Théorie des organisations - 3e édition

-

Livres
312 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Les organisations constituent une composante essentielle de nos sociétés et mobilisent de ce fait l’attention des spécialistes de différentes disciplines de sciences humaines et sociales, à la fois pour en comprendre le fonctionnement et proposer des modes d’agencement et de gestion pertinents.


Cet ouvrage présente les éléments fondamentaux d’une compréhension du monde des organisations, à la fois divers et complexe, et restitue le contenu des principaux courants théoriques traitant des questions que l’on est en droit de se poser à leur propos : Qu’est-ce qui constitue l’essence de l’organisation ? De quoi se compose-t-elle ? Comment distinguer l’organisation d’autres types de collectivités humaines ? Sur quelles bases peut-on répertorier les différentes formes d’organisation ? Quelles sont les logiques de leur fonctionnement ? Qu’est-ce qui fonde la dynamique d’une organisation ?


Sur toutes ces questions, les sciences humaines et sociales apportent des éléments de réponse dont cet ouvrage ordonne le contenu tout en soulignant le caractère composite des connaissances accumulées, la diversité des points de vue et la concurrence, voire le conflit des interprétations.


L’ouvrage est plus particulièrement destiné aux étudiants qui s’engagent dans la formation doctorale en sciences de gestion, et plus largement en sciences sociales, ainsi qu’à tous ceux qui sont amenés à assurer des enseignements de théorie des organisations. Il s’adresse également aux étudiants de deuxième année de master qui suivent un cursus préparant aux métiers de conseil en organisation. Les praticiens qui s’interrogent sur leurs choix organisationnels y trouveront également des cadres d’analyse susceptibles de nourrir leur réflexion.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 46
EAN13 9782847697056
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Introduction
Comparativement à d’autres objets d’étude scientiïque, les organisa-tions n’ont retenu l’attention que de façon relativement récente puisque e e leur analyse émerge au tournant des XIX et XX siècles.
C’est un objet qui pose de nombreuses questions dont un inventaire ne peut ignorer l’ambivalence du mot organisation lui-même. Celui-ci désigne en effet tout à la fois une entité créée pour conduire une action collective (par exemple : une entreprise, une association à but non lucratif, un hôpital, un parti politique), la façon selon laquelle cette entité est agencée (notam-ment : la déïnition et la répartition des tâches entre les acteurs participant à l’action collective) et les processus qui produisent à la fois l’entité et son agencement.
Lorsque l’on s’intéresse aux organisations en tant qu’entités, on s’in-terroge naturellement sur leur nature et les motifs de leur existence, leur diversité et la possibilité de l’ordonner au moyen de typologies faisant res-sortir points communs et spéciïcités, ce qui sous-tend leur dynamique ou leur trajectoire d’évolution. Le mode d’agencement de l’organisation pose essentiellement le problème des formes et des déterminants de sa struc-turation et des choix qu’il convient de faire à cet égard pour atteindre un certain degré d’efïcacité de l’action collective. Quant à l’approche proces-suelle, elle s’intéresse à la façon dont les acteurs construisent leur uni-vers organisationnel, interprètent les situations, instruisent leurs décisions, posent leurs actes et interagissent.
Ces différentes questions sont traitées par de multiples disciplines des sciences humaines et sociales (économie, gestion, psychologie individuelle,
Introduction
Introduction
psychologie sociale, sociologie, anthropologie, etc.) avec des ïnalités rele-vant à la fois d’un souci de compréhension fondamental des phénomènes organisationnels et d’une volonté de maîtriser ou d’améliorer le fonctionne-ment des organisations.
En un peu plus d’un siècle, ces disciplines ont accumulé un ensemble de connaissances qui se caractérise par son aspect composite, la diversité des points de vue et la concurrence des interprétations. Qu’il s’agisse de comprendre les phénomènes organisationnels ou de proposer des modes et des outils de management pertinents, on ne peut dire que les efforts d’analyse ont produit un corps homogène d’énoncés explicatifs et prescrip-tifs. Parler d’une théorie ou d’une science des organisations serait de ce fait excessif et occulterait ce qui fait la richesse d’un ensemble d’études dont la diversité des points de vue et le caractère souvent conictuel sont à la mesure de la complexité du monde des organisations.
Il serait tout à fait présomptueux de vouloir donner, dans un ouvrage introductif, une image ïdèle et complète des connaissances qui ont été produites sur l’organisation, aux différents sens que ce terme possède.
Sans entrer dans l’analyse détaillée des processus de fonctionnement des organisations auxquels correspondent des littératures spéciïques fort nourries (processus de décision, d’information, de communication, de lea-dership, de résolution de conit, etc.) on tentera de restituer ici les princi-paux essais de réponses aux questions de base que pose l’organisation : de quoi s’agit-il, quelles sont les principales formes d’organisation, de quoi se compose une organisation, qu’est ce qui en fonde la dynamique ? Sur toutes ces questions, de multiples lentilles théoriques nourrissent des dé-bats incessants. D’où l’agencement de cet ouvrage en cinq chapitres trai-tant successivement les thèmes suivants : la notion d’organisation ; la diversité des organisations ; les traditions d’analyse des organisations ; l’agencement des organisations ; la dynamique de l’organisation.
Un chapitre introductif tentera de préciser les contours de la discipline « théorie(s) des organisations ».
8