Revue Défense Nationale - Été 2022
228 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Revue Défense Nationale - Été 2022 , magazine presse

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
228 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

AUKUS, un an après

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 juillet 2022
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Extrait

RDN AUKUS, un an après
Revue Défense NationaleMensuel  Été 2022
EMBARQUEZ SKYROCK PLM DANS VOTRE MOBILE La nouvelle mobiradio pour les militaires, créée en équipe avec Unéo
Téléchargez dès à présent l’appli Skyrock
Santé – Prévoyance
Prévention – Action sociale
Solutions du quotidien
Votre force mutuelle
NE sous le numéro 503 380 081 et dont le siège social est situé 48 rue Barbès – 92544 Montrouge Cedex.
Document publicitaire. Unéo, mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, inscrite au répertoire SIRE
AUKUS, un an après
Sous la direction de Benoît de Tréglodé & Marianne Péron-Doise
7
13
19
25
31
38
SommaireÉTÉ 2022 JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE *
Préambule -La Méditerranée et la guerre en Ukraine : la rupture est aussi au sud PASCAL AUSSEUR La guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine bouleverse les équilibres géopolitiques déjà fragiles autour de la Méditerranée. Les tensions se sont accrues, attisées par une posture russe agressive pour déstabiliser l’Europe, ses institutions et ses projets politiques et économiques. Il est urgent de réagir et de sortir de l’irénisme. Introduction -AUKUS, un an après MARIANNE PÉRONDOISE  BENOÎT DE TRÉGLODÉ
 Perspective stratégique
lRicochets stratégiques
Un monde, deux théâtres : dilemmes et ricochets entre Europe et Indopacifique PIERRE HAROCHE Si l’Indopacifique peut sembler éloignée des préoccupations des Européens, il faut souligner le dilemme stra-tégique imposé désormais à l’Europe. Celle-ci y a des intérêts et ne peut se désintéresser de la compétition entre les États-Unis et la Chine. Cela signifie augmenter la présence européenne dans cette région. L’impact de la guerre en Ukraine sur la coercition de type zone grise dans l’Indo-Pacifique TOMONORI YOSHIZAKI La guerre en Ukraine a des implications majeures pour l’Indo-Pacifique. Le Japon observe avec attention les enseignements de ce conflit en vue de renforcer sa propre défense en approfondissant sa relation militaire avec les États-Unis. Tokyo doit aussi accroître la résilience du fonctionnement de son pays en cas de crise. La Chine et les limites conceptuelles et pratiques de la guerre juridique en mer de Chine méridionale CHRISTIAN SCHULTHEISS La mer de Chine méridionale (MCM) fait l’objet d’intenses convoitises et de revendications notamment par la Chine. Celle-ci pratique une guerre juridique autour dulawfarepour justifier ses actions. Cependant, les résultats semblent mitigés au regard du manque de soutien international. Guerres d’influence etSharp Poweren Indo-Pacifique FRÉDÉRIC CHARILLON Les guerres d’influence sont une réalité de la zone Indo-Pacifique avec la confrontation de modèles de natures distinctes et aux objectifs opposés. Une bipolarité régionale entre la Chine et les États-Unis se profile avec la question du rôle de la France. Celle-ci doit réaffirmer ses positions et revenir dans le jeu.
* Aux abonnésRDN: vu l’importance du thème, la nature de sa publication et de sa diffusion, ce numéro d’été couvre trois mois.
43
48
53
61
66
72
78
84
L’AUKUS, une surprise stratégique pour la France ? OLIVIER ZAJEC L’annonce de l’allianceAUKUSété présentée en France comme une surprise stratégique – sans oublier a l’aspect humiliant – mais la question n’est-elle pas plutôt la révélation de la surestimation de la puissance française. Celle-ci doit désormais se réinventer dans la zone indopacifique pour redevenir crédible. L’avenir dustatu quoet de la paix dans le détroit de Taïwan MATHIEU DUCHÂTEL Taïwan et son détroit focalisent les divergences stratégiques entre la Chine et l’île indépendantiste soutenue par les États-Unis. Ceux-ci disposent de SNA qui assurent une mission dissuasive face à la marine chinoise. D’où le choix de l’Australie de se doter de SNA dans le cadre de l’allianceAUKUS.
lAUKUSet compétition technico-opérationnelle
Le contexte stratégique et la décision de l’Australie de se doter de sous-marins nucléaires DAVID BREWSTER L’évolution accélérée du contexte stratégique dans l’Indo-Pacifique a entraîné la décision australienne de se doter de sous-marins nucléaires d’attaque, entraînantde factorupture du programme engagé avec la la France.AUKUStraduit cette nouvelle ambition pour Canberra d’être plus actif dans la région. AUKUS, un nouveau défi pour le régime de non-prolifération TIPHAINE DE CHAMPCHESNEL Le choix d’une propulsion nucléaire pour les sous-marins australiens dans le cadre d’AUKUSpose de nouvelles questions pour le régime de non-prolifération, issu du TNP. Ce précédent pourrait ouvrir une brèche pour d’autres pays ayant des ambitions plus ou moins affirmées dans le champ du nucléaire militaire, dont l’Iran. La Chine et les technologies émergentes NICOLAS MAZZUCCHI La Chine planifie sa conquête des technologies émergentes avec une efficacité exceptionnelle. La fusion de la recherche entre civils et militaires permet une accélération des investissements et un positionnement conquérant sur la définition des normes, enjeu de la compétition internationale dominée par les États-Unis. Connectivité et cyberdissuasion : les atouts de la nouvelle Grande stratégie américaine en Indo-Pacifique ? MAUD QUESSARD La Grande stratégie américaine en Indo-Pacifique est en cours d’évolution et d’adaptation pour répondre aux menaces, notamment chinoises. La cyberdissuasion en est une des formes avec le développement d’infra-structures numériques résilientes au profit des partenaires de la région, alors que la concurrence y est forte. Les armes hypersoniques, porteuses de nouveaux paradigmes stratégiques JUSTINE VIEU Les armes hypersoniques en dotation ou en cours de développement ouvrent des perspectives stratégiques en conférant des avantages opérationnels aux États détenteurs de ces engins. Ils accroissent les incertitudes et bouleversent les équilibres traditionnels entre les puissances. De nouveaux rapports de forces sont possibles. AUKUSet la technologie dronique en Indopacifique OCÉANE ZUBELDIA L’Indopacifique se caractérise par ses élongations et donc des zones difficiles à surveiller. La course à l’arme-ment est une réalité avec un emploi de plus en plus large des drones aériens et maritimes qui constituent des démultiplicateurs d’effet. Cela risque d’accroître les tensions en l’absence de réelle coopération internationale.
88
95
101
106
111
116
121
126
La prolifération des sous-marins dans l’Indo-Pacifique après l’AUKUSHUGO DECIS La zone indopacifique est un espace majeur pour les opérations maritimes. La montée en puissance des marines y est significative, notamment pour les sous-marins. Ceux-ci constituent un atout militaire de premier ordre avec une augmentation des programmes, certains pouvant déboucher sur l’usage de la propulsion nucléaire.
lAUKUS+1, unaggiornamentostratégique ?
L’Union européenne et laBoussole stratégique: un moment décisif ? DANIEL FIOTT L’Union européenne a adopté saBoussole stratégiqueavec l’ambition de mieux répondre aux rivalités de puis-sances comme la Russie ou la Chine. Cela implique un niveau d’ambition plus important, nécessitant un engagement accru de la part des États-membres, le tout en vue de renforcer notre souveraineté. Les États-Unis et leurs alliances à la lumière de la dissuasion intégrée MARIANNE PÉRON-DOISE Les États-Unis développent une stratégie de dissuasion intégrée en y associant leurs alliés en s’appuyant sur l’approche « coordination, innovation et coopération ». Celle-ci dépasse le simple cadre militaire et se veut au service d’une diplomatie proactive, appuyée par une force militaire crédible. L’Antarctique, une région dans le prolongement de la zone indopacifique STÉPHAN SAMARAN – CHARLOTTE NONY L’Antarctique dispose d’un régime juridique permettant une coopération internationale civile. Or, cet espace est convoité à des fins géopolitiques et économiques. La Chine y est de plus en plus active et pourrait remettre en cause lestatu quo, d’où une réaction de l’Australie et l’affirmation d’une ambition française à y être présente. AUKUSet Ukraine, facteurs d’approfondissement de la relation sino-russe ? CAMILLE BRUGIER – EMMANUEL DREYFUS AUKUSet la guerre en Ukraine auraient pu pousser à un rapprochement conséquent entre Moscou et Pékin. La Chine, certes, a réaffirmé son soutien à la Russie, mais sans pour autant le concrétiser, notamment sur le plan militaire. Mais, un approfondissement de la relation n’est pas à exclure à l’avenir. Viêt Nam – Chine : cybersécurité et contrôle social BENOÎT DE TRÉGLODÉ Le Viêt Nam entretient des liens complexes avec la Chine, mais bénéficie de l’assistance de Pékin, particu-lièrement pour anticiper d’éventuels désordres sociaux. Il s’agit aussi de préserver la souveraineté nationale du régime de Hanoi, tout en ménageant ses partenaires, que ce soit la Chine ou les États-Unis. Indonésie : l’intérêt d’une rivalité modérée entre les grandes puissances ? GABRIEL FACAL L’Indonésie s’efforce de maintenir un certain équilibre dans ses relations avec les grandes puissances, les États-Unis, la Chine et la Russie. L’objectif de Jakarta est surtout de renforcer son autonomie stratégique en modernisant à la fois sa défense, et en établissant des coopérations stables et durables. L’ASEANface à l’AUKUS: dissensions, résilience et centralité ÉRIC MOTTET L’ASEAN, créée en 1967, se retrouve confrontée à l’AUKUS avec des approches distinctes quant à son rôle comme pivot central dans la région. Les relations entre les États-Unis et l’organisation régionale manquent encore de profondeur, tant sur le plan sécuritaire qu’économique et doivent être dès lors renforcées.
131
Dynamiques locales, stratégies globales : l’appui russe aux pouvoirs militaires maliens et soudanais ANNE-LAURE MAHÉ – MAXIME RICARD La Russie est revenue très activement sur la scène africaine, profitant notamment d’une instrumentalisation anti-française au Mali. Le groupe Wagner est ainsi le bras armé de Moscou, prêt à soutenir des régimes sans scrupules et dont l’objectif principal est de conserver le pouvoir. Les États-Unis s’affichent plus engagés en Océanie CHRISTIAN LECHERVY Les États-Unis ont eu longtemps des approches différenciées dans la région, sans être acteur reconnu à part entière dans les forums. Malgré une présence en Micronésie, Océanie et Indo-Pacifique, confronté à la concur-rence chinoise, Washington doit relancer une politique ambitieuse et respectueuse des souverainetés régionales.
153
177
 Mémoire stratégique
Programme de laRDNen ligne, p. 222-223
138
La Conférence des Bermudes(janvier 1954)JACQUES VERNANTL’Occident en accusation(janvier 1961)CLAUDE DELMASLa force française de dissuasion et l’Alliance atlantique(janvier 1977)RAYMOND ARONLa puissance navale aujourd’hui(février 1989)ANTOINE D’ELLOY DE BONNINGHEN L’ombre de la Chine sur l’Asie du Sud-Est(janvier 1993)JEAN-PIERRE GOMANE
B. Pelopidas :Repenser les choix nucléaires(Bernard Norlain) ; G. Daho, F. Pouponneau et J. Siméant-Germanos (dir.) :Entrer en guerre au Mali – Luttes et politiques bureaucratiques autour de l’intervention française(Esther Bourgeois) ; C. Marangé et M. Quessard (dir.) :Les Guerres de l’information à l’ère du numérique(Dusan Bozalka) ; J. Cirillo, L. Curtis, J. Fitt, K. Frederick, C. Goldberg, I. Goldenberg, A. Kendall-Taylor, M. Lamberth, M. Rasser, D. Torres : The Future of the Digital Order; L. Dinic :« US-China Competition – Semiconductors and the Future of Tech Supremacy »,China-US Focus(Valentin Collumeau) ; N. Regaud, B. Alex et F. Gemenne :La Guerre chaude – Enjeux stratégiques du changement climatique(Théophile Drieux) ; P. Journoud (dir.) :Un Triangle stratégique à l’épreuve. La Chine, les États-Unis et l’Asie du Sud-Est depuis 1947(Léa Michelis) ; F. Charillon :Guerres d’influence – Les États à la conquête des esprits(Charlotte Nony) ; A. L. Friedberg :Getting China Wrong(Marianne Péron-Doise) ; The White House :Indo-Pacific Strategy of the United States(Maud Quessard) ; E. Skare :A History of Palestinian Islamic Jihad – Faith, Awareness, and Revolution in the Middle East(Marion Sorant).
189
149
165
Recensions
199
La Méditerranée et la guerre en Ukraine : la rupture est aussi au sud
Pascal Ausseur
Amiral (2S). Directeur général de l’institut FMES.
’invasion russe de l’Ukraine marque une rupture. Certes, la fin de l’illusion breLuses années. Le regain des compétitions géopolitiques entre puissances défen-post-historique d’un monde unifié régi par la norme et la loi du marché susci-tée par la chute de l’Union soviétique était déjà perceptible depuis de nom-dant leur modèle et leur zone d’influence, la multiplication des contestations et des rapports de forces désinhibés ainsi que l’augmentation généralisée des dépenses d’armements en étaient les signes précurseurs. Mais l’emploi de la force était en quelque sorte dissimulé derrière des faux-semblants : interventions qui se revendi-quaient d’un « maintien de l’ordre », avec ou sans légitimité onusienne d’ailleurs (Balkans, Afghanistan, Irak, Syrie, Libye et Sahel), soutien à un parti considéré comme légitime lors d’un conflit local (Syrie, Haut-Karabakh et Libye) ou encore action militaire sous le seuil du conflit (Géorgie et Crimée). Ces hypocrisies, hom-mages du vice de la puissance à la vertu du multilatéralisme, semblaient indiquer que le droit international restait un objectif au moins théorique. La guerre déclen-chée le 24 février 2022 ne s’embarrasse pas quant à elle de faux-nez : il s’agit expli-citement pour la Russie d’assujettir par la force un État qu’elle considère comme illégitime et menaçant. Par l’importance historique de l’événement, par le poids géopolitique de la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité, et par la proximité géographique du conflit, cette guerre aura un impact majeur sur la sécu-rité du bassin méditerranéen.
La tension s’ajoute à la tension
Son premier effet est d’ajouter de la tension à une région déjà structurelle-ment sous tension. Zone frontière entre deux mondes qui s’éloignent, la Méditerranée est – pour prendre une comparaison de physicien – une sorte de diélectrique entre deux plaques d’un condensateur aux potentiels divergents. Contrairement aux attentes des années 1990, le développement socio-économique,
Revue Défense Nationale n° 852 - Été 2022
7
PRÉAMBULE
8
les évolutions culturelles et sociétales, les modes de gouvernance et la démographie des deux rives ont suivi des routes différentes qui ont renforcé les incompréhen-sions, les rancœurs et donc un ressentiment de la rive sud vis-à-vis de l’Europe. Cette situation génère des tensions de tous ordres : au sein des sociétés du Sud d’abord, frustrées par les espoirs déçus d’amélioration économique et sociale. Entre les pays de la rive sud et l’Europe ensuite, celle-ci étant perçue à la fois comme un repoussoir et comme une forteresse indifférente au sort de ses voisins déshérités. Entre pays de la rive sud enfin qui n’ont jamais surmonté leurs rivalités et se posi-tionnent le plus souvent en opposition, l’antagonisme entre le Maroc et l’Algérie en étant l’illustration la plus manifeste comme en témoigne la réimposition récente du service militaire obligatoire au Maroc. Anti-occidentalisme, nationalisme et isla-misme forment à la fois le réceptacle et les supports idéologiques de ces tensions qui s’étendent.
Cette ambiance régionale qui se durcit de façon structurelle entraîne plu-sieurs conséquences. D’abord un raidissement politique qui vise à surmonter l’insta-bilité au sein des sociétés de la rive sud qui n’a pas cessé de croître depuis les révo-lutions arabes de 2011. La reprise en main d’Abdelmadjid Tebboune après le Hirak de 2019 en Algérie, la concentration des pouvoirs organisée par Kaïs Saïed en Tunisie et les dérives autoritaires du maréchal Sissi en Égypte, et de Recep Tayyip Erdogan en Turquie ont toutes pour objectif de maintenir sous contrôle une population frustrée, sans perspective et travaillée par les forces de fragmenta-tions, notamment islamistes, qui fragilisent les États-nations. L’image de chaos renvoyée par les pays au pouvoir faible ou failli, comme au Liban, en Libye ou en Irak, ne fait que renforcer la détermination autocratique de ces chefs d’État. Ceux-ci ont tendance également, et c’est la deuxième conséquence, à jouer des rapports de force avec les pays européens pour obtenir des avantages et fédérer leur population autour du sentiment antieuropéen. Le Maroc défiant l’Espagne avec les migrants, l’Algérie excitant le spectre de la France « ennemie traditionnelle et éternelle » ou la Turquie menaçant l’Union européenne à propos du droit de la mer en sont des illustrations. Enfin, ces États renforcent leurs équipements militaires pour faire face aux risques croissants de conflits régionaux. Sans surprise les dépenses mili-taires augmentent donc, en particulier au sud. À titre d’illustration, l’augmentation entre 2008 et 2030 du tonnage des marines de guerre, l’outil privilégié du rapport de force étatique, devrait être de 52 % pour le Maroc, de 120 % pour l’Algérie et de 170 % pour l’Égypte.
C’est sur ces braises rougeoyantes que la guerre en Ukraine verse des combustibles de tous ordres. Le premier est économique. En générant une flambée des prix du blé et des hydrocarbures dans une région qui est un importateur impor-tant des céréales russes et ukrainiennes, la guerre va fragiliser des sociétés déjà ébranlées par la crise de la Covid-19, la récession économique mondiale, la baisse du tourisme et une inflation forte. Ainsi la Syrie, le Liban, la Jordanie, les Territoires palestiniens, l’Égypte, la Tunisie et le Maroc, pays émergents ou à reve-
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents