Kwang-chih Chang – Souvenirs de la patate douce : Une adolescence taiwanaise
1 page
Français

Kwang-chih Chang – Souvenirs de la patate douce : Une adolescence taiwanaise

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

note de lecture

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 octobre 2013
Nombre de lectures 42
Langue Français
Kwang-chih Chang – Souvenirs de la patate douce : Une adolescence taiwanaise
Une note de lecture par Jean-François Ponge
Longtemps après, au crépuscule de sa vie, Chang Kwang-chih, un célèbre préhistorien taïwanais, se souvient de son enfermement dans les geôles de son pays, au lendemain de la prise de pouvoir par l'armée nationaliste de Chang Kai-chek. Soupçonné d'avoir des sympathies pour la cause communiste alors qu'il est étudiant à Taipei, il va passer un an, allant de prisons en camps d'internement et centres d'interrogatoires, avant d'être libéré, sur intervention de son père et de quelque personnage bien en cour qui se portera caution pour lui. Cette année de privation de liberté lui fera connaître, d'une part les véritables communistes, qu'il n'avait pas vraiment fréquenté jusque-là, d'autre part et surtout les relations complexes, parfois contradictoires, qui se tissent entre idéal et nécessité de survivre. Même si l'expérience qu'a vécu l'auteur a été relativement "douce" (pas de séances de torture, pas de privations de nourriture et de boisson, contrairement à d'autre détenus), son témoignage est précieux, grâce à sa mémoire intacte de tout ce qu'il a vu et entendu, de tous les personnages qu'il a fréquentés au cours de cette plongée dans le milieu carcéral. La principale qualité de ce témoignage est sa franchise et son approche quasi scientifique (une déformation professionnelle !) de cette expérience difficile qui l'a marqué pour la vie. J'ai pour ma part regretté que la qualité même de sa mémoire ait conduit l'auteur à de longues énumérations de noms de personnages, aujourd'hui morts ou disparus pour la plupart, dont le lecteur se serait bien passé, au profit d'une approche plus psychologique de l'expérience humaine ainsi vécue.