Les romans gothiques

Peur, frisson et adrénaline sont les caractéristiques de ce mouvement qui a matérialisé nos plus grandes angoisses. Sous-genre du fantastique, le gothique a connu ses heures de gloire durant la période allant du 18ème au milieu du 19ème  siècle. 
Pour vous, nous avons soigneusement sélectionné les œuvres qui vous feront plonger dans le mystère des châteaux médiévaux et des cimetières les plus sombres.

Qu’est-ce que le roman gothique ?

Découvrez toute l'histoire et les caractéristiques du livre gothique dans les parties ci-dessous.

Sa chronologie

Né en Angleterre, la littérature gothique envahit toute l’Europe avec son flot de surnaturel. Ce genre littéraire émerge en plein milieu du 18ème siècle, à cette période le peuple entretient une certaine nostalgie des codes de l’architecture gothique. Les châteaux deviennent alors les lieux communs du déroulement de l’intrigue.

En 1764, Horace Walpole publie Le Château d’Otrante et fixe les bases du gothique. D’autres œuvres emblématiques suivront notamment Vathek de William Beckford en 1782 avant que le mouvement littéraire s’éteigne petit à petit dans les années 1830.

Sa définition

Le roman gothique se définit par des codes de lectures et d’écritures particuliers. En effet, les personnages se caractérisent par des modèles réguliers que nous retrouvons dans le récit : les hommes d’Eglise, les femmes persécutées, les femmes tentatrices, le démon et la bête.

L’intrigue est bâtie autour de phénomènes paranormaux qui finissent par causer la mort des protagonistes. Cette construction éditoriale sera la source d’inspiration de nombreux auteurs. Les caves, les catacombes et les donjons sont le terreau de ces mystères tous plus étranges les uns que les autres.  Les lieux paisibles en plein jour, deviennent les scènes des intrigues les plus funestes une fois la nuit tombée.

Tortures, suicides et secrets déterrés du passé, sont les maîtres mots de ces œuvres pétrifiantes.

Les Grands auteurs de genre

Le roman gothique compte de nombreux ambassadeurs qui ont su le populariser dans le monde. Frankenstein, le monstre de Mary Shelley nous entraine dans son univers froid et triste. Carmilla, héroïne sombre de l’œuvre de Joseph Sheridan Le Fanu nous entraîne dans une passion interdite.

Dracula, icône du gothique devient le héros de Bram Stoker qui popularise la figure du vampire sanguinaire. Ces personnages nés de l’imagination des auteurs deviennent les nouveaux croque-mitaines.

D’autres auteurs plus modernes ont su s’inspirer du gothique notamment Stéphanie Meyer avec Twilight, la saga vampirique à succès.

Découvrez les autres genres de fantastiques