La judiciarisation de l
180 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La judiciarisation de l'économie

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
180 pages
Français

Description

Le néologisme judiciarisation est révélateur de l'importance prise par la justice dans les rapports économiques. Les conséquences en sont substantielles et confèrent au juge un rôle nouveau auquel il n'était a priori pas préparé.
Pour améliorer les services que rend cette institution, des propositions sont faites ici pour que le recours à la justice, véritable atout pour la démocratie à condition d'en juguler les excès ou les abus, accompagne le développement de l'activité en participant à la nécessaire sécurité juridique. Source : Conseil économique et social

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mars 2004
Nombre de lectures 39
Langue Français

Exrait

                            
RÉPUBLIQUEFRANÇAISE 
AVIS ETRAPPORTS DU CONSEILECONOMIQUE ETSOCIAL 
LA "JUDICIARISATION" DE L'ÉCONOMIE
2004 Rapport présenté par M. Jean-Paul Noury
Année 2004. - N°8  
 
NOR : C.E.S. X00004008V 
 
MANDATURE 1999-2004
 
Séance des 9 et 10 mars 2004
 
Jeudi 18 mars 2004
LA "JUDICIARISATION" DE L'ÉCONOMIE 
 
Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par M. Jean-Paul Noury au nom de la section des finances   (Question décision de son bureau en date du 9 juillet 2002 en applicationdont le Conseil économique et social a été saisi par de l'article 3 de l'ordonnance n° 58-1360 du 29 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au Conseil économique et social) 
 
 
III
SOMMAIRE
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du mercredi 10 mars 2004 ........ I - 1 Première partie - Texte adopté le 10 mars 2004.......... 3 INTRODUCTION ...............................................................................................5 I - FACILITER L’ACCÈS A LA JUSTICE................................................7 A - AMÉLIORER L’INFORMATION ET L’ORIENTATION ................7 B - DÉVELOPPER LA PRÉVENTION ET LE CONSEIL.......................8 C - POURSUIVRE LE DÉVELOPPEMENT DE L’AIDE JURIDICTIONNELLE.........................................................................8 D - FACILITER LE « DROIT À AGIR »..................................................8 E - ORGANISER L’ÉDUCATION À LA JUSTICE.................................9 II - RÉDUIRE L’INSÉCURITÉ JURIDIQUE .........................................10 A - RÉDUIRE LA PRODUCTION ET AMÉLIORER LA QUALITÉ DES LOIS ..........................................................................................10 B - ORGANISER LA CODIFICATION .................................................11 C - DÉVELOPPER LE RENVOI POUR AVIS DEVANT LA COUR ...11  D - LIMITER LES EFFETS DE LA RÉTROACTIVITÉ DE CERTAINES DÉCISIONS JURISPRUDENTIELLES .....................11 III - S’INSPIRER DES POINTS POSITIFS DU  FONCTIONNEMENT DES INSTANCES EUROPÉENNES......12 A - PÉRENNISER LA MISE EN PLACE D’EUROJUST ET DÉVELOPPER LES COOPÉRATIONS JUDICIAIRES ..................12 B - HARMONISER LES PRINCIPES DIRECTEURS DU PROCÈS ....13 C - RECHERCHER LES MEILLEURES PRATIQUES DE FONCTIONNEMENT AU SEIN DE L’UNION EUROPÉENNE....14 D - PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT DES LIAISONS ENTRE MAGISTRATS EUROPÉENS.............................................15 IV - RATIONALISER LES RECOURS SOUMIS À LA JUSTICE .......15 A - DÉVELOPPER LES MODES ALTERNATIFS DE RÉSOLUTION DES CONFLITS ......................................................15 
IV
B - FACILITER LA SAISINE D’UN JUGE UNIQUE ...........................16 C - RÉORGANISER LES CONSTITUTIONS DE PARTIE CIVILE ....16 D - LIMITER LE NOMBRE DES INCRIMINATIONS .........................17 E - RENFORCER LES DÉCISIONS DE PREMIÈRE INSTANCE PAR L’EXÉCUTION PROVISOIRE ................................................18 F - INSTAURER UN CONTRÔLE DES RECOURS .............................18 V - AMÉLIORER LE FONCTIONNEMENT DES PROCÉDURES .....19 A - CONFORTER LES PROCÉDURES CIVILES.................................19 B - ADAPTER CERTAINES PROCÉDURES PENALES .....................20 C - CONTRACTER LES DÉLAIS ..........................................................20 D - DÉVELOPPER L’USAGE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES..............................................................................21 VI - AMELIORER LE SERVICE PUBLIC RENDU AUX JUSTICIABLES ...............................................................................22 A - AMÉLIORER LA COMPRÉHENSION DE LA PROCÉDURE ET DU JUGEMENT ..........................................................................22 B - DÉVELOPPER RAISONNABLEMENT LA SPÉCIALISATION DES TRIBUNAUX ............................................................................23 C - CONTRÔLER L’APPLICATION DES DÉCISIONS.......................24 D - CONSTRUIRE UN NOUVEAU MODÈLE D’INDEMNISATION ........................................................................24 E - MODÉRER LES EFFETS DE LA MÉDIATISATION DES AFFAIRES PÉNALES.......................................................................25 VII - FAVORISER L’EMERGENCE D’UNE COMMUNAUTE JUDICIAIRE HARMONIEUSE.....................................................26 A - ÉLARGIR LE RECRUTEMENT DE L’ÉCOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE ................................................................26 B - OUVRIR LE CURSUS DE FORMATION .......................................26 C - DÉVELOPPER LA FORMATION CONTINUE ..............................26 D - ORGANISER LES RENCONTRES JUSTICE/ENTREPRISES ......27 E - RÉFLÉCHIR À L’ÉVOLUTION DE L’INSTRUCTION .................27 F - EXPLORER LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA SÉPARATION DU PARQUET ET DU SIÈGE ................................28 
V
G - AMÉLIORER L’ORGANISATION DE LA PROFESSION D’AVOCATS .....................................................................................28 
H - ÉLABORER DES RECUEILS DES PRINCIPES DÉONTOLOGIQUES ET DES DÉCISIONS JURISPRUDENTIELLES..................................................................29 
I - PRÉVOIR L’EVOLUTION DES TRIBUNAUX DE COMMERCE .29 
VIII - DONNER LES MOYENS ET ÉVALUER LES RESULTATS DU SERVICE DE JUSTICE ...........................................................30 
CONCLUSION..................................................................................................31 Deuxième partie - Déclarations des groupes.............. 33  
ANNEXE A L’AVIS..........................................................................................53 SCRUTIN............................................................................................................53 
RAPPORT présenté au nom de la section des finances par M. Jean-Paul Noury, rapporteur ...... II - 1 INTRODUCTION ...............................................................................................5 
CHAPITRE I LE CONCEPT DE JUSTICE ....................................................7 
  
I - L’HISTORIQUE.......................................................................................8 
II - LES FONCTIONS DE LA JUSTICE..................................................10 
III - LA JUSTICE ET L’ÉCONOMIE ......................................................11 
IV DROIT ET SÉMANTÈMES...............................................................12 -
A - DROIT ET JUSTICE .........................................................................12 
B - DROIT ET ÉQUITÉ ..........................................................................12 
C - DROIT ET MORALE........................................................................12 
D - DROIT ET COMPORTEMENTS SOCIAUX...................................13 V - LES SYSTÈMES DE DROIT...............................................................13 
A - « COMMON LAW » ET DROIT CIVIL ..........................................14 
B - PARTICULARITÉS DU DROIT AMÉRICAIN ...............................16 1. Le « plaider coupable » ..................................................................17 2. « L’action collective » ....................................................................17 3. « L’ami de la Cour ».......................................................................18 4. Le jury ............................................................................................18
VI
CHAPITRE II - LA SCÈNE JUDICIAIRE ....................................................19 
I - LE CHEMIN DE LA JUSTICE ............................................................20 
A - LE CONFLIT.....................................................................................20 
B - L’ACCÈS ...........................................................................................20 1. L’aide juridictionnelle ....................................................................21 2. Les maisons de justice et de droit ...................................................22 3. L’accès aux juridictions supranationales ........................................24 
C - LE PROCÈS ET LA PROCÉDURE ..................................................24 1. L’action en justice ..........................................................................25 2. L’instance .......................................................................................25 D - LE JUGEMENT ................................................................................26 
E - L’EXÉCUTION .................................................................................27 
II - LES STRUCTURES .............................................................................28 
A - LES JURIDICTIONS CIVILES ET COMMERCIALES..................29 1. Les juridictions du premier degré ...................................................29 2. Les juridictions du second degré : les Cours d’appel .....................33 
B - LES JURIDICTIONS PÉNALES ......................................................34 1. Les juridictions d’instruction..........................................................34 2. Les juridictions de jugement...........................................................35 
C - LA COUR DE CASSATION.............................................................37 1. Son rôle traditionnel : la saisie sur pourvoi ....................................37 2. Son rôle de saisine pour avis ..........................................................38 3. Evolution de la Cour de Cassation .................................................39 
D - LES ASPECTS QUANTITATIFS.....................................................40 1. Les tribunaux d’instance.................................................................40 2. Les tribunaux de grande instance ...................................................40 3. Les tribunaux de commerce............................................................41 4. Les Cours d’appel...........................................................................41 5. La Cour de Cassation......................................................................42 6. L’analyse des condamnations en matière économique et financière .......................................................................................43 7. Les moyens de la justice .................................................................44 8. Comparaisons intra-européennes....................................................45 
E - LES JURIDICTIONS AU NIVEAU EUROPÉEN ............................46 1. La Cour de justice des Communautés européennes........................47 2. La Cour européenne des droits de l’Homme ..................................52 3. L’instance de coopération : Eurojust ..............................................54 
III - LES ACTEURS....................................................................................55 
VII
A - LE MINISTÈRE ................................................................................55 
B - LES MAGISTRATS ..........................................................................57 
C - LES AVOCATS.................................................................................59 
D LES AUTRES AUXILIAIRES DE JUSTICE ...................................61 -1. Les avoués près des Cours d’appel .................................................61 2. Les avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation ................62 3. Les huissiers de justice ...................................................................62 4. Les notaires.....................................................................................62 5. Les commissaires-priseurs judiciaires ............................................63 6. Les administrateurs judiciaires et les mandataires liquidateurs ......63 7. Les autres professions.....................................................................63 
CHAPITRE III - LA PERCEPTION DE LA JUSTICE DANS UN CONTEXTE DE JUDICIARISATION................................65 
I - LA COMPRÉHENSION DE LA JUSTICE .........................................65 
A - LA LISIBILITÉ DE L’ORGANISATION ........................................65 
B - L’ÉDUCATION À LA JUSTICE ......................................................68 1. La justice et le citoyen ....................................................................68 2. La sacralisation et la diabolisation de la justice..............................70 
II - DU JUDICIAIRE À LA JURIDICISATION ; DE LA JURIDICISATION À LA JUDICIARISATION ...........................7 1
A - EXAMEN DES DIFFÉRENTS POINTS DE VUE ...........................71 1. Point de vue des acteurs judiciaires ................................................71 2. Point de vue des acteurs économiques............................................72 3. Point de vue des acteurs sociaux ....................................................73 4. Point de vue doctrinal .....................................................................74 5. La définition de la section ..............................................................75 
B - SPÉCIFICITÉS LIÉES AU MONDE ÉCONOMIQUE ....................75 1. Le besoin de sécurité juridique .......................................................75 2. La notion de temps .........................................................................77 3. La différence d’approches entre les acteurs économiques et sociaux et le juge............................................................................78 
CHAPITRE IV - COMMENT ET POURQUOI CETTE JUDICIARISATION ? QUELLES CONSÉQUENCES ? ..81 
I - LES CAUSES ..........................................................................................81 
A - LA MONDIALISATION DE L’ÉCONOMIE. .................................81 
B - LA DÉRÉGLEMENTATION ET LE RETRAIT DE L’ÉTAT .........86 
C - LES CAUSES SOCIÉTALES ...........................................................87 
VIII
D - LA CONFECTION DES LOIS..........................................................89 
E - L’EMPREINTE DU DROIT COMMUNAUTAIRE .........................92 
F - L’INFLATION DES DISPOSITIONS PÉNALES DANS LES LOIS ...................................................................................................94 
G - LE BESOIN DE TRANSPARENCE.................................................98 1. Gouvernance des entreprises ..........................................................98 2. Médiatisation et droit à l’information.............................................99 
H - LA COMPLEXITÉ DES STRUCTURES .......................................100 II - LES CONSÉQUENCES .....................................................................101 
   A - LES CONSÉQUENCES SUR LES HOMMES...............................101 1. Les citoyens ..................................................................................101 2. Les juges.......................................................................................101 3. Les entrepreneurs..........................................................................103 
B - LES CONSÉQUENCES SUR LES ENTREPRISES.......................103 1. L’utilisation de la justice ..............................................................103 2. L’insécurité juridique ...................................................................104 
C - LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES .......................................104 
D LES CONSÉQUENCES SUR LES STRUCTURES .......................105 -1. L’aspect international ...................................................................105 2. La montée en puissance de la régulation et des autorités administratives indépendantes .....................................................106 
E - LES CONSÉQUENCES SUR LES PROCÉDURES .......................107  1. La création de solutions alternatives.............................................107 2. La spécialisation ...........................................................................108 
CONCLUSION................................................................................................111