Frenchonomics
61 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
61 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L’économie française, et plus encore la politique économique française contemporaine, est un grand mystère. Au sens littéral du terme, à savoir qu’il vaut mieux ne pas être trop curieux sur le nombre de « A » ou la trajectoire de compétitivité juste et écologique, au risque de tourner maboul, voire de sombrer en mode « Zzzzz… » (en franglobish de notre siècle : « en burnout »).
En attendant meilleure et plus ample information sur l’avenir, le présent « pdf », dont le sommaire est en page 59, rassemble en 61 pages A4 (imprimables) et 3 parties (France, France en Europe, France dans le monde) des billets publiés entre novembre 2012 et février 2013. L’ensemble complète le e-Book « Compétitivité 2012 (également téléchargeable gratuitement sur Youscribe en copiant-collant le lien : http://www.youscribe.com/catalogue/livres/ressources-professionnelles/competitivite-2012-v4-du-4-novembre-2012-1822197 ) en proposant une sorte de « tableau impressionniste » des évènements des derniers mois, sans mathématiques ésotériques, ni prêchi-prêcha politiquement correct ou pro domo, pour les dirigeants, créateurs d’entreprises et autres décideurs pas trop allergiques à un peu de lumière, noire si nécessaire, dans les coins sombres, ni à un zeste d’humour entre deux phrases plus longues que dans Twitter, ni à un peu d’effort pour lire autre chose que du « prêt à penser » téléguidé ou du copié-collé plus ou moins bien réchauffé et/ou traduit.
Ce eBook aura atteint son but s’il n’aide pas qu’à « tuer » un peu de temps sans trop se dire qu’on le gaspille tristement en train, en avion ou à l’hôtel, mais s’il contribue à permettre un regard sur le monde économique tel qu’il est ; sur la grammaire des affaires 2.0 #InRealLife ; sur les clients où ils sont, vont et iront, et ce qu’ils veulent, voudraient et voudront ; sur la concurrence telle qu’elle évolue et évoluera, avec ses forces, faiblesses, réseaux et les soutiens visibles et invisibles dont elle peut bénéficier ; sur les attentes et évolutions des besoins des partenaires potentiels telles que personne ne les étudie jamais assez pour bien les comprendre, moins encore les satisfaire durablement ; bref, sur ce qui peut aider vraiment les Français chefs et créateurs d’entreprises à anticiper pour réussir toujours plus vite, plus haut, encore plus fort (et profitablement, parce que tout le reste est littérature).
A suivre sur le blog « Compétitivité » : http://madeinfrance2012.wordpress.com/
Renaud Favier - 25 février 2013

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 février 2013
Nombre de lectures 2 508
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait



Frenchonomics
Renaud Favier
Copyright Renaud Favier, février 2013
Photo de couverture : Frenchonomics, copyright Renaud Favier, 2013
Tous droits réservés pour tous pays
Dépôt légal : en instance février 2013
ISBN : en instance février 2013
Un e-Book produit pour :
Préambule : Think (& Read) out of the Old Boxes (Books)
Il y a, sur les perspectives économiques de la France en Europe et dans le monde, des
analyses, articles, autobiographies, vidéos Youtube et autres twits plus ou moins
catastrophistes, parfois surréalistes, diffusés, commentés, contredits et/ou admirés urbi et orbi
sur papier ou écran par des financiers plus ou moins financièrement honnêtes, des intellectuels
plus ou moins intellectuellement honnêtes, des (d)économistes, honnêtement plus ou moins
(d)économistes, des journalistes, des experts, des journalistes experts, des gourous, des
communicants, et même par les stagiaires, communicants, et autres petites mains de
politiciens professionnels plus ou moins … politiciens, communicants et/ou professionnels.
Et il y a, sur les causes réelles ou supposées, sur les effets réels ou supposés, et sur les
conséquences prévisibles ou anticipées, des théories, contre-théories, powerpoints, contre-
powerpoints, et autres discours et contre-discours proliférant par réseaux sociaux plus ou
moins virtuels interposés, conclaves et conférences plus ou moins VIP et/ou publiques, enfin
éléments de langage et rapports plus ou moins bien médiatisés, blogués ou répétés en réunions
publiques, conférences de presse, sessions parlementaires, audiences publiques et assimilées.
Làs, si on savait d’où vient la crise, où on en est en France, et où va le secteur productif
français, on en aurait entendu twitter sur facebook ou à Davos depuis au moins qu’on a
inventé les comptes Twitter officiels, l’internet mobile 3G et l’iTruc pour presque tous.
En attendant mieux, le présent « ouvrage » rassemble des billets publiés sur les blogs
« Compétitivité » et « Café du matin à Paris » entre novembre 2012 et février 2013.
L’ensemble complète le eBook « Compétitivité 2012 » et propose une sorte de « tableau
impressionniste » en trois parties (1. France - 2. France en Europe - 3. France dans le monde)
sans mathématiques ésotériques, ni prêchi-prêcha politiquement correct ou pro domo, pour les
dirigeants, créateurs d’entreprises et autres décideurs pas trop allergiques à un peu de lumière,
noire si nécessaire, dans les coins sombres (Think out of the old box), ni à un zeste d’humour
entre deux phrases souvent plus longues que dans Twitter (nb pour un manuel classique des
incoterms, du management interculturel ou des cours de change à terme, se référer plutôt à
d’autres auteurs), ni à un peu d’effort pour lire autre chose que du « prêt à penser » téléguidé
ou du copié-collé plus ou moins bien réchauffé et/ou traduit.
Ce eBook est offert par Comp&titivité (http://madeinfrance2012.wordpress.com/about/) : une
certaine idée de l’ouverture des yeux sur le monde tel qu’il est ; sur la grammaire des affaires
2.0 #InRealLife ; sur les clients où ils sont, vont et iront, et ce qu’ils veulent, voudraient et
voudront ; sur la concurrence telle qu’elle évolue et évoluera, avec ses forces, faiblesses,
réseaux et les soutiens visibles et invisibles dont elle peut bénéficier ; sur les attentes et
évolutions des besoins des partenaires potentiels telles que personne ne les étudie jamais assez
pour bien les comprendre, moins encore les satisfaire durablement ; bref, sur ce qui peut aider
vraiment les chefs et créateurs d’entreprises à anticiper pour réussir toujours plus vite, plus
haut, encore plus fort (et plus profitablement, parce que tout le reste est littérature).
Pour rejoindre les réseaux sociaux « Compétitivité » sur LinkedIn :
Compétitivité : http://www.linkedin.com/groups/C-C-International-SME-1-2643444/about et
Commerce Extérieur & Appuis Publics : http://www.linkedin.com/groups/Croissance-
Comp%C3%A9titivit%C3%A9-International-3725320/about
Nb : il reste certainement des coquilles dans ce e-Book gratuit, par ailleurs éloigné, dans sa
forme des standards des manuels pour étudiants, ex étudiants et autres occupants de bureaux
avec plusieurs fenêtres, et dans son fond des pensées uniques dominantes et/ou politiquement
correctes. Mais « à e-Book donné, on peut jeter un oeil sans hésiter ». RF - 25 février 2013 AAAvant, la France méritait un Triple A (voire des « aaahhhh ! »
AAAdmiratifs). Mais c’était bien avant.
Publié le novembre 21, 2012
Avant, une économiste française « normale » voyait Trente Glorieuses devant la France et de
sérieux fonctionnaires avaient ressorti les rapports Rueff et Attali. Mais maintenant, il faudrait
vraiment légaliser le cannabis, voire l’imposer dans le café, pour que ça fasse sourire.
Maintenant, les analystes de Moody’s ont lu The Economist, et leurs managers ont réalisé que
leur boite perdrait toute crédibilité si elle continuait à regarder ailleurs pendant que les
pompiers incendiaires de la maison France risquent de mettre le feu à l’Europe.
Les Twittos du monde entier savent ce qui se passe en France.
Et les exilés qui ont exporté des ronds et des emplois ne sont pas trop incités à les rapatrier, ni
maintenant, ni avant, ni plus tard.
Alors, on peut croire au Père Noël (les guirlandes lumineuses officielles sont inaugurées le 21
novembre à Paris), même si on n’entend bizarrement pas encore parler de menace de grève
chez Air France, SNCF, SNCM, ou whatever peut casser les pieds aux gens qui ont envie ou
besoin de (se) bouger pour les fêtes.
Ne serait-ce que parce qu’il y a toujours de la lumière au bout des tunnels, même au pays des
ronds-points décentralisés à plusieurs étages financés par les générations futures à crédit à
taux variables en CHF contractés par plusieurs niveaux de millefeuille public, des
infrastructures à péages supportés par les générations présentes utiles pour les Allemands qui
vont en vacances au soleil et les Qataris qui viennent inspecter leur parc immobilier ou
regarder leur Zlatan jouer, et du Club de Paris (pas le PSG, celui des rééchelonnement de la
dette des pays en faillite sous accord FMI). Il y a encore du potentiel de « think out of the box
» dans le pays, et même des gens capables de créer de vrais boites et de vais emplois, et pas
seulement d’administrer plus ou moins bien l’existant et autres services plus ou moins publics
entre la lecture du « prêt-à-penser » nombriliste pour abonnés aux journaux officiels, en
papier ou sur le net, un dîner en ville plus ou moins confidentiel et un golf professionnel ou
un week-end de ski social si la météo est propice.
Et puis, il y a la dépénalisation de la compétitivité qui va faire changer le combat d’âme et le
désespoir de camp, tétaniser les concurrents étrangers, coopétiteurs européens, spéculateurs
apatrides et toussa-touça, et doper le moral de tout le monde à Paris et alentours … si les vrais
gens, les djeuns, les entrepreneurs qui sont encore là et la diaspora font le job, mais ça, ça
n’est pas nouveau, ni spécifique à la France, d’ailleurs.
Comme on dit dans les films de saison à la TV, et sur Twitter : « sur un malentendu, ça peut
marcher … » et « c’est cela, oui … ». Et dans les films en v.o. sur les politiciens français ou
étrangers : « Walk the talk ! ».
* Twits *
Flûte, quelqu’un chez Moody’s a lu The Economist ou regardé la TV française … #AAA
http://madeinfrance2012.wordpress.com/
Politique @Elysee_2012 Perte du AAA : les arguments de la gauche et la droite s’inversent :
Aussitôt, le ministre des Finance … http://bit.ly/WwcL5u #Politique Retweeté
LaTribune @LaTribune Les 5 questions que pose la perte du #AAA
http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20121120trib000732107/les-5-questions-
que-pose-la-perte-du-triple-a.html … Retweeté
‏‏@JLMelenchon Sinon, pendant que d’aucuns mélenronchonnent entre Caracas et une manif à
Nantes, Moody’s fait son job avec des mois de retard
Debrief de l’itw de N. Bricq du

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents