Temporalité et jugement social
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Temporalité et jugement social , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"« Toute la force du monde occidental est basée depuis des siècles sur la maîtrise du temps et particulièrement sur l’assurance [...] que la vie n’est qu’un mouvement inscrit dans une trajectoire. » L’instantanéité de la communication à l’échelle planétaire a infléchi en profondeur la relation de l’homme au temps. Je me meus donc j’existe : Aristote fut le premier à considérer le temps en dehors de la dialectique classique, en tant que processus dynamique. Dans le droit fil de ces analyses, Antigone Mouchtouris démontre que la conception du temps comme mouvement conditionne la construction du jugement social. Ce phénomène contribue notamment à renforcer le principe de hiérarchie entre individus, la maîtrise du temps constituant une condition sine qua non à leur intégration au sein de la société. Antigone Mouchtouris est sociologue, professeur des Universités et enseignante à l’Université de Lorraine. Elle travaille sur la temporalité depuis une quinzaine d’années pour aboutir à une lecture contemporaine de ce concept. Au fil de ses recherches, elle rompt avec les standards sociologiques pour démontrer la pesanteur du temps dans les relations humaines. ".

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 septembre 2014
Nombre de lectures 0
EAN13 9782304052138
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Antigone Mouchtouris
Temporalité et jugement social
Préface de Bernard Valade
Topos
Éditions Le Manuscrit Paris


Dans la même collection
Joëlle-Andrée Deniot, Antigone Mouchtouris et Jacky Réault, Éros et liberté. Trois essais de sociologie et d’histoire, 2014.
Sous la direction d’Antigone Mouchtouris et Panagiotis Christias, Actualité de la pensée grecque , 2014.
Sous la direction de Bernard Valade, Antigone Mouchtouris et Éric Letonturier, Passions sociales , 2014.
Sous la direction d’Antigone Mouchtouris et Tiphaine Barbier-Verley, Actualité muséale. La temporalité d’un espace culturel , 2013.
Antigone Mouchtouris, La réception des œuvres artistiques. La temporalité de l’expérience esthétique, 2013 .
© Éditions Le Manuscrit / Manuscrit.com, 2014 © Couverture : Charles Dreyfus, Temps Danse 1993-2001, Ø 100 cm, Collection J+C Mairet EAN papier : 9782304044362 EAN epub : 9782304052138


« Topos »
Collection dirigée par Antigone Mouchtouris
La collection « Topos » a comme objectif de favoriser la publication d’essais qui sortent des sentiers battus et de rompre avec le conventionnalisme ambiant. Elle se veut une collection toujours en mouvement. Elle renoue également avec le rôle des intellectuels qui désirent amener le savoir hors de l’Université pour l’offrir au grand public, mais aussi créer des publications méritant des débats contradictoires. Les thèmes de cette collection seront axés autour de la culture artistique, de la sociologie du public, des institutions culturelles (comme les musées), de l’esthétique (et ses expériences), de l’art contemporain et ses acteurs. Elle publiera des ouvrages sur l’imaginaire, la vie des intellectuels qui ont marqué leur époque et le monde des idées.
Cette collection sera soucieuse de publier des ouvrages traitant de sujets d’actualité, en ayant comme focus la mondialisation. Le terme Topos a été choisi pour symboliser un espace de dialogue, créé grâce à des intellectuels qui veulent rendre la réalité intelligible.


Membres du comité scientifique
Christias Panagiotis, Université de Chypre
During Bertrand, Université de Paris Descartes
Deniot Joëlle, Université de Nantes
La Chance Michaël, Université de Québec
Lemay Violaine, Université de Montréal
Mouchtouris Antigone, Université de Lorraine
Prontzas Evangelos, Université de Panteion
Ucciani Louis, Université de Franche-Comté
Valade Bernard, Université de Paris Descartes


Préface
Les relations que l’individu entretient avec le temps ont fait l’objet de multiples études, philosophiques, historiques et sociologiques. La temporalité et la constitution subjective du temps, le temps vécu dans la conscience, distinct de celui, – objectif –, des physiciens sont des thèmes auxquels la phénoménologie s’est précisément employée à donner sens. Le dévoilement de l’être de la conscience en tant que temporel, l’analyse de la conscience du temps et du passage du temps constitué au temps constituant ont été opérés par E. Husserl dans ses Leçons pour une phénoménologie de la conscience intime du temps (1905, publ. 1928). D’autres voies ont été ouvertes par les historiens qui, comme F. Hartog ( Les Régimes d’historicité – Présentation et expérience du temps , 2003) ont entrepris de conceptualiser les interactions entre le présent, le passé et le futur. Quant aux « usages sociaux du temps », les travaux qui en traitent fournissent la matière d’une rubrique des sciences sociales qu’a notablement enrichi l’essai de N. Elias, Du Temps (1984, 1996).
Dans le présent ouvrage, Antigone Mouchtouris entreprend de montrer que la temporalité est l’élément constituant du jugement social. Son propos croise savamment les perspectives philosophiques et sociologiques. Il s’ouvre sur l’inventaire des notions grecques de Kronos , Kinesis , Krisis , et l’examen de leurs significations. Des différentes dimensions de la dynamique temporelle distinguées dans la physique d’Aristote, l’auteure retient celle de déplacement , – et, plus précisément le déplacement noétique -, sans s’arrêter aux considérations plus ou moins convenues sur « l’irrévocabilité du passé et l’imprévisibilité du futur » ; sans s’arrêter non plus sur la radicalisation des conceptions husserliennes par M. Heidegger ( Sein und Zeit , 1927) chez qui à la Zeitlichkeit des modes d’être du Dasein répond la Temporalität de l’être. « Si nous avons privilégié cette propriété (à savoir le déplacement noétique), c’est pour la simple raison, prévient A. Mouchtouris, qu’au niveau sociologique, elle est celle qui nous permet de mieux comprendre et même d’expliquer des conduites sociales » ; une illustration du rôle de la temporalité dans la construction du jugement social est d’emblée donnée avec les effets de la gestion différentielle du temps, au sein d’une société, sur le renforcement de la hiérarchie qui la structure.
L’étude systématique et détaillée des cinq catégories dénombrées où se manifeste ce « déplacement noétique » met en évidence la relation qu’entretiennent temps et jugement, temporalité et conduites humaines. Le temps linéaire , temps additionnel ou progressif, vécu au quotidien sous forme d’évènements ou d’étapes, s’inscrit dans « un processus dynamique transformateur » qui permet à l’individu d’intégrer la succession de ses actions dans une trajectoire de vie. Il est « la première catégorie du déplacement qui se produit dans le jugement social (et) implique la possibilité de construire le processus où l’individu peut passer d’une étape à l’autre en essayant de maîtriser le temps ». S’y rattache le « modèle programmatique » qui donne lieu à une réflexion originale sur sa construction et ses propriétés temporelles.
Deuxième catégorie du déplacement noétique, la temporalité d’ oscillation , « mouvement de balancier entre présent et passé, continu et discontinu, présent et futur ». Déterminisme et destin, relation intergénérationnelle et expérience sociale, le trauma, sa transmission et sa réactualisation, la réminiscence enfin forment la trame du chapitre consacré à ce type de temps qui est, par excellence, celui de la psychanalyse. La lettre adressée à R. Rolland par Freud à propos de son « trouble de mémoire sur l’Acropole » en rend parfaitement compte.
Plus sociologique est la temporalité mesurée , appréhendée d’une part comme seuil d’acceptabilité des conduites dont le franchissement provoque la désapprobation, d’autre part comme limite à dépasser ainsi qu’y invite la performance sportive. Catégorie qui se situe dans la différence entre essence et existence, le temps limité est paradoxal en ce sens qu’« il est permis de fixer des limites, de rendre l’invisible et l’impalpable visible et palpable, mais que simultanément, il évolue en fonction de la définition de limite qui est influencé par le contingent, ainsi que par la potentialité de l’être humain lui-même ».
Davantage lié à l’acte de connaissance et de donation de sens qu’est la noétique, le temps intermédiaire se situe entre une séquence initiale et une séquence finale. Il est une sorte de « parenthèse », et c’est l’utilisation de cette dernière notion dans le discours littéraire et le langage mathématique que A. Mouchtouris s’applique d’abord à préciser, – et à différencier. La nuit, temps parallèle, puis, sur le plan des représentations culturelles, ce qui encadre la visite d’un musée ou d’une exposition, renvoient à cette idée de parenthèse, aux temporalités sociales hors temps normatifs comme aux espaces intermédiaires sociétaux. Dernière catégorie du déplacement noétique, le temps de projection est le temps politique associé à la notion du possible. L’individu se ‘déplace’ au-delà du présent, il se ‘projette’ vers l’avenir. Tendances, intentions, aspirations expriment cette tension prise en charge par les régimes politiques ; l’idéologie national-socialiste comme l’idéologie soviétique étant les formes paroxystiques d’une mythification et d’une manipulation du temps.
Ces analyses, aussi clairement ordonnées que rigoureusement conduites, sont nourries de nombreuses références à un corpus scientifique et littéraire où voisinent Hegel et Husserl, Georges Herbert Mead, Claude Lévi-Strauss et Henry Chombart de Lauwe, Clémence Ramnoux et Constantin Cavafy. Plusieurs d’entre elles se soutiennent de travaux empiriques précédemment réalisés et publiés par Antigone Mouchtouris : ainsi, dans le chapitre

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents