S.W.A.T. tome 1 : Dualité
219 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

S.W.A.T. tome 1 : Dualité , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
219 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le bonheur est un but utopique qu'Alyssa a passé sa vie à essayer d'atteindre.


Malgré tous ses efforts, le destin s’acharne et la place au cœur du danger, mettant sur sa route le ténébreux Hardy, agent du S.W.A.T.


Un passé mystérieux, une rencontre électrisante, une organisation mortellement dangereuse, le tout multiplié par des décision hasardeuses changeront la donne.


Et si il y avait un véritable fossé entre ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin ?


Et si cet agent du S.W.A.T, agressif, colérique et glacial, aux antipodes du mec de ses rêves, mais tellement protecteur lui faisait entrevoir un tout autre avenir ?


Quand deux êtres que tout oppose luttent contre les mêmes ténèbres, est-il possible qu'ils trouvent l'un auprès de l'autre le chemin de la rédemption ?

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791097125943
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

S.W.A.T.
 
 
TOME 1: DUALITÉ
 
 
 
MANON DONALDSON
 
L’auteur est représenté par Black Ink Editions. Tous droits réservés, y compris le droit de reproduction de ce livre ou de quelque citation que ce soit sous n’importe quelle forme.
 
Nom de l’ouvrage : S.W.A.T. tome 1 : Dualité
Auteur : Manon DONALDSON
Suivi éditorial : Sarah Berziou
 
© Black Ink Editions
Dépôt légal Février 2019
 
Couverture : © Black Ink Editions – Réalisation Elisia BLADE – Sweet Contours. Crédit photos Shutterstock
ISBN 979-10-97125-94-3
 
Black Ink Editions
23 chemin de Ronflac
17440 Aytré
 
Numéro SIRET 840 658 587 00018
Contact : editions.blackink@gmail.com
Site internet : www.blackinkeditions.com
 
Table des matières
Avant-Propos
Prologue
1. Vigilance
2. Sauve qui peut
3. Renforts
4. Privation
5. Incompétence
6. Superman
7. Conditionnellement
8. Un temps pour parler
9. De marbre
10. Coucou Mickey
11. Mise en garde
12. Trinity road
13. Déchiffrer
14. Combat
15. Courageuse
16. Triomphe
17. Toc toc qui est là ?
18. Le monstre n’est pas sous le lit
19. Double vie
20. Garder ses distances
21. Fantasme et déception
22. Discussion entre mecs
23. Miss inquisitrice
24. Epurazione Italiana
25. Non, c’est non, mon pote
26. Qui es-tu ?
27. Escorte-moi
28. Contact
29. Les bons comptes...
30. Mise à mort
31. Je devrais...
32. Tu devras me passer dessus
33. Provocation
34. Le mensonge du menteur
35. Sauve qui peut
36. Longue vie au couple
37. Joue le jeu, chéri !
38. Monsieur Dieu Grec
39. Oh oh
40. Opposé
41. Supervision bancaire
42. Voyeuse
43. Dis-moi ?
44. Ego masculin
45. L’instinct de la bête
46. À deux cheveux
47. Promesses hypocrites
48. C’est fini ?
49. Deal à hauts risques
50. L’inconnu aux réponses
51. En mode pute
52. Gourmandise italienne
53. Famiglia
54. Tire-toi !
55. Pensées tenaces
56. Silence de mort
57. Assaut nocturne
58. Illusion et tromperie
Remerciements

 
 
 
 
 
 
 
 
Avant-Propos
 
 
Breaking news
 
 
« Patterson, état de la Floride, USA. Les tensions ne cessent de monter entre les policiers et la population. Le comté de Miami-Dade défraie la chronique et les cas de violences policières abusives ne sont plus passés sous silence. »
/-/-/
« Depuis quelques mois, les familles jusqu’alors ignorées par la ville se font entendre au niveau national allant même jusqu’à demander une loi spéciale. »
/-/-/
« Le congrès a enfin annoncé la mise en place d’une restructuration. »
/-/-/
« Les policiers ne peuvent pas enquêter sur leurs collègues lorsqu’il y a mort d’homme ou suspicion de corruption ! Entre la vérité et la loyauté, ils ne peuvent être objectifs, s’est écrié le député John au milieu de l’assemblée avant d’être applaudi par ses pairs. »
/-/-/
« — La loi établie en 2006 à Patterson était un moyen idéal de gagner un électorat à la recherche de justice, mais 13 ans après qu’en est-il ? Est-ce que cela a révolutionné le genre ? Notre constat après la pause publicitaire.
— Mon avis ? Patterson, une réussite ? Vous rigolez non ? La police des polices c’était une bonne idée sur papier mais ce n’est qu’un gouffre au final. Ils établissent leur rapport que personne ne regarde et le laissent sur le coin d’un bureau sans que les coupables risquent davantage qu’une tape sur les doigts...
— L’escouade ? Vous oubliez l’escouade anticorruption mise en place non ?
— Vous parlez de celle qui porte le nom de S.W.A.T. 1 comme dans tout le reste du pays, et qui n’intervient que très rarement auprès des autres forces policières ?
— Vous êtes de mauvaise foi !
— Et vous préférez fermer les yeux devant un gouffre financier ! Consultez les rapports, constatez par vous-même le nombre d’arrestations, de suspensions ou de renvois qu’a déclenchés votre escouade ! Les statistiques démontrent que c’est un échec et que la corruption est plus que jamais implantée dans les villes. Les cartels ont la mainmise sur le pays et les politiciens ferment les yeux avec autant d’enthousiasme qu’ils ouvrent leur gueule ! »
 
 
Prologue
 
 
Mes pas pressés foulent le sol, perçant le silence de ce début de soirée. Une petite brise fraîche caresse ma peau, me faisant me maudire ne pas avoir songé à prendre ma veste.
Je regarde à nouveau le papier chiffonné que je tiens entre mes mains et y relis l’adresse que je connais déjà par cœur. Mon sang s’emballe plus encore et je lutte contre cette envie pressante de fuir, qui me retourne l’estomac. J’ai suivi toutes les consignes qu’ils m’ont données. Ma voiture est garée bien plus loin, j’ai en main un sac de sport contenant ce qu’ils voulaient et surtout, je n’ai alerté personne. Mon corps est frigorifié de l’intérieur, mais je poursuis ma route alors que mon cœur s’emballe en battements erratiques à l’approche de l’endroit désigné. 641, 643, 645, 647, les numéros de portes défilent et je sais que je suis tout près. 649, 651. La maison érigée devant moi a une allure plutôt normale. J’avais imaginé un porche au bois pourri, des volets avec des lattes manquantes, des fenêtres sales, mais contre toute attente, rien de tout cela. Une petite habitation blanche à un seul étage. La lumière de l’entrée est allumée et tout comme le reste de la rue, l’endroit est des plus silencieux.
J’hésite, je sais que c’est complètement stupide. Que j’ai pris une décision imbécile qui me met en danger, mais je ne peux me résoudre à reculer. Pas plus que de poser un pied devant l’autre pour avancer.
La nuit est presque tombée, les lampadaires éclairent cette route sombre d’un quartier résidentiel qui semble de l’extérieur tout à fait normal.
Je reste là, comptant quelques secondes puis recommençant en me disant que cette fois, à 10, j’avance.
La lumière du porche, seule chose rassurante, s’éteint soudainement.
Ils savent que je suis arrivée. Mon pouls bat si fort que mes oreilles bourdonnent. La peur remonte et noue ma gorge. Mes mains sont glacées et je comprends que j’ai fait une erreur, que c’est de la pure folie d’être là. Je recule doucement en laissant mon diable et mon ange s’opposer dans ma tête alors que déjà mon corps a enclenché le mode instinct de survie.
Et si je pars ? Que vont-ils faire ? Et si tu entres ? Que vont-ils te faire ?
Je n’arrive plus à réfléchir correctement et quelques secondes seulement après que la lumière s’est éteinte, je prends la décision de partir.
Je pivote et fais face à la rue, prête à piquer un sprint et à l’affût de tout bruit suspect. Je marche d’un pas rythmé par la même peur qui me vrille l’estomac.
Je tourne au coin de la maison, passe devant une rangée de haies de cèdres et me fige instantanément quand j’entends un caillou rouler plus loin sur le bitume. Mes yeux bifurquent en provenance du bruit. Il n’y a rien. Je m’apprête à repartir, mais je ne comprends que trop tard que ce n’était qu’une diversion. On m’empoigne par-derrière. Un bras encerclant ma gorge alors que mon dos est en appui sur le torse de mon assaillant. Il resserre sa prise. Je lâche le sac et pose mes mains sur ses avant-bras essayant de le faire céder. Je le griffe, le pince, mais rien ne semble fonctionner. Je me débats autant que ça m’est possible, mais vu le manque d’oxygène, je suis rapidement mise K.O. Mes jambes ramollissent jusqu’à ne plus être capable de me porter. Ensuite, plus rien, c’est le noir total...
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Vigilance
 
 
Hardy
 
— Qu’est-ce qu’on attend ? demande Clo, impatient alors que je fixe l’horizon devant moi.
— On attend le bon moment, réponds-je d’une voix qui trahit aisément mon énervement.
Je sais que les nouveaux assurent la relève et qu’ils sont nécessaires à l’organisation, mais putain, suis-je vraiment le seul qui doit se les coltiner ?
Tu désobéis à un ordre et on veille à t’en faire prendre cher pour te donner une leçon. Je comprends comment ça

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents