàenvisagerdeneplusacheter deramesàgrandevitessede2015à2025,quelqu’en soitleconstructeur.Untelarrêtdanslescommandes pourraitcompromettreledevenir,nonseulementdu développementdenouvellesrames,maisplusgénérale- mentdelagrandevitesseferroviairefrançaise. L’exempledunucléaireestinstructifàcetégard:l’inter- ruptionpendantplusdedixansdelaconstructionde centralesnucléairesenFranceaconduitàunepertedu savoir-fairedanslaconstructiondenouveauxréacteurs, notammentchezlesfournisseurssurdespointstrès techniques,maiségalementdansl’aptitudeàdirigerdes chantiers (6) . Lasituationrisqued’êtreparticulièrementcritiquepour lematérielroulant.Actuellement,lesTGVconstruitspar Alstomsontceuxquiontladuréedevielapluslongue: lestrainsjaponaissontremplacésauboutd’unequin- zained’années;lespremiersICE1deSiemensontvingt ansetilestquestiondeleurremplacementd’iciàdixans. LesramesTGVSud-EstproduitesparAlstomontquant àellesdéjàtrenteansdeserviceetuneduréedevie supplémentaired’unedizained’annéesestenvisagée. Cheznosprincipauxconcurrents,lasituationestassez différente.Lesdeuxfabricantschinoisontdesrythmes annuelsdeproductiondel’ordrede100ramesparanet, mêmesicerythmedoitdiminuer,lafabricationàdestina- tiondomestiqueresteraconsidérable.Lescheminsdefer japonaisrenouvellentleurmatérielaubénéficequasi exclusifdel’industriejaponaise.LaDeutscheBahnvient depasserunecommandeimportantedematérielroulant auprofitdeSiemens,mêmes’ilnes’agitpasdirectement deramesàtrèsgrandevitesse.Enfin,LaRENFEacquiert dumatérielespagnolTalgo.Ainsitouslesgrands constructeursdematérielroulants’appuient-ilssurun marchédomestiqueimportant. Pourtoutescesentreprises,lapartpriseparlavente àl’exportationdematérielpeutêtresignificative,mais nesuffitpasàassurerlarentabilitédelachaînede fabrication. llsembleainsinécessaire,pourassurerlapérennitédela fabricationdelagrandevitesseferroviaireenFrance,de lisserlesappelsd’offresdel’opérateurhistoriquedansle temps,enespérantque,danslerespectdesrèglesdela
(6)Rapportdelamissionparlementairesurlasécuriténucléaire,laplacedelafilièreetsonavenir,rapportd’étape:lasécuriténucléaire,OPESCT,juin2011,p.119-120. 4
concurrence,latechnologiefrançaisepuissecorrespondre àl’offrelameilleure.Cettepropositionestvalablenon seulementpourlematérielroulant,maiségalementpour leséquipementsd’infrastructure(voie,signalisation etcommande-contrôle,énergieélectriquedetraction), dontlasituationestplusfavorableenraisondesefforts actuelsconsidérablesdemodernisationsurleréseau. Leschantiersimportantsencoursetenprojetdoivent cependantêtremisàprofitpourintégrerdessolutions innovantes. Êtretoujoursprésentenmatièred’innovation ( etderecherche Danslaconcurrenceéconomiquemondialequeselivrent lesdifférentspays,lesinvestissementsréalisésdoivent serviràpréparerlesproduitsindustrielsquipourrontêtre compétitifsdansl’économiedécarbonéededemain.Les trainsàgrandevitessesontdoncdeparfaitscandidats, sousréservetoutefoisqueleursconditionsderéalisation leurdonnentunréelavantagecomparatifetqu’ilspuissent ainsis’imposersurlascèneinternationale,enparticulier danslespaysàfortecroissance. Ilestdoncsouhaitablequel’ÉtatetRéseauferréde France(RFF)veillentàcequechaquelignenouvelleen Francepermettedemettreenplacedesinnovationsetde lestester.Lecoûtenseraéventuellementplusimportant, maisc’estlaconditionnécessairepourquecesinvestis- sementsparticipentàlacroissancedupaysàterme (au-delàdesgainsdetempsqu’ilsentraînentdèsleur miseenservice). Àcetitre,uneinterrogationexisteaujourd’huisurla technologiemêmedelavoie:lesrailsetleurstraverses peuvents’appuyersurduballast (7) ,cequiestl’usageen France,ouêtreposéssurdesdalles(asphaltéesouen béton). Lavoiesurballastdonnesatisfaction,maisellesemble subiruneusurerapideetentraînerdescoûtsdemainte- nanceimportantsdanslecasd’unevitessesupérieureà 320km/h. Àl’inverse,lescoûtsd’entretiendelavoiesurdalle sonttrèsfaiblesmaisunemauvaiseréalisationpeutse révélertrèspénalisante.Alorsquelavoiesurballastpeut êtrefacilementredresséeetcorrigée,lavoiesurdalle doitêtreparfaitementposéedèssaconstruction:toute
(7)Leballastestlelitdepierresconcasséessupportantunevoiedechemindefer.
5
LANOTe Octobr n e o 2 2 0 4 1 3 1 DeSyNThèSe
imperfectiondesagéométriepeutêtreamplifiéeparle tempsetdevienttrèsdifficileàreprendre,voireimpossi- ble,àmoinsdedémolirladalleetdelareconstruire.Ilest cependantpossiblequelavoiesurdallepuisseconstituer unealternativeintéressantedanscertainscas. Àl’occasiondelaréalisationdenouvelleslignesferro- viairesàgrandevitesse,ilseraitprobablementsouhaitable d’expérimenter,suruncertainnombredelignes,latech- niquedelavoiesurdalleetderéaliserunecomparaison desavantagesetinconvénientsdesdeuxtypesdevoies. mieuxutiliserl’anneaud’essaieuropéen ( delagrandevitesseferroviaire Enmatièrederechercheetdéveloppement,contraire- mentàlaFrancequinedisposepasd’unelignespéciale d’essaipourtrainsàgrandevitesse,l’Espagne, via l’ADIF, gestionnaireduréseauferroviaireespagnol,prépareun anneaud’essaiapteàlatrèsgrandevitesseferroviaire enAndalousie.Cetteinstallation,quifaitappelàdes financementsdel’Unioneuropéenne,devraitfairel’objet departenariats,sousladirectiondel’Union,afind’être miseàladispositiondel’ensembledesindustrielseuro- péensdefaçonéquitable.Ellepeuteneffetserviraussià l’homologationdeséquipementsferroviairesetdu matérielroulant.Unprogrammederechercheetdévelop- pementcommunpourraitmêmeêtreenvisagé. mieuxcoopérer PROPOSITION 3 Créerungroupedeveilledesentreprises delagrandevitesseferroviaireetbâtir unargumentaire,utilisableenFranceet àl’étranger,surlatechnologiefrançaise adaptableàtoutpaysetentoutesituation (solutionstechniques,maintenance, exploitation,gestiondeprojetetmontage financier). Uneapprochecollectivedesmarchésdelagrandevitesse permettraitdemutualiserl’expérienceetlesavantages compétitifsdel’ensembledelafilièreferroviairefrançaise.
www.strategie.gouv.fr
Centred’analysestratégique
Ellepourraitprendrelaformed’un“club”réunissantdes entreprisesdelagrandevitesseferroviaire,desspécia- listesayanttravaillésurdesprojetsetàl’exploitation,le ministèreenchargedestransports,animéparladirection généraleduTrésoravecl’aidedesserviceséconomiques régionaux,associantégalementlaFédérationdesindus- triesferroviaires,RFF,ets’appuyantsurunsecrétariatà définir. LesÉtatsgénérauxdel’industrieviennentdemettreen placeunestructurepérenne,la“filièreferroviaire”,dont lavocationestd’assurerpourtouslesproduitsetmétiers duferroviaireunecoordinationetuneanimationde l’ensembledesacteursfrançais.Danscetteperspective, leclubdeveilledelagrandevitesseferroviaireauraitun rôlepluslargedeprospective,avecdespréoccupations d’ordrecommercial,technologique,institutionnel,poli- tiqueetdiplomatique. Cegroupedeveilleseraitunestructuredeprospective etd’échanged’informationstechniques,afindedéceler lesmarchésfutursdanslesdifférentspays,touten préservantlaconfidentialitécommercialedesmembres. Ilprendraitcontactaveclareprésentationdiplomatique françaisedespaysconcernésetesquisseraitainsiune coordinationdesstratégiessuiviespourrépondreàla demandeduclientetàsesbesoins.Cettenécessaire adéquationdel’offreauxbesoinspourraitconduireàune réponsegroupéedel’ensembledesindustrielsfrançais ou,aucontraire,àdesinitiativesséparées. Ceclubpermettraitenoutre,lorsderéunionsd’échange, demaintenirlesconnaissancesacquisesdansdespays oùl’industrieferroviairefrançaiseestdéjàprésente,que cesoitsurlagrandevitesseounon,oudansd’autresoù ellenel’estpas. Sesobjectifsseraientde: structureruneveillecommunedumarchédelagrande vitesseferroviaireàl’export; constituerunlieud’échanged’informationstechniques; assureruneinterfaceaveclesautoritésdetutelle(minis- tèresdesFinances,del’Industrie,desTransportsetdes Affairesétrangères); promouvoiractivementlemodèlefrançaisdelagrande
