Charte africaine de la statistique
4 pages
Français

Charte africaine de la statistique

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
4 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Charte
africaine de
la statistique
Commission de l’Union Africaine
AU-summary-FRE.indd 1 20/05/09 12:08:08
RÉSUMÉ African Union Commission
Rappel historique Les principes
de la Charteet Processus
La Charte africaine de la statistique s’ar-
ticule autour de six (6) grands principes
La production des statistiques sur notre continent connaît qui doivent être appliqués par les mem-
des problèmes récurrents. En 2006, les ministres africains bres du Système Statistique Africain
de l’Économie et des Finances réunis à Yaoundé (Cameroun) (SSA), les statisticiens africains et tous
ont recommandé à l’Union africaine d’envisager des solu- ceux qui travaillent dans le domaine de
tions durables pour y faire face. Par la décision No.EX.CL/ la statistique en Afrique. Ces principes
Dec.330 (X) de janvier 2007, le Conseil exécutif de l’Union sont les suivants :
africaine a chargé la Commission de l’Union africaine d’éla-
borer un nouveau cadre réglementaire performant pour • Principe 1 : Indépendance profes-
le développement des statistiques sur le continent De ce sionnelle
travail est née la Charte africaine de la statistique. Elle a été • Principe 2 : Qualité
rédigée par l’ensemble des membres du Système Statistique • Principe 3 : Mandat pour la collecte
Africain et des partenaires au développement. des données et ressources
• Principe 4 : Diffusion
• Principe 5 : Protection des données
Les objectifs de la Charte individuelles, des sources d’infor-
mation et des ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 69
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

AUsummaryFRE.indd 1
Charte africaine de la statistique
Commission de l’Union Africaine
20/05/09 12:08:08
2
Rappel historique et Processus
La production des statistiques sur notre continent connaît des problèmes récurrents. En 2006, les ministres africains de l’Économie et des Finances réunis à Yaoundé (Cameroun) ont recommandé à l’Union africaine d’envisager des solu-tions durables pour y faire face. Par la décision No.EX.CL/ Dec.330 (X) de janvier 2007, le Conseil exécutif de l’Union africaine a chargé la Commission de l’Union africaine d’éla-borer un nouveau cadre réglementaire performant pour le développement des statistiques sur le continent De ce travail est née la Charte africaine de la statistique. Elle a été rédigée par l’ensemble des membres du Système Statistique Africain et des partenaires au développement.
Les objectifs de la Charte
La Charte africaine de la statistique vise les objectifs sui-vants :
Servir de cadre d’orientation et d’outil de plaidoyer pour le développement de la statistique en Afrique ; Contribuer à l’amélioration de la qualité et la compa-rabilité des données statistiques ; Renforcer la coordination des activités statistiques et favoriser l’harmonisation des interventions des partenaires afin d’éviter les duplications dans la mise en œuvre des programmes statistiques ; Promouvoir le respect des principes fondamentaux de la statistique publique en Afrique ainsi que la prise de décisions politiques basées sur les faits ; Renforcer les capacités institutionnelles des structures statistiques africaines en assurant leur autonomie de fonctionnement et en veillant à ce qu’elles disposent des ressources humaines, matérielles et financières adéquates.
Charte africaine de la statistique
AUsummaryFRE.indd 2
Les principes de la Charte
La Charte africaine de la statistique s’ar-ticule autour de six (6) grands principes qui doivent être appliqués par les mem-bres du Système Statistique Africain (SSA), les statisticiens africains et tous ceux qui travaillent dans le domaine de la statistique en Afrique. Ces principes sont les suivants :
Principe 1 : Indépendance profes-sionnelle Principe 2 : Qualité Principe 3 : Mandat pour la collecte des données et ressources Principe 4 : Diffusion Principe 5 : Protection des données individuelles, des sources d’infor-mation et des répondants Principe 6 : Coordination et coo-pération
Engagements des Etats parties
Les États parties s’engagent à accepter et à appliquer les objectifs et les prin-cipes de la Charte africaine de la statis-tique pour renforcer leurs politiques et développer leurs systèmes statistiques nationaux. Ces États s’engagent donc à adopter les mesures appropriées, notamment celles d’ordre législatif et administratif qui sont nécessaires pour mettre en conformité leurs lois et règle-ments respectifs avec la Charte.
20/05/09 12:08:14
AUsummaryFRE.indd 3
Mécanisme de mise en œuvre et de suivi-évaluation de la Charte
Le mécanisme de mise en œuvre et de suivi-évaluation de la Charte s’articule autour des points suivants :
Aux niveaux national et régional :Les États parties veillent à l’application de la Charte dans leur pays et à la conformité des objectifs et principes régissant la statistique au niveau régional avec la Charte.
Au niveau continental :En tant qu’organe central de coordination de la mise en œuvre de la Charte, la Com-mission de l’Union africaine entreprend en collaboration avec les membres du Système Statistique Africain, les actions suivantes :
i. assisterles États parties dans la mise en œuvre de la Charte ; ii. coordonnerl’évaluation de la mise en œuvre de la Charte ; iii. faireun plaidoyer fort pour le développement de la statistique ; iv. veillerà ce que les Etats parties mettent sur pied des fonds nationaux pour le développement de la statistique ; et v. contribuerà la promotion de la culture statistique.
Relations entre les membres du Système Statistique Africain :Les membres du Système Statistique Afri-cain veillent, dans le cadre de leur mandat propre, à la bonne coordination du système et à la mise en œuvre de la Charte. Celle-ci doit permettre aux organisations statistiques de jouer pleinement leurs rôles dans le cadre du développement de l’Afrique et dans le respect du principe de subsidiarité. Elle doit également permettre la mise à disposition de données statistiques fiables aux Africains et aux partenaires au développement pour un meilleur éclairage sur la situation du continent.
Le 3 février 2009, la Charte a été adoptée au plus haut niveau politique par les Chefs d’États et de Gouvernement africains lors de la 12ème session ordinaire tenue à Addis Abéba (Ethiopie). »  Aujourd’hui, il importe à chaque État membre de signer et de ratifier la Charte le plus rapidement possible afin de permettre à ce cadre ré-glementaire du développement de la statistique d’être mis en œuvre et de produire ses effets à l’échelle du continent.
Charte africaine de la statistique
3
20/05/09 12:08:19
African Union Commission
AUsummaryFRE.indd 4
Pour plus d’information :
Commission de l’Union africaine (CUA) P.O. Box 3243 - Roosvelt Street - W21K19 Addis Abéba - Ethiopie Tel: (251) 11 551 77 00 / Fax:(251) 11 551 78 44 www.africa-union.org
20/05/09 12:08:19
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents