AMERSFOORT STRUCTURE VERTE ET BLEUE
19 pages
Français

AMERSFOORT STRUCTURE VERTE ET BLEUE

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
19 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

MASTER COMPLEMENTAIRE EN URBANISME ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ETUDE DE CAS CONCRETS AMERSFOORT STRUCTURE VERTE ET BLEUE PLANIFICATION STRATEGIQUETAELMAN THOMAS BEAUFAYS LE 21-06-2009TABLE DES MATIERES1. Contexte p.3 1.1 Le royaume des Pays-Bas p.3 1.2 La province de Utrecht p.4 1.3 « Randstad Holland » et « DeltaMetropool » p.4 1.4 La ville de Amersfoort p.52. Historique du cas p.73. Les principaux enjeux et objectifs p.8 3.1 Enjeux et objectifs p.8 3.2 Le projet p.10 3.3 Exemple du projet urbain du parc de la Eem p.10 3.4 Les parcs p.114. Les acteurs p.12 4.1 Les acteurs institutionnels p.12 4.2 Les acteurs non institutionnels p.135. Les outils urbanistiques p.13 5.1 Les outils réglementaires et opérationnels p.13 5.2 Les coûts et le montage financier p.15 5.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 56
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

MASTER COMPLEMENTAIRE EN URBANISME ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ETUDE DE CAS CONCRETS AMERSFOORT STRUCTURE VERTE ET BLEUE PLANIFICATION STRATEGIQUE TAELMAN THOMAS BEAUFAYS LE 21-06-2009 TABLE DES MATIERES 1. Contexte p.3 1.1 Le royaume des Pays-Bas p.3 1.2 La province de Utrecht p.4 1.3 « Randstad Holland » et « DeltaMetropool » p.4 1.4 La ville de Amersfoort p.5 2. Historique du cas p.7 3. Les principaux enjeux et objectifs p.8 3.1 Enjeux et objectifs p.8 3.2 Le projet p.10 3.3 Exemple du projet urbain du parc de la Eem p.10 3.4 Les parcs p.11 4. Les acteurs p.12 4.1 Les acteurs institutionnels p.12 4.2 Les acteurs non institutionnels p.13 5. Les outils urbanistiques p.13 5.1 Les outils réglementaires et opérationnels p.13 5.2 Les coûts et le montage financier p.15 5.3 La participation de la population p.17 6. Conclusion et réflexions p.17 7. Sources et références p.19 8. Annexes 2 1. Contexte 1.1 Le royaume des Pays-Bas Les Pays-Bas sont situés en Europe du Nord. Ils sont une monarchie constitutionnelle divisée en 4 territoires : l’Etat des Pays-Bas divisé en 12 provinces et 3 communes à statuts particuliers issues des anciennes colonies (Saint-Martin, Curaçao et Aruba). Le Pays comporte 3 niveaux de pouvoir, l’Etat, les provinces et les communes. Comparé à la Belgique, où les régions ont un poids important, les Pays-Bas sont plus centralisés. Les compétences supportées par les régions chez nous, le sont ici, par l’Etat néerlandais et les provinces qui jouent dès lors un rôle de premier plan. Le pays, qui possède une démographie en hausse continue est peuplé par 16,65 millions habitants (1) répartis sur un territoire de 41.526 km2 pour une densité de 393 habitants/km2 (premier européen). Ces caractéristiques associées au choix d’un développement territorial concentré autour des principaux noyaux urbains impliquent une importante pression foncière. Les 4 villes principales et leurs agglomérations rassemblent plus de 40% de la population nationale. Il s’agit des villes de Amsterdam 2.300.000 habitants Rotterdam 1.150.000 habitants La Haye 475.000 habitants Utrecht 293.000 habitants Fig.1-2. Localisation-hiérarchie des villes et réseau autoroutier. Source : www.wikipedia.org/Technoresto.org __________________________________ 3 (1) Chiffres de 2008 ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Pays-Bas 1.2 La province de Utrecht Elle est la plus petite des 12 provinces des Pays-Bas avec seulement 1386 km2 soit seulement 35% de la Province de Liège. (2) La population y est de 1,17 millions d’habitants répartis sur 29 communes. La densité de population est de 845 hab/km2, ce qui représente deux fois la moyenne nationale. En comparaison avec Liège, la densité de population y est trois fois plus forte. Le chef lieu de cette province centrale est la ville de Utrecht, ce qui fait de la ville le centre économique, éducatif et administratif. La ville, tout comme l’ensemble de la région est très dynamique et ambitieuse. Pour exemple, la construction d’un nouveau quartier pour 2015 qui doit accueillir 85.000 personnes soit 25% d’habitants supplémentaires. Fig.3..Provinces et chefs lieux Source : www.wikipedia.orgProvinces et chefs lieux   1.3 « Randstad Holland » et « DeltaMetropool » Il s’agit d’une « conurbanisation » de 7,1 millions d’habitants regroupant les quatre villes principales du pays ainsi qu’une série de plus petites, dont Amersfoort, et Haarlem. Ces villes sont toutes situées dans trois provinces : la Hollande septentrionale, la Hollande méridionale et Utrecht. La « Randstad », ou Métropole Delta qui représente 25% de la superficie du pays, est considérée comme le moteur économique des Pays-Bas avec une concentration de plus de 50% de la production de richesses. Cette aire se veut d’excellence et de relations privilégiées au niveau économique, culturel…Elle se définit comme une aire métropolitaine et met tout en œuvre dans ce sens. Fig.3.4. Plan d’affectation de la métropole Delta/Villes inclues. Source : www.deltametropool.nl ____________________________________ (2) Province de Liège : 3862 km2 pour 1.053.000 habitants en 2008. 4 1.4 La ville de Amersfoort Création de la ville. Rapidement… La ville de Amersfoort est créée en 1028 sous la forme d’une petite colonie marchande près de la rivière Eem. En 1259, la ville possède son propre droit et est organisée sous la forme d’un petit Etat féodal indépendant. Au début du14e siècle, on construit la première muraille. Amersfoort se développe de manière concentrique sur le modèle médiéval : elle devient un vrai pôle commercial régional. La 1e muraille devient rapidement trop petite et une deuxième muraille est construite à la fin du 14e. Mais, au 16e siècle, les choses changent, l’économie chute et la population stagne : la ville ne se développe plus. Au 17e on détruit la première muraille en conservant la seconde. La ville s’agrandit extra-muros avec un réseau de voiries convergent vers le centre. Du 17e au 19e Siècle, la population s’effondre pour arriver à seulement 8000 habitants vers 1800. Poussée par l’industrialisation et le chemin de fer, la ville se re-développe à partir de 1820. La population, attirée par l’emploi industriel, se re-concentre sur la ville. Amersfoort dépasse les 80.000 habitants en 1950. En 1980, la ville décide de s’étendre encore et entreprend la construction de 15.000 logements pour passer la barre des 100.000 habitants en 1990. Fig.5.6..La ville au 15eme et 17eme Siècles. Source : www.amersfoort.nl La ville aujourd’hui. Suite à la politique de construction à grande échelle entamée depuis les années ’80, Amersfoort est devenue la deuxième ville de la province de Utrecht et compte 140.226 habitants au 01 août 2008. La population continue de croître en moyenne de 2% chaque année (3). Contrairement aux centres urbains plus importants où la croissance de population est principalement liée à l’immigration, la croissance d’Amersfoort est surtout liée au taux de natalité. Cela lui permet d’être une ville très jeune où 50% de la population a moins de 40 ans. Au vue de la pyramide des âges (4) et des diverses études gouvernementales, nous pouvons cependant constater un certain vieillissement de la population. ______________________________________ (3) Voir graphique en annexe, moyenne sur 13 ans. (4) Pour la pyramide des âges et le graphique d’évolution voir annexe. 5 Au niveau de la superficie, la commune de Amersfoort s’étend sur 63,85km2 avec une densité de 2180hab/km2. Pour la comparer avec la commune de Liège, celle-ci s’étend sur 70km2 pour une densité 25% plus élevée (2740 hab/km2). A1 A28 Utrecht Fig.7. La ville aujourd’hui. Source : www.amersfoort.nl En ce qui concerne l ‘économie, nous remarquons une concentration des zones d’activité en mauve au nord de l’autoroute A1 vers Amsterdam et au croisement entre cette même A1 et l’A28 vers Utrecht. Une seule exception, la zone semi - industrielle de Isselt. Cette zone est située à l’Ouest de l’ancienne ville. Elle est en relation avec le chemin de fer qui relie la ville à Amsterdam et Haarlem vers le Nord et à Utrecht vers l’Ouest. (5) L’économie est largement dominée par les services et la finance. La production industrielle ainsi que l’agriculture ont presque disparu. La répartition par secteur d’activité est la suivante : (6) -Finance (banques et assurances) 31% -Santé et éducation 24% -Horeca et tourisme 19% -Industrie 8% -Communication 6% -Construction -Gouvernement 5% __________________________________ (5) Carte des diverses zones d’activité en annexe. (6) Chiffres issus du Plan d’Approche Economique d’Amersfoort. 6 La ville demain. La ville s’est fixée l’objectif d’atteindre les 160.000 habitants pour 2016 et d’empêcher que se confirme le phénomène, tout récent aux Pays-Bas, de vieillissement de la population. Pour y arriver, elle ambitionne la construction de 11.000 nouveaux logements dans le nouveau quartier de Vathorst, au Nord de l’autoroute A1. Ce nouveau quartier comprendra sa propre aire d’affaire, une nouvelle gare féroviaire, un complexe commercial, des écoles et des infrastructures sportives. ESPACES VERTS, PARCS OBJECTIF 2016Entre 2016 et 2030, ZONES AGRICOLES ET 11000 LGTAmersfoort va se re- PAYSAGERES concentrer sur l’auto- (CEINTURE VERTE ) transformation et la rénovation de son centre ville. Outre ce nouveau quartier, la ville s’est lancée dans une politique de verdurisation et 2016-2030 d’amélioration générale du cadre de vie pour maintenir et attirer la population. C’est le sujet de ce travail : la structure verte et bleue. ESPACES VERTS COMBLEMENT JUSQU’À L’AUTOROUTE QUARTIERS VERTS EN REALISATION (CEINTURE VERTE)Fig.8. La ville demain. Source : www.amersfoort.nl GRAND PARC SUD COMPRENANT: INFRASTRUCTURES SPORTIVES PARCS ET ESPACES VERTS LGT 2. Historique du cas La mise en place de la structure verte et bleue (GBS) (7). - 1995 : Définition du schéma de structure verte par l’Etat néerlandais dan
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents