Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale 2013

-

Documents
160 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cinq ans après le premier livre blanc sur la défense et la sécurité nationale (http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000341-defense-et-securite-nationale-le-livre-blanc), la Commission chargée de l'élaboration du livre blanc examine les changements qui sont intervenus dans l'environnement international (révolutions politiques et sociales dans le monde arabe, inflexions de la politique étrangère des Etats-Unis) et économique (successions de chocs financiers). Selon la Commission, la stratégie de défense et de sécurité nationale repose sur deux fondements essentiels et complémentaires : la préservation de la souveraineté de la France, en se donnant les moyens de l'action et de l'influence et la participation à la sécurité internationale, en inscrivant ses actions dans une légitimité nationale et internationale. Il examine tour à tour tous les moyens nécessaires dans les domaines du renseignement, de la dissuasion nucléaire, de la prévention des crises, de la protection du territoire et de la population, ainsi que des interventions militaires et civiles à l'extérieur du territoire.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 avril 2013
Nombre de visites sur la page 6
Langue Français
Signaler un problème
Nota : texte non définitif
2
© Direction de l’information légale et administrative, Paris, 2013.
ISBN  211003
e ode de la roriété intellectelle n’atorisant, a termes de l’article .112, 2° et 3° a, d’ne art, e les « coies o rerodctions strictement réservées à l’sage rivé d coiste et non destinées à ne tilisation collective » et, d’atre art, e les analses et les cortes citations dans n t d’eemle et d’illstration, « tote rerésentation o rerodction intégrale o artielle faite sans le consentement de l’ater o de ses aants droits o aants case est illicite » art. . 122. ette rerésentation o rerodction, ar ele rocédé e ce soit, constiterait donc ne contrefaçon sanctionnée ar les articles . 332 et sivants d ode de la roriété intellectelle.
Sommaire
Préface du Président de la République                     
 7
Introduction : pourquoi un Livre blanc                                
apitre   La rance dans le nouveau pasae stratéique           . a rance, issance eroéenne a raonnement gloal. . . . . . . . 13  B. a rance engagée dans des constrctions instittionnelles i accroissent sa sécrité mais assi ses resonsailités . . . . . . . 1
apitre   Les fondements de la stratéie de défense et de sécuriténationale                                          . Préserver notre indéendance et notre soveraineté . . . . . . . . . . . . 1  B. ssrer la légitimité de nos actions nationalement et internationalement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
apitre   L’état du monde                                     7  . tres et évoltions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2  B. es menaces de la force . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33  . es rises de la failesse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3  D.es menaces et les rises amlifiés ar la mondialisation. . . . . . . 1
apitre   Les priorités stratéiques                            7  . Protéger le territoire national et les ressortissants français, et garantir la continité des fonctions essentielles de la Nation . . .   B. arantir ensemle la sécrité de l’roe et de l’esace nordatlantie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1  . Stailiser ensemle le voisinage de l’roe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3  D. Particier à la stailité d Procerient et d olfe raoPersie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   . ontrier à la ai dans le monde. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 
3
apitre   L’enaement de la rance dans l’lliance tlantique et dans l’nion européenne                                      . a rance dans l’N . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  B. a rance dans l’nion eroéenne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
apitre   La mise en œuvre de la stratéie                          . a connaissance et l’anticiation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  B. a dissasion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . a rotection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  D. a révention. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  . ’intervention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 2 
 0    2
apitre 7  Les moens de la stratéie                            7  . n contrat oérationnel et n modèle d’armée adaté a novea contete . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    atre rincies directers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .    ontrat oérationnel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0   odèle d’armée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3  B. ’aroce gloale dans la gestion des crises etérieres. . . . . . . .   . es moens de la révention et de la gestion des crises sr le territoire national . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101   ’analse de rise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101   a rotection d territoire et de ses aroces. . . . . . . . . . . . . . . . 102   a ltte contre le terrorisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10  ssrer la continité des fonctions essentielles . . . . . . . . . . . . . . . 10   a ltte contre la cermenace. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10  a rotection d otentiel scientifie et tecnie de la Nation . 10      a ltte contre la rolifération et les trafics d’armes . . . . . . . . . . . 10   a ltte contre les trafics de droge et les trafics d’êtres mains 10  méliorer la caacité de l’État à réondre a crises. . . . . . . . . . . 10  es otremer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110  es oectifs de caacités or le territoire national . . . . . . . . . . . . 111   a dimension eroéenne de la sécrité nationale. . . . . . . . . . . . . 112  D. es femmes et les ommes a service de la défense et de la sécrité nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113  . ’indstrie de défense et de sécrité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
onclusion récapitulative                                        a rotection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   a dissasion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   intervention. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   a connaissance et lanticiation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .  la révention . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   n effort dgétaire adaté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   e modèle darmée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   es femmes et les ommes de la défense et de la sécrité nationale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .   indstrie de défense et de sécrité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
 13 13 13 13 13 13 13
10 10
nnexes    ettre de mission d Président de la élie a Président de la commission d ivre lanc. . . . . . . . . . . . . . . . . . 1   Décret ortant création de la commission d ivre lanc . . . . . . . . 1   omosition de la commission d ivre lanc . . . . . . . . . . . . . . . . . 11  Personnalités aditionnées ar la commission. . . . . . . . . . . . . . . . . 1    es éies de la commission d ivre lanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1   iste des rincia acronmes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
Préface du Président de la République
 lendemain de mon élection, ’ai demandé ’n novea ivre lanc sr la défense et la sécrité nationale soit étali. ’ai en effet considéré e l’état d monde aelait de novelles évoltions stratégies. i ne voit e le contete a sensilement cangé deis 200  ’roe avance sr la voie d’ne intégration économie et financière, mais a ri d’ne maîtrise sévère des déenses lies des rincia as memres. es Étatsnis s’arêtent à mettre fin à ne décennie d’engagements militaires et revoient lers riorités, dans n contete de remise en ordre de lers finances lies. es issances émergentes, et notamment la ine, ont commencé n rééilirage de ler économie afin de réondre a esoins de ler classe moenne. nfin, le monde arae est entré dans ne novelle ase, ortese d’esoirs mais assi de rises, comme nos le raelle la tragédie srienne. Dans le même tems, les menaces identifiées en 200 – terrorisme, cermenace, rolifération ncléaire, andémies… – se sont amlifiées. a nécessité d’ne coordination internationale or  réondre efficacement s’imose cae or davantage.
ette sitation ne rend as la rance a déorv. Son istoire n’a en effet amais cessé d’être mêlée à celle d monde. Par son économie, ar ses idées, ar sa lange, ar ses caacités dilomaties et militaires, ar la lace ’elle occe a onseil de sécrité des Nations nies, la rance est engagée sr la scène internationale, conformément à ses intérêts et ses valers. lle agit en concertation étroite avec ses artenaires eroéens comme avec ses alliés, mais garde ne caacité d’initiative rore.
e sis reconnaissant à la commission d ivre lanc sr la défense et la sécrité nationale d’avoir contrié à éclairer nos coi. Por la remière fois, elle comrenait – otre des arlementaires, des rerésentants de l’État, des eerts indéendants – de roéens, n llemand et n Britannie. ette overtre a n sens.
e ivre lanc met l’accent sr les trois riorités de notre stratégie de défense  la rotection, la dissasion, l’intervention. lles se renforcent mtellement. lles ne sont as dissociales. Nos devons veiller à rotéger les rançais,  comris face a rises de la cermenace, garder la crédiilité de notre dissasion ncléaire et réciser notre caacité à rendre l’initiative
des actions conformes à nos intérêts et à ce de la commnaté internationale. Il s’agit de veiller à la sécrité de la rance en moilisant les énergies dans n effort national, i doit limême s’inscrire dans le cadre ls large de la constrction d’ne défense eroéenne efficace.
e ivre lanc tient comte de l’évoltion de nos moens de défense dans la contrainte dgétaire e nos connaissons. ne volonté claire est afficée a énéfice de caacités atonomes et réactives de roection reosant sr des forces ien entrainées, ien éiées et ien renseignées. lles devront être en mesre d’avoir n imact décisif dans les régions où les menaces sont les ls grandes sr nos intérêts et ce de nos artenaires et alliés. lles démontreront e la rance est rête à assmer ses resonsailités, comme elle l’a fait a ali.
ette mission n’est as selement l’affaire de l’État. ’est assi celle or artie des collectivités locales et, sr le lan de la rotection de lers intérêts, celle des entrerises. e constat a condit à la mise en lace en 200 d concet de sécrité nationale. e ivre lanc sr la défense et la sécrité nationale trace donc ne ersective d’avenir or la défense de la rance, i a maintenant esoin, or se réaliser, de l’engagement de tos, militaires, ersonnel des services de renseignement, oliciers, gendarmes, dilomates, agents lics, énévoles, mais assi simles citoens, tos acters de notre sécrité nationale.
 
rançois ollande
Introduction : pourquoi un Livre blanc 
e ivre Blanc est lié cin années arès le récédent. Des événements de grande ortée se sont en effet rodits dans la ériode écolée, et la volatilité d contete stratégie constatée dans le ivre lanc de 200 s’est confirmée. a rance doit en évaler les imlications or sa stratégie de défense et de sécrité nationale. Dans n monde en mtation raide, notre as doit s’adater avec agilité, tot en inscrivant son action dans ne vision stratégie. ’orion de ce ivre lanc reste donc n orion de long terme, d’ne inaine d’années. a stratégie de défense et de sécrité nationale vise à définir les rincies, les riorités, les cadres d’action et les moens i assreront dans la drée la sécrité de la rance. lle sera désormais réglièrement révisée tos les cin ans, tot en continant de se siter dans ne ersective de long terme.
a crise financière i a fraé le monde romt avec le contete décrit dans le récédent ivre lanc. lle olige de nomre États à aster ler ostre de défense et de sécrité. lle a mis en évidence la dimension économie de la sécrité nationale  l’indéendance de la Nation est menacée si le déséilire des comtes lics lace celleci dans la déendance de ses créanciers. es décisions concernant les ressorces lies consacrées à la défense et à la sécrité doivent rendre en comte non selement les menaces aelles nos forces sont aelées à réondre, mais également les rises i èsent sr notre indéendance économie. n ste éilire doit être trové entre ces de riorités, afin e l’effort consacré à la défense et à la sécrité soit coérent avec le nécessaire assainissement des finances lies et assre l’adéation dans le tems de notre otil de défense et de sécrité nationale avec nos resonsailités internationales et l’évoltion de notre environnement stratégie.
a crise a e des réercssions imortantes sr nos grands artenaires et alliés. es Étatsnis rédisent lers déenses militaires et réorientent ne artie de ler effort dans ce domaine vers l’siePacifie. es évoltions sont de natre à condire notre allié américain vers ls de sélectivité dans ses engagements etériers. lles se tradisent également ar ne ression accre sr les roéens or ’ils rennent en carge les rolèmes de sécrité i
les concernent le ls directement. n roe, la crise a condit l’nion eroéenne à francir, dans le domaine économie et financier, des as très imortants vers ne intégration eaco ls forte, i, à terme, et ovrir ne novelle ersective olitie. eendant, dans le domaine de la sécrité, la contrainte dgétaire s’est d’aord tradite ar ne aisse constante des dgets de défense, sans ’ne coordination entre roéens ermette d’en atténer l’imact sr l’effort gloal de défense de l’nion.
es évoltions se rodisent alors e l’éventail des défis e nos forces de défense et de sécrité doivent relever reste très overt. Des srrises, voire des rtres stratégies, sont ossiles, et même roales. Parmi les événements olities récents i modifient de façon imortante et imréve le asage stratégie, les révoltions olities et sociales dans le monde arae occent ne lace articlière. lles ont overt, dans le voisinage immédiat de l’roe, ne novelle ase istorie, i orte en elle des romesses mais assi des rises, comme nos le raellent la sitation en ie et la tragédie srienne. Por la rance et or l’roe, i sont liés a monde arae ar ne longe istoire, l’évoltion acifie de cette région d onde est n ene maer. et ene est à certains égards comarale a défi ’a rerésenté, arès la fin de la erre froide, le retor réssi des anciens as commnistes dans l’esace démocratie eroéen.
es menaces militaires n’ont as disar. a croissance raide des dgets de défense dans nomre de as, en articlier en sie, atteste ler réalité  et les nomreses oérations militaires dans leselles la rance a été engagée a cors des dernières années fganistan, ôte d’Ivoire, ie, ali démontrent e l’action militaire reste ne comosante imortante de notre sécrité. Dans le même tems, les rises et les menaces aels la Nation doit faire face se sont mltiliés en se diversifiant. e terrorisme, la cermenace, le crime organisé, la dissémination des armes conventionnelles, la rolifération des armes de destrction massive, les rises de andémies, les rises tecnologies et natrels event affecter gravement la sécrité de la Nation. e ivre lanc de 200 en avait fait le constat, e l’évoltion des dernières années n’a as démenti.
e concet de sécrité nationale, introdit ar le ivre lanc de 200 et inscrit dans la loi d 2 illet 200, a réond à cette évoltion. isant n oectif ls large e la simle rotection d territoire et de la olation contre des agressions etérieres imtales à des acters étaties, il tradit la nécessité, or la rance, de gérer les rises et les menaces, directs o indirects, sscetiles
10