La conjoncture au premier semestre 2003
224 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La conjoncture au premier semestre 2003

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
224 pages
Français

Description

Dans un environnement international dominé par les incertitudes liées aux suites de l'intervention en Irak et aux difficultés persistantes de certains poids lourds de l'économie mondiale, le climat social, en France, pèse sur le moral des ménages dont le comportement de consommation pourrait être altéré.
Dans ce contexte, les instruments de la politique économique devraient être mobilisés pour écarter la perspective d'une déflation et soutenir l'activité en vue d'un développement solidaire, en coopération avec nos partenaires européens. Tel est le message fort de cet avis qui définit les voies et moyens du rebond. Source : Conseil économique et social

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juillet 2003
Nombre de lectures 11
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

III
SOMMAIRE
Pages
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 2 juillet 2003......... I - 1Première partie Texte adopté le 2 juillet 2003............. 3
I - UNE REPRISE TOUJOURS EN ATTENTE, SUR UN FOND DE RISQUES ET DE FRAGILITES ......................................................5
A - 2003 : UNE ANNÉE ATONE AU NIVEAU MONDIAL...................61. Une croissance décevante dans un contexte géopolitique difficile.............................................................................................62. Les causes plus profondes des difficultés actuelles ne doivent pas être occultées .............................................................................6
B - LUNION EUROPÉENNE AUX PRISES AVEC UNE CROISSANCE TROP LIMITÉE .........................................................81. La panne de la demande en Europe ..................................................82. Les limites de la combinaison actuelle entre la politique monétaire et les politiques budgétaires ............................................9
C - LA FRANCE ENTRE CONTRAINTES ECONOMIQUES ET QUESTIONS SOCIALES....................................................................91. Un faible dynamisme de lactivité ....................................................92. Dégradation de lemploi, aggravation des inégalités et de la pauvreté..........................................................................................10
II - FAIRE LE CHOIX DES HOMMES, DU DEVELOPPEMENT ET DE LA SOLIDARITE................................................................11
A - SOUTENIR LA CROISSANCE DE LA FRANCE EN VALORISANT SON POTENTIEL HUMAIN ..................................111. Conduire une politique de soutien de lactivité combinant le conjoncturel et le structurel............................................................122. Construire la croissance économique sur le développement des personnes .......................................................................................14
B - CONCRÉTISER LES AMBITIONS EUROPÉENNES ....................171. Réussir lélargissement...................................................................172. Libérer la croissance.......................................................................19
C - ASSUMER LA COMMUNAUTÉ DE DESTIN AU NIVEAU MONDIAL .........................................................................................211. Inscrire laide publique au développement dans une vision ambitieuse et cohérente ..................................................................22
IV
2. Promouvoir des régulations internationales en faveur dun développement durable partagé .....................................................22
Deuxième partie Déclarations des groupes ................ 25
ANNEXE A LAVIS..........................................................................................49SCRUTIN............................................................................................................49
RAPPORTprésenté au nom de la section des problèmes économiques généraux et de la conjoncture par M. Alain Deleu, rapporteur ........ II - 1
INTRODUCTION ...............................................................................................5
CHAPITRE I PRENDRE LA MESURE DES FRAGILITÉS ET DES RISQUES AU NIVEAU MONDIAL ......................................7
I - LA SITUATION GÉOPOLITIQUE PÈSE DURABLEMENT SUR LA CONFIANCE ...............................................................................8
A - LA CRISE IRAKIENNE A CONSTITUE LE FACTEUR MAJEUR DINQUIÉTUDE EN CE DÉBUT DANNÉE 2003 ..........8
B - LES PRINCIPAUX SUJETS DINQUIÉTUDE................................101. Lévolution chaotique des cours du pétrole ....................................112. La poursuite de la chute des marchés financiers.............................123. Le moral des ménages décroche .....................................................144. Des entreprises attentistes...............................................................165. Des interrogations sur le commerce mondial .................................186. Les prévisions restent moroses pour léconomie mondiale en 2003 ...............................................................................................22
II - LES PAYS DÉVELOPPÉS PEINENT À TROUVER UN NOUVEAU SOUFFLE ....................................................................29
A - LE DÉSÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE AMÉRICAIN ......................291. Une reprise très hésitante................................................................302. Un investissement productif encore convalescent ..........................313. Vers un ralentissement de la demande des ménages ?....................314. Laugmentation des déficits publics est appelée à se poursuivre....325. La position extérieure nette est de plus en plus débitrice ...............33
B - LE MARASME PERSISTANT DE LÉCONOMIE JAPONAISE ...341. 2002 : la croissance dans la déflation .............................................352. La crise japonaise : quelques éléments danalyse...........................36
C - DES PERSPECTIVES DE CROISSANCE RELATIVEMENT MÉDIOCRES POUR LUNION EUROPÉENNE.............................371. Une reprise retardée dans la zone euro ...........................................38
V
2. Hors zone euro : vers la fin de lexception britannique ?
...............42
D - LA CRISE DE CONFIANCE DANS LA GESTION DES ENTREPRISES ..................................................................................441. La faillite dEnron a enclenché une spirale durable de défiance à légard des entreprises aux Etats-Unis ...........................................442. Une remise en cause dont lEurope nest pas restée à labri...........46
III - LE DÉVELOPPEMENT MONDIAL PARTICULIÈREMENT INÉGALITAIRE ENTRETIENT LES TENSIONS .....................48
A - CERTAINS PAYS ÉMERGENTS OU EN TRANSITION EN FORTE CROISSANCE......................................................................491. La dynamique confirmée de lAsie émergente ...............................502. Les pays en transition, nouvelle frontière à lEst de lUnion européenne .....................................................................................51
B - DES ZONES DU MONDE EN GRANDE DIFFICULTÉ OU QUI NARRIVENT PAS À DÉCOLLER..................................................531. LAmérique latine en quête dune nouvelle vigueur ......................542. LAfrique, toujours en marge du développement ...........................56
C - LES MOYENS AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT.................591. Inscrire laide publique au développement dans une vision ambitieuse et cohérente ..................................................................602. Promouvoir des régulations internationales en faveur dun développement durable partagé .....................................................63
CHAPITRE II LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE EST À UN TOURNANT ...........................................................................67
I - LES PROCESSUS DE CONVERGENCE ENTRE LES ACTUELS PAYS MEMBRES CONNAÎSSENT DES PROGRÈS ET DES RECULS ........................................................67
A - LES PROGRÈS MITIGÉS DE LA COHÉSION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE .....................................................................................67
B - LES DIVERGENCES ÉCONOMIQUES AU SEIN DE LA ZONE EURO .................................................................................................69
C - LE RISQUE DE DÉFLATION ALLEMANDE, PRINCIPALE INQUIÉTUDE....................................................................................721. Une activité en quasi-stagnation.....................................................722. Une panne aux origines diverses ....................................................74
II - LÉLARGISSEMENT DE LUNION À DIX NOUVEAUX PAYS CONSTITUE UNE CHANCE POUR LEUROPE .......................77
VI
A - LA VAGUE DADHÉSION DE 2004 : UN IMPACT DE GRANDE AMPLEUR METTANT EN LUMIÈRE DE FORTS CONTRASTES ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX ............................771. Un impact de grande ampleur pour la cohésion de lUnion ...........782. Des écarts de richesse accrus entre les pays et les régions de lUnion ...........................................................................................80
B - UN PANORAMA DES SITUATIONS CONJONCTURELLES ......821. La croissance ..................................................................................822. Le commerce extérieur ...................................................................833. Linflation.......................................................................................844. Le solde budgétaire.........................................................................855. Lemploi .........................................................................................866. Les salaires .....................................................................................88
C - UNE VOLONTÉ COMMUNE DE RENDRE LÉLARGISSEMENT EFFECTIF DÈS 2004 ...................................891. Les critères dadhésion ...................................................................902. La perspective de lélargissement de la zone euro..........................91
D - QUEL « MODÈLE EUROPÉEN » ?.................................................921. Lambition dun espace économique et social intégré....................922. Un projet pour lEurope..................................................................93
III - LES POLITIQUES EUROPÉENNES SE POSENT EN DES TERMES NOUVEAUX ...................................................................95
A - LES LIMITES DE LA COMBINAISON ACTUELLE ENTRE LA POLITIQUE MONÉTAIRE ET LES POLITIQUES BUDGÉTAIRES ................................................................................951. Une politique monétaire insuffisamment réactive ..........................962. Un pacte de stabilité et de croissance à réviser.............................100
B - LA NÉCESSITÉ DUN DIALOGUE MACROÉCONOMIQUE EUROPÉEN .....................................................................................102
C - QUELLES POLITIQUES STRUCTURELLES POUR LEUROPE DE DEMAIN ?.............................................................104
CHAPITRE III LES MARGES DE MANUVRE DE LA FRANCE DANS LEUROPE ...............................................................109
I - LEVOLUTION DES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX EST TRÈS PRÉOCCUPANTE..................................109
A - UN FAIBLE DYNAMISME DE LACTIVITÉ..............................109
B CROISSANCE MOLLE, LICENCIEMENTS ÉCONOMIQUES, -DÉGRADATION DE LEMPLOI ...................................................1141. Une remontée rapide du chômage ................................................114
VII
2. De réelles inquiétudes pour les trimestres à venir ........................118
C - LES INÉGALITÉS ET LA PAUVRETÉ ........................................123
D - LÉTAT DES LIEUX DU DIALOGUE ET DES RELATIONS SOCIALES .......................................................................................127
II - LA POLITIQUE ECONOMIQUE DOIT SOUTENIR LACTIVITÉ ..................................................................................131
A - LINVESTISSEMENT DES ENTREPRISES, CLÉ DUNE REPRISE DURABLE ......................................................................131
B - LE RÔLE DÉTERMINANT DES SALAIRES ET DU POUVOIR DACHAT POUR LE SOUTIEN DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES ..............................................................................134
C - LA DÉLICATE SITUATION DES FINANCES PUBLIQUES ......136
D - QUELS PRÉLÈVEMENTS OBLIGATOIRES JUSTES ET EFFICACES ? ..................................................................................1381. Les prélèvements obligatoires en France : de quoi parle-t-on ? ...1382. La nature des prélèvements : mode de calcul et agents économiques concernés ...............................................................1393. Quelques éléments dappréciation : proportionnalitéversusprogressivité.................................................................................1424. Le cas du système français de prélèvement ..................................143
III - LE RENFORCEMENT DU POTENTIEL DE CROISSANCE DE NOTRE PAYS EST CONDITIONNÉ PAR LA RECHERCHE DUN DÉVELOPPEMENT AUTHENTIQUEMENT HUMAIN ..............................................144
A - CRÉER UN ENVIRONNEMENT QUI FAVORISE LACTIVITÉ ÉCONOMIQUE Y COMPRIS DU SECTEUR NON-MARCHAND.........................................................................145
B - LE DÉVELOPPEMENT DES PERSONNES EST À LA SOURCE DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE.....................1471. La formation tout au long de la vie : un investissement immatériel à valoriser ..................................................................1472. Améliorer la vie au travail des salariés .........................................1503. Affronter les mutations économiques ...........................................1524. En finir avec lexclusion de lemploi des salariés de plus de 50 ans ................................................................................................156
C - FAVORISER UNE DYNAMIQUE DE LA CONFIANCE : INVESTIR DANS LE LONG TERME............................................1601. Répondre aux attentes des familles...............................................161
VIII
2. Ne pas sacrifier la recherche aux impératifs financiers de court terme ............................................................................................162
CONCLUSION................................................................................................165
LISTE DES ILLUSTRATIONS.....................................................................167
I - 1
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 2 juillet 2003
I - 2
I - 3
Première partie Texte adopté le 2 juillet 2003
I - 4
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents