8 pages
Français

SCENARIO N°2 UNE EMBELLIE INATTENDUE UN DYNAMISME ECONOMIQUE RETROUVE REDUIT LES INEGALITES AU PLAN REGIONAL ELEMENTS DE CADRAGE SOCIO ECONOMIQUE En la montée des prix du pétrole amorcée il y a ans a provoqué un

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

SCENARIO N°2 UNE EMBELLIE INATTENDUE UN DYNAMISME ECONOMIQUE RETROUVE, REDUIT LES INEGALITES AU PLAN REGIONAL ELEMENTS DE CADRAGE SOCIO ECONOMIQUE En 2025 la montée des prix du pétrole amorcée il y a 15 ans a provoqué un effet inattendu avec l'apparition d'un avantage relatif associé au territoire (local, régional, national) compte tenu de la forte augmentation des coûts de transport : ceci a paradoxalement stimulé l'activité économique du Nord-Pas-de- Calais qui a su en profiter. La situation stratégique de la Région au sein de la dorsale européenne (100 millions de consommateurs à moins de 200 km) a généré une dynamique économique nouvelle. Le pôle de recherche métropolitain se développe et attire des entreprises. Dans un contexte de départ massif à la retraite et de pénurie de main-d'œuvre, la jeunesse du Nord-Pas-de-Calais bien formée attire les entreprises. Les politiques sociales de la vieillesse en tirent avantages. Pour que les revenus des Personnes Agées tirent la consommation, un équilibre s'est établi entre les revenus fondés sur les seules retraites, ceux des retraites emplois et les ressources du patrimoine Si les retraites constituent la ressource essentielle du plus grand nombre de ménages dans une région industrielle comme la région Nord-Pas-de-Calais, il faut éviter une baisse trop forte des retraites préjudiciable aux ménages les plus pauvres et encourager le travail des seniors.

  • collectivité locale

  • pensées avec les politiques de transport

  • consommation

  • service

  • hôpital traite moins les malades âgés dans l'urgence

  • politique de services et de soins

  • personne âgée


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 51
Langue Français
SCENARIO N°2 UNE EMBELLIE INATTENDUE
U
N DYNAMISME ECONOMIQUE RETROUVE
,
REDUIT LES INEGALITES AU PLAN REGIONAL
E
LEMENTS DE CADRAGE SOCIO ECONOMIQUE
En 2025 la montée des prix du pétrole amorcée il y a 15 ans a provoqué un
effet inattendu avec l’apparition d’un avantage relatif associé au territoire (local,
régional, national) compte tenu de la
forte augmentation des coûts de
transport : ceci a paradoxalement stimulé l’activité économique du Nord-Pas-de-
Calais qui a su en profiter. La situation stratégique de la Région au sein de la
dorsale
européenne (100 millions de consommateurs à moins de 200 km) a
généré une dynamique économique nouvelle. Le pôle de recherche métropolitain
se développe et attire des entreprises. Dans un contexte de départ massif à la
retraite et de pénurie de main-d’oeuvre, la jeunesse du Nord-Pas-de-Calais bien
formée attire les entreprises. Les politiques sociales de la vieillesse en tirent
avantages.
Pour que les
revenus des Personnes Agées tirent la consommation, un
équilibre s’est établi entre les revenus fondés sur les seules retraites, ceux
des retraites emplois et les ressources du patrimoine
Si les retraites constituent la ressource essentielle du plus grand nombre de
ménages dans une région industrielle comme la région Nord-Pas-de-Calais, il faut
éviter une baisse trop forte des retraites préjudiciable aux ménages les plus pauvres et
encourager le travail des seniors. 172 trimestres de cotisation sont toujours
nécessaires pour avoir un taux plein, ce qui pénalise les entrées tardives sur le marché
du travail que l’on constate depuis la décennie 90. Mais les politiques menées
poursuivent toujours un objectif de stimulation de l’activité associé à d’autres objectifs :
augmenter les revenus, et/ou diminuer les charges, favoriser la répartition des
ménages.
Pour éviter l’évolution à la baisse des retraites et augmenter les revenus : le taux
plein est accordé si l’on travaille au-delà de l’âge légal de départ en retraite fixé à 60
ans ; les mères de famille de trois enfants et plus ont le taux plein même si elles n’ont
pas leur nombre de trimestres de cotisation. Le minimum vieillesse a été réévalué et
d’autres mesures sociales permettent d’atténuer les charges supportées par les
ménages les plus démunis.
Pour les retraités qui veulent cumuler retraite et emploi et inciter les seniors à
travailler, des facilités sont offertes dans le cadre d’emplois service dans le secteur
associatif et par la médiation des collectivités locales. Une partie des charges payées
par ces retraites emplois va directement à une Caisse qui soutient les salaires des
services d’aide à domicile qui deviennent plus attractifs. Certain(es) retraité(es)
peuvent participer à ces services à domicile sur des contrats de 3 ou 5 ans ce qui leur
apportent divers avantages personnels.
Surtout, l’action est envisagée en amont de la retraite : les futurs retraités sont
encouragés à envisager une activité salariée compatible avec les besoins collectifs,
(entreprises, collectivités locales) allant même jusqu’à une réorientation dans les
dernières années de vie professionnelle. L’idée s’est ainsi développée qu’il y a encore
des possibilités d’activités reconnues socialement et financièrement après la retraite
sur des horaires aménagés et allégés.
Rapport final –
Vieillissement démographique et territoires en Nord-Pas de Calais à l’horizon 2025
1