vitesseauprèsdesautoritéspolitiquesetéconomiques européennesetdesbailleursdefondsmultilatéraux; identifiersuffisammenttôtlesprojetscrédibleset accessiblespourlatechnologiefrançaiseetesquisser unestratégiepourrépondreàlademandeduclient; promouvoirdesstructuresdeformationafind’attirer leshautspotentielsdepréférencedanslespayscibles; assureruneveilleactivesurlesaspectsnormatifsliés àlagrandevitesseetpromouvoirlesstandardsfrançais eteuropéensauprèsdesautoritésdecertification. CeclubpermettradeséchangesréguliersentreRFF,la SNCFetAlstompouranticiperlesévolutionstechniques etcommercialessurleréseauetlaconceptiondesrames àgrandevitesse. ( mieuxvaloriserl’expertisefrançaise AlorsquelaFrancealongtempsjouéunrôlepionnier danslarechercheetl’exploitationdesplusgrandes vitessesferroviairespratiquéesenservicecommercial,le discoursactuelestdevenuhésitant.LesTGVAlstomont l’originalitéd’êtredesramesarticulées (8) –concept uniqueaumondepourlagrandevitesse–quiprésentent unetrèsbonnestabilitéencasdedéraillement,avantage pourtantnonretenucommeobligatoiredanslesspécifi- cationstechniquesinternationales.Cettestructurede rameafaitlapreuvedesesqualitésdepuislesorigines, avec600ramesdanslemondequicumulentplusde deuxmilliardsdekilomètresparcourus.Pourtant,la Franceadonnél’impressiondes’êtrelaisséedistancer parlaChinesurleplantechnologique. LaFrancedisposed’uneexpérienceuniquedansle mondeparsonanciennetéetsaperformancetechnique danslagrandevitesseferroviaire.SeulleJaponpeutse prévaloird’uneexpériencepluslongue,maisàune vitessemaximalesensiblementmoindre,tantenvaleur absolue(iln’ajamaisdétenulerecordmondial devitesseenessai)qu’enexploitationcommerciale (leTGVarouléà260km/h,puisà300km/havantle Shinkansenetroulemaintenantà320km/h,vitessenon encorepratiquéeauJapon). Lesavoir-faireenmatièred’insertionurbaineetterrito- rialedeslignesàgrandevitesse,notammentpourla conceptionetl’exploitationdesgaresconçuesetexpor-
(8)DèsleprototypeTGV001en1972,laSNCFetAlstomontretenuleprincipedelaramearticulée.Cettedispositionconsisteàfixerlesextrémitésdedeuxvoiturescontiguës surunmêmebogie.Lebogieassurelaliaisonentrelesdeuxcaissesqu’ilsupporte.Surunerameconventionnelle,chaquevéhiculereposesurdeuxbogiesetlesvoitures sontreliéesparunebarred’attelage.Laramearticuléeestbeaucoupplusrigideetplusstable,grâceàsoncentredegravitéabaissé,qu’unerameconventionnelle. Leprincipedelaramearticulée,déjàutiliséavant-guerre,estemployéfréquemmentpourlestrainsrégionaux. 6
téesparl’ingénieriefrançaise,doitaussiêtremisàprofit danslaprésentationdel’offrefrançaise. Traditionnellement,lemarchéd’untrainàgrandevitesse portaitsurlaconstructiondelaligneetsurlafourniture dumatérielroulantetdeséquipements(voie,signali- sation,énergie,systèmed’exploitation).Laformationdu personnels’yestajoutée,commeenCoréeduSud. Aujourd’hui,lesmarchésinitiauxdefournitureseprolon- gentbiensouventparlamaintenance,voirel’exploitation duréseau.Desfournisseursfrançaisd’équipements restentainsiprésentsdurantlaphased’exploitationdans certainspays.Unengagementdurable,avecl’exploitation commercialedesservicesferroviaires,feraprobablement deplusenplussouventpartieduprojet.C’estparexemple lecasenArabieSaoudite. LaSNCFdisposedetoutel’expertiseetdel’expérience indispensablespourexploiterdesservicesàl’étranger. C’estunaspectdumarchéàl’exportationquelaFrance devraitprendreencompte. ( Diffuserlesavoir-fairefrançais D’unefaçongénérale,laFrancedoitcultiversonrayonne- mentetchacundesacteursdoitêtreporteurdesréussites françaisesdansledomaineduferroviaire,etplusparticu- lièrementdelagrandevitessesurlestrentedernières années.C’estsurcettebasequeleclubdelagrande vitesseferroviairepourraitbâtirunargumentairede présentationdelatechnologiefrançaise,adaptableà toutpaysetentoutesituation. Unefoisétabli,l’argumentairepourraitêtretransmisaux acteurspolitiques,administratifsetcommerciauxet diffusédemanièretrèslarge. D’autresactionspourraientégalementêtremenées parallèlement,tellesque: laprésencedanslesgrandscongrèsferroviaires mondiaux; l’invitationdesresponsablesétrangersàvoirsur placelefonctionnementduréseauferroviairefrançais àtrèsgrandevitesse. LaFranceavaitétéactivementprésenteaucongrèsde lagrandevitesseferroviaireenCoréeen1989,préala- blementàlaconclusionducontrataveclesCoréens. L’ensembledesacteursfrançaisavaientunevolonté claireetdéterminée:promouvoirl’excellencedela
7
LANOTe Octobr n e o 2 2 0 4 1 3 1 DeSyNThèSe
grandevitesseferroviairefrançaise,quifonctionnaitalors depuisseptembre1981.Ilsétaientdoncenparfaite liaisonaveclareprésentationdiplomatiquedanscepays. Parcomparaison,lederniercongrèsmondials’esttenuà Pékinendécembre2010,sansréellemobilisationdes acteursfrançais(exceptécelledelaSNCF).Unetelleatti- tudenesemblepascompatibleaveclavolontédepro- mouvoirlatechnologiefrançaise.Cescongrèsdoivent,au contraire,permettrededévelopperuneimagesérieuseet solidairedel’industriefrançaiseetdemettreenavant uneexpériencedeplusdetrenteannéesdelagrande vitesseferroviaire.Uneprésencefrançaisedehautniveau estdoncsouhaitabledansdetellesmanifestations. Leprochaincongrèsmondialdelagrandevitesseferro- viaire,“Highspeed”,setiendraàPhiladelphieenjuillet 2012:ilconvientdoncdepréparerlaparticipationdela Francedèsmaintenant. Pourcequiconcernel’invitationdesresponsablesétran- gers,laprésentation insitu dusystèmeTGVenFrance vautforcedeconviction.Lesindustrielsjouentdéjàcette carte,lesministèresconcernés,IndustrieetTransports, apportentaussileursoutienencesens.C’estune démarcheàpoursuivre. Desséminairesd'invitationd'acheteursétrangersetde grandsdécideurs,coordonnésparUbifrance,pourraient ainsiêtreànouveauorganisés. anticiperdavantage PROPOSITION 4 Développerdansquelquespaysconsidérés commelesplusimportantspourlaFrancedes coopérationsinstitutionnellesdansledomaine duferroviaire,etpluslargementdes transports,afind’apporterdeséléments d’éclairageenamontauxautoritéslocales. Chaquepaysestunmarchéspécifiquepourleferroviaire, nécessitantuneanalyseparticulière.Pourenconnaîtrela culturetechniqueetpolitique,comprendrelesattenduset infléchirlespositions,uneprésencefrançaisedansle paysestindispensable,trèsenamontdulancementdes
www.strategie.gouv.fr
Centred’analysestratégique
projetsdegrandevitesseferroviaire(auminimumunà deuxansavant).Cetteprésencedoitcouvrirtroischamps d’actionprincipaux:diplomatique,pourpercevoirlespro- cessusdedécisionétatiques;technique,pourconnaître leshabitudesetlespratiquesdel’exploitantferroviaire local;normatif,avecl’ingénierie,pourorienterleschoix verslessolutionsmaîtriséesparlesindustrielsfrançais. Afind’entretenirlaproximité,cescoopérationspeuvent passerparlamiseenplacedeformationsdespersonnels desréseauximpliquésdansladécisiondelagrande vitesse,parl’envoidecheminotsfrançaisdansles réseauxétrangers,l’accueiletlaformationdecheminots étrangersenFrance,lacréationdemastèresdansles universitésétrangères... Laformationsurplaceoul’accueildeprofessionnels doitconduireàunecompréhensionréciproquedesspéci- ficitésdelagrandevitesseferroviaire.Fairelapreuvede l’excellencedelatechnologiefrançaisepasseégalement parlamiseenplacedeformationsdehautniveaucondui- santàundiplômeinternationalementreconnu.Unetelle formationpermettraitd’attirerleshautspotentielsetde faciliterlerayonnementdelacultureferroviairefrançaise. Cetteformationpourraitêtreenprioritédestinéeaux étudiantsdespaysémergents. Àtitred’exemple,onpeutciterlemastèrespécialisé “Systèmesdetransportsferroviairesetguidés”(ENPC, ENSIAMEdel’universitédeValenciennesetduHainaut- Cambrésis,universitétechnologiquedeCompiègne, écolecentraledeParisetdeLille,ENTPE),délivrantun diplômedeniveauBac+6etvisantà: donnerunevisiongénéraledessystèmesferroviaireset uneformationspécialiséeàdesingénieursnouvelle- mentarrivésdanscesecteurd’activité; élargirlechampdecompétencesdesspécialistes ouexpertsdéjàemployésdansdesentitésdumonde ferroviaire,pourlesaideràmieuxappréhenderles évolutionsdeleurenvironnementprofessionnel; donneràdesresponsablespublics(autoritésorganisa- trices,servicesdel’État,etc.)oud’instancesgouverne- mentalesétrangères,lesconnaissancesnécessaires pourlamaîtrised’ouvragedansledomainedestransports ferroviairesouurbains. Unevingtained’acteursparticipentàceprojet:industries ferroviaires,exploitants,écolesetuniversités.Unsystème
8
deboursespourraitêtreproposépourattirerlesétudiants dumondeentier. Onpourraitégalementaugmenterletempsconsacréà l’informationdespersonnelsdesserviceséconomiques enposteàl’étranger,enorganisantdavantagedevisites surleterrainetderencontresavecdesopérationnels. Uneactionglobale,personnaliséesurunréseau,pourrait êtreentreprisesouslaformededétachementdeconseil- lersetd’aideàdesétudesdestratégie.Ceseraitune actiondelongterme,parexemplededixanspourl’Inde, portantd’abordsurlesprioritésactuellesdespayschoi- sis(fretpourl’Inde,périurbainpourl’Indonésie,etc.)et prenantdoncencomptelesystèmeferroviairecomplet pouryintégrerlemomentvenulagrandevitesse.Leclub deveilleseraitimpliquédanscerôle. uneprésenceindispensabledesingénieries ( françaises L’ingénieriejoueunrôlemajeurd’aideàl’exportation,en favorisantlestechniquesfrançaisesdanslesétudes amont,enouvrantlescahiersdeschargesàl’innovation françaiseetenaccompagnantlesindustrielspourpiloter lesingénierieslocales. Pourréussir,l’ingénieriedoitavoirunecapacitédemobi- lisationd’équipesimportantesetmultidisciplinairespour réaliserlesgrandsprojetsdeligneàgrandevitesse(LGV), êtrelespremiersàselancersurunmarchéetsavoir cependantjouerlemulticulturalismeavecd’autrescabi- netsinternationaux. L’ingénierieconditionneladéfinitiondesstandards:elle jouedoncunrôlefondamentaldanslapromotiondela technologiefrançaise. ( anticiperlesévolutionsnormatives Lesstandardstechniquesdéfinissantlessystèmesferro- viairesdegrandevitesseontunimpactimportantsurles solutionstechniquesproposéesainsiquesurlesaspects budgétairesassociés. Lesuccèsdumodèlegrandevitessereposesuruneopti- misationrenforcéedusystèmeglobal(infrastructure, signalisation,matérielroulant).Cetobjectifnécessiteune grandecoopérationfrançaisedel’ensembledesacteurs (industriels,opérateursetgestionnairesd’infrastructure) permettantdedéfiniruncorpusréglementaireentermes
desécuritéetdecertification.Ledéveloppementde laboratoiresd’essaisdotésdecapacitéssuffisanteset d’équipesreconnuesauprèsdesautoritéseuropéennes estégalementunfacteurclédesuccès. Parailleurs,unepolitiqueactivepourpromouvoirles normesetréglementationsfrançaisesaumomentde l’édictiondesspécificationstechniquesvis-à-visdes autoritéseuropéennesseranécessaireaudéploiement desolutionsferroviairesgrandevitessecompétitives. Lerecorddevitessede2007estl’illustrationdurôle déterminantdel’étroitecollaborationentreRFF,SNCF etAlstom:l’ensembledeséquipesaréussiàmettre enœuvredeschoixtechnologiquesetdesmoyens devalidationàlahauteurdesenjeuxdel’excellence ferroviairefrançaise. améliorerlesoutienfinancierdesentreprises ( françaisesàl’exportation PROPOSITION 5 Améliorerlesoutilsdefinancementpublic poursoutenirlesentreprisesfrançaisesà l’exportation,àl’exempledespaysétrangers. Commepourtouslespays,lesoutienàl’exportation figuredanslesmissionsquesedonnelegouvernement. Lesecrétariatd’Étataucommerceextérieurgèreles dispositifsd’aidesauxentreprisesexportatrices. Bonnombredepaysannoncentdesprojetsdecréation delignesàgrandevitesse.Maistousneprésententpas lemêmeintérêtenmatièredemarchésàl’exportation potentiellementgagnablesparlaFrance.Chaqueappel d’offresémisparunpaysestuncasparticulier.Lapro- positiond’aideaufinancementquelaFrancepourra présenterdevratenircompte,outredesrèglescommer- cialesinternationales,delaconcurrencedesfacilités financièresquepeuventaccorderlesÉtatspourappuyer leurspropresentreprisesindustrielles. Lespayssusceptiblesderépondreàdesappelsd’offres surdesprojetsdeLGVproposentaussileurspropres aidesauxfinancements.LaFranceestdoncconfrontéeà cetteconcurrencemondiale.Uneétudeaucasparcasest
LANOTe Octobr n e o 2 2 0 4 1 3 1 DeSyNThèSe
indispensableetundispositifdeveillesurlessystèmes definancementetdesoutienàl’exportationpratiqués danslespays(OCDEethorsOCDE)pourraitapporterune aideàladécisiondesacteursfrançais. Développerunmarchédefinancementslongs etallongerladuréedesgarantiesapportées ( parlacoface (9) aunomdel’`étatetpourson comptedanslecréditacheteur Dufaitdelacrisefinancièrequiaconduitlesorganismes prêteursàréduireladuréedesprêts,ilseraitjudicieuxde développerpourlespaysdel’OCDEunmarchédefinan- cementspluslongs.Lescaractéristiquesdecesfinance- mentsetleurenvironnementcontractuel(notamment auregarddel'organisationdupartagedesrisques) doiventpermettredemieuxfaciliterleurmisesurle marché (10) .Lesbanquesdoiventdavantagejouerunrôle deconseiletdestructurationdesfinancementsquede portagedecesderniers,dansleursbilanssurleslongues duréesqu'exigentlesfinancementsd'infrastructures. LesgarantiesCoface (10) sontactuellementoctroyéesaux acheteursautitredescontratssignésaveclesentre- prisesexportatricespouruneduréemaximalededixans pourlematérielroulantetleséquipements(douzeans pourlesprestationsdegéniecivil).LesprojetsdeLGV, comportantlaconstructiond’infrastructureslourdeset pouvantincluredeplusunengagementd’exploitation surunelonguepériode,nepeuventêtreassimilésàla simplefournituredematérielroulantoud’équipements. Encela,ilspourraientêtrecomparésàdesmarchésd’ex- portationcommeonentrouvedanslenucléaire,quibéné- ficientd’unegarantiepluslongue,pouvantatteindredix- huitans. DesassouplissementsdesrèglesdecouvertureCoface sontégalementàenvisager,notammentpourtenir comptedel’instabilitédestauxd’intérêtoupourélargirle périmètredelacouverture. Desdémarchesontétéentreprisesencesensparles constructeursferroviaireseuropéens,quipourraient éventuellementêtresoutenuesparlaFrance(ils'agit d'unecompétencecommunautaire),notammentpour concurrencerlesfinancementsmisenplaceparlesÉtats émergents.
(9)LaCoface,Compagniefrançaised’assurancepourlecommerceextérieur,gère,pourlecomptedel’État,unelargegammedegarantiesdestinéesàfavoriserle développementinternationaldesentreprises:assuranceprospection,assurancepréfinancement,assurancecaution,assurancechange,assurancecréditexport, assuranceinvestissement. (10)Unenotation“investmentgrade”parlesagencesde“rating”estgénéralementrequiseparlesmarchésobligataires. 9 www.strategie.gouv.fr
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents