La conjoncture économique et sociale en 2005
248 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La conjoncture économique et sociale en 2005

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
248 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet avis met en avant 20 propositions - conjuguant la nécessaire efficacité économique et l'impératrif de la justice sociale - qui visent à sortir l'Europe de sa morosité et à permettre à la France de retrouver confiance dans ses propres capacités. Le Conseil Economique et Social se préoccupe ainsi de l'instabilité du marché des changes et des conditions d'un véritable pilotage de l'Union européenne. Pour notre pays, il prône une politique incitant les entreprises à sortir de leur prudence et faisant face tant au niveau élevé du chômage qu'à la montée des inégalités.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2005
Nombre de lectures 27
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Extrait


REPUBLIQUE FRANÇAISE
AVIS ET RAPPORTS DU
CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL








LA CONJONCTURE


ÉCONOMIQUE ET


SOCIALE EN 2005













2005
Rapport présenté par
M. Luc Guyau




Année 2005. - N° 9 NOR : C.E.S. X0500109V Mercredi 1er juin 2005



MANDATURE 2004-2009

Séance des 24 et 25 mai 2005

LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE ET
SOCIALE EN 2005

Avis du Conseil économique et social
sur le rapport présenté par M. Luc Guyau
au nom de la section des questions économiques générales et
de la conjoncture


III
SOMMAIRE
AVIS adopté par le Conseil économique et social au
cours de sa séance du mercredi 25 mai 2005 .......... I - 1
Première partie - Texte adopté le 25 mai 2005............ 3
I - L’ECONOMIE MONDIALE SOUFFRE DE PROFONDS
DESEQUILIBRES .............................................................................5
A - LA QUESTION DES CHANGES EST AUJOURD’HUI AU
COEUR DES PROBLEMES DE L’ECONOMIE MONDIALE .........6
1. L’importance des « déficits jumeaux » aux Etats-Unis est un
facteur majeur de fragilité pour l’économie mondiale .....................6
2. Le risque d’un effondrement du dollar ne peut pas être ignoré ........6
3. L’euro ne doit pas rester la variable d’ajustement du marché des
changes.............................................................................................6
B - UN VERITABLE DEVELOPPEMENT DOIT PRENDRE EN
COMPTE L’IMPACT SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL DE
LA CROISSANCE...............................................................................7
1. Le pétrole et les matières premières ne posent pas seulement le
problème du coût mais aussi celui du risque de l’épuisement des
ressources.........................................................................................7
2. L’existence de trop nombreux « laissés pour compte » de la
planète légitime la recherche d’un nouvel ordre international .........7
II - L’UNION EUROPEENNE DOIT SE DONNER LES
MOYENS DE SORTIR DE SA MOROSITE ACTUELLE ...........9
A - LA RELANCE DE LA STRATEGIE DE LISBONNE DOIT
ETRE MISE AU SERVICE DE L’ACTIVITE ECONOMIQUE
ET DE L’EMPLOI ...............................................................................9
1. Il importe d’intensifier les efforts de recherche et d’innovation.......9
2. Il convient d’améliorer le taux d’emploi et la formation des
salariés ...........................................................................................10
B - UNE MEILLEURE COORDINATION DES POLITIQUES
MACROECONOMIQUES EN EUROPE EST INDISPENSABLE..10
1. La politique monétaire doit rester accommodante..........................10
2. Une application « intelligente » du nouveau Pacte de stabilité et
de croissance est souhaitable..........................................................11
III - LA FRANCE DOIT RETROUVER CONFIANCE DANS SES
PROPRES CAPACITES .................................................................12 IV
A - LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES FRANCAISES
DOIT ETRE CONSOLIDEE .............................................................12
1. La spécialisation de l’économie française est aujourd’hui en
question..........................................................................................12
2. L’investissement des entreprises doit être encouragé.....................13
B - UNE CROISSANCE AUTO-ENTRETENUE EST LIEE A UNE
AMELIORATION DU POUVOIR D’ACHAT .................................13
1. La profonde dégradation du marché du travail est en partie liée
aux inflexions de la politique de l’emploi......................................13
2. L’évolution très modérée des salaires et des revenus
s’accompagne d’une montée des inégalités ...................................14
Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 19
ANNEXE A L’AVIS..........................................................................................47
SCRUTIN............................................................................................................47
RAPPORT présenté au nom de la section des
questions économiques générales et de la
conjoncture par M. Luc Guyau, rapporteur ........II - 1
INTRODUCTION...............................................................................................5
CHAPITRE I - UN CONTEXTE MONDIAL MOINS PORTEUR MAIS
QUI RESTE DYNAMIQUE....................................................7
I - L’ECONOMIE MONDIALE EST ENCORE DANS UNE
PHASE DE CROISSANCE SOUTENUE ........................................8
A - LE CYCLE DE CROISSANCE SE POURSUIT DEPUIS 2002.........8
1. La croissance mondiale depuis la première Guerre du Golfe :
une forte reprise momentanément interrompue en 2001..................8
2. L’année 2004 a été l’une des meilleures depuis trente ans.............10
B - LES PERSPECTIVES MONDIALES POUR 2005-2006
RESTENT FAVORABLES ...............................................................13
1. Les prévisions globales de croissance ............................................13
2. La contribution des grandes régions et des principaux pays à la
croissance mondiale .......................................................................15
II - LE POIDS TOUJOURS DOMINANT DES PAYS LES PLUS
DEVELOPPES .................................................................................17
A - ETATS-UNIS : DES PERFORMANCES ENVIABLES MAIS
DES DESEQUILIBRES TOUJOURS INQUIETANTS....................17
1. L’évolution sur la période 1990-2004 et les prévisions pour
2005-2006 : des interrogations fortes sur les ressorts internes de
la croissance...................................................................................18 V
2. Déficits budgétaires et de la balance des paiements courants : le
risque non négligeable d’une crise de change mondiale ................21
B - JAPON : PAS ENCORE COMPLETEMENT SORTI
D’AFFAIRE .......................................................................................29
1. L’évolution sur la période 1990-2004 et les prévisions pour
2005-2006 : des pressions déflationnistes moins fortes .................29
2. Les limites et les dangers d’une accumulation excessive des
réserves de change .........................................................................32
III - L’EMERGENCE DE NOUVEAUX « GRANDS » ........................35
A - DES PERFORMANCES INDENIABLES… ....................................35
1. La Chine, « atelier du monde » ?....................................................35
2. L’Inde, « bureau du monde » ?.......................................................39
3. Le Brésil, « ferme du monde » ?.....................................................40
B - … MAIS UN DEVELOPPEMENT DURABLE NON ENCORE
ASSURE….........................................................................................42
1. De très grandes disparités sociales .................................................43
2. Des inquiétudes sur l’équilibre écologique de la planète................46
C - … ET UN BOULEVERSEMENT DES EQUILIBRES
MONDIAUX......................................................................................48
1. Les prix du pétrole et des matières premières.................................48
2. Les délocalisations..........................................................................51
3. La régulation des échanges commerciaux ......................................53
IV - LES LAISSES POUR COMPTE DE LA PLANETE ....................57
A - DES ZONES DEMEURENT DURABLEMENT A L’ECART
D’UN VERITABLE DEVELOPPEMENT........................................57
1. Un premier bilan en demi-teinte des « Objectifs du Millénaire »...57
2. Les difficultés persistantes de l’Afrique .........................................60
B - DE NOUVELLES SOLUTIONS, MIEUX ADAPTEES,
DOIVENT ETRE TROUVEES..........................................................61
1. Des mécanismes de solidarité internationale à renforcer et à
renouveler ......................................................................................61
2. Le problème récurrent de la dette ...................................................63
CHAPITRE II - L’ECONOMIE EUROPEENNE RESTE A LA TRAINE.67
I - UNE CROISSANCE MEDIOCRE..................................................67
A

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents