#ile-de-france

94 ouvrages
Les Tunisiens de Paris Yann SCIOLDO ZÜRCHER Dans un livre d une grande inventivité méthodologique Anne Sophie Bruno retrace les trajectoires professionnelles des migrants venus de Tunisie Paris durant les Trente Glorieuses Cette histoire renouvelle en profondeur les savoirs sur les migrants postcoloniaux et sur le fonctionnement du marché du travail avant la crise des années Recensé Anne Sophie Bruno Les Chemins de la mobilité Migrants de Tunisie et le marché du travail parisien depuis Paris Éditions de l École des hautes études en Sciences sociales p Synthèse d un travail de doctorat en histoire contemporaine1 cet ouvrage d Anne Sophie Bruno étudie les mobilités professionnelles de migrants natifs de Tunisie venus s installer en Île de France au lendemain de l indépendance L auteure ne cantonne cependant pas son approche aux seules trajectoires professionnelles des individus en situation migratoire mais les lie au contraire aux évolutions politiques juridiques et économiques connues par le pays d accueil dans le second XXe siècle En faisant ainsi dialoguer sociohistoire des migrations histoire économique et sociologie du travail cette étude met au jour les rapports existants entre les processus d intégration et de pérennisation sur un marché français de l emploi segmenté et la construction des identités sociales de populations qui relevaient du temps du protectorat de statuts juridiques et culturels multiples De même la recherche montre clairement que l analyse d une population migrante et marginale l échelle des habitants de France n en constitue pas moins un formidable révélateur de l histoire économique des Trente Glorieuses et de la crise économique qui s en est suivie L histoire de Anne Sophie Bruno César Azzedine Zouiza et les autres Marchés du travail et trajectoires sociales des migrants de Tunisie en région parisienne de nos jours thèse de doctorat d histoire réalisée sous la direction de Catherine Omnès l université de Versailles Saint Quentin décembre - YANN SCIOLDO - ZÜRCHER
Les Tunisiens de Paris Yann SCIOLDO ZÜRCHER Dans un livre d'une grande inventivité méthodologique Anne Sophie Bruno retrace les trajectoires professionnelles des migrants venus de Tunisie Paris durant les Trente Glorieuses Cette histoire renouvelle en profondeur les savoirs sur les migrants postcoloniaux et sur le fonctionnement du marché du travail avant la crise des années Recensé Anne Sophie Bruno Les Chemins de la mobilité Migrants de Tunisie et le marché du travail parisien depuis Paris Éditions de l'École des hautes études en Sciences sociales p Synthèse d'un travail de doctorat en histoire contemporaine1 cet ouvrage d'Anne Sophie Bruno étudie les mobilités professionnelles de migrants natifs de Tunisie venus s'installer en Île de France au lendemain de l'indépendance L'auteure ne cantonne cependant pas son approche aux seules trajectoires professionnelles des individus en situation migratoire mais les lie au contraire aux évolutions politiques juridiques et économiques connues par le pays d'accueil dans le second XXe siècle En faisant ainsi dialoguer sociohistoire des migrations histoire économique et sociologie du travail cette étude met au jour les rapports existants entre les processus d'intégration et de pérennisation sur un marché français de l'emploi segmenté et la construction des identités sociales de populations qui relevaient du temps du protectorat de statuts juridiques et culturels multiples De même la recherche montre clairement que l'analyse d'une population migrante et marginale l'échelle des habitants de France n'en constitue pas moins un formidable révélateur de l'histoire économique des Trente Glorieuses et de la crise économique qui s'en est suivie L'histoire de Anne Sophie Bruno César Azzedine Zouiza et les autres Marchés du travail et trajectoires sociales des migrants de Tunisie en région parisienne de nos jours thèse de doctorat d'histoire réalisée sous la direction de Catherine Omnès l'université de Versailles Saint Quentin décembre
YANN SCIOLDO - ZÜRCHER
Quartiers et différences culturelles Michel KOKOREFF Le sociologue Michel Kokoreff revient sur la controverse suscitée par l ouvrage d Hugues Lagrange Le déni des cultures Il invite ne pas occulter le fond du débat et analyse en détail les thèses du livre avant de les soumettre la discussion Recensé Hugues Lagrange Le déni des cultures Paris Seuil p Dès sa publication le dernier ouvrage du sociologue Hugues Lagrange a suscité une vive polémique Sans esquiver le débat de fond on peut être frappé la lecture de ce livre dense fondé sur une enquête robuste par le décalage entre les critiques qui lui ont été adressées d emblée et les résultats de recherche et perspective qu il expose Car de quoi s agit il exactement Il s agit d aborder les difficultés sociales qui se concentrent dans les quartiers pauvres des banlieues françaises en plaçant au centre de l analyse les différences culturelles entre les différents groupes de migrants dans une société elle même de plus en plus fragmentée Selon Lagrange les modèles explicatifs et interprétatifs proposés par les sociologues aussi bien que les politiques mises en œuvre pour lutter contre l exclusion ont consisté contourner ces différences culturelles La situation a totalement changé aujourd hui comme le suggère la teneur des débats publics et politiques Il ne suffit plus de mettre l accent sur les conditions économiques et sociales il s agit d insister tantôt sur la désorganisation des familles et l altération des solidarités tantôt sur le repli sur soi des familles de migrants et leurs enfants Pourtant ces différentes sont réductrices et contradictoires Elles peinent prendre en compte toutes les dimensions culturelles en jeu c est dire non seulement les différences de valeurs de modes de vie de socialisation mais aussi les courants migratoires et la dynamique des formes familiales la conception de la - MICHEL KOKOREFF
Quartiers et différences culturelles Michel KOKOREFF Le sociologue Michel Kokoreff revient sur la controverse suscitée par l'ouvrage d'Hugues Lagrange Le déni des cultures Il invite ne pas occulter le fond du débat et analyse en détail les thèses du livre avant de les soumettre la discussion Recensé Hugues Lagrange Le déni des cultures Paris Seuil p Dès sa publication le dernier ouvrage du sociologue Hugues Lagrange a suscité une vive polémique Sans esquiver le débat de fond on peut être frappé la lecture de ce livre dense fondé sur une enquête robuste par le décalage entre les critiques qui lui ont été adressées d'emblée et les résultats de recherche et perspective qu'il expose Car de quoi s'agit il exactement Il s'agit d'aborder les difficultés sociales qui se concentrent dans les quartiers pauvres des banlieues françaises en plaçant au centre de l'analyse les différences culturelles entre les différents groupes de migrants dans une société elle même de plus en plus fragmentée Selon Lagrange les modèles explicatifs et interprétatifs proposés par les sociologues aussi bien que les politiques mises en œuvre pour lutter contre l'exclusion ont consisté contourner ces différences culturelles La situation a totalement changé aujourd'hui comme le suggère la teneur des débats publics et politiques Il ne suffit plus de mettre l'accent sur les conditions économiques et sociales il s'agit d'insister tantôt sur la désorganisation des familles et l'altération des solidarités tantôt sur le repli sur soi des familles de migrants et leurs enfants Pourtant ces différentes sont réductrices et contradictoires Elles peinent prendre en compte toutes les dimensions culturelles en jeu c'est dire non seulement les différences de valeurs de modes de vie de socialisation mais aussi les courants migratoires et la dynamique des formes familiales la conception de la
MICHEL KOKOREFF
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents