Certification des comptes du régime général de sécurité sociale - Exercice 2011 -

-

Documents
207 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La Cour des comptes présente le rapport de certification des comptes du régime général de sécurité sociale pour l'exercice 2011. Il s'agit du sixième exercice pour lequel elle accomplit la mission annuelle qui lui a été confiée par la loi organique du 2 août 2005 sur les lois de financement de la sécurité sociale. Par la certification des comptes, la Cour se prononce sur la régularité, la sincérité et la fidélité de neuf ensembles d'états financiers (comptes de résultats, bilans et annexes) : les comptes annuels des quatre établissements publics nationaux constituant les têtes de réseau du régime général (agence centrale des organismes de sécurité sociale - ACOSS - , caisse nationale des allocations familiales - CNAF -, caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés - CNAMTS - et caisse nationale d'assurance vieillesse des travailleurs salariés - CNAVTS - ; les comptes combinés de quatre branches (accidents du travail et maladies professionnelles, famille, maladie et vieillesse) et de l'activité de recouvrement (ces comptes regroupent ceux de l'établissement public et ceux des organismes de base constitutifs des réseaux concernés).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 juin 2012
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français
Signaler un problème
 
CERTIFICATION DES COMPTES DU RÉGIME GÉNÉRAL DE SÉCURITÉ SOCIALE  - EXERCICE 2011 -  
Juin 2012
 
 
Sommaire 
DELIBERE.................................................................................1..............
 
INTRODUCTION........................................................................................3ILE PERIMETRE DE LA CERTIFICATION................................................4....IILES FINALITES DE LA CERTIFICATION DES COMPTES.............................6A -L’objet de la certification..... ............................6 .................................B -L’expression des positions de la Cour...... ...................................... 7C -La démarche d’acc .................................8ompagnement de la CourIIILA CAMPAGNE DE CERTIFICATION DES COMPTES......9................102..1A - Les comptes 2011 du régime général .............................................9
B - Les vérifications effectuées par la Cour ........................................10
C -L’apport de la validation des comptes des organismes de base1 1.. D - Les relations de la Cour avec les commissaires aux comptes .....12
E -Les calendriers de production et d’audit des comptes...... ... .......1.4. 
 
CHAPITRE I -L’ACTIVITE DE RECOUVREMENT ...........................17IPOSITIONS DE LACOUR SUR LES COMPTES2011DE LACTIVITE DE RECOUVREMENT ET DE L’ACOSS................................19..........................
A -Les comptes combinés de l’activité de recouvrement................. 91 .B -Les comptes annuels de l’ACOSS........................................ ........2 2IIMOTIVATIONS DETAILLEES DES POSITIONS22........................................A - Les suites données aux éléments constitutifs des positions sur les comptes 2010 ..................................................................................... 22
B -L’auditabilité des comptes............2 4................................................. C -Les dispositifs de contrôle et d’audit interne 29.................... .............D - Les cotisations affectées à la branche des accidents du travail et maladies professionnelles ..................................................................41
E - Les cotisations et contributions des travailleurs indépendants .....41
 
II
COUR DES COMPTES 
F -L’application du principe des droits constatés................. ........ 4......7 G - Les provisions pour risques et charges ........................................49 
H -L’estimation des provisions pour dépréciation de créances sur les cotisants et des produits à recevoir ....................................................50
I -Les prises en charge de prélèvements sociaux par d’autres organismes de sécurité sociale ..........................................................52IIIVERIFICATIONS EFFECTUEES PAR LACOUR.....................54.................A - Missions intermédiaires .................................................................54 
B - Missions finales ............................................................................. 55 
 
