Mes 7 jours happy détox
118 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Mes 7 jours happy détox , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
118 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


3 OU 7 JOURS DE JUS ET SMOOTHIES DÉTOX !



La détox n'est pas un effet de mode mais un art de vivre régénérant ! Et pour que vous puissiez l'adopter facilement au quotidien et vous alléger le corps et la tête, Anne Ghesquière, passionnée de bien-être, a conçu pour chaque saison des programmes sur-mesure. Principalement à base de jus, de smoothies et de salades, elle dévoile dans ce livre ses Slow Détox en 7 jours et ses Speed Détox sur 3 jours et vous partage son expérience de plus de 15 ans d'alimentation saine, ses secrets revitalisants et ses meilleures pratiques du quotidien.



Dans Mes 7 jours Happy Détox, retrouvez ses conseils pour bien choisir votre équipement, des tests ludiques, 60 mini-fiches sur tous les ingrédients détox, les meilleures plantes drainantes, des infos sur le jeûne et plus de 30 recettes pour :




  • retrouver votre énergie positive,


  • renforcer vos défenses immunitaires à chaque changement de saison,


  • apprendre à gérer votre "faim émotionnelle" grâce aux conseils exclusifs d'experts en EFT, méditation en pleine conscience, yoga détox, autohypnose...,


  • et régénérer votre organisme pour profiter pleinement de ce que la vie vous offre !



Avec les préfaces d'Anthony Berthou, spécialiste en nutrition, et du Dr Dominique Eraud, experte en acupuncture, phytothérapie et nutrition.




  • Le Happy détox : comment s'y préparer ?


    • La détox et moi


    • Que vais-je trouver dans mon programme Happy détox?


    • Je m'équipe et je m'organise




  • Mon programme par saison : 3 ou 7 jours Happy détox !


    • Avant de démarrer


    • Hiver


    • Printemps


    • Été


    • Automne


    • Mes mini-fiches pour tirer le meilleur des aliments


    • Quelle alimentation au quotidien pour consolider ma Happy Détox ?




  • Carnet d'adresses

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 septembre 2018
Nombre de lectures 2
EAN13 9782212150896
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0474€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

3 OU 7 JOURS DE JUS ET SMOOTHIES DÉTOX !
La détox n’est pas un effet de mode mais un art de vivre régénérant ! Et pour que vous puissiez l’adopter facilement au quotidien et vous alléger le corps et la tête, Anne Ghesquière, passionnée de bien-être, a conçu pour chaque saison des programmes sur-mesure. Principalement à base de jus, de smoothies et de salades, elle dévoile dans ce livre ses Slow Détox en 7 jours et ses Speed Détox sur 3 jours et vous partage son expérience de plus de 15 ans d’alimentation saine, ses secrets revitalisants et ses meilleures pratiques du quotidien.
Dans Mes 7 jours Happy Détox , retrouvez ses conseils pour bien choisir votre équipement, des tests ludiques, 60 mini-fiches sur tous les ingrédients détox, les meilleures plantes drainantes, des infos sur le jeûne et plus de 30 recettes pour : retrouver votre énergie positive, renforcer vos défenses immunitaires à chaque changement de saison, apprendre à gérer votre « faim émotionnelle » grâce aux conseils exclusifs d’experts en EFT, méditation en pleine conscience, yoga détox, autohypnose…, et régénérer votre organisme pour profiter pleinement de ce que la vie vous offre !

60 SUPER- INGRÉDIENTS À DÉCOUVRIR !

Anne Ghesquière est directrice de collection, fondatrice du magazine FemininBio. com et auteure de best-sellers sur le bien-être au naturel et le développement personnel. Elle est aussi enseignante de Wutao, un art corporel d’éveil à soi. Marathonienne, elle pratique la méditation et occasionnellement le triathlon et co-organise les rencontres « Se changer soi pour changer le monde » à Paris. Elle est par ailleurs l’heureuse maman de trois filles.
Avec les préfaces d’ Anthony Berthou , spécialiste en nutrition, et du Dr Dominique Eraud , experte en acupuncture, phytothérapie et nutrition.
Anne GHESQUIÈRE
• MES 7 JOURS • HAPPY détox
Éditions Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
À ma Maman, Paule À mes trois filles, Jeanne, Louise et Claire
Mise en garde : les informations proposées dans ce livre sont un partage de mon mode de vie, elles ne se substituent pas à votre bon sens en fonction de votre vécu ni à un avis médical auprès des professionnels de santé compétents. Faites appel à votre discernement.
Le nom Happy Détox © est une URL déposée par l’auteur.
Création de maquette : Marthe Oréal - Smarthe
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
© Éditions Eyrolles, 2018 ISBN : 978-2-212- 57034-2
PRÉFACE D'ANTHONY BERTHOU
D étox. Voici un terme bien connu de toute personne s’intéressant à l’impact de son alimentation sur sa santé. Pour autant, il apparaît bien souvent galvaudé, voire exploité pour vanter une nouvelle méthode dithyrambique. La détoxication – celle qui permet de mettre au repos son système digestif et de faciliter l’élimination des toxiques et des toxines accumulées au cours du temps – mérite pourtant une place de choix dans une hygiène alimentaire saine et respectueuse de la santé. Nous sommes en effet désormais quotidiennement exposés à ce que l’on nomme les « xénobiotiques », littéralement « les molécules étrangères à la vie ». Pollution atmosphérique, additifs, caféine, alcool, UV, médicaments, contraceptifs oraux, métaux lourds, encres alimentaires, composés issus des cuissons à haute température, etc. Toutes ces molécules doivent être métabolisées par l’organisme, en particulier par le foie, pour être éliminées efficacement. Ce à quoi s’ajoutent une alimentation parfois riche, souvent transformée, ou encore des grignotages ne laissant que peu de temps au système digestif pour se reposer véritablement. Deux stratégies peuvent alors être envisagées : limiter sa consommation alimentaire pendant quelques jours, voire jeûner, et/ou faciliter l’élimination de ces molécules grâce à une alimentation, légère, riche en végétaux et en principes actifs soutenant les fonctions hépatobiliaires. En théorie simple à mettre en œuvre, une telle démarche peut pourtant rapidement devenir complexe, frustrante voire contre-indiquée lorsque les conseils sont inadaptés.
Par sa méthode Happy détox, Anne Ghesquière révolutionne cette approche. Grâce à son expérience, elle a su créer une méthode motivante, structurée, colorée et bienveillante. Riche de son regard holistique sur la santé et de son expérience, l’auteur offre là un véritable trésor d’astuces, de conseils pratiques, simples, facilement intégrables dans la vie quotidienne. Vous allez découvrir les propriétés de nombreux aliments qualifiés de « superaliments » ou de « super-food », mais aussi et surtout à les cuisiner, à les associer pour sublimer les saveurs et apporter cette touche « happy » qui fait de cette méthode une approche différente. À travers mes consultations, les conférences et l’enseignement que je dispense, je me suis rendu compte d’un élément essentiel : savoir comment mettre en pratique des conseils théoriques en matière d’alimentation-santé, aussi intéressants soient-ils, est la clé du succès à long terme. Savoir ne suffit pas. Découvrir des recettes et des astuces, cuisiner en prenant du plaisir est tout aussi essentiel que la théorie elle-même.
Anne Ghesquière a par ailleurs su enrichir sa méthode de conseils complémentaires à la nutrition, comme la gestion positive des émotions. Nous découvrons en effet chaque jour davantage à quel point notre comportement, en particulier l’alimentation, l’activité physique et la gestion des émotions influent sur notre santé. Ma devise apparaît relativement simple – « Être bien dans sa tête, dans ses baskets et dans son assiette » –, mais elle est ô combien complexe à mettre en œuvre dans la vie quotidienne lorsque nous ne bénéficions pas d’un accompagnement adapté et de conseils avisés. Vous avez désormais entre les mains un fabuleux outil pédagogique et pratique pour vous accompagner dans votre pratique d’une détox motivante et sécure, qui va vous permettre de devenir le principal acteur de votre santé.
Anthony Berthou
Nutritionniste, spécialiste en nutrition sportive, ancien membre équipe de France Junior de triathlon et enseignant universitaire
PRÉFACE DU D R DOMINIQUE ÉRAUD
J’ ai eu bonheur à participer au premier opus Happy Détox et j’ai retrouvé le même bonheur pour le livre Mes 7 jours Happy Détox ! Parce qu’il y a détox… Et vraiment, on en a tous besoin quel que soit notre âge, mais adaptée ! De plus elle est… happy ! Et là, c’est le talent d’Anne Ghesquière : comment faire passer des messages on ne peut plus sérieux dans la légèreté et la sérénité. Et cette détox est en majorité green ! Et là, c’est encore le talent d'Anne, toujours pionnière. Ce qu’elle propose est un équilibre alimentaire écologique .
« Ce que je propose est un partage personnel d’une voie qui m’enchante, car elle est constituée d’aliments principalement crus, vivants et sains », et si possible de sa région et de saison. L’alimentation écologique est l’alimentation du futur. Anne est dans la lignée de la médecine traditionnelle chinoise que je pratique avec joie depuis trente-cinq ans. D’ailleurs, l’idéogramme qui signifie qu’un être humain est en bonne santé dit : « Il a le transport joyeux ». Et oui… il est happy !
Il est écrit dans les textes que la médecine chinoise comprend quatre parties indissociables : l’acupuncture ; la phytothérapie ; les massages ; les règles d’hygiène et de nutrition.
Et la nutrition comprend à son tour quatre sous-groupes : l’alimentation ; la respiration ; la sphère affective et sexuelle ; la vie spirituelle.
Aucune d’elles n’est plus importante que l’autre, et l’excès de l’une ne compense pas le manque d’une autre.
Anne a su nous faire partager dans son livre cette belle sagesse venue d’Asie. Elle a fait intervenir des experts en nutrition mais aussi en EFT, en méditation pleine conscience, en yoga, en autohypnose et… en jeûne ! Et surtout, elle insiste sur une des grandes « qualités » (on parle en chine « des trésors ») de cette médecine millénaire : la prévention. Oui ! Incroyable ! On peut éviter avec des conseils tout simples de « tomber malade ».
Alors, c’est décidé ? Aujourd’hui vous démarrez votre Speed ou Slow Détox ? Bienvenue dans notre club ;-)
Belle vie au livre Mes 7 jours Happy Détox !
Docteur Dominique Éraud
Acupuncture, phytothérapie, nutrition Fondatrice du Colloque écomédecine, d’Intelligence verte, de la CNMSE (Coordination nationale médicale santé environnement) et de l’ONG Solidarité Homéopathie
SOMMAIRE
Préface d'Anthony Berthou
Préface du Dr Dominique Éraud
1. La Happy Détox : comment s’y préparer ?
La détox et moi
Que vais-je trouver dans mon programme Happy Détox ?
Je m’équipe et je m’organise
2. Mon programme par saison : 3 ou 7 jours de Happy Détox !
Avant de démarrer
Hiver
Printemps
Été
Automne
Mes mini-fiches pour tirer le meilleur des aliments
Quelle alimentation au quotidien pour consolider ma Happy Détox ?
Carnet d’adresses
Bibliographie
Remerciements
LA HAPPY DÉTOX : COMMENT S’Y PRÉPARER ?
LA DÉTOX ET MOI
N ous connaissons des périodes d’excès alimentaires souhaités, comme lors des fêtes, et d’autres périodes d’excès « subis », lors de moments difficiles menant à une compensation alimentaire. Nos modes de vie et nos environnements sont aussi assez toxiques : médicaments, résidus médicamenteux dans l’eau, pesticides dans l’alimentation, intérieurs des habitations pollués, malbouffe industrielle, cuissons dangereuses, métaux lourds, excitants en tout genre, stress, ondes électromagnétiques… Tous ces polluants génèrent, à la longue, des déséquilibres et peuvent faire le lit de certaines maladies.
Ce que l’on peut donc faire de mieux pour notre corps et notre esprit, c’est de leur offrir les clés pour se régénérer… dans la joie ! Cette détoxification, ou nettoyage de l’organisme, peut être mise en place ponctuellement en cures de quelques jours ou, comme je préfère la vivre, au fil des saisons, simplement et agréablement, comme un mode de vie naturel. Car le mieux est d’adopter une alimentation sans toxines tout au long de l’année, seule voie durable et saine. J’en parle largement dans mon premier livre Happy Détox 1 .
En faisant des recherches sur l’alimentation, on s’aperçoit que se nourrir n’est pas une science exacte : combien de médecins, diététiciens, nutritionnistes, naturopathes et d’experts proposent leur méthode, leur vérité, la technique qui marche ? Ce qu’on tenait pour acquis à certaines époques n’est plus vrai aujourd’hui et, d’un autre côté, des méthodes ancestrales efficaces ont été complètement oubliées, avant de réapparaître. C’est pourquoi j’ai coutume de dire que l’alimentation est une danse avec son corps, qui tient compte de nombreux paramètres : l’âge, l’état de santé, notre ADN, les émotions, l’histoire personnelle, le lieu où l’on vit, les conditionnements culturels, les gens qui nous entourent, les croyances, les convictions, le métier que l’on fait, etc. Le métabolisme de chacun est unique. À nous de trouver la voie alimentaire qui nous rend joyeux, en bonne santé, plein d’énergie et de vitalité. Ce qui est sûr, c’est que manger de nombreux végétaux crus et de qualité, variés et équilibrés est bon pour la santé !
Ce que je propose ici est un partage personnel d’une voie qui m’enchante car elle est constituée d’aliments crus, vivants et sains. Je ne suis pas une experte, ce livre est un partage. Cette cure Happy Détox, sous forme de jus et de cru principalement (mais pas seulement !), permet d’expérimenter une mise au repos de nos émonctoires sursollicités. Avant de se lancer dans une détox longue et radicale (ce qui n’est pas le propos de ce livre), il est important de tenir compte de votre mode de vie et de prendre conseil auprès d’un thérapeute compétent. Je conseille toujours la voie de la modération, la voie du milieu, chère à l’Orient. Et surtout de rester dans son ressenti : « Cet ingrédient ne me convient pas », « cet aliment me convient à merveille », etc. Ne plaquez pas des recettes toutes faites, écoutez ce que votre corps vous dit. Et ayez à l’esprit que cela peut être le début d’une belle histoire avec une alimentation saine, seule voie durable, je le répète !
Enfin, quand on aborde le sujet de l’alimentation, il est essentiel de prendre en compte les émotions qui nous accompagnent et de comprendre comment notre tête influence notre corps. J’ai testé pour mon bien-être un certain nombre de méthodes qui permettent de régénérer le corps et l’esprit. J’ai sollicité de nombreux experts qui partagent dans cet ouvrage des accompagnements de bien-être pour la Happy Détox : vous en retrouverez une à chaque saison de mon programme ! Un régal pour l’être. Mais revenons au cœur du sujet…
Vive l’alimentation vivante !

Toute la pensée d’Ann Wigmore se fondait sur le fameux principe d’Hippocrate : « Que ta nourriture soit ta médecine et que ta médecine soit ta nourriture. »
L’alimentation vivante moderne doit beaucoup à Ann Wigmore, immigrée lituanienne installée aux États-Unis dans les années 1920. Riche des enseignements hérités de sa grand-mère guérisseuse en Lituanie, Ann Wigmore a fondé l’Institut Hippocrate à Boston en 1963 puis en Floride. Ce centre de soins, précurseur et modèle du genre, propose une approche curative et préventive alternative basée sur une alimentation vivante et biologique mais également sur la pratique d’une activité physique personnalisée et le développement d’une attitude positive et responsable.
L’alimentation vivante consiste à se nourrir le plus possible d’aliments frais, crus, bio, extrêmement riches en nutriments et assimilables. Il s’agit donc de privilégier les légumes, les fruits, les aromates, les algues, les graines oléagineuses, les graines germées et les jeunes pousses ainsi que les jus d’herbe pour apporter à notre corps une énergie, une vitalité et une santé incomparables. Mais les principaux aliments végétaux encore réellement « vivants » car encore en croissance lors de leur ingestion sont les jeunes pousses et les graines germées. Les aliments crus ne sont pas forcément vivants même s’il rentrent communément dans la catégorie de l’alimentation vivante.
C’est sur cette vision LifeStyle d’une alimentation pleine de vitalité que se base mon programme de 3 ou 7 jours Happy Détox.
Les 9 bienfaits de la détox
1 J’ai le ventre léger !
Le foie et l’intestin sont les organes qui sont souvent les plus encrassés. Pendant une détox, ils fonctionnent de manière plus optimale, ce qui occasionne une sensation de bien-être et de légèreté « dans le ventre ».
2 Je revitalise mon corps
La détox permet de régénérer l’organisme et de relancer les processus d’autoguérison du corps. Ces changements influent positivement sur le système cardiovasculaire, notamment sur la tension sanguine.
3 Je renforce mon système immunitaire
Grâce à une alimentation plus riche en végétaux, donc en vitamines, oligoéléments et en antioxydants, notre système immunitaire est renforcé, tout comme notre énergie ! Cela occasionne aussi une meilleure circulation lymphatique, relancée par certains aliments et plantes.
4 Je soigne ma peau
Notre peau, cet organe d’élimination (voir « Comment ça marche dans mon corps ? Petit tour de nos 5 émonctoires », p. 18 ), bénéficie directement d’un programme détox. Débarrassée des toxiques, elle est plus lumineuse et saine. Il en est de même pour les cheveux.
5 J’allège ma silhouette
Pendant une détox, notre organisme se débarrasse des déchets qui l’encombrent, notre alimentation est plus équilibrée et notre activité physique est accrue : notre corps s’en trouve raffermi et nous pouvons nous alléger côté poids. Il ne s’agit pas là d’une perte express et considérable, ce n’est pas le but recherché, mais d’un ajustement doux et respectueux du corps, sans tomber dans l’excès de « la perte de poids à tout prix ».
6 Je fais le plein d’énergie positive
Le bienfait ultime selon moi est l’instauration d’un cercle vertueux : plus on se sent bien physiquement et mentalement, plus on a envie que cela perdure ! La détox est une chance pour modifier durablement vos habitudes de vie, liées à l’alimentation mais aussi à l’activité physique. Ce sera peut-être aussi le moment où vous aurez l’énergie et l’envie profonde de couper court à certaines addictions. Qui sait ?
7 Je chouchoute mon deuxième cerveau
On entend depuis quelques années que l’intestin est notre « deuxième cerveau ». Le succès du livre de Giulia Enders, Le Charme discret de l’intestin 2 , a largement participé à démocratiser ces notions. Ainsi, on sait aujourd’hui que le microbiote intestinal, anciennement appelé « flore intestinale », est une population essentiellement bactérienne qui vit en symbiose avec nos intestins, et qui agit très fortement sur notre santé physique et émotionnelle. Un microbiote intestinal équilibré est une des clés essentielles de notre santé globale. Ayons conscience que nous ne sommes pas tout seuls dans notre ventre : nous vivons avec des bactéries qui nous veulent du bien et qui, parfois, se dérèglent. Et si nous les « chouchoutions » avec un programme Happy Détox ?
8 Je suis équilibré dans ma tête
Les toxines qui encrassent notre corps n’affectent pas que notre ventre ou notre silhouette : l’humeur, le sommeil, la fatigue, les maux de tête, l’anxiété et des problèmes de concentration sont aussi les signes d’un organisme en déséquilibre. Grâce à un processus de nettoyage, ces troubles s’améliorent pour, parfois, disparaître complètement.
9 Je vois la vie autrement
Plus largement, vous avez pendant ou après une détox la possibilité de changer votre conception de l’existence et de (ré)apprendre à aimer davantage votre corps, votre être entier, la nature qui est si bien faite, les autres, la vie. Pendant un jeûne d’une semaine par exemple, on se nourrit d’autre chose comme de la beauté de la nature, de l’amitié, de la musique, d’une pratique corporelle…
Comment ça marche dans mon corps ? Petit tour de nos 5 émonctoires
Les émonctoires, ce sont les voies d’élimination des déchets dont dispose notre corps pour se nettoyer. Il en possède cinq principaux : les intestins, le foie, les reins, la peau et les poumons. Ce sont ces organes, véritables portes de sortie des toxines, qui sont les premiers bénéficiaires de la détox !
Les intestins
Les intestins s’occupent des aliments que nous avalons au cours d’un processus long, complexe et fragile. Ainsi, la qualité de notre alimentation (riche en fibres, alcaline, vivante) et de notre muqueuse intestinale fait la qualité de notre digestion. Un excès de glucides (fibres ou glucides assimilés) génère une fermentation qui entraîne des gaz et ballonnements. L’excès de protéines abîme la muqueuse et engendre une putréfaction, c’est cette dernière qui est à l’origine de la perméabilité accrue de l’intestin (dite « HPI » pour hyper-perméabilité intestinale) qui conduit au passage de déchets dans l’organisme. Une alimentation pauvre en fibres, trop riche en protéines ou en sucres crée donc de nombreux déséquilibres.


L’intestin, trépied de notre santé
Par Anthony Berthou, expert nutritionniste
Considéré jusqu’à peu comme un vulgaire tuyau visant à assimiler les nutriments, l’intestin est aujourd’hui au cœur des actualités nutritionnelles. En effet, les études mettant en évidence les liens étroits existant entre l’écosystème intestinal et l’émergence des maladies dites « de civilisation » fleurissent dans la littérature scientifique. Sans doute avez-vous déjà entendu parler du « microbiote intestinal », ce nouveau terme désignant la flore bactérienne présente dans votre intestin ? Davantage qu’un ensemble de bactéries, le microbiote représente un des trois éléments de ce que l’on nomme l’« écosystème intestinal » : Ce microbiote est constitué d’environ 100 000 milliards de bactéries . Il représente près de 2 kg, 10 fois plus de bactéries que de cellules constituant votre organisme, et une information génétique 150 fois plus importante ! Votre muqueuse intestinale, le deuxième élément du trépied, représente quant à elle environ 300 m 2 de surface , soit davantage qu’un terrain de tennis. Elle est constituée de microvillosités dont le rôle principal est d’assimiler les nutriments issus des aliments. Le système immunitaire , troisième et dernier élément du trépied, détermine le maintien d’une santé optimale. Plus de 70 % de celui-ci sont en lien avec la muqueuse intestinale et le microbiote, dans le but d’acquérir les propriétés indispensables pour défendre l’organisme des infections tout en tolérant les peptides issus de l’alimentation ou de l’environnement et ainsi de réduire les risques de survenue d’intolérances ou d’allergies.
Tout déséquilibre de cet écosystème intestinal peut engendrer des conséquences importantes pour la santé. L’implantation de certaines bactéries, la baisse de diversité du microbiote et la perméabilité accrue de l’intestin (ne laissant normalement passer que les nutriments et de faibles quantités de peptides tolérés par l’organisme) peuvent en effet favoriser les risques d’obésité, de diabète, de maladies inflammatoires intestinales ou extradigestives telles que la polyarthrite ou la sclérose en plaques, de maladies neurodégénératives, d’hyperactivité, d’autisme, de troubles du comportement voire de dépression. Prendre soin de son intestin, également qualifié de second cerveau du fait de la présence de plus de 200 millions de neurones, est donc au cœur des priorités pour optimiser la santé.
L’environnement actuel est malheureusement particulièrement agressif pour cet écosystème. Le recours massif aux antibiotiques, la consommation accrue d’édulcorants, d’additifs tels que le dioxyde de titane ou le bisphénol A, l’excès de protéines animales, le stress, le manque de diversité alimentaire, la sédentarité ou encore le défaut de mastication sont autant de comportements inappropriés pouvant expliquer un déséquilibre du microbiote. La nature de ce dernier est par ailleurs déterminée dès le plus jeune âge : le mode d’accouchement et l’allaitement représentent notamment des éléments clés pour favoriser l’implantation d’une flore saine et variée.
Au quotidien, voici quelques conseils simples pour prendre soin de son intestin : Bien mastiquer et prendre le temps de manger, au moins 20 minutes par repas. É viter tout excès de protéines animales , en particulier de viande. Privilégier la cuisson à la vapeur douce . Éviter les charcuteries , surtout lorsqu’elles sont rosées donc riches en nitrosamines (jambon cuit, saucisses, bacon, etc.). Éviter tout excès de graisses saturées , d’aliments sucrés et de produits céréaliers, en particulier ceux qui sont riches en gluten, pouvant favoriser la perméabilité de l’intestin, voire des réponses inadaptées en cas de prédisposition telles que des troubles inflammatoires ou immunitaires. Privilégier le petit épeautre au détriment du blé moderne (froment) et les aliments bruts non transformés permet de limiter fortement son exposition. Boire suffisamment , au moins 1,5 litre d’eau par jour. Privilégier une alimentation riche en végétaux (fruits, légumes et légumineuses notamment) sources de fibres dites « prébiotiques », indispensables à la nutrition des bactéries du microbiote, elles-mêmes à l’origine de la production de nutriments utiles aux cellules du côlon. En fonction de sa sensibilité intestinale, il peut être nécessaire de limiter, voire de supprimer pendant quelque temps, certaines fibres alimentaires contenues dans les produits céréaliers complets, les légumineuses ou encore les légumes tels que les choux, les poivrons ou les concombres non épépinés et non pelés. Le régime dit « Fodmap » consiste à supprimer ponctuellement tous les aliments contenant des fibres susceptibles de stimuler la flore de fermentation. Il est pratiqué en cas d’inflammations ou de douleurs intestinales persistantes. Pratiquer régulièrement une activité physique . De récentes études mettent en évidence l’intérêt de l’activité sur le maintien de la diversité bactérienne. À l’inverse, une activité intense fragilise la muqueuse intestinale. Pratiquer une méthode visant à gérer le stress . Limiter le recours aux antibiotiques au strict nécessaire après en avoir parlé avec son médecin. Adopter une alimentation riche en antioxydants : thé vert bio, curcuma, petites baies, cacao, cannelle, ail ou encore choux en fonction de la tolérance personnelle. Penser aux aliments lactofermentés (dont la choucroute si elle contient peu de sulfites) et aux produits fermentés tels que le kéfir ou le kombucha. Éviter les édulcorants et les emballages plastiques.
Le foie
Organe d’élimination primordial, le foie filtre puis élimine les déchets en tout genre : produits de la digestion, ammoniac, pesticides, médicaments, etc., avant de les évacuer via la bile. C’est aussi lui qui contribue à métaboliser les charges acides, avec le poumon par la ventilation et les reins par les urines. Il neutralise de nombreuses substances nocives. Enfin, il produit des cellules immunitaires qui filtrent et détruisent les organismes nuisibles tels que les mauvaises bactéries, les virus ou les cellules cancéreuses.
Les reins
Cet organe double filtre le sang à chaque minute. Après filtration, les reins éliminent les déchets de notre système sanguin en les faisant passer dans la vessie sous forme d’urine. Ils aident à équilibrer le pH sanguin, la pression sanguine. Une bonne manière de les aider : boire régulièrement de l’eau au cours de la journée, et éviter d’avoir une alimentation trop acide ou trop sucrée. La Happy Détox est là pour nous y aider.
La peau
Cet organe est presque le plus grand de notre corps (devancé par la muqueuse intestinale qui fait plus de 300 m 2 ). Il nous protège du milieu extérieur et c’est aussi une porte de sortie des toxines. La transpiration est donc un phénomène salutaire, permettant d’éliminer une grande quantité de déchets hydrosolubles, notamment les toxines liées aux protéines animales. Alors, n’hésitez plus, bougez et transpirez gaiement !
Les poumons
Les poumons éliminent le gaz carbonique par le phénomène de l’expiration, et d’autres déchets par les glaires. Des poumons fatigués par le tabac ou la pollution atmosphérique sont bien moins efficaces pour mener à bien leur rôle de nettoyage, et les toxines finissent par gagner les autres organes par le sang. Une respiration consciente est aussi une clé essentielle au quotidien.


Ce qu’en dit la médecine traditionnelle chinoise
Par Francis Touchard, praticien en médecine traditionnelle chinoise à Paris
En médecine traditionnelle chinoise (MTC), le système digestif est au centre de la préservation de la santé : un bon transit est garant d’une bonne santé. L’ acupuncture , cette pratique ancienne qui nous vient de la MTC, constitue une clé intéressante pour tenir ses objectifs pendant son challenge Happy Détox.
« La MTC s’appuie sur deux systèmes nés de l’observation de la nature. Ce sont les principes du yin et du yang ainsi que le cycle des cinq mouvements (éléments). Les cinq mouvements nous apportent un complément d’information sur le trajet des aliments dans l’organisme : La rate et l’estomac (élément Terre) reçoivent les aliments et les transforment. La partie la plus pure est acheminée vers les poumons (élément Métal). Une fois l’énergie de la Terre (aliments) mélangée à l’énergie du Ciel (respiration), ce sont les reins (élément Eau) qui sont alimentés et continuent le travail de séparation entre le pur et l’impur. Puis cette énergie sera orientée vers le foie (élément Bois), avant d’être transmise au cœur (élément Feu). Ce cycle s’appelle le cycle d’engendrement. Quand un des organes/éléments n’est pas très en forme, il y a perturbation de ce cycle, et une incidence sur la circulation de l’énergie.
Heureusement, il existe des moyens de rééquilibrer ces cycles par la MTC. En effet, chaque organe/élément est connecté à un fil d’énergie , son méridien. En agissant sur ce méridien, à certains endroits spécifiques, on peut lever les blocages qui empêchent le corps de se nettoyer seul. »
Il y a quelques points champions qui aident à se débarrasser des déchets : Le 25 e point du méridien de l’estomac (E25, Axe Céleste) va concentrer l’énergie dans le côlon et le fortifier pour qu’il effectue correctement son travail. Ce point se trouve de chaque côté de l’ombilic.
Chauffer autour du nombril en tournant avec la paume de la main 49 fois dans un sens et 49 fois dans l’autre. Le 4 e point du méridien du gros intestin aidera grandement à l’accélération du transit (GI4, Torrent Harmonisé). Ce point se trouve entre les os du pouce et de l’index (métacarpe).
Presser vigoureusement cette zone 100 fois sur chaque main. Une action sur les points E36 et E40 aidera à la digestion et aura tendance à assécher les mucosités.
En partant du genou, frotter les tibias en descendant.
Je fais le point sur mon alimentation
Mon quiz pour faire le point
1 Au saut du lit, le petit déj’, c’est : Un Miam-ô-fruit ou un jus green. Une boisson chaude (thé, tisane) et tartines de miel. Café-croissant-beurre-confiture, sinon rien !
2 En ce moment, vous vous sentez : Raplapla. Il y a des hauts et des bas, mais on se maintient ! En pleine forme.
3 Qu’est-ce qui vous fait plaisir à la pause du déjeuner ? Un jus vert + une salade bio avec quelques graines : ne pas se charger l’estomac. Un plat tout préparé/surgelé, réchauffé au micro-ondes. Un joli poisson grillé avec des légumes.
4 Face aux petites contrariétés de la vie… Rien à faire, je stresse ! Je connais des exercices de relaxation très utiles. J’essaie de rester zen, mais ce n’est pas toujours facile.
5 La fin de journée, pour vous c’est plutôt synonyme de : Une marche pour me détendre et décompresser. Je suis fatigué, je file directement à la maison. N’est-ce pas l’heure de l’apéro Happy Hour ?
6 Qu’est-ce qu’on mange au dîner ? Une soupe ou des légumes vapeur, léger quoi ! De l’entrée au dessert en passant par le vin, il faut que ça cale ! Un bon petit plat chaud fait maison pour se réconforter.
7 Pour vous la détox, c’est : Une cure pour compenser mes habitudes alimentaires. Purifier mon corps en profondeur et faire le plein d’énergie. Perdre du poids super rapidement.
8 Avant de vous coucher : Tiens, le frigo ! J’avais justement un petit creux… Ordi, TV, téléphone : je ne quitte l’écran qu’au moment où je ferme les yeux. Je déconnecte : une tisane bio relaxante, un bon livre et au lit !
9 Votre programme pour le week-end : Buller, le programme idéal. Courir ou faire du vélo, me bouger. Un chouette dîner entre amis bien arrosé.
10 Si vous ne deviez plus manger qu’un seul type d’aliment pour l’éternité, vous choisiriez : Les fruits et légumes : il y a tant de variété ! Mon cœur balance entre viande et fromage. Du houmous (ben quoi, c’est délicieux le houmous !).

Résultats
Une majorité de
Bravo, vous prenez soin de vous et ça se voit ! Vous avez une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée. Vous êtes maintenant prêt à passer au niveau supérieur, à aller plus loin pour vous purifier en profondeur et éliminer pour de bon toutes ces vilaines toxines. En route pour la Happy Détox !
Une majorité de
Il n’est pas toujours évident de jongler entre le planning (chargé !) et les imprévus du quotidien, ni d’être rigoureux dans son alimentation. Vous vous en sortez plutôt super bien. Si vous êtes ici en train de me lire, vous voilà prêt à commencer un vrai programme détox et à prendre les choses en main pour un mode de vie plus équilibré. Félicitations !
Une majorité de
Préparez-vous pour le grand ménage, dans la tête et dans le corps ! Il va falloir apprendre à dire non au café et aux aliments qui vous font du mal (alcool, sucre…), et mettre de côté les mauvaises habitudes. Vous allez aussi découvrir qu’il est possible de se faire du bien sans se priver. Retroussez-vous les manches, je vous assure que ça va bien se passer !
Je m’autoévalue : mes freins, mes boosters

Combien de fois par semaine est-ce que j’en consomme ?
Café

Viande rouge

Glaces, gâteaux, soda…

Lait, yaourts, fromages…

Chocolat

Viande blanche, poisson

Produits light

Charcuteries

Cuisson haute température

Graisses cuites

Burgers, fast-food, sandwiches…

Plats tout faits, surgelés…

Alcool

Tabac

Cette petite autoévaluation devrait vous permettre d’y voir un peu plus clair pour mieux identifier les aliments à modérer dans votre alimentation.
En soi, un café par jour, une sucrerie ou un chocolat de temps en temps (à 70 ou 85 % de cacao ou cru) ne constituent pas une mauvaise habitude alimentaire : il vous faut regarder l’ensemble du tableau pour comprendre quelles habitudes de consommation, cumulées, peuvent avoir un effet nocif sur votre santé. Avant votre programme Happy Détox, il faudra les modérer progressivement, puis les supprimer tout à fait. La détox est une bonne occasion d’éliminer les aliments bof pour notre corps, pour repartir sur des bases saines, et avec le sourire !

Combien de fois par semaine est-ce que j’en consomme ?
Pommes, citron, bananes, poires, fraises, melon…

Carottes, betteraves, tomates, radis…

Riz, sarrasin, quinoa, millet, pommes de terre

Haricots verts, brocolis, courgettes

Fèves, haricots rouges, lentilles…

Gingembre, curcuma

Huiles olive, colza, lin, noix, sésame…

Graines germées, algues, soja fermenté…

Super-aliments : maca, jus d’herbe, pollen, spiruline…
Infusions de plantes

Laitue, épinards, choux…

Menthe, persil, coriandre, basilic frais…

Amandes, noisettes, courges, chia, tournesol, noix…

Consommiez-vous déjà sans le savoir des aliments détox ? Les alliés Happy sont partout autour de nous : il y a toujours un fruit, un légume, une épice qui nous donne le sourire. Personne ne va vous forcer à avaler ces endives dont vous ne pouvez pas même voir la forme et la couleur !
Repérez dans mes mini-fiches ( p. 139 ) les aliments détox que vous aimez manger : ce seront vos meilleurs partenaires pour cette Happy Détox. L’important, c’est de s’écouter, de connaître ses goûts… et de se surprendre ! Qui sait, en dégustant une myriade de jus et smoothies, peut-être (re)découvrirez-vous avec joie le vrai goût des aliments ? Soyez sûr d’une chose : vous allez pouvoir vous faire plaisir.
Je fais le point sur mon planning et mon environnement
Quand faire ma détox ?
Le moment idéal pour une cure détox est une dizaine de jours qui précède le changement de saison, pour donner au corps un nouveau départ et un élan d’énergie. Mais il n’y a pas de règle figée : votre détox peut démarrer n’importe quand ! Un impératif : choisir son bon moment.
Le bon moment, c’est : une période suffisamment calme pour :
- me concentrer sur ma détox,
- me recentrer sur moi-même ; un créneau de une à trois semaines pour :
- avoir le temps de préparer mon corps (c’est la « descente alimentaire ») puis le réhabituer à son alimentation conventionnelle avec de nouvelles habitudes plus saines ;-),
- me laisser le temps d’intégrer et de profiter de tous les changements qui s’opèrent ; avoir du temps libre pendant ma Happy Détox Jus pour :
- préparer mes recettes et nettoyer mon équipement,
- pratiquer un peu, beaucoup, passionnément le sport selon mes envies,
- faire mes exercices bien-être (yoga, wutao, tai chi) et travailler ma faim émotionnelle.


Crise de détox !
Une réaction un peu forte à la détox, c’est possible : sueurs, gêne au ventre, fatigue intense, voire douleurs et fièvre. C’est ce que l’on appelle une « crise curative » ou hépatique, et ce sont les symptômes de la détox : les toxines restées trop longtemps accumulées circulent à présent dans l’organisme, mettant les émonctoires à rude épreuve. Cela prouve que le corps fait son travail d’élimination.
Le risque est présent pour les personnes ayant une alimentation peu saine en temps normal. Si c’est votre cas, ne prenez pas votre détox à la légère : il est impératif de bien vous préparer, et de rester à l’écoute de votre corps pendant toute la détox, quitte à faire une petite pause si les symptômes deviennent trop gênants ou à consulter un professionnel de santé compétent qui saura vous guider. Mais ne paniquez pas dès le moindre symptôme ! Paniquez-vous après un repas surchargé et bien arrosé ? Non ? Alors ne somatisez pas à l’inverse. Notre corps est programmé pour vivre des périodes de frugalité alimentaire. N’ayez pas peur !
Préparer mon environnement
Votre planning est prêt ? Alors passons au cadre : cette étape vous aidera à dessiner les contours d’un environnement parfait, pour réaliser votre Happy Détox dans les meilleures conditions. Organiser la maison, redéfinir ses habitudes, discuter avec ses proches : on se fait sa petite détox l’esprit et le corps tranquilles !
Les questions à se poser (écrire la réponse permet de clarifier l’intention et de l’inscrire dans la matière pour ancrer l’habitude) : Les endroits où je mange le plus souvent ?

Qui cuisine habituellement ?

Que mangent les autres autour de moi ?

Si je vis en famille, quels sont le régime et le rythme alimentaires de la maison ?


À la relecture, vous vous dites que vous avez besoin d’adapter votre environnement pour profiter au mieux de la détox et de ses bienfaits ?
Quelques conseils pour vous aider : Si vous travaillez en dehors de chez vous , adaptez votre déjeuner détox pour qu’il soit transportable ou réalisable sur place. Compliqué (voire impossible) de réaliser un jus au déjeuner ? Vous pouvez conserver vos jus quelques heures dans une bouteille ou une gourde opaque ou sous-vide. Vous pouvez aussi acheter des jus tout préparés (bio !), même s’ils ne contiennent pas autant de vitamines et minéraux que les frais. Privilégier les jus avec le moins de traitements possibles. Si vous êtes habitué à manger dehors (cantine, restaurant…) ou que vous cuisinez peu chez vous, n’oubliez pas de vous dégager du temps pour préparer votre menu. Discutez avec les gens qui partagent votre toit : comment s’organiser, s’aménager un temps et un espace à soi ? Le mieux, c’est encore d’embarquer quelqu’un avec vous dans la Happy Détox ! Conjoint, ami(e), que ce soit à la maison, au bureau ou ailleurs, donnez-vous rendez-vous, discutez, créez un petit rituel autour de la détox pour vous motiver mutuellement. Vous pourrez même échanger par textos vos découvertes et menus quotidiens. On se motive ! Et pourquoi pas vous échapper le temps d’un week-end ou d’une semaine détox ? Et en profiter pour voir un peu de vert, respirer de l’air pur, faire de belles balades entre un bon jus et une soupe crue aromatique. L’occasion d’une détox entre copains/copines. Et pourquoi pas ?
À présent que nous avons fait le tour des prérequis pour une détoxification dans la joie, explorons toutes les clés de ce programme !

1 . Eyrolles, 2016.
2 . Giulia Enders, Le Charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé… , Actes Sud, 2015.
QUE VAIS-JE TROUVER DANS MON PROGRAMME HAPPY DÉTOX ?
Les bonnes sources de nutriments et de vitamines
Les 7 bienfaits du cru
Manger des fruits et légumes est déjà très bénéfique pour notre organisme. Alors quels sont les bienfaits d’une alimentation crue ?
1 La richesse en vitamines, enzymes et minéraux est quasiment intacte quand vous mangez des végétaux crus. Nombre de nutriments sont sensibles à la chaleur et ne sont donc plus présents après cuisson. Le potassium, le fer ou le zinc peuvent réduire jusqu’à 70 %, mais les plus sensibles restent les vitamines A, B et C, et les enzymes, détruites dès 42 °C.


Des vitamines sensibles à la chaleur
Selon Anthony Berthou, nutritionniste, de nombreuses vitamines sont sensibles à la chaleur et les aliments chauffés peuvent donc rapidement perdre 50 % de leur teneur initiale dans ces dernières. Il s’agit des vitamines A, C, B1, B2, B3, B6, B12, et surtout de la vitamine B9 pourtant essentielle à la santé.
La teneur en minéraux est quant à elle altérée, en moyenne entre 20 et 40 % : calcium, zinc et magnésium (25 %), potassium (30 %), fer (35 %). Le rinçage ou l’élimination du milieu de cuisson augmente encore ces pertes de 20 à 75 %, de même que le réchauffage : de 10 à 50 % de pertes supplémentaires en vitamines.
2 Le sentiment de satiété est accru , car les fibres des végétaux crus sont intactes : ces derniers occupent plus de volume dans l’estomac que des fruits et légumes cuits. Voilà de quoi être calé entre deux bons repas savoureux et équilibrés comme ceux que je vous propose un peu plus loin… Et éviter toute envie de grignotage !
3 Les végétaux contiennent davantage d’eau crus que cuits. Vous vous assurez ainsi de contribuer à une hydratation régulière de votre organisme avec une eau de première qualité !
4 Le potentiel anticancer des aliments crus est de loin supérieur à celui des mêmes aliments cuits, notamment dans la famille des crucifères tels que les brocolis, les choux, les graines germées, l’ail et l’oignon. À l’inverse, le lycopène (antioxydant que l’on trouve dans les tomates par exemple) est plus intéressant cuit avec de l’huile.
5 Notre système immunitaire est chouchouté par une alimentation crue, car celle-ci est très riche en vitamines et en antioxydants, qui ont pour effet d’ optimiser les capacités naturelles de notre immunité .
6 Se nourrir, ce n’est pas seulement mettre un aliment dans sa bouche, le mâcher puis l’avaler. Il s’agit aussi du plaisir des autres sens, dont la vue. Manger cru, c’est un festival de couleurs vives , éclatantes, synonymes de vitalité et de soleil !
7 Enfin, manger cru permet de profiter du prâna, la force vitale contenue dans l’aliment , à condition qu’il soit local, bio, et qu’il n’ait pas traîné pendant plusieurs jours sur l’étal de votre magasin ou de votre producteur local.
Les aliments alcalinisants, pour l’équilibre acido-basique
L’alimentation vivante donne toute sa place aux aliments alcalinisants qui se trouvent être les plus riches en nutriments, en enzymes et en vitamines, tout en préservant l’équilibre acido-basique de notre corps. À ce niveau, les aliments germés ou prégermés (graines de légumes, d’aromates ou de fleurs, céréales et légumineuses) sont de véritables pépites. L’agronome Éric Viard a ainsi montré que le taux de vitamine B1 augmente de 300 % après 5 jours de germination, et celui de la vitamine C de 500 % 1 .
Mon astuce : J’aime faire germer moi-même mes graines, en les alternant, mais aussi faire prégermer les légumineuses ou faire tremper les oléagineux que je consomme, pendant au moins 8 heures si possible.


L’équilibre acido-basique
C’est l’équilibre entre l’acidité et l’alcalinité de notre corps. Notre organisme fait en sorte de maintenir cet équilibre métabolique en permanence pour éviter toute acidité excessive. Ainsi une alimentation trop acide peut déstabiliser cet équilibre et entraîner une accumulation des déchets qui peut affecter le transport de l’oxygène dans notre corps et la nutrition des cellules. C’est pourquoi les aliments alcalinisants comme les fruits et légumes sont nos alliés : limitons l’excès de protéines animales, le sel, le café et évitons les sodas ;-)
Les plantes, indispensables alliées de la détox
La phytotérapie, ou l’art de se soigner par les plantes, est une discipline millénaire : on ne présente plus les bienfaits du thym, du basilic ou de l’aloe vera pour l’organisme. Les plantes ont donc une bonne place dans mon programme détox ! Vous retrouvez en un coup d’œil les bienfaits des différentes plantes en infusion, décoction ou huile essentielle grâce à mes mini-fiches rassemblées à la fin de cet ouvrage ( p. 139 ).
Premier avantage des tisanes : elles nous font boire de l’eau ! Il est essentiel de bien s’hydrater pendant une cure détox. Mais le premier pouvoir de la tisane, c’est celui contenu dans les plantes : beaucoup ont des vertus détoxifiantes, drainantes, dépuratives ou diurétiques. Les plantes peuvent aider à soulager la digestion, à éliminer les acides, avoir un effet anti-inflammatoire et apaisant.
La cure idéale ? Une tasse de tisane entre les repas, pendant 3 à 7 jours (pile la durée des 2 programmes) !
Mon astuce : Pour potentialiser les effets d’une plante vous pouvez la consommer sous forme d’infusion et vous masser la région du corps concernée avec l’huile essentielle de cette même plante (quelques gouttes diluées dans une huile végétale). Vérifier toujours la tolérance aux huiles essentielles.
Les modes de préparation des jus, smoothies & soupes crues
Les jus frais à l’extracteur
Quand je parle de « jus frais » ou de « jus », je fais référence au jus obtenu à l’extracteur (pour choisir votre extracteur, voir p. 53 ), et non à celui obtenu au presse-agrumes, ni à celui réalisé avec une centrifugeuse ou un blender. En effet, l’extracteur permet de séparer l’eau distillée, riche en nutriments divers et en enzymes, des fibres qui n'en contiennent pas, si ce n’est leurs propres fibres ! Attention, il est prouvé que les fibres sont essentielles à notre bonne santé intestinale, et contribuent à ce que l’on mange à satiété et au balayage intestinal. En conséquence, je ne dis pas qu’elles sont sans intérêt, au contraire, tout en privilégiant les jus frais, il est important de manger des crudités. C’est le cas de mon programme Happy Détox 7 jours slow.
Bon à savoir : le D r Walker, pionnier dans le domaine des jus de fruits et légumes frais à l’extracteur et concepteur originel de cet appareil, préconisait d’en boire de 1 à 4 litres par jour, mais un minimum de 0,5 litre permet déjà de pallier efficacement les carences en vitamines, minéraux et enzymes. Sans les fibres, l’aliment est digéré et assimilé en l’espace de 15 à 20 minutes seulement, sans aucun effort ni fatigue pour l’organisme, et ses bienfaits vont ainsi rapidement au cœur de nos cellules ! Une raison de plus pour passer à une consommation plus régulière de jus frais à l’extracteur.


Jus de fruits versus jus de légumes
Il existe une différence importante entre les jus de fruits et les jus de légumes : les premiers nettoient notre organisme, alors que les jus de légumes le régénèrent tout entier. De plus, en raison de leur forte teneur en sucres et d’une assimilation bien trop rapide en l’absence de fibres, je déconseillerais les jus 100 % fruits trop fréquents qui peuvent créer des pics de glycémie.
Il est donc très important de consommer des jus « verts » à prédominance de légumes. Là aussi, vigileance aux légumes sucrés : carottes, betteraves, panais, etc. ! Leurs vertus sont incroyables, mais attention à ne pas les marier exclusivement entre eux et à réduire leurs proportions dans vos mélanges. Par exemple, si je veux consommer du jus de carotte, je le mélangerai avec deux tiers de jus de concombre-laitue-épinard. Au début, suivez vos envies en sachant que les jus 100 % green sont plus forts en goût alors que les fruits adoucissent le tout.
Les smoothies
Les smoothies sont des fruits et légumes mixés ou broyés au blender, ils conservent donc toutes leurs fibres. On peut y ajouter des boissons végétales, des graines, des fruits secs et autres super-aliments. Toutefois, aussi riches en nutriments qu’ils puissent être, les smoothies restent des aliments solides ! Le travail de digestion demande donc du temps et de l’énergie à l’organisme qui ne retirera des fruits ou légumes utilisés qu’une partie de leurs bienfaits.
Oui aux smoothies de légumes verts !
Classiquement les smoothies sont à base de fruits, donc très riches en sucres, ce qui peut créer des pics de glycémie, propices aux grignotages. Depuis quelque temps toutefois, on voit fleurir des green smoothies , versions riches en légumes de ces boissons douces. Donc, tout comme pour les jus, composez plutôt vos smoothies avec une dominante de légumes. Un joli livre Green Smoothie & boissons détox 2 aux Éditions La Plage vous donnera des recettes détaillées sur les green smoothies .
Bon à savoir : Il faut penser à mâcher son smoothie, sinon la digestion est lourde, les aliments ayant été avalés « tout ronds ». Il ne faut pas oublier l’importance primordiale de la salivation et de la mastication dans le processus digestif.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents