Rapport d'activité 2003 de l'Inspection générale de l'agriculture

-

Documents
67 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un accroissement sensible de l'activité de l'Inspection générale de l'agriculture a marqué l'année 2003. Aux missions permanentes déjà établies, se sont ajoutées des missions temporaires, axées sur le fil conducteur que sont la réforme de l'Etat et la modernisation de l'administration. Le rapport présente l'activité de l'IGA, (inspection, contrôles, audit des programmes de la LOLF, évaluation, formation continue...), ses missions permanentes (audit interne du COPERCI, inspection des structures territoriales, inspections administratives et budgétaires...), ainsi que les 45 missions temporaires réalisées en 2003.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2004
Nombre de visites sur la page 14
Langue Français
Signaler un problème
 
 
                              
 
INSPECTION GENERALE DE LTUREAGRICUL  
Rapport d'activité 2003 de l'Inspection générale de l'agriculture                
251rue de Vaugirar 75732 Paris Cedex 15 Courriel@agriculture.gouv.fr - Tél 01 49 55 55 49 - Télécopie 01 49 55 50 76
2  
 
Rapport d'activité 2003 de l'IGA  
 
 
Rapport d'activité 2003de l'IGA  
3  
SOMMAIRE INTRODUCTION ....................................................................................................................................................................................... 5 LA CONTRIBUTION DE L’INSPECTION GENERALE DE L’AGRICULTURE A LA REFORME DE L’ETAT ET A LA MODERNISATION DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES............................................................................................... 7 L’ACTIVITE DU SERVIC E DE L’INSPECTION GENERALE DE L’AGRICULT URE ET SES MISSIONS PERMAN ENTES.....................................................................................................................16................................................................ 1 L’ACTIVITÉ DES COMMISSIONS PERMANENTES ....................................................................................................................... 16 1.1 LA COMMISSION « INSPECTIONS, CONTRÔLES, AUDIT » ................................................................................................ 16 1.1.1 LE SUIVI DES MISSIONS PERMANENTES............................................................................................................................................. 16 1.1.2 LE SUIVI DES MISSIONS TEMPORAIRES.............................................................................................................................................. 17 1.1.3 L’AUDIT DES PROGRAMMES DE LALOLF ........................................................................................................................................ 17 1.1.4 LA CONTRIBUTION DE LA COMMISSION AUX REFL EXIONS DE L’IGA............................................................................................... 17 1.2 LA COMMISSION « EVALUATION » .......................................................................................................................................... 18 1.3 LA COMMISSION « ETUDES ET CONSEILS » ......................................................................................................................... 19 1.4 L’AMELIORATION DE L’ARCHIVAGE AU SEIN DE L’IGA ................................................................................................ 20 1.5 L' ACTIVITÉ DE L’IGA DANS LE DOMAINE INTERNATIONAL EN 2003 ........................................................................ 21 1.6 LA FORMATION CONTINUE EN 2003........................................................................................................................................ 22 2 LES MISSIONS PERMANENTES........................................................................................................................................................ 23 2.1 LE SERVICE D’AUDIT INTERNE DU COPERCI...................................................................................................................... 23 2.2 LA CICC FONDS STRUCTURELS ................................................................................................................................................ 24 2.3 LES INSPECTIONS D’ENSEMBLE DES STRUCTURES TERRITORIALES ....................................................................... 25 2.3.1 LA COMMISSION DES INSPECTIONS DUCOPERCI........................................................................................................................... 26 2.3.2 L’EXECUTION DES MISSIONS DINSPECTION..................................................................................................................................... 26 2.4 LES INSPECTIONS ADMINISTRATIVES ET BUDGETAIRES .............................................................................................. 27 2.5 LE SUIVI DES ETUDES A L'ENTREPRISE................................................................................................................................ 28 LES MISSIONS TEMPORAIRES REALISEES EN 2003.................................................................................................................. 30 LES CONCOURS PUBLICS A L'AGRICULTURE ET LA COMPTABILISATION DES AIDES BÉNÉFICIANT AUX EXPLOITANTS AGRICOLES ................................................................................................................................................................. 30 LE REGROUPEMENT DES SIEGES DES OFFICES AGRICOLES ..................................................................................................... 30 MISSION D'AUDIT ET DE CONSEIL AU PROFIT D E LA SOCIETE NATIONALE D'HORTICULTURE DE FRANCE.............. 31 LA REVISION DU PROTOCOLE DE DETERMINATION DE LA RICHESSE SACCHARINE ET DU PRIX DE LA TONNE DE CANNE EN GU ADELOUPE............................................................................................................................................... 32 LE PROJET DE "LYCÉE DES SAVEURS" DE L'ACADÉMIE DE POITIERS.................................................................................... 32 LE PROJET DE REGROUP EMENT DE L’ADMINISTRATION CENTRALE DU MAAPAR SUR LE SITE DU 103 RUE DE GRENELLE......................................................................................................................................................................................... 33 LES POSSIBILITES DE RECONNAISSANCE DE LA PENIBILITE DES TRAVAUX FORESTIERS ............................................. 33 AUDIT FONCTIONNEL DE L’ODEADOM........................................................................................................................................... 34 LA SITUATION DE LA FILIERE "CHEVAL"....................................................................................................................................... 34 EVALUATION DES RISQUES, NOTAMMENT SANITAIRES, LIÉS À L’AUGMENTATION DES DENSITÉS DE SANGLIERS SAUVAGES EN FRANCE ................................................................................................................................................ 35 MISSION D’EVALUATION DES ACTIONS DE MEDECINE DE PREVENTION............................................................................. 36 AUDIT DE LA GESTION DE L’AIDE COMPENSATOIRE BANANE................................................................................................ 36 LES ASPECTS FINANCIERS DE LA COMMUNICATION DU MAAPAR ........................................................................................ 37 EVALUATION DE LA CONVENTION "CULTURE-AGRICULTURE" ............................................................................................ 37 LA RÉGLEMENTATION EU ROPÉENNE RELATIVE À L’ORGANISATION DES CONTRÔLES OFFICIELS DES DENRÉES ALIMENTAIRES ET DES ALIMENTS POUR ANIMAUX ............................................................................................... 38 ÉVALUATION DU TRANSFERT DU DOMAINE PRIVÉ FORESTIER DE L’ETAT À LA COLLECTIVITÉ TERRITORIALE DE CORSE................................................................................................................................................................... 38 
 