CHAPITRE II - LES BRANCHES MALADIE ET ACCIDENTS DU TRAVAIL - MALADIES PROFESSIONNELLES ...............................57IPOSITIONS DE LACOUR SUR LES COMPTES2011DES BRANCHES MALADIE ET ACCIDENTS DU TRAVAILMALADIES PROFESSIONNELLES ET DE LACNAMTS......................................................................................... 59
A - Les comptes combinés de la branche maladie .............................59
B - Les comptes combinés de la branche AT-MP ..............................61
C - Les comptes annuels de la CNAMTS ...........................................62IIMDE LA POSITION SUR LES COMPTES DE LAOTIVATIONS DETAILLEES BRANCHE MALADIE................................................................................ 63
A - Les suites données aux éléments constitutifs des positions sur le s comptes 2010 ..................................................................................... 63
B - Le contrôle interne des prestations en nature exécutées en ville et en établissement ................................................................................. 65
C - Le contrôle interne des prestations en espèces ...........................76
D - La maîtrise des risques relatifs aux prestations gérées par les  mutuelles............................................................................................. 80
E - Les estimations comptables ..........................................................81
F - La prise en charge des cotisations des praticiens et auxiliaires médicaux............................................................................................. 86IIIMOTIVATIONS DETAILLEES DE LA POSITION SUR LES COMPTES DE LA BRANCHEATMP .................................................................................. 86A - Les suites données aux éléments constitutifs des positions sur les comptes 2010 ..................................................................................... 86
SOMMAIRE 
III 
B -L’absence de provisionnement des réductions de produits de cotisations au titre de litiges ................................................................87
C -Le contrôle interne de la détermination et de l’application des risques et des taux de cotisation ........................................................92
D - Le contrôle interne des prestations en espèces ...........................96E - Le contrôle interne des prestations en nature ...............................97
F - Les estimations comptables ..........................................................97 
IVVERIFICATIONS EFFECTUEES PAR LACOUR........98.............................
A - Missions intermédiaires .................................................................98
B - Missions finales ............................................................................. 99 
 
CHAPITRE III - LA BRANCHE FAMILLE ........................................101
IPOSITIONS DE LACOUR SUR LES COMPTES2011DE LA BRANCHE FAMILLE ET DE LA........................031............CANF..................................
A - Les comptes combinés de la branche famille .............................103
B - Les comptes de la CNAF ............................................................105
IIMOTIVATIONS DETAILLEES DES POSITIONS601......................................
A - Les suites données aux éléments constitutifs de la position de la Cour sur les comptes 2010 ...............................................................106
B - Le dispositif de contrôle interne ..................................................107
C -L’assurance vieillesse des parents au foyer................ 118.............. .D -Traitement comptable des subventions d’investissement en action sociale ............................................................................................... 120
E - Les estimations comptables ........................................................122
F - Les données afférentes aux gestions déléguées ........................124
G -L’information financière...............................................................125IIIVERIFICATIONS EFFECTUEES PAR LACOUR12.....5...............................A - Missions intermédiaires ...............................................................126
B - Missions finales ........................................................................... 127 
 IV 
COUR DES COMPTES 
CHAPITRE IV - LA BRANCHE VIEILLESSE ..................................129
IPOSITIONS DE LACOUR SUR LES COMPTES2011DE LA BRANCHE VIEILLESSE ET DE LA................................NACS.VT........................131....
A - Les comptes combinés de la branche vieillesse .........................131B - Les comptes de la CNAVTS .......................................................133IIMOTIVATIONS DETAILLEES DES POSITIONS...................................314...A - Les suites données aux éléments constitutifs des positions sur les comptes 2010 ................................................................................... 134
B - Le report des données de carrière des assurés .........................136
C La liquidation des droits à la retraite ...........................................140-
D -L’absence de révision ou la révision erronée des pensions de retraite ............................................................................................... 144
 E - La gestion des données des assurés et les opérations de paiement aux assurés .......................................................................148 
FL’enregistrement comptable des charges de prestations légales et -des estimations comptables .............................................................151
G -Les relations financières avec d’autres branche et organisme de sécurité sociale et avec l’Etat.............. ....56 1........................................IIIVERIFICATIONS EFFECTUEES PAR LACOUR....................................519A - Missions intermédiaires ...............................................................159
B - Missions finales ........................................................................... 160 
 
ANNEXE - ETATS FINANCIERS .....................................................163ILES ETATS FINANCIERS DE L’ACOSSET DE LACTIVITE DE RECOUVREMENT.................................................................................. 165
A - Structure des comptes ................................................................165
B -Faits marquants de l’exercice.. .76..1 ................................................IILES ETATS FINANCIERS DE LACNAMTS,DE LA BRANCHE MALADIE ET DE LA BRANCHE....751...................................................................PMTA
A - Structure des comptes ................................................................175B -Faits marquants de l’exercice................................ ........ .............177
SOMMAIRE 
V
IIILES ETATS FINANCIERS DE LACNAFET DE LA BRANCHE FAMILLE187....
A - Structure des comptes ................................................................187
B -Faits marquants de l’exercice918. .......... .......................................... 
IVLES ETATS FINANCIERS DE LACNAVTSET DE LA BRANCHE VIEILLESSE .......................................................................................................... 197
A - Structure des comptes ................................................................197
B -Faits marquants de l’exercice ................8....91 ................................. 
 
GLOSSAIRE...........................................................50..............................2
 
La certification des comptes du régime général de sécurité sociale par la Cour des comptes
- élaboration et publication -  
La Cour des comptes publie, chaque année, un rapport de certification des comptes du régime général de sécurité sociale.
Etablie en applicationdes dispositions de l’articleLO. 132-2-1 du code des juridictions financières, cette certification porte sur les comptes annuels des organismes nationaux et sur les comptes combinés des quatre brancheset de l’activité de recouvrementdu régime général de sécurité sociale.
Remis au Parlement et au Gouvernement, le rapport est présenté par la Cour au titre de sa mission constitutionnelled’assistanceau Parlement et au Gouvernementl’application des lois de financement de ladans le contrôle de sécurité sociale.
Par la certification des comptes du régime général, la Cour se prononce sur la régularité, la sincérité et la fidélité de neuf ensembles d’états financiers (comptes de résultats, bilans et annexes) :
- les comptes annuels des quatre établissements publics nationaux constituant les têtes de réseau du régime général : agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS), caisse nationale des allocations familiales (CNAF), caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés (CNAVTS) ;
- les comptes combinés de quatre branches (accidents du travail et maladies professionnelles, famille, maladie et vieillesse) et de l’activité de recouvrement (ces comptes regroupent ceux de l’établissement public et ceux des organismes de base constitutifs des réseaux concernés).
La Cour conduit ses vérifications en se référant aux normes internationales d’audit (normes ISA) édictéespar la fédération internationale des experts comptables (IFAC). Les travaux de certification sont réalisés par la sixième chambre de la Cour.
Trois principes fondamentaux gouvernent l’organisation et l’activité de la Cour des comptes, y compris pour la certification des comptes du régime généralde sécurité sociale : l’indépendance, lacontradiction et la collégialité.
L’indépendance institutionnelle des juridictions financières et statutaire de leurs membres garantit que les travaux effectués et les conclusions tirées le sont en toute liberté d’appréciation. 
 VIII 
COUR DES COMPTES 
Lacontradiction implique que toutes les constatations et appréciations ressortant d’un contrôle, d’une enquête ou de vérifications, de même que toutes les observations et recommandations formulées ensuite, sont systématiquement soumises aux responsables des organismes et administrations concernés ; ellesne peuvent être rendues définitives qu’après prise en compte des réponses reçues et, s’il y a lieu, après audition des responsables concernés.
Lacollégialitéorientations des travaux et pour lesse prononce sur les conclure à l’issue de chacune des phases jusqu’à la publication. Les vérifications sont confiées à des équipes associant magistrats, rapporteurs, experts et assistants de la Cour. Leurs rapports sont examinés et délibérés de façon collégiale parla sixième chambre, dont l’un des magistrats assure le rôle de contre-rapporteur, chargé notamment de veiller à la qualité des travaux.
Le projet de rapport de certification est ensuite examiné par le comité du rapport public et des programmes, constitué du Premier président, du Procureur général et des présidents dechambre de la Cour, dont l’un exerce la fonction de rapporteur général du comité du rapport public et des programmes.
Enfin, le projet est soumis, pour adoption, à la chambre du conseil où siègent, sous la présidence du Premier président et en présence du Procureur général, les présidents de chambre de la Cour, les conseillers maîtres et les conseillers maîtres en service extraordinaire.
Ne prennent pas part aux délibérations des formations collégiales, quelles qu’elles soient, les magistrats tenus de s’abstenir en raison des fonctions qu’ils exercent ou ont exercées, ou pour tout autre motif déontologique.
 *
Le rapport de certification des comptes du régime général de la sécurité sociale est accessible en ligne sur le site Internet de la Cour des comptes et des chambres régionales et territoriales des comptes : www.ccomptes.fr 
Il est diffusé par la Documentation française.
 
Délibéré
La Cour des comptes, délibérant en chambre du conseil (formation plénière), a adopté le présent rapport sur la certification des comptes du régime général de sécurité sociale pour l’exercice 2011. Elle a arrêté sa position au vu des projets de motivations détaillées et du compte rendu des vérifications opérées communiqués au préalable aux administrations et organismes concernés etdes réponses qu’ils ont adressées en retour à la Cour. Ont participé au délibéré : M. Migaud, Premier président, MM. Descheemaeker, Bayle, Bertrand, Mme Froment-Meurice, MM. Durrleman, Lévy, Lefas, Briet, présidents de chambre, MM. Pichon, Picq, Babusiaux, présidents de chambre maintenus en activité, MM. Richard, Gillette, Duret, Troesch, Mme Lévy-Rosenwald, M. Duchadeuil, Mme Pappalardo, MM. Brun-Buisson, Cazala, Frangialli, Mme Morell, MM. Morin, Braunstein, Mmes Dayries, Ratte, Ulmann, MM. Barbé, Bertucci, Gautier, Vermeulen, Mme Seyvet, MM. Vachia, Vivet, Mme Moati, MM. Cossin, Diricq, Charpy, Davy de Virville, Sabbe, Lair, Mme Trupin, M. Corbin, Mme Froment-Védrine, MM. Ravier, de Gaulle, Piolé, Prat, Guédon, Mme Gadriot-Renard, MM. Baccou, Sépulchre, Antoine, Mousson, Mmes Malgorn, Bouygard, MM. Hernu, Chouvet, Viola, Clément, Mme Cordier, MM. Le Mer, Léna, Laboureix, Geoffroy, de la Guéronnière, Aulin, Jamet, Senhaji, Cahuzac, Ortiz, Cotis, conseillers maîtres, MM. Schott, Klinger, Carpentier, Blairon, Marland, Schmitt, Jouanneau, Sarrazin, conseillers maîtres en service extraordinaire. A assisté et participé aux débats, sans prendre part au délibéré, M. Bénard, Procureur général. Il était accompagné de M. Michaud, avocat général. A été entendu en son rapport M. Bertrand, rapporteur général, assisté de M. Viola, conseiller maître et de Mme Turpin, rapporteure extérieure.  
 *** M. Terrien, secrétaire général, assurait le secrétariat de la chambre du conseil. Fait à la Cour, le 26 juin 2012
2
COUR DES COMPTES 
Le projet de rapport soumis à la chambre du conseil a été préparé par la sixième chambre de la Cour des comptes, présidée par M. Durrleman, président de chambre, et composée de MM. Picq et Babusiaux, présidents de chambre maintenus, MM. Gillette, Cardon, Mmes Bellon, Lévy-Rosenwald, MM. Braunstein, Phéline, Bonin, Diricq, Charpy, Piolé, Salsmann, Hernu, Viola, Laboureix, de la Guéronnière, Jamet, Mme Fontaine, conseillers-maîtres, M. Michaut, avocat général, représentant le Procureur général. Les rapporteurs de synthèse étaient M. Viola, conseiller maître, et Mme Turpin, rapporteure. Le contre-rapporteur était M. Hernu(jusqu’au 23 janvier 2012),puis M. Charpy (à compter du 23 janvier 2012), conseillers maîtres.
Les travaux, dont le rapport constitue la synthèse, ont été effectués par :
- M. Viola, conseiller maître ; - Mmes Berbach, Roche, M. Fetet, conseillers référendaires ; - uMrsm eexs térdie rFsr ;ancqueville, Turpin, MM. Chapard, Parpaillon, rapporte eu - Mmes Chabbert, Daros-Plessis, Desplanques Funfschilling, PMoitchhiearll-ePti,gNeonD jusq(iaye, exp3e rt1suua   ,2 10amsr;  ,)2 .MMlluB,reial CneonLe, rtmo - Mme Junien-Lavillauroy, MM. Boukouya, Faye, assistants.