Les défis de l'industrie bancaire

-

Documents
207 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La mission confiée au Comité consultatif du secteur financier (CCSF), sous la présidence du Professeur Olivier Pastré, était de conduire une large réflexion sur les enjeux économiques et sociaux de l'industrie bancaire. La première partie du rapport est consacrée à la définition du rôle joué par les banques dans l'économie française (mutations de l'industrie bancaire, services qu'elle
rend à la société, son organisation industrielle et les services sécurisés
qu'elle offre). La deuxième partie, plus prospective, s'efforce d'éclairer les
principaux enjeux et défis de l'industrie bancaire française dans les dix
ans à venir : le changement d'échelle : l'Europe et le monde ; la transformation continue des risques ; les enjeux de la relation client ; les enjeux du modèle économique ; l'adaptation jugée nécessaire de l'offre et des structures ; la consolidation du pacte social.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 septembre 2006
Nombre de visites sur la page 115
Langue Français
Signaler un problème
Préface du Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
La mission confiée au Comité Consultatif du Secteur Financier (CCSF) de conduire une large réflexion sur les enjeux économiques et sociaux de l’industrie bancaire se traduit par un rapport dont je tiens à saluer la haute qualité. Je remercie le Professeur Olivier Pastré, ainsi que les membres du Comité de pilotage qu’il a présidé, pour ce travail de fond qui nous éclaire utilement sur les défis à relever par l’industrie bancaire au cours des dix prochaines années. Je veille, en tant que Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, à ce que la France offre aux entreprises bancaires un envi-ronnement propice à leur développement, y compris au-delà des frontières. C’est d’autant plus essentiel que ce secteur emploie directement plus de 400 000 personnes, dans des métiers très diversifiés, ce qui en fait le pre-mier employeur privé de France. Chaque année, il offre à de nombreux jeu-nes la possibilité d’entrer sur le marché du travail. C’est également un secteur tourné vers les nouvelles technologies auxquelles les banques consacrent 20% de leurs investissements. Un secteur bancaire dynamique, compétitif et innovant m’apparaît indispensable face à une concurrence bancaire qui s’intensifie aux plans européen et mondial. L’industrie bancaire contribue à la croissance de toute l’économie française. Elle travaille pour ses actionnaires mais elle est aussi au service de ses clients. Il nous faut, à cet égard, un secteur bancaire toujours plus proche de ses clients, et notamment des petites et moyennes entreprises auquel il convient de faciliter l’accès au crédit, ainsi que de l’ensemble des Français. Les relations banques-clients constituent, en effet, l’un des grands enjeux de l’industrie bancaire pour les prochaines années, comme le rappelle à juste titre ce rapport. Tel est le sens des mesures prises dans le
Préface du Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
3
cadre du CCSF depuis deux ans pour assurer un accès effectif de tous aux services bancaires, qu’il s’agisse du droit au compte, de l’accès aux moyens de paiement ou des engagements de transparence et de modération tarifaires. Enfin, le secteur bancaire et financier se doit de répondre aux besoins de financement des ménages, mais je reste très vigilant en ce qui concerne le surendettement. La publication de ce rapport vient nous apporter une vision ordonnée et dynamique de notre secteur financier au moment même où Paris Europlace finalise son projet de pôle de compétitivité pour le secteur financier à Paris. Je vois là le signe de la capacité de notre pays à se mobiliser de façon inventive pour ce secteur de pointe compétitif au niveau mondial et générateur de croissance et d’emploi.
4
Les défis de l’industrie bancaire
Thierry Breton
Sommaire
Préface du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
Mandat du ministre
Lettre de mission du CCSF
Composition du comité de pilotage
Introduction
Première partie La banque, un agent économique de premier plan
1. Une industrie en mutation permanente . 2 L’organisation industrielle du secteur bancaire 3. Les services rendus à la société 4. Les services rendus aux particuliers 5. Un service sécurisé Conclusion de la première partie
Deuxième partie Les défis à relever
1. Le changement d’échelle : l’Europe et le monde 2. La transformation continue des risques 3. Les enjeux de la relation client 4. Les enjeux du modèle économique 5. La nécessaire adaptation de l’offre et des structures 6. La consolidation du pacte social
Conclusion
Annexes
Glossaire des abréviations
Sommaire
3
7
11
13
17
19
22 40 57 77 85 95
97
100 115 122 135 143 157
171
175
183
5
Mandat
Mandat du ministre
du
ministre
7
8
Les défis de l’industrie bancaire
Mandat du ministre
9
LE PRÉSIDENT
Monsieur le Professeur,
Paris, le 14 décembre 2004
Le système bancaire français, comme ses homologues étran-gers, connaît, depuis quelques années, une très profonde mutation. Le mouvement général de libéralisation économique et financière, à l’échelle mondiale, a profondément modifié les conditions d’exploitation de l’industrie bancaire. Cette mutation s’est accomplie dans un environnement techno-logique en permanente évolution et le cadre législatif et réglementaire de l’activité bancaire s’est lui-même transformé pour accompagner ce proces-sus continu de modernisation des pratiques bancaires. Le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie a confié au CCSF la réalisation d’une étude sur les enjeux économiques et sociaux de l’industrie bancaire française. Dans le cadre de cette mission, je souhaiterais que vous acceptiez de constituer et de présider le comité de pilotage de cette étude. Celle-ci devrait souligner les enjeux du secteur bancaire vu comme une industrie et la proximité des enjeux avec les autres secteurs économiques (emploi, investissements, etc.). Pour mener à bien cette mission, vous pourrez naturellement prendre les contacts nécessaires avec les acteurs concernés, en particulier les établissements de crédit et les associations de consommateurs. Madame Christine Bardinet, Adjointe du Secrétaire général du CCSF, assurera les fonctions de rapporteur du comité de pilotage. Je vous remercie de bien vouloir me remettre votre rapport avant la fin du mois de juin 2005. Je vous prie de croire, Monsieur le Professeur, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.
Emmanuel CONSTANS
Monsieur Olivier PASTRÉ Membre du Comité consultatif du secteur financier
11