La Vie éco n°5114 - Du 19 au 25 novembre 2021
42 pages
Français

La Vie éco n°5114 - Du 19 au 25 novembre 2021 , magazine presse

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
42 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Vie éco n°5114 - Du 19 au 25 novembre 2021

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 novembre 2021
Langue Français
Poids de l'ouvrage 13 Mo

Exrait

e N° 5 114  64 année  10 DHDirecteur de la Publication : Saâd Benmansour Du 5, Bd Abdallah Ben Yacine Casablanca 20.310  Dépôt légal : 7 / 97  ISSN 0505 4885 19 au 25 novembre 2021 SOCIAL 1 000 milliards de DHde dettes bancaires pour les ménages La protection généraliséeen marche et les entreprises  p.8 MUTATION L’encours du crédit bancaire s’est établi à 982,8 MMDH à fin septembre 2021, en hausse annuelle n de 4%. Les crédits aux ménages ont enregistré une hausse annuelle de 4,6% à 363 MMDH, traduisant une augmentation de 6% des prêts à l’habitat et de 1,3% des crédits à la consommation. p.14
REPORTAGE Agadir, un immense chantier à ciel ouvert
Comment convaincre mon manager «à l’ancienne» de me donner plus de responsabilités ?
Voir rubrique Carrières p.33
p.22
ÉTUDE Zone de libre échange en Afrique: Quel impact pour l’économie marocaine ?
p.18
Direction, Rédaction : Tél : (05) 22.44.38.68 / 69 Fax : (05) 22.44.55.96 Administration, Publicité : Tél : (05) 22.45.05.55 / 71 / 72 Fax : (05) 22.45.03.69 / 30.45.42
Partis politiques, du changement dans l’air  p.10 TRANSPORT
TIR, la galère des professionnels  p.25
 https://www.lavieeco.com Email : contact@lavieeco.com
E D I T O R I A L
La constante humaine
’est parti. Le chantier royal lemCent en marche avec les premiers de la généralisation de la protection sociale est officiel décrets validés par le gouvernement Akhannouch cette semaine.La conjoncture et surtout la crise sanitaire, ses répercussions écono miques et sociales ont été, sans nul doute, des facteurs d’accélération. Comme dans tous les pays, des millions de travailleurs marocains, surtout ceux du secteur informel, se sont retrouvés du jour au lendemain sans sources de revenus et sans filets sociaux pour amortir, même partiel lement, un choc si violent. Cela dit, et audelà de la conjonc ture, la généralisation de la protection sociale pourrait être placée dans une perspective plus large et plus longue. En 2022, le Maroc enclenchera la mise en œuvre progressive d’un nou veau modèle de développement. Un modèle dans lequel le capital humain a été d’emblée placé comme élé ment central. Éducation, formation, emploi, santé, toutes les thématiques
Suivez-nous suracebook.com/lavieeco
retenues comme les priorités du mo dèle convergent vers le même point central : l’élément humain. Il se trouve que ce chantier vient d’être lancé au moment où le Maroc célèbre une des dates les plus impor tantes de son histoire, à savoir le 18 novembre, fête de son indépendance. Quel lien entre les deux faits ? Aucun, si ce n’est le hasard du ca lendrier. Et pourtant, en faisant un voyage dans le temps, 66 ans en arrière, on retrouve étonnamment un autre Maroc, certes très différent de celui de 2021, mais avec un point commun. Au lendemain du 18 novembre 1955, le nouveau Maroc indépen dant se cherchait naturellement. Par quoi commencer ? Quel Maroc voulaiton ? Quelles options prendre sur le plan économique, social et même sociétal ? A quels secteurs et à quelles problématiques fallait il donner la priorité ? Bref, la nou velle équipe, les nouvelles élites de l’époque cherchaient, elles aussi, un modèle de développement pour le
Maroc. Et dans ce Maroc eupho rique et impatient d’entamer sa nouvelle révolution, un homme, le défunt Roi Mohammed V, avait tenu à ce que l’une des premières grandes décisions soit en faveur du capital humain avec la mise en place d’un système de sécurité sociale pour les travailleurs salariés du sec teur privé. Et la CNSS voit le jour en 1959. Dans un monde qui a luimême changé de visage depuis 1955, le Maroc s’est transformé, lui aussi. Il a profondément évolué. Son écono mie, sa société, ses atouts, ses forces, son positionnement à l’international, dans la région et le continent, ses contraintes sont différentes de celles d’il y a 66 ans. Mais une chose n’a visiblement pas changé : en 1955 comme au jourd’hui, comme à plusieurs autres étapes cruciales de son histoire, le Maroc croit d’abord et avant tout en une valeur immuable qui a toujours fait sa force, son capital humain n SAÂD BENMANSOUR
3La Vie éco – Vendredi  novembre 
Directeur de la publication et de la rédaction : Saâd Benmansour Directeur-adjoint de la rédaction Mohamed Benkhallouk Rédaction Rédacteur en chef :Tahar Abou El Farah Economie :Naoufel Darif, Ibtissam Benchanna Cahier Carrières :Brahim Habriche Politique :Tahar Abou El Farah (Chef de service) Société :Aziza Belouas (Chef de service) Secrétariat de rédaction :Fatiha Lourini (iconographie), Es-Saïd Arabany (révision) Collaborateurs :Malika Alami, Hicham Benjamaa, Administrateur Web :Akram Guendouli Développeur web :Ayoub El Amine Documentation :Ahmed Mechouary Technique Mise en page :Rachida Lourini,Tarik Barakat,Abdelkrim Ouheddou Commercial Assistante commerciale :Hind Ghandi Chefs de publicité :Anouar Abbad El Andaloussi, Latifa Sadik, Soumia Abounacer, Mohamed Bennani Responsable abonnement :Chakib Mzak Administration Directeur administratif et financier :Bahia Bennani Comptabilité :Bouchra Jattassi, Amal Nader Recouvrement :Zakaria Hamro Directrice de l’événementiel et des opérations spéciales : Bouchra Alaoui Président du directoire : Saâd Benmansour Edition La Vie éco presse. impression/Distribution CTP-Impression :Imprimerie Idéale Distribution: Sapress La Vie éco est contrôlée par l’Organisme de justification de la diffusion de la presse écrite.
Conception graphique :baylauc q & co.
L’info continue sur lavieeco.com
en
direct
politique
wMutation.Partis politiques, du  changement dans l’air
P. 0
économiewLes Marocains endettés d’environ  000  milliards de DH ! P. 4
wBons du Trésor : Une quasi-stagnation est er  prévue jusqu’au  semestre 2022 P. 6
Suivez-nous suracebook.com/lavieeco
S
O
M
M
A
I
R
E
22 Agadir Un immense chantier à ciel ouvert
wZLECAF : Quel impact pour l’économie marocaine ? P. 8
wZaina, une fintech qui facilite l’accès au financement bancaire pour les créateurs d’entreprises P. 20
wE-commerce alimentaire : Les Marocains  s’y adaptent plus vite que prévu P. 2
wCulottes menstruelles : des marques 00%  marocaines font leur entrée sur le marché P. 24
wTransport international de marchandises :  Visas, autorisations bilatérales, informel...,  la galère des professionnels P. 25
wAssises de la transformation digitale en  Afrique : l’enjeu de l’infrastructure comme  préalable à l’innovation ! P. 26
wAgriculture.Rabat-Salé-Kénitra : Plus  d’un demi-million d’hectares consacrés  aux céréales P. 27
wChronique.Laila El Andaloussi.Projet  de Loi de finances 2022, pour quelle  croissance ? P. 28
4La Vie éco – Vendredi  novembre 
société wDiabète : 2,7 millions de patients et 2,2  sont pré-diabétiques au Maroc P. 34
carrièresTibu Maroc met le turbo dans l’entrepreneuriat social
30 à 33
L’info continue sur lavieeco.com
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents