Revue Défense Nationale N° 856 - Décembre 2023
140 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Revue Défense Nationale N° 856 - Décembre 2023 , magazine presse

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
140 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le savais-tu ? Tu peux t'abonner à ce journal en cliquant sur la petite cloche. Tu recevras alors une alerte par mail à chaque nouvelle parution !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 janvier 2023
Langue Français
Poids de l'ouvrage 15 Mo

Extrait

RDN
Pour une stratégie
d’influence
« La France ne peut être la France
sans la grandeur. »
Charles de Gaulle
Revue Défense Nationale
Mensuel - Janvier 2023SANTÉ � PRÉVOYANCE Bien plus
PRÉVENTION � ACTION SOCIALE
SOLUTIONS DU QUOTIDIEN qu’une mutuelle
BOUGER
est dans votre nature.
La nôtre est de faciliter
votre mobilité
Unéo aide concrètement les militaires et leur famille
dans toutes les démarches liées à un changement
d’a 昀 ectation et à améliorer leur pouvoir d’achat.
Document publicitaire. Crédit photo : ©Sandra Chenu Godefroy - Photographe d’action. Unéo, mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité,
inscriteau répertoire SIRENE sous le numéro 503 380 081 et dont le siège social est situé 48 rue Barbès – 92544 Montrouge Cedex – Éditorial
hères lectrices et chers lecteurs de la Revue Défense Nationale, français et
étrangers, en France et hors de nos frontières, toute l’équipe de la RDN vous C souhaite une très bonne année 2023.
L’année 2022 aura été marquée par le conflit en Ukraine, auquel il faut bien
le dire nous ne croyions pas, ou plutôt nous nous persuadions qu’il n’était pas possible
et que la raison l’emporterait.
Notre Revue s’est efforcée, tout au long de l’année, de vous informer en
consacrant une majeure partie de ses pages à comprendre ce conflit. L’architecture
européenne de sécurité en Europe, associant la Russie, c’est bien l’avenir que nous nous
sommes efforcés d’éclairer grâce à tous les contributeurs qui se sont mobilisés sur de
nombreux sujets et que je remercie. Et nous allons continuer.
Ce conflit a déjà trop duré. Il a trop duré pour les Ukrainiens, mais également
pour les Russes. Il a trop duré pour les pays européens qui voient leur économie se
dégrader et leur autonomie de sécurité se réduire tandis que leur dépendance à l’ami
américain s’accroître. Il est temps de trouver une porte de sortie par le haut en
reconnaissant que l’Ukraine comme la Russie ont le droit de choisir leur destin et que leurs
sécurités respectives doivent être garanties par cette architecture européenne. Nous
pourrions consacrer une année de publications de la RDN pour tenter d’expliquer les
raisons de l’échec de la construction de cette architecture de sécurité européenne
depuis 30 ans, sans pour autant nous entendre sur le verdict, tant les responsabilités
sont partagées. Nous devons toutefois reconnaître qu’il y a eu une vraie volonté
européenne et russe, mais qu’elles n’ont pas convergé. C’est de cette volonté qu’il faut
repartir pour maintenant réussir.
Ce conflit nous a confirmé que sans architecture de sécurité commune, la paix
n’est jamais acquise pour longtemps et que la résurgence d’un conflit de haute intensité
est toujours possible. Bien sûr, nous pouvons nous rassurer égoïstement en nous disant
que les chars russes sont encore loin de notre sol national, mais ce serait oublier que les
menaces sont polymorphes et qu’il y a bien d’autres moyens de s’en prendre à notre
sécurité et à notre confort : les attaques cyber et les entraves à nos approvisionnements
énergétiques n’en sont que quelques échantillons.
Ce conflit nous rappelle que celui qui veut gagner la paix doit accepter de
préparer la guerre, ne serait-ce que pour « gagner la guerre avant la guerre » pour reprendre
les termes du Chef d’état-major des armées dans les pages de ce numéro consacré à
l’influence. Car nous aurons toujours un adversaire, celui qui « cherche à nous imposer
sa volonté », dès le stade de la compétition.
Ce conflit nous enseigne que notre outil de défense n’est pas encore
suffisamment adapté aux différentes formes de menaces que nous avons vu surgir en Ukraine et qu’il doit constamment évoluer. Pour autant, il serait illusoire de penser que ce
conflit remet en cause les choix que nous avons faits jusqu’à maintenant. Il faut à la
fois continuer à renforcer nos capacités de haute intensité, face à un adversaire mettant
en œuvre un arsenal hautement technologique, tout en étant capable de se défendre
contre des menaces qui le sont moins, voire de les utiliser ! Il serait surtout illusoire de
penser que la guerre de demain ne se fera que dans les nouveaux espaces, notamment
ceux qui sont immatériels et que nous pouvons cesser de construire des avions, des
navires de guerre et des chars.
Ce conflit nous révèle enfin que la défense ne repose pas seulement sur les
militaires des Armées, mais sur la Nation tout entière. C’est la leçon de courage efficace
que nous a donnée le peuple ukrainien. Les forces morales de la Nation doivent être
mises en œuvre en permanence, pas seulement lorsque le pays est attaqué. Elles
contribuent à la crédibilité de notre outil de défense, dont la fonction première est de
persuader l’adversaire qu’il ne parviendra pas à nous imposer sa volonté. Cette
restauration des forces morales passe par de nouvelles relations avec nos industriels de
défense, une meilleure organisation de notre réserve opérationnelle, mais surtout une
vraie politique de développement de l’esprit de défense qui doit commencer par une
implication de l’ensemble des ministères et pas seulement celui des Armées. La Revue
Défense Nationale a un rôle à y jouer, elle doit pour cela être plus et mieux diffusée,
tout en étant accessible au plus grand nombre de nos concitoyens et pas uniquement
aux spécialistes de la défense. C’est le défi que je nous donne pour 2023.
Je vous souhaite une très bonne année, à vous et à ceux qui vous sont chers
dans la confiance en l’avenir.
Général d’armée aérienne (2S) THIERRY CASPAR-FILLE-LAMBIE
Directeur de la Revue Défense NationaleSommaire
JANVIER 2023 - RDN n° 856
Pour une stratégie d’influence
9 Pas de stratégie sans influence, pas d’influence sans stratégie
THIERRY BURKHARD
Le champ informationnel est devenu central dans la compétition stratégique. L’influence est désormais une
composante majeure pour nos opérations, d’autant plus que les technologies numériques accélèrent le tempo
opérationnel. La fonction « Influence » est essentielle et indispensable.

16 Quai d’Orsay et stratégie d’influence
PHILIPPE BERTOUX
La stratégie d’influence est désormais indispensable dans le cadre de la compétition internationale à laquelle
la France est confrontée. D’où la montée en puissance des efforts que notre pays va engager pour renforcer
ses fonctions et promouvoir son modèle fondé sur la démocratie, les libertés et le respect du droit international.

20 Une lecture de la Revue nationale stratégique :
Puissance–Influence–Résilience
THOMAS GASSILLOUD
La RNS présentée par le président de la République à Toulon, le 9 novembre, met en exergue face au triptyque
Compétition–Contestation–Affrontement caractérisant l’état du monde et la réponse Puissance–Influence–
Résilience. Cela doit constituer le socle, non seulement de la prochaine LPM mais de la Nation.

25 Quelle stratégie d’influence pour la France au sein de l’Otan ?
ANNE GENETET
La France est une puissance militaire crédible qui fournit un effort de défense important. Pourtant, il importe
d’accroître notre influence au sein de l’Otan, notamment en écoutant davantage nos partenaires. Cela exige
un effort collectif de tous les acteurs concernés, y compris politiques.

31 La RNS : des ambitions bienvenues, des moyens à confirmer
JEANLOUIS THIÉRIOT
La Revue nationale stratégique propose un niveau d’ambitions bienvenu, avec en particulier la conceptualisation
de la fonction « Influence ». Toutefois, en ne définissant pas concrètement les moyens, il faudra attendre la
prochaine LPM pour fixer la hauteur des engagements français afin de répondre aux tumultes du monde.

37 Une nouvelle priorité de la Revue nationale stratégique 2022 : l’influence
BENOÎT D’ABOVILLE
L’introduction de la fonction « Influence » dans la RNS marque une innovation tant dans la forme que
dans le fond. Cela impliquera une meilleure coordination de tous les acteurs étatiques avec cependant des
interrogations sur les objectifs à atteindre sur le lien entre influence, puissance et rang. 44 Entre la RNS 2022 et la Lutte informatique d’influence :
quelle articulation de la stratégie ?
CHRISTINE DUGOINCLÉMENT
La RNS souligne l’importance d’une stratégie d’influence. Celle-ci doit également prendre en compte la Lutte
informatique d’influence (L2I) tant le cyberespace est devenu essentiel. Il reste cependant à mieux définir les
modes d’action et les moyens à mette en œuvre. La prochaine LPM devrait apporter des éclaircissements.

eL’influence comme 6  fonction stratégique 49
JEAN DUFOURCQ
Le fait de désigner l’influence comme une nouvelle fonction stratégique marque une évolution dans notre
conception de la posture de sécurité aujourd’hui nécessaire. Toutefois, l’influence ne se décrète pas, elle se
construit et doit s’inscrire dans une démarche globale conforme à notre mode de gouvernance.

Influence : garder son libre arbitre pour défendre ses intérêts et séduire 53
ALAIN OUDOT DE DAINVILLE
L’influence est la traduction de la puissance d’un État et de ses capacités à agir sur la scène internationale.
De ce fait, l’influence participe directement à la souveraineté et doit s’appuyer sur de nombreux leviers d’action
comme la diplomatie, la culture, les médias, mais aussi la finance et le droit via ses normes.

56 L’influence de la langue et de la culture françaises :
le rôle de La Renaissance Française
DENIS FADDA
La langue est un outil majeur d’influence. La Francophonie est ainsi un atout majeur qu’il convient de
développer. La Renaissance Française, créée en 1915, participe à valoriser le français, langue universelle porteuse
d’une culture pluriséculaire. Celle-ci doit être cultivée et développée, contribuant au rayonnement de la France.

63 L’Union européenne au défi de sa stratégie d’influence
JOSÉPHINE STARON
L’UE s’est construite au fur et à mesure renforçant son approche autour de l’économique principalement.
Cependant, peu à peu, la dimension géop

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents