Essentiel Prépa n°16 - avril 2018
22 pages
Français

Essentiel Prépa n°16 - avril 2018 , magazine presse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
22 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°16 - avril 2018

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2018
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Extrait

|AVRIL 2018 N° 16
ÉCONOMIQUES
& COMMERCIALES
PAROLES DE PROF Regards croisés entre Histoire et Économie pour appréhender le monde contemporain
DOSSIER
Comment
sont organisées
les écoles de
management
ENTRETIENS
Le hall de Kedge BS Thomas Froehlicher Henri Buzy-Cazaux
à Bordeaux.
Rennes SB ISC Paris
YouTubeEDITO
SommaireParcoursup est entré |AVRIL 2018 N° 16
dans sa phase décisive
Les ESSENTIEL DU MOIS 4 à 8
La première phase de Parcoursup, celle de saisie des vœux, s’est achevée le 13 mars.
887 681 candidats inscrits ont formulé au moins un vœu pour cette session 2018,
ENTRETIEN 10 & 11dont 666 002 en terminale, 122 620 étudiants en réorientation, et 99 059 candidats
dans une autre situation (non scolarisés, candidats inscrits à l’étranger…), soit une
hausse de 5,23 % par rapport à 2017. Au total, ce sont un peu plus de 7 millions de Thomas Froehlicher :
vœux qui ont été enregistrés, soit une hausse de 6,8 % par rapport à 2017. Le nombre « J’apprécie la jeunesse et
moyen de vœux par candidat s’établit à 7,9 vœux par candidat. Les futurs bache- l’énergie de Rennes SB »
liers avaient ensuite jusqu’au 31 mars pour fnaliser leur dossier et confrmer leurs
vœux. Les établissements d’enseignement supérieur vont maintenant leur répondre
du 22 mai au… 21 septembre. Des semaines compliquées s’annoncent pour tous DOSSIER 12 à 15
comme le résume le président de l’université Paris-Descartes, Frédéric Dardel : « Je
suis un peu dans la position du gars, sur la plage, qui sait qu'il va prendre la grosse Comment sont
vague dans la fgure et qui ne sait pas comment ça va le bousculer » organisées
les écoles de
Comment les universités vont-elles s’organiser ? « Aucune université ne peut
management ?
aujourd'hui indiquer comment va se dérouler la phase d’examen des dossiers »,
explique le président de l’université de Strasbourg, Michel Deneken, qui entendait
s’appuyer sur l’expertise de ses instituts universitaires de technologies (IUT), habitués
à l’examen des dossiers et à l’utilisation d’outils d’aide à la décision. « Nous ne partons PUBLI-INFORMATION 16 & 17
pas de rien, confrme le président de la Conférence des présidents d'université, Gilles
Roussel. Nos composantes doivent maintenant s’approprier les critères pour faire
La recherche au Groupe ESC
réussir le plus d’étudiants possible. » Pas si facile comme en témoignent les
multiClermont : suivre et accompagner
ples tensions qui touchent depuis les universités. Dans un rapport l’Inspection géné- les évolutions
rale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche (IGAENR) soulignait
d’ailleurs début 2018 les diffcultés « philosophiques » (opposition ou réserve à l’idée
d’examiner et de classer les candidatures) ou techniques (les procédures ne sont pas
PAROLES DE PROF 18 & 19
formalisées).
Regards croisés entre Histoire et
Économie : les apports réciproques Quels délais ? Si les points précédents ne concernent que les universités, tous ceux
de deux dimensions qui éclairent qui recrutent après le bac s’inquiètent des délais de décision que vont avoir les futurs
l’appréhension du monde bacheliers. Notamment en raison de l’abandon de la hiérarchisation des vœux. Un point
contemporain
qu’ont particulièrement soulevé les proviseurs de lycées proposant des classes
préparatoires comme Chantal Collet, proviseure du lycée Saint-Louis à Paris : « Les élèves
auront sept jours pour répondre, positivement ou pas, à la proposition qu’on leur fait.
ENTRETIEN 20 & 21Mais prenons l’exemple des lycées proposant les classes préparatoires les plus
renommées. Disons les six plus demandés. Avec APB, et compte tenu du nombre de divisions,
chacun de ces lycées permettait à environ 200 élèves de recevoir une réponse posi- Henri Buzy-Cazaux :
tive en MPSI. En tout 1 200 élèves. Avec Parcoursup, lors de la toute première réponse, « À l’ISC Paris, on est heureux
ils ne seront probablement qu’environ 500 voire moins, les tout meilleurs, à recevoir pendant ses études ! »
eplusieurs réponses positives à leurs vœux. Dès le 501 tous les autres vont être en liste
d’attente. » Du point de vue des élèves, il valait mieux ne pas savoir si on était sur la
liste principale ou sur la liste d'attente, tant qu'on est pris ! DÉBAT 22
Un candidat accepté à la fois en MPSI et PCSI dans le même lycée va même occuper
provisoirement deux places ! De très bons candidats vont devoir donc être rassurés le
temps que ceux qui sont devant eux fassent leur choix. « Nous allons devoir inciter les Comment bâtir des
élèves de terminale tout de suite acceptés à faire un choix rapide pour ne pas bloquer « universités européennes »?
tous les autres. Par ailleurs, et puisque, dès qu’un candidat
dit « oui », il libère une place, le processus sera continu avec
des réponses chaque jour, ce qui va demander beaucoup
d’attention de la part des candidats », remarque le
proviseur de Louis-Le-Grand, Jean Bastianelli. Mais le risque • « L’Essentiel du Sup - Prépas » est une publication du groupe
| | 33 rue d’Amsterdam 75008 Parisc'est aussi que cette année, les élèves préfèrent accepter
• Directeur de la publication : Sébastien Vivier-Lirimont
la première proposition que d'attendre un « oui » défnitif, en |• Rédacteur en chef : Olivier Rollot o.rollot@headway-advisory.com
particulier lorsqu'ils ont besoin de chercher un logement… • Responsable commerciale : Fanny Bole du Chomont
| f.boleduchomont@headway-advisory.com - 01 71 18 22 62Olivier Rollot
• P hoto de couverture : Kedge BSRédacteur en chef
L’ESSENTIEL DU SUP | PRÉPAS 2 AVRIL 2018 | N°16NANTES | PARIS | BEIJING | SHENZHEN
www.audencia.com
e6 au SIGEM
depuis 2002
« Parce que l’audace s’affi rme avec le savoir, nous développons vos expériences,
Parce que le talent s’exprime grâce à la culture, nous multiplions les infl uences,
Parce que leadership et responsabilité doivent se faire écho, nous visons plus haut.
Notre vocation ? Vous permettre de développer la vôtre ! »
Nicolas ARNAUD
Directeur Audencia Grande École
L’ESSENTIEL DU SUP | PRÉPAS 3 AVRIL 2018 | N°16L’ESSENTIEL DU MOIS
EN BREF La BCE veut mieux identifier son option
→ KEDGE lance une
série de reportages technologiquevidéo
L’objectif est de
À partir du concours 2020, le concours post-prépas de la BCE général qui sont contraires à cette logique de flières. L’inscription mettre en lumière
(Banque commune d’épreuves) entend limiter l’inscription à l’op- aux autres options de la flière économique et commerciale est la communauté
d’étudiants et de tion technologique de la flière économique et commerciale aux réservée aux candidats titulaires d’un baccalauréat général. De
diplômés de l’école, candidats titulaires d’un baccalauréat technologique, technique plus un candidat ayant présenté le concours dans une option / voie
en France et à ou professionnel. Il s’agit est à la fois d’encourager les candidats n’est pas autorisé à le retenter dans une option / voie différente.
l’international. La issus de la voie technologique à faire le choix d’une CPGE à l’issue
première étape du du bac et de leur laisser toutes les chances de réussite, en empê- → Ces mesures s’adressent aux élèves qui intégreront les CPGE à
tournage débute ce chant les tactiques de contournement de candidats issus d’un bac la rentrée 2018 et passeront les concours en 2020. n
mois-ci en Chine, à
Shanghai et Suzhou,
où KEDGE est
implantée. Skema rejoint Hesam
→ Michel Baroni, Suite au vote du conseil d’administration qui s’est tenu le 20 mars
63 ans, a été nommé Skema rejoint la Comue (communauté d'universités et
d'établisdoyen de l’ESSEC sements) Hesam qui compte déjà en son sein les Arts et Mé

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents