Conseil supérieur de la magistrature - Rapport d'activité 2012 suivi de : « La parité dans la magistrature ». Recommandations du Conseil, rapport d'un groupe de travail et étude du CEVIPOF

-

Documents
370 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce rapport est le deuxième depuis l'entrée en vigueur de la réforme constitutionnelle de 2008 et l'entrée en fonction, le 3 février 2011, des membres qui le composent actuellement. Il dresse un bilan détaillé de l'exercice de ses attributions : nomination, discipline des magistrats et procédure de saisine directe par les justiciables. Il aborde également la question de la parité dans la magistrature et comporte des recommandations du Conseil sur ce thème, le rapport du groupe de travail et une étude du CEVIPOF.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 septembre 2013
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français
Signaler un problème
CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE
RA T DACTIVITÉ 2012
suivi de :« La parité dans la magistrature » Recommandations du Conseil, rapport d’un groupe de travail et étude du CEVIPOF
La documentation Française
CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2012
suivi de : « La parité dans la magistrature » (recommandations du Conseil, rapport d’un groupe de travail et étude du CEVIPOF)
Conseil supérieur de la magistrature 21 boulevard Haussmann 75009 Paris Tél. : 01 53 58 48 40 – télécopie : 01 53 58 48 99 courriel : csm@justice.fr www.conseil-superieur-magistrature.fr
« En application de la loi du 11 mars 1957 (art. 41) et du Code de la propriété intellectuelle du 1er1992, complétés par la loi du 3 janvier 1995, toutejuillet reproduction partielle ou totale à usage collectif de la présente publication est strictement interdite sans autorisation expresse de l’éditeur. Il est rappelé à cet égard que l’usage abusif et collectif de la photocopie met en danger l’équilibre économique des circuits du livre. » © Direction de l’information légale et administrative, Paris, 2013 ISBN : 978-2-11-009370-7
Sommaire
Introduction 
PREMIÈRE PARTIE / RAPPORT D’ACTIVITÉ 
CHAPITRE IL’organisation budgétaire et les moyens du Conseil Section 1 Premier bilan de l’autonomie budgétaire :  le renforcement de l’indépendance du Conseil Section 2 Une gestion du budget rigoureuse CHAPITRE IINomination des magistrats Introduction et présentation générale Section préliminaire Les grandes caractéristiques du corps judiciaire A. – État des effectifs globaux B. – Place des femmes dans la magistrature Section 1 Le fonctionnement des formations Section 2 Pouvoir de proposition de la formation du siège A. – La maîtrise des délais d’examen des propositions de nomination B. – Procédure d’examen des candidatures C. – Une transparence accrue D. – Nominations réalisées en 2011 et 2012 Section 3 Saisine pour avis des formations siège et du parq et du u Sous-section 1 Une activité soutenue en 2012 des formations du Conseil 
7
9
11
13 15
19 21
22 22 28 32
34 35 38 43 43
56
57
3
4
A. – Nombre de propositions examinées par les formations du Conseil B. Délai d’examen des propositions Sous-section 2 Généralisation des procédures de transparence A. – La communication au Conseil de la liste des candidats pour toutes les propositions de nomination B. – L’accès au dossier administratif de tous les magistrats ayant candidaté Sous-section 3 Le dialogue avec la Direction des services judiciaires A. – Le dialogue entre la Direction des services judiciaires et le CSM au titre des bonnes pratiques B. – Les instruments formels du dialogue : recommandation, signalement, sursis à avis, retrait Section 4 Le contenu des avis en 2012 Sous-section 1 Les critères définis par le CSM A. – Adéquation à la fonction par l’appréciation des qualités et de l’expérience professionnelles B. – Ancienneté C – Mobilités géographique et fonctionnelle . D. – Impératifs de bonne administration de la justice Sous-section 2 Les avis non conformes rendus par le CSM Siège en 2012 A. – Les avis non conformes B. – Un avis conforme avec effet différé Sous-section 3 Les avis défavorables et favorables sous condition rendus par le CSM Parquet en 2012 A. – Les avis défavorables B. – Les avis favorables sous condition Section 5 Les juges de proximité 
CHAPITRE IIIPlaintes des justiciables Section 1 Une procédure de saisine directe stabilisée A. – Un courrier toujours abondant et nécessitant des réponses adaptées 
57 58
59
59
61
63
63
66 70 70 70 71 71 75
77 77 82
82 82 86 89
95 97 97
B. – Les plaintes examinées en 2012 : une procédure stabilisée C. – Les propositions de réforme en matière de déontologie et de plaintes des justiciables D. – Le rôle des chefs de cour en matière infra-disciplinaire Section 2 Analyse des obligations déontologiques des magistrats au travers des requêtes des justiciables A – Le comportement à l’audience . B. – La motivation des décisions de justice C. – L’impartialité D. – Le devoir de réserve et le droit à la liberté d’expression 
CHAPITRE IVDiscipline des magistrats Section 1 L’activité disciplinaire du CSM en 2012 Section 2 Questions de procédure A. – L’absence d’assistance d’un conseil lors de l’enquête administrative B. – Le désistement des poursuites C. – La jurisprudence du Conseil d’État en 2012 Section 3 Éléments de jurisprudence A. – Le principe de collégialité B. – L’addiction à l’alcool C. – Le surendettement et l’addiction au jeu D. – Le devoir de probité  E. – L’abus de fonctions F. – La responsabilité des présidents de tribunal et des chefs de parquet 
CHAPITRE VLes missions transversales du Conseil Section 1 La réunion générale Section 2 Les missions d’information s les cours d’appe dan l Section 3 Les relations extérieures A. – Les réceptions de personnalités ou de délégations étrangères B. – Les rencontres institutionnelles du Conseil C. – Les visites du Conseil supérieur de la magistrature à l’étranger 
98
104 105
109 111 114 118 121
127 129 131 131 134 134 136 136 138 139 141 143 145
159 161
163 166 166 168 168
5
6
D. – Les interventions extérieures des membres du CSM E. – Le réseau européen des conseils de justice (RECJ) Section 4 Les groupes de travail A. – Groupe de travail sur la déontologie B. – Groupe de travail sur le Cycle supérieur d’administration de la justice (CSAJ) 
SECONDE PARTIE / « LA PARITÉ DANS LA MAGISTRATURE » Présentation Recommandations du CSM Rapport du groupe de travail du Conseil Étude du CEVIPOF 
ANNEXES DU RAPPORT D’ACTIVITÉ Les membres du Conseil supérieur de la magistrature Décisions du Conseil en matière disciplinaire 2012 Décisions disciplinaires Siège Décisions disciplinaires Parquet 
169 170 173 173
175
181 183 187 193 229
307 311 313 315 355
/UCTITRODNION
Aux termes de l’article 20 de la loi organique n° 2010-830 du 22 juillet 2010, le Conseil supérieur de la magistrature publie tous les ans le rapport d’activité de chacune de ses formations. Comme en 2011, le parti pris dans la rédaction du présent rapport est de refléter l’unité du Conseil et du corps de la magistrature. Ce rapport est le deuxième depuis l’entrée en vigueur de la réforme et l’entrée en fonction, le 3 février 2011, pour quatre ans, des membres qui le composent actuellement. Il conserve l’esprit du précédent rapport d’activité, conçu comme un outil de travail et de transparence pour toute la magistrature.
Dans sa première partie, il présente, dans un premier chapitre, le budget et les moyens du Conseil. Le deuxième chapitre rend compte de l’activité des formations en matière de nomination, en rappelant les principales caractéristiques du corps judiciaire et en décrivant l’évolution des pratiques du Conseil. Le troisième chapitre expose les méthodologies de travail des commissions d’admission des requêtes et analyse les décisions rendues en 2012 sur les plaintes des justiciables. Le quatrième chapitre analyse les décisions disci-plinaires rendues par les formations et consacre un développement particulier à la responsabilité des chefs de juridiction. Un cinquième chapitre rend compte des missions transversales du Conseil.
La seconde partie du rapport s’ouvre sur les recommandations du Conseil sur la question de la parité dans la magistrature. Cette question a fait l’objet d’une réflexion conduite par un groupe de travail constitué en son sein et chargé de proposer toutes préco-nisations utiles.
Adoptées par le Conseil à partir des propositions élaborées par ce groupe de travail, ces recommandations sont suivies d’un rap-port de ce groupe réalisé sur la base d’une étude effectuée, à la demande du Conseil, par le CEVIPOF et figurant également dans cette seconde partie.
7
/ PREMIÈRE PARTIE RAPPORT D’ACTIVITÉ