4  
Rapport d'activité 2003de l'IGA  
 
EVALUATION DES DOMMAGES DUS A LA POLLUTION PAR LE « PRESTIGE »...................................................................... 40 MÉTHODOLOGIE DE CONTRÔLE DES PRÊTS AUX AGRICULTEURS CORSES DANS LE CADRE DE LA PROCÉDURE DITE « BALLADUR-JUPPÉ » ........................................................................................................................................ 40 LE FONCTIONNEMENT DES OFFICES AGRICOLES........................................................................................................................ 41 LA GESTION PAR L'ONILAIT DE L'AIDE COMMUNAUTAIRE AU BEURRE PÂTISSIER GLACIER ....................................... 43 L'ORGANISATION DE LA GESTION DES AIDES ET MESURES EN ADMINISTRATION CENTRALE..................................... 43 LA MISSION DE SERVICE PUBLIC DES SAFER ................................................................................................................................ 44 AUDIT DE L’ASSOCIATION POUR LE CONTRÔLE SANITAIRE, L'ETUDE ET LE DEVELOPPEMENT DE L'INSEMINATION ARTIFICIELLE ET DU TRANSF ERT EMBRYONNAIRE (A.C.S.E.D.I.A.T.E.)............................................... 45 LE CONCOURS GENERAL AGRICOLE DES PRODUIT S.................................................................................................................. 45 MISSION D’EXPERTISE SUR LA SECURITE DES AGROEQUIPEMENTS..................................................................................... 46 AUDIT DES ORGANISMES PAYEURS DES AIDES COMMUNAUTAIRES EN VUE DU RENOUVELLEMENT DE LEUR AGREMENT .................................................................................................................................................................................. 47 L’ASSISTANCE AUX OPÉRATEURS FRANÇAIS DU COMMERCE INTERNATIONAL DANS LE DOMAINE SANITAIRE...............................................................................................................................................................................................48 LA MISE EN ŒUVRE DES MISSIONS VETERINAIRES A WALLIS ET FUTUNA......................................................................... 48 AUDIT DE LA RECHERCHE, DE L'EXPÉRIMENTATION ET DU DÉVELOPPEM ENT DE LA FILIÈRE VITI-VINICOLE.................................................................................................................................................................................................49 BILAN DE L’EXERCICE DE LA FONCTION JURIDIQUE AU MAAPAR........................................................................................ 50 PATRIMOINE RURAL : PROJET TERRITORIAL ET VALORISATION TOURISTIQUE................................................................ 50 CONCEPTION ET IMPRESSION DE DOCUMENTS AU MAAPAR .................................................................................................. 51 AUDIT DE POSITIONNEM ENT DE L’AGENCE FRANÇAISE DE L’INGENIERIE TOURISTIQUE............................................. 51 AUDIT DE LA SITUATION DE L'ECOLE MARITIM E D'AUDIERNE............................................................................................... 52 LA SIMPLIFICATION DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES DU MAAPAR................................................................ 52 LA VALORISATION DU F ONDS D'OUVRAGES ANCIENS DU MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE.......................................... 53 LE DESENDETTEMENT DES AGRICULTEURS EN CORSE............................................................................................................. 54 ANALYSE DE QUESTIONS DOUANIERES TOUCHANT A L’EXPORTATION DES CEREALES ............................................... 54 AUDIT DE LA FILIERE FRUITS ET LEGUMES .................................................................................................................................. 55 MISSIONS PORTANT SUR DES SITUATIONS INDIVIDUELLES OU DES STRUCTURES ADMINISTRATIVES..................... 56 FONCTIONNEMENT D'UNE DDSV ...................................................................................................................................................... 56 INSPECTION ADMINISTRATIVE RELATIVE À L’ATTRIBUTION IRRÉGULIÈRE D’UNE AIDE COMMUNAUTAIRE DANS LE DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES ORIENTALES ........................................................................ 56 MISSION D'ENQUETE ADMINISTRATIVE ......................................................................................................................................... 57 INSPECTION ADMINISTRATIVE RELATIVE AUX CONDITIONS DE PAIEMENT DE VACATIONS PAR UN RESPONSABLE DU SERVICE DE LA STATISTIQUE AGRICOLE................................................................................................... 57 LE SERVICE DE L'INSPECTION GENERALE DE L'AGRICULTURE...................................................................................... 58 CONTRIBUTION A L'HIS TOIRE DE L'INSPECTION GENERALE DE L'AGRICULTURE.................................................. 62 GLOSSAIRE DES SIGLES....................................................................................................................................................................... 66 
        
 
 
 
Rapport d'activité 2003de l'IGA  
INTRODUCTION
5  
   L'ontién gInl'ecspéifn à etivioc éde l'actensible esemtns a ccorsis,ieblta éjàdés etnenamrep snois mis auxre :ulturgcil a' eedrélaummotuaneriate soiples don f cdsoctnôreld  e'lme portant sur le oja's eu al retus,réntceen vst evrci sescénosed nspe l'in dectioà noitapicitrapogprs det diaul'se armm2003née a ét aurqréu éam rnu eapna  ministériels, préliminaire à la mise en œuvre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF). Ces missions permanentes représentent approximativement 40 % de l'activité du service. D'autre part, les missions temporaires, sur commande du Ministre, ont été notablement plus nombreuses, puisque le nombre des rapports produits correspondant à ce type de mission est passé de 29 en 2002 à 45 en 2003, soit une augmentation de 50 %.  Par nature, ces missions sont évidemment très diverses, réalisées par l'Inspection générale seule, en coopération avec d'autres inspections générales ministérielles ou dans le cadre du Comité permanent des coordination des inspections du ministère de l'agriculture, qui regroupe les chefs de corps du Conseil général du génie rural, des eaux et des forêts, du Conseil général vétérinaire et de l'IGA : on notera cependant la place croissante prise par les audits de filières (filière porcine, filière fruits et légumes et – même si le rapport, remis en 2004, ne figure pas dans ce recueil – filière laitière), par les audits d'établissements publics (offices agricoles, à la fois au regard de leurs missions générales et dans leur fonction d'organismes payeurs des fonds communautaires) et par le s missions relatives à des situations individuelles, débouchant parfois sur des procédures disciplinaires, ce qui a conduit l'IGA à mettre sur pied un groupe de travail interne destiné à codifier ses procédures et ses méthodes d'intervention dans ce domaine.  La réforme de l'Etat et la modernisation des administrations publiques ont été, à bien des égards, un des fils conducteurs des travaux de l'Inspection générale en 2003, comme on le verra –sous une forme synthétique –dans la première partie du présent rapport. Que ce soit à travers l'audit des programmes ou la réflexion sur la place des offices agricoles dans l'environnement administratif, déjà cités, mais aussi dans la contribution à l'élaboration de la stratégie ministérielle de réforme ou à la simp lification administrative, le prisme de la modernisation des administrations et du service publics s'impose désormais comme une ardente nécessité pour les corps d'inspection.   Parallèlement, un travail approfondi de formation a été mené à bien pour anticiper l'évolution des missions, qu'induira notamment la mise en œuvre de la LOLF. Un programme ambitieux de formation interne – qui s'est traduit par une moyenne de 9 jours pleins de formation par membre de l'IGA au cours de l'exercice écoulé –a été mené à bien, contribuant à faire de l'IGA, selon l'expression de notre collègue Edgar LEBLANC qui a coordonné ce programme jusqu'à son départ en retraite le 31 décembre 2003, "une institution apprenante". Ce travail de formation a également joué un rôle essentiel dans l'intégration des nouveaux membres qui ont rejoint le service en cours d'année puisque, en raison d'un palier démographique, 20 % des membres du corps sont partis en retraite et que trois inspecteurs et un inspecteur général ont pris leurs fonctions en 2003.
 
6  
Rapport d'activité 2003de l'IGA  
 
  L'intensification des missions et des actions de formation n'a pas fait perdre de vue à l'Inspection générale de l'agriculture le travail sur quatre thèmes d'étude qu'elle avait soumis à l'approbation du Ministre dans son programme de travail annuel pour 2003 : la qualité de la réglementation, l'analyse de la présence du ministère dans le domaine international (pays tiers), la place du management dans la gestion des services déconcentrés et de l'administration centrale, les nouvelles compétences et les nouveaux métiers nécessaires à l'exercice de la compétence du ministère dans le domaine des affaires rurales. Par la force des choses, cependant, le calendrier des groupes de travail en charge de ces thèmes a été davantage étalé dans le temps et les rapports qu'ils doivent produire seront remis en 2004.   Enfin, une instruction du Ministre a chargé les corps d'inspection d'assurer le suivi des recommandations contenues dans leurs rapports de missions permanentes ou temporaires : cette nouvelle missio n, à la définition de laquelle l'IGA a largement contribué dans le cadre du COPERCI, a commencé fin 2003 et constituera donc une des innovations significatives de l'année 2004.   Jean-François MERLE       Chef du service de l'Inspection générale de l'agriculture