D Diffusion des connaissances Chapitre VALORISATION DES RECHERCHES
8 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

D Diffusion des connaissances Chapitre VALORISATION DES RECHERCHES

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
8 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8

  • cours - matière potentielle : par an


D - Diffusion des connaissances Chapitre 3 VALORISATION DES RECHERCHES Enseignement, encadrement des doctorants thèses soutenues en 2005 En 2005, l'effort d'enseignement du LCPC dans les établissements extérieurs s'est élevé à 4391 heures réparties en 92 % pour les formations initiales et 8 % pour les formations continues. C'est une augmentation du nombre d'heures par rapport à 2004 qui permet de rejoindre les chiffres des années précédentes. 75 agents en Ile-de-France et 54 en Pays de la Loire ont contribué à cet effort dans les domaines spécialisés du LCPC. Les doctorants sont très souvent mobilisés pour l'enseignement. Il faut remarquer que le domaine des ouvrages d'art est en nette progression. Les agents qui enseignent délivrent en moyenne 33 heures de cours par an. Répartition des heures d'enseignement par domaine d'activité - Sciences de l'ingénieur 36% - Géotechnique 20% - Ouvrages d'art 13% - Chaussées 10% - Environnement et génie urbain 8 % - Autres dont Exploitation et Sécurité Routière 13% Le LCPC dispense son enseignement dans 54 établissements pour 52 % dans les écoles d'ingénieurs et pour 46 % dans les universités. De plus, la collaboration avec les organismes d'enseignement se traduit aussi par l'accueil d'élèves ou étudiants en stages scolaires ou universitaires, environ une centaine par an. Nicolas HAUTIÈRE Détection des conditions de visibilité et estimation de la distance de visibilité par vision embarquée LIVIC 30/09/05 Mohamed BOUTELDJA Modélisation des interactions dynamiques poids lourds/infrastructures pour la sécurité et les alertes ESE 22/11/05 Nouredine FRIH BENGABBOU Étude

  • référence utile dans les développements récents de l'analyse vibratoire opérationnelle

  • temps de pluie

  • béton

  • bilan hydrique des voiries urbaines

  • causes de désordres sur ouvrages

  • lcpc

  • apport de la modélisation numérique

  • valorisation de la recherche

  • analyse des déformations permanentes des voies ferrées


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 118
Langue Français

Exrait

Chapitre 3
VALORISATION DES RECHERCHES
D - Diffusion des connaissances
Nicolas HAUTIÈREEnseignement, encadrement Détection des conditions de visibilité et estimation
de la distance de visibilité par vision embarquéedes doctorants
LIVIC
thèses soutenues en 2005 30/09/05
Mohamed BOUTELDJA
Modélisation des interactions dynamiques poidsEn 2005, l’effort d’enseignement du LCPC dans
lourds/infrastructures pour la sécurité et lesles établissements extérieurs s’est élevé à 4391 heures
alertesréparties en 92 % pour les formations initiales et 8 %
ESEpour les formations continues. C’est une augmentation
22/11/05
du nombre d’heures par rapport à 2004 qui permet
Nouredine FRIH BENGABBOUde rejoindre les chiffres des années précédentes.
Étude de l'interface sol/paroi moulée75 agents en Ile-de-France et 54 en Pays de la Loire
CERMESont contribué à cet effort dans les domaines spécialisés
21/03/05du LCPC.
Les doctorants sont très souvent mobilisés pour Karim MILED
Micromécanique des matériaux alvéolaires l’enseignement. Il faut remarquer que le domaine
à matrice fragile : application à l'optimisationdes ouvrages d’art est en nette progression.
des bétons légers de structureLes agents qui enseignent délivrent en moyenne
BCC/LAMI33 heures de cours par an.
21/11/05
Mickaël BOUVETRépartition des heures d’enseignement par domaine
Transferts dans les sols routiers de métauxd’activité
lourds issus de l'utilisation des déchets- Sciences de l’ingénieur 36 %
EAU ET ENVIRONNEMENT- Géotechnique 20 %
7/03/05
- Ouvrages d’art 13 %
David RAMIER- Chaussées 10 %
Bilan hydrique des voiries urbaines - Environnement et génie urbain 8 %
observation - modélisation- Autres dont Exploitation et Sécurité Routière 13 %
EAU ET ENVIRONNEMENT
10/03/05
Le LCPC dispense son enseignement dans
Wissem DRIDI54 établissements pour 52 % dans les écoles
Couplage entre corrosion et comportementd’ingénieurs et pour 46 % dans les universités.
diphasique en milieu poreux : Application à
l'évolution d'un stockage de déchets radioactifsDe plus, la collaboration avec les organismes
DPr / MN
d’enseignement se traduit aussi par l’accueil d’élèves
15/04/05
ou étudiants en stages scolaires ou universitaires,
Charles-Éric LEMAIREenviron une centaine par an.
Estimation des efforts de contact entre un
compacteur vibrant et le matériau compacté
ESAR
24/10/05
Tung HOANG
Approche méthodologique des bilans
environnementaux et économiques des routes
TGCE
3/11/05
84RAPPORT D’ACTIVITÉ 2005
Nabila LOKMANE Jean-Michel SIMONIN
Sollicitations sismiques dues aux exploitations Contribution à la recherche des défauts de
minières : amplification des ondes et vibr liaison dans un corps de chaussée par méthode
des structures de surface d'impact mécanique
DPr / MN ESAR (GER)
15/12/05 12/12/05
Sonja MARTEN Samuel MAILLARD
Étude expérimentale et méthodologique sur Étude de comportement à la rupture sous
le comportement des écrans de soutènement chargement répété du bitume en film mince
MSRGI MSC
7/03/05 24/06/05
Krisztian VEROK Sophie COQUILLAY
Renforcement des structures en béton armé Prise en compte de la non-linéarité du
à l'aide de matériaux composites : comportement des sols soumis à de petites
étude de frettage et application déformations pour le calcul des ouvrages
BCC géotechniques
18/03/05 MSRGI
30/08/05Anne GRIMAULT
Utilisation d'ondes mécaniques guidées pour Valery FERBER
l'évaluation non destructive d'acies noyés Sensibilité à l'imbibation des sols compactés
RMS RMS
22/04/05 30/09/05
Mickaël THIERY Khaled BOUSSAID
Modélisation de la carbonatation Sols intermédiaires pour la modélisation
atmosphérique des matériaux cimentaires ; physique : Application aux fondations
prise en compte des effets cinétiques et des superficielles
modifications microstruturales et hydriques RMS
BCC 22/11/05
19/09/05
Sandrine BETHMONT
Ludovic BODET Mécanismes de segrégation dans les bétons
Limites théoriques et expérimentales de autoplaçants (BAP) - Étude expérimentale
l'interprétation de la dispersion des ondes de des interactions granualaires
Rayleigh : apport de la modélisation numérique BCC
et physique 15/12/05
RMS Vincent DOMEC
28/11/05 Endommagement en fatigue des enrobés
Xavier BRUNETAUD bitumineux en conditions de ""trafic simulé""
Étude de l'influence de différents paramètres et et de température
de leurs interactions sur la cinétique et l'amplitude MSC
de la réaction sulfatique interne au béton 16/12/05
PCM
8/12/05
Ali AL-SHAER
Analyse des déformations permanentes des
voies ferrées ballastées - Approche dynamique
LAMI
9/12/05
85Chapitre 3
VALORISATION DES RECHERCHES
D - Diffusion des connaissances
Manifestations, Séminaires et colloques
colloques et séminaires 11 mars - Paris
Colloque “Prévention des instabilités rocheuses”
Les séminaires ou colloques mentionnés sont
11 mai - Paris
organisés ou co-organisés par le LCPC. Il s’agit Séminaire “Évaluation et gestion des risques
souvent de séminaires de lancement ou de clôture liés aux carrières souterraines abandonnées”
d’opérations de recherche. organisé par Ineris et LCPC à Paris
13 mai - Paris
Les journées techniques sont organisées par le LCPC Séminaire “Géomatique et infrastructures
autour du thème général (routes, ouvrages d’art, etc.) de transport”
et sont périodiques, annuelles pour les principales.
17 au 19 mai - Nantes
Elles sont destinées au réseau scientifique et
Séminaire de clôture de l’opération
technique et sont ouvertes aux entreprises “Caractéristiques routières et Sécurité”
industrielles et de services.
13 juin - Paris
Séminaire “Tenue au feu des structures en béton”
En 2005, le LCPC a organisé 7 journées techniques
22 juin - Nanteset 14 séminaires et colloques.
Séminaire de clôture d’opération “Effluents
urbains des temps de pluie”
22 au 24 août - Paris
Participation au symposium international pour
ele 50 anniversaire du pressiomètre
Journées techniques 29 au 30 septembre - Paris
Séminaire “Performance des enrobés
1 au 2 février - Nantes en laboratoire et in situ”
Journées techniques Routes 2005
4 au 5 octobre - Nantes
Colloque “Orgagec”3 février - Nantes
Journée de rencontre des chargés d’études 26 au 27 octobre - Paris
Chaussées Premier colloque international sur les
Terrassements en Europe, organisé conjointe-
9 au 10 mars - Aix-en-Provence ment par les Terrassiers de France, l’ENPC
Journées Eau-Assainissement-Déchets et le LCPC - Palais des Congrès
26 au 28 octobre - Bordeaux15 mars - Paris
Colloque “EVACES” (Experimental VibrationJournée technique STBA-LCPC sur les nouvelles
Analysis for Civil Engineering Structures)organisations et innovations techniques pour les
chaussées aéronautiques 15 au 16 novembre - Nantes
Colloque “Sédiments et autres sous-produits
12 au 14 avril - Nantes de l’assainissement de chaussées”
Journées techniques Ouvrages d’art
23 novembre - Paris
Séminaire de restitution 1 au 2 juin - Clermont-Ferrand
“Environnement : guides méthodologiques”Journées techniques Acoustique
14 décembre - Nantes
21 septembre - Nantes Séminaire de clôture de l’opération
Journée technique Câbles “Rhéologie des pâtes et matériaux granulaires”
86RAPPORT D’ACTIVITÉ 2005
Journée Câbles 2005 à Nantes En matière d’auscultation et de surveillance,
Les câbles sont des éléments structuraux les méthodes impact-écho, les techniques
fondamentaux de bon nombre de structures de génie de propagation d’ondes, les techniques vibratoires
civil (ponts en béton précontraints, ponts à haubans, et acoustiques ont été présentées, illustrées par
ponts suspendus, …). La durabilité de ces structures les interventions conduites sur le viaduc de Merlebach
est étroitement liée à celle des câbles et, c’est une et de St Nazaire-St Brévin.
préoccupation majeure, chacun à leur niveau Les dernières évolutions de systèmes et de matériaux
d’intervention, des concepteurs, des constructeurs (y compris de protection des câbles) ont été présentées,
et des gestionnaires d’ouvrages.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents