Quelle politique de désarmement nucléaire pour l administration Obama ?
142 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Quelle politique de désarmement nucléaire pour l'administration Obama ? , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
142 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dès sa prise de fonction en tant que président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama a mis en place une politique de désarmement nucléaire audacieuse. Quelle est-elle ? Quelle en est la genèse ? Quelles en sont les motivations profondes ? Que peut-on en attendre pour la paix dans le monde ? Quels en sont les premiers résultats ? Marquera-t-elle un tournant décisif vers un monde dénucléarisé ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2011
Nombre de lectures 65
EAN13 9782296808805
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Quelle politique
de désarmement nucléaire
pour l’administration Obama ?
Collection Droit de la Sécurité et de la Défense


La sécurité, sous toutes ses formes, est une préoccupation quotidienne en plein développement et encore mal cernée juridiquement. Cette collection a pour vocation de publier des travaux juridiques relatifs aux divers aspects du droit de la sécurité et de la défense : des travaux originaux (tels des actes de colloques ou des thèses) mais aussi des travaux plus classiques (tels des manuels, des études plus brèves ou encore des recueils de documents).


Série Droit de la sécurité
Dirigée par Jacques BUISSON et Xavier CABANNES
Professeur et Maître de conférences à l’Université de Paris V


- Mélanie FEVRE et Frank DURAND (Sous la dir.), Jeux de hasard et Société, 2008.
- Michel BAZEX et alii, La sécurité financière et l’Etat, 2004.
- Bertrand PAUVERT (dir.), La sécurité des spectacles , 2005.
- Xavier LATOUR (dir.), La sécurité et la sûreté des transports aériens, 2005.
- Stéphanie GATABIN, Implantation d’un site de stockage de déchets nucléaires, 2008.


Série Droit de la défense
Dirigée par Matthieu CONAN et Xavier LATOUR
Professeur à l’Université de Bretagne Occidentale
et Maître de conférences à l’Université de Paris V


- Christophe SINNASSAMY, Finances publiques de la défense, 2004.
Christophe Fasquel


Quelle politique
de désarmement nucléaire
pour l’administration Obama ?


Préface de François Heisbourg
© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-54955-5
EAN : 9782296549555

Fabrication numérique : Socprest, 2012
Ouvrage numérisé avec le soutien du Centre National du Livre
Glossaire


ABM
Anti-Ballistic Missile – Missile anti-balistique.
ACA
Arms Control Association – Association du Contrôle des Armements.
ACT
Arms Control Today – Journal de l’ Arms Control Association.
AIEA
Agence Internationale de l’Energie Atomique.
BMDR
Ballistic Missile Defense Review – Revue sur la défense anti-missiles balistiques.
CD
Conférence du Désarmement.
CFE
Conventional Forces in Europe – traité FCE.
CTBT
Comprehensive Test Ban Treaty – traité TICE.
ICBM
Intercontinental Ballistic Missile – Missile Balistique Intercontinental.
FCE
Traité sur les Forces Conventionnelles en Europe.
FNI
Traité sur les Forces Nucléaires Intermédiaires.
MTCR
Missile Technology Control Regime – Régime du contrôle des technologies de missiles.
NPR
Nuclear Posture Review – Revue de la Posture Nucléaire.
NSWG
National Security Working Group – Groupe de travail du Sénat américain sur la Sécurité Nationale.
ONG
Organisation Non Gouvernementale.
ONU
Organisation des Nations-Unies.
OTAN
Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.
P5+1
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne.
PSI
Proliferation Security Initiative – Initiative de Sécurité contre la Prolifération.
QDR
Quadrennial Defense Review – Revue quadriennale sur la Défense.
Résolution 1540
Résolution 1540 du Conseil de sécurité de l’ONU.
Résolution 1887
Résolution 1887 du Conseil de sécurité de l’ONU.
RRW
Reliable Replacement Warhead – Programme de remplacement d’ogives nucléaires.
SM-3
StandardMissile-3 – Missile SM-3.
SORT
Strategie Offensive Reduction Treaty – Traité de réduction des armes stratégiques offensives.
SS18
Missile balistique Intercontinental russe SS18.
SS19
Missile balistique Intercontinental russe SS19.
SS24
Missile balistique Intercontinental russe SS24.
START
Strategie Arms Reduction Treaty – Traité de réduction des armes stratégiques.
START I
1 er des traités START de réduction des armes stratégiques.
START II
2 éme des traités START de réduction des armes stratégiques.
START III
3 éme des traités START de réduction des armes stratégiques.
STRATCOM
Strategie Command – Commandement des Forces Stratégiques américain.
Sundial
Nom d’un journal du Campus de l’université Columbia (États-Unis).
TICE ou TICEN
Traité d’Interdiction Complète des Essais Nucléaires.
TNP
Traité sur la Non-Prolifération des armes nucléaires.
TIPMF
Traité d’Interdiction de Production de Matières Fissiles.
USA
United States of America – États-Unis d’Amérique.
Préface de François Heisbourg
Barack Obama est un président déconcertant. Voilà un responsable politique qui embrasse les sujets brûlants, comme le rapport de l’Occident avec l’Islam ou le désarmement nucléaire, à travers de grands discours-programmes, tout en opérant au jour le jour avec froideur, détachement et un art consommé du compromis. De fait, l’équation personnelle du Président Obama tranche avec celle de l’ensemble de ses prédécesseurs et pas simplement avec le désastreux George W. Bush : la combinaison des grands principes et d’un pragmatisme sans limites, le tout de manière parfois glaciale est sa marque de fabrique. Cela lui est souvent reproché par ses critiques américains, qu’il s’agisse de ses électeurs de gauche, déçus par la distance entre les objectifs décrits et les compromis (ou compromissions) du quotidien, ou de ses détracteurs de la droite conservatrice, qui lui reprochent tout à la fois son élitisme intellectuel détaché des préoccupations des Américains moyens et un pragmatisme qui ne serait que le masque d’un corpus politique radical voire extrémiste.

Le 44 ème président des États-Unis déroute particulièrement les observateurs baignant dans une culture politique latine, comme c’est le cas en France, caractérisée par une double tentation, paradoxale. La première est celle du cynisme : les promesses électorales n’engagent que ceux qui les écoutent pour reprendre la formule d’un orfèvre en la matière {1} ; alors, pourquoi prendre au sérieux les grands discours d’Obama au Caire ou à Prague ? La seconde tentation est celle de l’hubris politique : dans un système où l’Etat est au centre de tout, il suffit que les choses aient été dites pour qu’elles soient considérées comme ayant été faites. Dès lors, les choses ayant été dites et donc faites, pourquoi embêter le monde en revenant constamment sur le sujet ?

Ce mécanisme se retrouve dans l’approche contrastée du désarmement nucléaire. Le Président Sarkozy a énoncé sa vision et ses propositions en la matière dans un discours à Cherbourg le 21 mars 2008. La messe ayant été dite, il n’y a pas lieu de revenir sur le sujet, autrement qu’à travers le travail d’application diplomatique. Pour Obama, le discours « nucléaire » de Prague du 5 avril 2009 était un début, et non une fin. Les malentendus franco-américains sur le désarmement nucléaire s’expliquent aussi à travers ce type de décalage.

Enfin, et là la surprise n’est pas seulement française, Obama prend le désarmement nucléaire vraiment au sérieux. Certes, il n’a pas été le premier président américain à être sur cette ligne : de manière surprenante, tel avait aussi été le cas du très conservateur Président Reagan. Cependant, Barack Obama est sans doute le premier à être arrivé aux affaires avec cette conviction non seulement déjà bien ancrée, mais également déjà construite au plan intellectuel.

C’est ici que les mérites de l’ouvrage de Christophe Fasquel sont grands. Il rend au lecteur un triple service. L’auteur évoque avec bonheur les travaux du jeune Obama, étudiant à l’université Columbia, sur le sujet en 1983, en pleine Guerre froide, l’affaire est intéressante sous l’angle des prises de position de principe, comme du prisme à travers lequel le futur président fait son apprentissage

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents