Un atout pour le monde rural : la valorisation du bâti agricole

-

Documents
148 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Depuis les années 1960, le nombre d'exploitations agricoles a été divisé presque par trois, ce qui se traduit par la perte de l'usage agricole pour un nombre important de bâtiments. Quelques trois millions d'anciens bâtiments agricoles restent en attente d'utilisation. Ce rapport étudie la manière de réhabiliter ces bâtiments afin de sauvegarder et valoriser un patrimoine architectural spécifique aux zones rurales. Il fait des propositions pour la mise en valeur du bâti agricole et donne des exemples de réhabilitation : résidences secondaires, gîtes ruraux, logements en zones périurbaines, accueil à la ferme, développement du tourisme en milieu rural...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 novembre 2006
Nombre de visites sur la page 14
Langue Français
Signaler un problème
RÉPUBLIQUEFRANÇAISE
AVIS ETRAPPORTS DU CONSEILECONOMIQUE ETSOCIAL
UN ATOUT POUR LE ONDE RURAL : LA VALORISATION DU BÂTI AGRICOLE
2006 Rapport présenté par M. Michel de Beaumesnil
Année 2006 - N°19 .
NOR : C.E.S. X00000119V
MANDATURE 2004-2009
Jeudi 2 novembre 2006
Séance des 24 et 25 octobre 2006
UN ATOUT POUR LE MONDE RURAL : LA VALORISATION DU BÂTI AGRICOLE
Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par M. Michel de Beaumesnil au nom de la section de l'agriculture et de l'alimentation
(Question dont le Conseil économique et social a été saisi par décision de son bureau en date du 22 septembre 2004 en application de l'article 3 de l'ordonnance n° 58-1360 du 29 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au Conseil économique et social)
III
SOMMAIRE
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 25 octobre 2006.......... I - 1 Première partie -Texte adopté le 25 octobre 2006......... 3 INTRODUCTION ...............................................................................................5
I - LE CONSTAT.....................................................................................6
A - LES DIFFÉRENTES FORMES DE VALORISATION DU BÂTI AGRICOLE..........................................................................................7 1. Restaurer ou rénover son patrimoine ................................................7 2. Réhabiliter et/ou réaffecter son patrimoine ......................................8 3. Concevoir et insérer de nouveaux bâtiments agricoles.....................8 4. Valoriser pour répondre à une demande sociétale ............................9
B - DES OUTILS DE GESTION MAL CONNUS ET DES INTERVENANTS MULTIPLES.......................................................10 1. Des outils de gestion et de protection .............................................10 2. Les acteurs ......................................................................................12
II - PROPOSITIONS ..............................................................................16
A - CONNAISSANCE DES DISPONIBILITÉS DU BÂTI AGRICOLE ANCIEN........................................................................16
B - SENSIBILISER LES PARTICULIERS ET LES ÉLUS LOCAUX AUX OUTILS EXISTANTS .............................................................16 1. Concernant les particuliers .............................................................16 2. Concernant les élus locaux .............................................................17 3. La facilitation du recours aux conseils ...........................................18
C - FAVORISER UNE ARCHITECTURE DE QUALITÉ SINSCRIVANT DANS LE MILIEU ENVIRONNANT ..................18 1. Encourager une architecture de qualité...........................................18 2. Préconisations esthétiques du plan local durbanisme....................19
D - VALORISER LE BÂTI AGRICOLE POUR LHÉBERGEMENT DES SALARIÉS ................................................................................20
E - LES AIDES FINANCIÈRES À UNE MEILLEURE VALORISATION DU BÂTI AGRICOLE ........................................21 1. Maintenir à domicile des personnes âgées aux revenus modestes..21 2. Favoriser la conservation du bâti menaçant ruine ..........................22
IV
F - FACILITER LA REMISE EN ÉTAT DE BÂTIMENTS DE FERME EXPOSÉS AUX RISQUES DE CONFLITS DE VOISINAGE ......................................................................................22
CONCLUSION..................................................................................................23
Deuxième partie -Déclarations des groupes................. 25
ANNEXE A LAVIS..........................................................................................43 SCRUTIN............................................................................................................43
RAPPORT -présenté au nom de la section de lagriculture et de lalimentation par M. Michel de Beaumesnil, rapporteur - 1.............................................. II INTRODUCTION ...............................................................................................5
I
- UN BÂTI ANCIEN AGRICOLE AU CUR DU PATRIMOINE RURAL ....................................................................6
A - RECONNAISSANCE TARDIVE DU PATRIMOINE RURAL : DU « PATRIMOINE NOBLE » AU « PATRIMOINE POPULAIRE » .....................................................................................6 1. Apparition lente de la notion de « patrimoine rural ».......................6 2. Reconstruction des campagnes et prise de conscience de la valeur du bâti rural ...........................................................................7 3. La reconnaissance officielle tardive .................................................8
B - UN FORT ANCRAGE TERRITORIAL .............................................9 1. Lenquête du ministère de lAgriculture de 1966 .............................9 2. Une identité fondée sur la diversité des matériaux .........................11 3. Porteur de mémoire collective ........................................................12
II - LA MODERNISATION DE LAGRICULTURE ET SES IMPACTS SUR LE BÂTI................................................................12
