LES MANGE-MATIN

LES MANGE-MATIN

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LES MANGE-MATINS Brève de LOUPZEN Le ou les Mange-matin, se disent d'un événement, d'un personnage ou d'une situation qui intervenant dans le cours de notre vie, laisse présager que nous allons passer une journée de merde. Le lever, moment transitoire on ne peut plus important entre le tout va bien et le commencement de la journée est le starter de l'humeur pour le reste de votre vie. Quid de notre humeur ce matin ? Mais pour appeler un greffier un chat, je me suis tourné vers cette définition : « L'humeur est un état d'âme persistant ». À l'angoissante question qui est posée afin de savoir si vraiment les objets inanimés ont une âme, force est de constater que la réponse est : oui Notre environnement est habité par des objets qui en principe sont là pour nous aider à vivre mieux, mais qui vont vite se transformer en d'étranges objets de nos ressentiments. Vous sortiez de votre dodo-douillé, l'esprit encore enrubanné de ce rêve érotico-blond qui vous avez mis la gaule en main tel le pêcheur au bord de l'extase quand tout à-coup ce con de réveil a oublié de vous prévenir : « Il est l'or monseigneur, l'or de te dépêcher » Ce retard du matin vous transforme en Sébastien Loeb... Vos pieds chaussés de mules idoines à de pareilles circonstances, patinent sur la moquette et tracent de profonds sillons.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 08 juillet 2014
Nombre de lectures 582
Langue Français
Signaler un abus
LES MANGE-MATINS Brève de LOUPZEN
Le ou les Mange-matin, se disent d'un événement, d'un personnage ou d'une situation qui intervenant dans le cours de notre vie, laisse présager que nous allons passer une journée de merde. Le lever, moment transitoire on ne peut plus important entre le tout va bien et le commencement de la journée est le starter de l'humeur pour le reste de votre vie.
Quid de notre humeur ce matin ? Mais pour appeler un greffier un chat, je me suis tourné vers cette définition :
« L'humeur est un état d'âme persistant ».
À l'angoissante question qui est posée afin de savoir si vraiment les objets inanimés ont une âme, force est de constater que la réponse est : oui Notre environnement est habité par des objets qui en principe sont là pour nous aider à vivre mieux, mais qui vont vite se transformer en d'étranges objets de nos ressentiments.
Vous sortiez de votre dodo-douillé, l'esprit encore enrubanné de ce rêve érotico-blond qui vous avez mis la gaule en main tel le pêcheur au bord de l'extase quand tout à-coup ce con de réveil a oublié de vous prévenir : « Il est l'or monseigneur, l'or de te dépêcher »
Ce retard du matin vous transforme en Sébastien Loeb... Vos pieds chaussés de mules idoines à de pareilles circonstances, patinent sur la moquette et tracent de profonds sillons. Vous négociez le premier virage dit '' des toilettes '' laissant au passage votre haut de pyjama accroché à la poignée de la porte puis embrayant et lâchant les chevaux hurlants, vous fondez comme l'aigle sur la proie façon Blitzkrieg...nach Paris... Oui, c'est comme ça que vous appelez votre Tassimo.
Vos narines frémissent et déjà rien qu'à la vue de cet unique objet de votre convoitise, vous reviennent à la mémoire ces célèbres vers de Corneille : « Arôme, à qui vient ton bras d'immoler mon amant, arôme qui t'a vu naître et que mon cœur adore ! » Vite, le café du matin booste le pèlerin que vous êtes. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres et ce matin un grand moment de solitude vous envahi... Tiroir, morne plaine, la réserve à café est vide, désespérément vide.
Vos '' broncos '' hennissants sont revus à la baisse, ils ont maintenant le train de percherons, Vous voilà victime du Mange-matin. Votre formidable élan à vouloir dépasser les limites de la vitesse du son a été vain, vous voilà redevenu fourmi, pas un seul morceau de mouche ou de vermisseau rien, nib, pas de kawa. Se ressaisir, ne pas baissez les bras, ne jamais, jamais, jamais abandonner. Vite direction le dressing, un caleçon propre, des chaussettes propres, un futal net et un sweat acheté sur le net. Quoi ? Qu'entends-je ? Qu' ouïs-je ? Suis-je éveillé ou dors-je encore ?
Palsambleu, j'avais oublié mon rendez-vous de ce matin, il faut que je sois sur mon trente et un. Mon ensemble « chic et pas cher » de chez Babou me mettra sur le coup. Entendez-vous mugir mes nouveaux chevaux ? Ils piaffent d'impatience, le starter vient de donner le départ du derby de l'Arc de triomphe. Le polo est enfilé, le pantalon est du défilé
quant à la veste, elle sera de la revue... Déchirée qu'elle était la dernière fois que je l'ai vue et depuis cela ne s'est pas arrangé toute seule ! Avant de maudire la terre entière, j'ai le temps de répondre au téléphone : « Non, je ne suis pas intéressé par une assurance spéciale obsèques... » Quoi que... Vous vous sentez proche de la crise de nerfs, vous venez de faire connaissance du numéro deux de la famille des mange-matin. Objets inanimés... On connaît la suite, oui les objets peuvent être des mange-matins, compatibles avec le fait de vous pourrir le reste de la journée.
Que disiez-vous au sujet de la définition subtile ? « L'humeur n'a pas de connotation positive ou négative, bien qu'il puisse être dit, dans le langage courant, de «bonne» humeur ou de «mauvaise» humeur. L'humeur est une question de tempérament et de traits de caractère ; elle se manifeste donc à long terme.» Pas de connotations positives ou négatives ? Ils se foutent de nous ! Vous manquez votre réveil, pas de café, rendez-vous foiré à cause d'une tenue de «beauf» et vous voudriez que nous soyons d'humeur neutre ? Et puis quoi encore !
Encore heureux que vous ayez bon caractère et que votre tempérament vous prédispose à un penchant d'humeur joyeuse ... Bon pas le temps de vous endormir sur vos états d'âme, vite où sont les clefs de la voiture ? En ligne de mire, le boulot. « Ma place de parking... Libre ...Ouf!. Quoi ? Mais c'est ma place, j'étais là avant ce malotru, du balais connard, pour qui se prend -t-il celui-là ? ... Mais je cauchemarde ! Il recule et me pique la place... Attends, il va voir qui je suis ».
Et là, vous descendez de votre voiture à crédit... Ce n'est pas un, mais une ! Extase... Cette malfaisante est une femme ! Stop, arrêt sur image : « Elle diffère des émotions en ceci qu'elle est moins spécifique, moins intense et moins influencée par des événements récents, même si des émotions telles que la peur et la surprise sont des sentiments parfois sévères et pouvant durer des heures, voir des jours.».
Le patron de ce bout de trottoir, c'est Bibi, ma Pomme, je suis le tôlier du Mac Adam ! Surprise, cette « femme », c'est la nouvelle du service, la grande brune.
« Ah bonjour Machin, vous allez bien ce matin ? ». Que répondre quand on a la supériorité de la taille, perché sur ses talons, la vue plongeante sur le Lejaby dernier modèle, celui qui a les bretelles transparentes. Elle sait que vous l'a matez .« Un petit café pour bien démarrer la matinée ? » Vous n'êtes pas un paltoquet, vous avez du savoir-vivre, pas comme ces deux idiots de Truc et Chose qui regardent la scène et qui gloussent doucement. Vous acceptez... Quel con !. Vous venez de faire la connaissance du numéro trois de la famille Mange-matin.
Vous avalez quatre à quatre les escaliers qui mènent dans un endroit, que vous occuperez pendant les 8 prochaines heures et qui serviront à payer votre loyer, les crédits, les... Enfin, vous connaissez ? Un job qui ne nous satisfait pas et que l'on regrette amèrement quand on reçoit une invitation pour passer un bon moment chez « Paul Emploi ».
Ouf, je ne suis pas le dernier ! Discrètement, vous filez à votre place, l'air dégagé du style « ah bon ? Le boss veut me voir ? Tiens c'est bizarre j'étais à la compta depuis une
demie-heure, un problème de ... » Enfin une excuse bidon pour vos copains de bureau. Toc, toc, toc, ça, c'est votre palpitant qui se bat avec une certaine Chamade... « Bonjour patron, vous me cherchiez ? Ah, j'étais là bien avant ce bon vieux Dugomier ( dont vous aimeriez bien prendre la place ) oui, oui, j'étais à la comptabilité... Elle n'est pas pressée la Géraldine ( vous kiffez grave Crocodile Dundee), y' en a, j' vous jure qui mériterait... Enfin bon... Faut bien que tout le monde vive » Et là, derrière la porte, vers la machine à café du patron, se tient le Mange-matin, arcane majeur d'un jeu de dupes. Elle est là la brune voleuse de parking, c'est elle la comptable... Elle rigole... Pas vous. Mais qu'avez-vous fait au Bon Dieu pour être poursuivi par cette malédiction ? «Je vais vous le dire» Il est temps de prendre la pause café-longo et de vous retourner sur votre vie. Mettez - vous à l'écart du brouhaha, seul face à votre cœur, vous verrez défiler devant vos yeux, tant de moments décoiffant qui vous donnent parfois l'envie d'appuyer sur "pause"
Il y a eu le départ d'êtres essentiels à votre vie, un vide difficile à combler. L' arrivée de gens qui comptent " du style " comment je faisais avant ? D' incroyables rencontres fugaces que vous n'avez pas forcément envie de partager, car « rien que pour moi... » Et puis comment expliquer ce moment étrange et déroutant... Il y a eu des promesses impossibles à tenir " du moins pas pour le moment " to morrow....quien sabe ? Les bonnes résolutions " demain, j'arrête... D'arrêter " Les instants où la tête baissée, le front bas...Ah oui .. Pourquoi ? Vous savez ce moment merdique durant lequel un trou de souris vous aurait été d'un grand refuge... Les numéros de téléphone qui s'affichent "oh encore lui ? ... Zut Les " chéris, as-tu pensé à..., " ben voyons ... Je ne pense qu'à ça... Tu ne vois pas que tu me prends la tête ? Les sorties de mêlée « la tête haute, le torse bombé » je suis un cannibale... Va y avoir du sport... Qui c'est le patron ?.. Ou la patronne Les moments de plomb, " je cherche une source sur le bord du chemin, de la fraîcheur, quelqu'un qui me tendrait ou tiendrait la main" La petite main qui se tend vers vous « papa, maman... Viens me chercher » ne me laissez pas ... C'est trop dur... Je suis encore si fragile... Toi, tu es un rocher... Tous ces grands moments d'incertitude... " Que dois-je faire... Comment bien faire... Pas le droit à l'erreur" ... Et merde... Je voudrais bien te voir à ma place » Les petits matins... Parlons en... À qui appartient cette gueule dans la glace ? ... Chance madame, vous ne vous rasez pas ! Mettre un pas devant l'autre, ne pas tomber... Qu'est-ce qu'il me veut celui-là... Quel casse-couilles ! Les "mange-matin" tu ne connais pas ? ... La rencontre fortuite ou obligatoire, au boulot par exemple, d'un ou d'une collègue, qui de par son attitude va te mettre "le souk" dans ta vie pour toute la journée... Vie de. Merde... En un mot, votre vie de tous les jours, pareille à la mienne alors pourquoi nous sentons-nous si différents si éloigner... Par manque de temps peut-être, par pudeur, par peur de quoi ? De qui...?Tiens je me resservirais bien un p'tit café, toujours vouloir tout expliquer!!! Il est drôle ce gars, j'aimerais bien le voir à ma place... Un vrai " MANGE MATIN"