Criminalité et délinquance constatées en France - Année 2008

-

Documents
427 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les statistiques des crimes et délits enregistrés par les services de police et les unités de gendarmerie reposent sur des critères et des méthodes d'enregistrement communs et identiques autorisant la comparaison des données entre l'année de référence et la précédente. Elles sont établies à partir des plaintes reçues ou d'après les constatations diligentées par les services. Les faits criminels sont décrits et classés à l'aide d'une nomenclature qui désigne le type d'infraction qu'ils sont présumés constituer : il s'agit donc de faits constatés et non de faits jugés. Le présent volume permet ainsi de disposer de données précises sur l'état de la criminalité et de la délinquance constatées, par service (Police Nationale d'une part, Gendarmerie Nationale d'autre part). Pour les départements, l'analyse est effectuée par catégories d'infractions (vols y compris recels, escroqueries et infractions économiques et financières, crimes et délits contre les personnes, autres infractions dont stupéfiants ). S'agissant des circonscriptions de sécurité publique et des compagnies de gendarmerie, les données sont présentées selon la nomenclature statistique de base (107 index).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 mai 2009
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème

LA CRIMINALITÉ
ET
LA DÉLINQUANCE
CONSTATÉES EN FRANCE
***
DONNÉES LOCALES
***
ANNÉE 2008
d’après les statistiques centralisées par la
Direction Centrale de la Police Judiciaire En application de la loi du 11 mars 1957 (art.41) et du code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992, toute reproduction partielle ou totale à usage collectif de la présente
publication est strictement interdite sans autorisation de l’éditeur.
Il est rappelé à cet égard que l’usage abusif etollectif de la photocopie met en danger l’équilibre des circuits du livre.
PRÉSENTATION AU LECTEUR
Cet ouvrage rassemble, au niveau local, l’ensemble des crimes et
délits portés à la connaissance des services de police et des unités de
gendarmerie et consignés dans une procédure transmise à l’autorité judiciaire.
Les données générales, nationales, régionales et départementales rassemblées
dans le tome 1 de l’ouvrage « criminalité et délinquance constatées en France »
seront dorénavant publiées par l’Observatoire National de la Délinquance.
Comme les statistiques des autres administrations de l’État, les
données chiffrées ont été recueillies sur la base d’une nomenclature et selon une
méthodologie reposant sur des critères et des techniques d’enregistrement
identiques dans chacun des services et unités collecteurs.
Cet ouvrage sur les statistiques de la criminalité et de la délinquance a
pour objectif de présenter un état des phénomènes criminels constatés.
Ces statistiques sont établies à partir des faits dénoncés par les
victimes et des constatations réalisées d’initiative par les services de police et
unités de gendarmerie.
Les tableaux statistiques détaillent les faits constatés en France
métropolitaine et pour les départements et collectivités d’outre-mer par la police
nationale dans ses circonscriptions de sécurité publique et par la gendarmerie
nationale dans ses compagnies. Ces faits correspondent à chacun des index de
la nomenclature statistique des crimes et délits.
3LA CRIMINALITÉ
ET
LA DÉLINQUANCE
***
ANNÉE 2008
***
RAPPEL DES DONNÉES
FRANCE MÉTROPOLITAINE
ET
OUTRE-MER LA DELINQUANCE CONSTATEE PAR LA POLICE NATIONALE
Caractéristiques 2008 - France métropolitaine
1) Les faits constatés
En 2008, la part de chacune de ces catégories dans la
criminalité globale pour la police nationale a été la Le nombre de faits constatés sur le territoire
suivante : métropolitain par la police nationale (soit 2 522 024
crimes et délits) est en baisse de – 2,47 % (soit 63 742
faits de moins), après une diminution de – 4,21 % déjà
enregistrée en 2007. 49,77%
29,07%
Afin de faciliter une première approche
sectorielle des phénomènes criminels constatés par la
police nationale, les statistiques de police judiciaire
regroupent en quatre grandes catégories les différentes
infractions recensées, cela en fonction de leurs
principales caractéristiques.
11,24%
Les évolutions enregistrées par les services de la 9,93%
police nationale en 2008 pour chacune des quatre vols (y compris recels) 49,77%
grandes catégories d’infractions sont les suivantes : escroqueries et infractions économiques et financières 9,93%
crimes et délits contre les personnes 11,24%

autres infractions (dont stupéfiants) 29,07%
Catégories
d’infractions
Année Année
constatées par la Variation
2007 2008
police nationale Le recul global (- 2,47 %, soit - 63 742 faits) des
crimes et délits constatés est largement imputable à la
baisse de deux des quatre catégories d’infractions.
Vols
1 340 019 1 255 209 - 6,33 %
(y compris recels) D’abord celle des vols – y compris recels, qui
enregistre une baisse de - 6,33 % (avec 84 810 faits de
Autres infractions moins) : dans cette catégorie, la tendance observée
736 966 733 139 -0 52 %
(dont stupéfiants) résulte fortement de la diminution des vols liés à
l’automobile et aux deux roues à moteur (- 8,35 %, soit
- 39 814 faits), des vols simples au préjudice des parti-
Crimes et délits
272 348 283 360 + 4,04 % culiers (- 6,26 %, soit - 26 342 faits), des cambriolages
contre les personnes
(- 6,89 %, soit - 13 349 faits) ainsi que des vols
violences sans arme à feu (- 7,07 %, soit - 7 137 faits).
Escroqueries et
Il faut cependant noter une augmentation des
infractions
236 433 250 316 + 5,87 % vols à main armée (+14,86 % soit + 620 faits) et des économiques
et financières autres vols de + 1,26 % (+1 775 faits).
En second lieu, la catégorie des autres Total des crimes et
2 585 766 2 585 766 - 2,47 %
délits constatés infractions (dont stupéfiants) enregistre une baisse
avec - 0,52 % (soit – 3 827 faits).
6On note cependant une progression des Le taux d’élucidation de la police nationale
infractions à la législation sur les stupéfiants s’établit à 35,88 % en 2008 contre 34,18% en 2007 soit
(+ 11,89 %, soit + 13 294), cette rubrique étant consti- une augmentation de 1,7 point.
tuée de plus de 85 % par les usages (consommation).
- Les mesures de garde à vue :
A l’inverse, la catégorie des crimes et délits
contre les personnes connaît en 2008 une progression En 2008, 454 407 mesures de garde à vue ont été
de + 4,04 % avec 11 012 faits supplémentaires. prises par la police nationale, soit une augmentation de
+ 1,26 % par rapport à l’année précédente.
Ce résultat est largement influencé par la hausse
des coups et blessures volontaires (+ 6,20 %, soit Ce total représente 78,64 % de l’ensemble des
+ 7 857 faits), des violences, mauvais traitements et gardes à vue prises au plan national tous services
abandons d’enfant (+ 5,46 %, soit + 639 faits) et des confondus.
atteintes à la dignité et à la personnalité (+11,62 %, soit
+ 2 064 faits) 16,86 % d’entre elles ont été supérieures à
24 heures.
L’ensemble des atteintes aux mœurs reste stable
avec 91 faits supplémentaires. - Les personnes mises en cause
Enfin, la catégorie les escroqueries et Globalement, 824 645 personnes ont été mises
infractions économiques et financières s’accroît de en cause par la police nationale en 2008, soit une
+ 5,87 %, (soit + 13 883 faits), une augmentation progression de + 2,99 % par rapport à 2007.
principalement due à la hausse des escroqueries et abus
Parmi elles, 44 082 ont été écrouées de confiance + 16,59 %, (soit + 19 078 faits) et des
constatations d’infractions liées à la législation sur le (soit – 1,46 %).
travail + 14,50% (soit + 1 014 faits), le travail
clandestin représente près de 70 % de cet ensemble. La part des personnes mises en cause par un
service de police représente 70,34 % du total des mis
Regroupant 1 121 525 faits constatés, la en cause tous services confondus et celle des écroués
délinquance de proximité (anciennement délinquance 70,64 %.
de voie publique) constatée par la police nationale recule
ème
pour la 7 année consécutive ( - 7,04 %, soit 84 882 - Les mineurs mis en cause
faits de moins qu'en 2007).
146 731 personnes mineures ont été mises en
Sa part dans l’ensemble de la criminalité globale cause en 2008 par la police nationale. Leur nombre est
constatée par la police nationale est également en en hausse de + 1,75 % par rapport à 2007 (soit + 2 518
régression : 44,47 % en 2008 contre 46,66 % en 2007. mineurs mis en cause).
Leur part dans le total des mis en cause par la Pour sa part, l’indicateur des atteintes
volontaires à l’intégrité physique -13,83 % de la police est en diminution passant de 18,02 % en 2007 à
délinquance constatée - enregistre une augmentation de 17,79 % en 2008.
+ 0,92 % soit 3 179 faits de plus.
- Les étrangers mis en cause
2) Les résultats des enquêtes
214 759 personnes étrangères ont été mises en
- L’élucidation des infractions : cause par la police nationale en 2008, soit une
augmentation de + 4,02 % par rapport à 2007.
Sur les 2 522 024 crimes et délits constatés en
2008 par la police nationale, 904 835 ont été élucidés, Leur part dans le total des mis en cause par
soit 20 949 de plus qu’en 2007 (+ 2,37 %). la police est de 26,04 % (contre 25,79 % en 2007).
LA DELINQUANCE CONSTATEE PAR LA GENDARMERIE NATIONALE
Caractéristiques 2008 - France métropolitaine
1 – Les faits constatés
En 2008, la part de chacune de ces catégories
dans la criminalité globale pour la gendarmerie
En 2008, la délinquance globale constatée par la nationale a été la suivante :
gendarmerie nationale (1 036 305 crimes et délits) a
augmenté de + 3,27 % (soit 32 778 faits de plus).

57,13%
Afin de faciliter une première approche 18,21%
sectorielle des phénomènes criminels constatés par la
gendarmerie nationale, les statistiques de police
judiciaire regroupent en quatre grandes catégories les
différentes infractions recensées, cela en fonction de
leurs principales caractéristiques.
Les évolutions enregistrées par les unités de la
gendarmerie nationale en 2008 pour chacune des quatre
grandes catégories d’infractions sont les suivantes :
12,05%
12,61%
vols (y compris recels) 57,13%
escroqueries et infractions économiques et financières 12,61%
crimes et délits contre les personnes 12,05%
autres infractions (dont stupéfiants) 18,21%
Catégories
d’infractions
constatées par la Année Année Les vols - y compris recels (en recul de – 1,26 % Variation
Gendarmerie 2007 2008
avec 7 555 faits de moins) représentent 57,12 % du
nationale
total des infractions constatées. Cette diminution porte
notamment sur les vols liés à l’automobile et aux deux
Vols roues à moteur (- 6,77 %, soit - 14 767 faits), les
599 551 591 996 - 1,26 %
(y compris recels) cambriolages (- 0,73 %, soit - 862 faits). Il faut noter
dans cette catégorie, l’augmentation des vols à main
Autres infractions armé (+ 17,22 %, soit + 193 faits), et des vols simples 180 738 188 702 + 4,41 %
(dont stupéfiants)
contre des établissements (+ 7,90%, soit + 4 276 faits).
Crimes et délits contre La catégorie des autres infractions (dont les 114 255 124 891 + 9,31 %
les personnes
stupéfiants) enregistre une augmentation de + 4,41 %
(soit + 7 964 faits) avec notamment les infractions
Escroqueries et liées aux stupéfiants (+ 16,96 %, soit + 7 662 faits),
infractions
108 983 130 716 + 19,94 % rubrique constituée à plus de 60 % par les usages économiques et
financières (consommation).

Total des crimes et Les crimes et délits contre les personnes 1 003 527 1 036 305 + 3,27 %
délits constatés
connaissent une progression de + 9,31 % (soit + 10 636
8