Renforcement de la sécurité des transports routiers non urbains de voyageurs par autocars

-

Documents
153 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Suite à plusieurs accidents graves ayant impliqué des autocars, il a été confié à M. Bonduelle (en liaison avec le Conseil National des Transports) une mission consacrée à l'élaboration d'un schéma d'actions destinées à renforcer la sécurité des transports routiers non urbains de voyageurs effectuées par autocars. Le rapport présente un rappel sommaire des caractéristiques du secteur concerné, avant d'aborder le schéma des actions qui apparaissent envisageables (dans l'organisation, la formation et la surveillance du personnel de conduite, des ceintures de sécurité dans l'autocar...). En annexes sont présentées des fiches techniques qui complètent la description de la situation actuelle, ainsi que les contributions écrites reçues à l'occasion de cette démarche.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mars 2005
Nombre de lectures 7
Langue Français
Signaler un problème

En raison de son poids et afin de faciliter son téléchargement,
le rapport a été découpé en deux fichiers. Pour permettre la
navigation entre les fichiers, utilisez la table des matières active
(signets) à gauche de l’écran.
L
conseil
général les rapports
des Ponts et
Chaussées

N°2005-0056-01 mars 2005











Renforcement de la sécurité des transports
routiers non urbains de voyageurs par autocars















CONSEIL GENERAL DES PONTS ET CHAUSSEES




Rapport N°2005-0056-01















Renforcement de la sécurité des transports routiers
non urbains de voyageurs effectués par autocars







Etabli par :


Yves BONDUELLE,
Inspecteur Général de l’Equipement


Avec le concours de


Christine MURRET-LABARTHE,
Chargée de mission au CNT

1

3
Diffusion du rapport N°2005-0056-01



- le directeur de Cabinet de Monsieur le Ministre de
l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du
SC de M. le vice-
Territoire, du Tourisme et de la Mer 2 ex
Président du CGPC

- le directeur de Cabinet de Monsieur le secrétaire d’Etat aux
Transports et à la Mer 1 ex

- le vice-président du conseil général des Ponts et Chaussées 1 ex

ème- la présidente de la 2 section du CGPC 1 ex
ème- le président de la 3 section du CGPC 1 ex

- M. BONDUELLE 1 ex
- Mme MURRET-LABARTHE 1 ex

- archives 1ex
5
Sommaire


GLOSSAIRE............................................................................................................................ 11
INTRODUCTION.................................................................................................................... 15
I - RAPPEL SUR L’ETAT DES LIEUX................................................................................. 17
1 - Le cadre........ 17
2 - Les entreprises ................................................................................................................ 17
3 - Le personnel de conduite ................................................................................................ 18
4 - Le parc ............................................................................................................................ 18
5 - Le cas particulier du transport scolaire et du transport de jeunes................................... 19
a) Le transport scolaire..................................................................................................... 19
b) Le transport exécuté à l’occasion d’activités scolaires, péri scolaires et de centres de
vacances et de loisirs........................................................................................................ 20
6 - L’accidentologie du transport par autocars..................................................................... 22
a) Les données recueillies aux niveaux Européen et Français. ........................................ 22
b) Le transport d’enfants .................................................................................................. 23
c) Les conclusions tirées par le CEESAR de sa base de données .................................... 24
II - LES ACTIONS PROPOSEES ........................................................................................... 25
1 - L’organisation................................................................................................................. 25
a) Le transport scolaire : qualité et concertation .............................................................. 25
b) Le transport occasionnel : une commande claire et transparente ................................ 26
c) Des règles lisibles et harmonisées................................................................................ 29
d) La nécessaire amélioration du retour d’expérience ..................................................... 30
2 - Le personnel de conduite ................................................................................................ 31
a) Surveillance médicale : une visite unique.................................................................... 31
b) Usage du permis D : un âge limite............................................................................... 32
c) Formation professionnelle : des compléments et une sécurisation .............................. 33
d) Alcoolémie et stupéfiants : le dépistage....................................................................... 33
3 - Les passagers (les enfants) et leur environnement.......................................................... 33
a) Leur sensibilisation ...................................................................................................... 34
b) Leur accompagnement en trajet ................................................................................... 34
c) Leur surveillance aux points d’arrêt............................................................................. 35
4 - Les autres usagers de la route ......................................................................................... 35
5 - Les infrastructures et la circulation................................................................................. 36
a) Les points d’arrêt en transport scolaire ........................................................................ 36
b) Les giratoires................................................................................................................ 36
c) Les modalités de gestion des infrastructures................................................................ 36
6 - L’autocar......................................................................................................................... 37
a) La généralisation des ceintures de sécurité .................................................................. 37
b) La « lisibilité » de l’autocar de transport scolaire........................................................ 38
c) La visibilité du conducteur........................................................................................... 38
d) Les coffres et remorques.............................................................................................. 38
e) Les incendies................................................................................................................ 39
f) Autres sujets.. 39
7 - Contrôles/sanctions......................................................................................................... 40
a) Des contrôles ciblés, coordonnés et des moyens adaptés ............................................ 40
7

b) Les conséquences immédiates : gestion des aléas ....................................................... 40
c) Des sanctions connues et suivies.................................................................................. 41
CONCLUSION ........................................................................................................................ 41
RAPPEL DU SCHEMA D’ACTIONS POSSIBLES .............................................................. 43
ANNEXES ............................................................................................................................... 47
Annexe I : Lettre de mission ................................................................................................ 49
Annexe II : Les travaux du CNT.......................................................................................... 51
Annexe III : L’accidentologie .............................................................................................. 95
Annexe IV : Fiches techniques........................................................................................... 113
Annexe V : Contributions écrites ....................................................................................... 165
Annexe VI : Liste des personnes consultées ...................................................................... 205
9
GLOSSAIRE


ADF : Assemblée des Départements de France
ANATEEP : Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement
Public
AOT : Autorité Organisatrice des Transports
AO2 : Autorité Organisatrice des transports de Deuxième niveau
ASFA : Association des Sociétés Française d’Autoroute et d’ouvrages à péages
ASSR : Attestation Scolaire de Sécurité Routière
BSR : Brevet de Sécurité Routière
CASF : Code de l’Action Sociale et de la Famille
CDEN : Comité Départemental de l’Education Nationale
CEESAR : Centre Européen d’Etudes de Sécurité et d’Analyse des Risques
CEMT : Conférence Européenne des Ministres des Transports
CERTU : Centre d’Etudes sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les
Constructions Publiques
CNAM : Caisse Nationale d’Assurance Maladie
CPNE : Commission Paritaire Nationale pour l’Emploi
CSA : Commission des Sanctions Administratives
DGGN : Direction Générale de la Gendarmerie Nationale
DG/TREN : Direction Générale Transport et Energie
DRIRE : Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement
FIMO : Formation Initiale Minimale Obligatoire
FCOS : Formation Continue Obligatoire de Sécurité
GART : Groupement des Autorités Responsables des Transports
ITT : Incapacité Temporaire de Travail
IRU : International Road Union
LOTI : Loi d’Orientation sur les Transports Intérieurs
METATTM : Ministère de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du
Territoire, du Tourisme et de la Mer
ONISR : Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière
SNPC : Service National du Permis de Conduire
SES : Service Economie et Statistiques
TPE : Très Petites Entreprises
TRV : Transport Routier de Voyageurs
VL : Véhicule Léger
11
RESUME


La répétition d’accidents graves en transport de voyageurs par autocars a amené le cabinet du
Ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du Territoire, du Tourisme et
de la Mer à s’interroger sur les possibilités de renforcer la sécurité de ce mode de transport.

Il a donc demandé au CGPC d’établir un schéma d’actions envisageables.

Les propositions formulées dans ce cadre touchent à l’organisation des services, les facteurs
humains, les infrastructures, le matériel et les contrôles.

Leur mise en œuvre devrait permettre de renforcer encore le dispositif sécuritaire des
transports par autocars.

Cependant une mobilisation constante de tous les acteurs reste la meilleure garantie de
sécurité pour ce mode de transport, déjà globalement sur.

13
INTRODUCTION






Faisant suite à plusieurs accidents graves ayant récemment impliqué des autocars, celui
survenu à Saint Martin d’Estréaux le 15 janvier 2.005 suscitait des interrogations sur les
améliorations possibles du niveau de sécurité de ce mode de transport.

C’est dans ce contexte que se situe la demande formulée par M. le Directeur du cabinet de M.
le Ministre de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et
de la Mer le 31 janvier 2005 auprès de M. le Vice-Président du Conseil Général des Ponts et
Chaussées afin qu’une mission soit rapidement consacrée à l’élaboration d’un schéma
d’actions destinées à renforcer la sécurité des transports routiers non-urbains de voyageurs
effectués par autocars.

Cette mission a été confiée à M. Yves Bonduelle – Inspecteur général de l’Equipement.
Comme souhaité, elle a été réalisée en liaison avec le Conseil National des Transports, dont le
concours a été très actif grâce à la participation de Mme Christine Murret-Labarthe – chargée
de mission au CNT.
La mission s’est particulièrement attachée à recueillir les avis des administrations concernées
ainsi que des milieux professionnels intéressés : patronat, syndicats de salariés, autorités
organisatrices de transport, constructeurs, gestionnaires de voiries, associations de
prévention…

Qu’ils en soient tous ici remerciés.

Dans le délai de deux mois qui était imparti pour sa remise, le présent rapport ne peut avoir
qu’un caractère exploratoire.

Cependant, pour répondre à une demande insistante des partenaires sociaux, dans sa première
partie il présente un rappel sommaire des caractéristiques du secteur concerné, avant
d’aborder le schéma des actions qui apparaissent les plus prometteuses et envisageables.
On trouvera enfin en annexes des fiches techniques qui complètent la description de la
situation actuelle, ainsi que les contributions écrites reçues à l’occasion de cette démarche.
15