A - DUN BATI ANCIEN DE CARACTÈRE AUX NOUVELLES CONSTRUCTIONS PLUS STANDARDISÉES ...............................13
B - ÉVALUATION DE LEXISTANT : UN PATRIMOINE MENACÉ ? ........................................................................................15 1. Un patrimoine réduit de moitié : recensement effectué en 1966 par le ministère de lAgriculture ....................................................15 2. De nombreux bâtiments qui perdent leur usage agricole ................16
V
III - DE NOUVELLES DEMANDES, DE NOUVELLES PERCEPTIONS DE LA RURALITÉ: LES INCIDENCES SUR LE BÂTI RURAL....................................................................17
A - ACHATS DES MAISONS DE CAMPAGNE ET PRESSION FONCIÈRE ........................................................................................18
B - UN FREIN À LINSTALLATION POUR LAGRICULTURE .......19
C - AUGMENTATION DES CONFLITS DUSAGE DE LESPACE...20
D - RYTHME SOUTENU DES CONSTRUCTIONS AGRICOLES ACTUELLES .....................................................................................21
IV - DES OUTILS DE GESTION MAL CONNUS ET DES INTERVENANTS MULTIPLES ....................................................22
V
A-DES OUTILS DE GESTION ET DE PROTECTION.........................22 1. Les documents durbanisme ...........................................................22 2. Les Zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP).......................................................................24 3. Les Opérations programmées damélioration de lhabitat (OPAH) ..........................................................................................25 4. Les OPAH de revitalisation rurale (OPAH-RR).............................25 5. Les procédures de classement et dinscription ...............................26 6. Le Programme de maîtrise des pollutions dorigine agricole (PMPOA) .......................................................................................27 7. Les financements de lUnion européenne.......................................28 8. Les parcs naturels régionaux ..........................................................30 9. Les Pôles dexcellence rurale (PER) ..............................................31
B - DES ACTEURS MULTIPLES ..........................................................33 1. Les acteurs de la valorisation..........................................................33 2. Les intervenants en matière de conseil et dorientation..................37 3. Laction des régions et des départements .......................................42 4. Les services de lÉtat ......................................................................42 5. Les chambres dagriculture ............................................................43
- LA MISE EN VALEUR DU BÂTI AGRICOLE : UN ATOUT POUR LES TERRITOIRES ...........................................................44
A - LES DIVERSES FORMES DE VALORISATION...........................44 1. La valorisation des bâtiments dhabitation .....................................44 2. ... celle des bâtiments liés à lexploitation agricole ........................45
VI
B - DES VALORISATIONS POUR RÉPONDRE À UNE DEMANDE SOCIÉTALE .................................................................52 1. Lessor du tourisme en milieu rural................................................52 2. Une demande croissante en logements ...........................................57 3. Un retour à la « culture rurale »......................................................62
VI - EXEMPLES DE MISE EN VALEUR DU BÂTI AGRICOLE.....65
A - MISE EN VALEUR DE BÂTI AGRICOLE EN LOGEMENT EN ZONE PÉRIURBAINE : LA FERME DE GRANDMAISON À LUMIGNY (SEINE-ET-MARNE) ....................................................65
B ACCUEIL À LA FERME : LAUBERGE DU CHÂTEAU DE -PENIN DANS LE NORD-PAS-DE-CALAIS. ..................................67
C PATRIMOINE RURAL ET ÉNERGIE RENOUVELABLE : -NAISSANCE DUN MOULIN ÉOLIENNE DANS LA BRIÈRE ....69
D - RÉHABILITATION DUN BÂTIMENT AGRICOLE EN SALLE DANIMATION DANS UNE COMMUNE DE 400 HABITANTS : LE GRAND COUVERT DES PERCHES, À ST HILAIRE SUR CHARLIEU (LOIRE) .........................................70 1. Les principales étapes des travaux..................................................70 2. Description du lieu .........................................................................71 3. Les coûts et financements...............................................................71 4. Les partenaires non financiers ........................................................71 5. Les difficultés rencontrées..............................................................71 6. Le fonctionnement actuel ...............................................................71 7. Les atouts et les retombées positives ..............................................72
E - LE CONTEXTE EN OUTRE-MER ..................................................72 1. Généralités......................................................................................72 2. Exemples dactions de réhabilitation du patrimoine :.....................73
CONCLUSION..................................................................................................75
ANNEXES..........................................................................................................77 Annexe 1 : Liste des personnes rencontrées......................................................79 Annexe 2 : Évolution du nombre et des surface des locaux non résidentiels....81 Annexe 3 : Évolution de la population active agricole et des structures agricoles..........................................................................................83 Annexe 4 : Locaux non résidentiels commencés, ventilés selon le département et le type douvrage (bâtiments agricoles et de stockage) ..............85 Annexe 5 : Rappel de la liste des principaux acteurs et outils de la valorisation du bâti rural ....................................................................................87
TABLE DES SIGLES .......................................................................................91
LISTE DES RÉFÉRENCES BIBLIOGRAP
HIQUES...................................93
AVIS
adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 25 octobre 2006