Essentiel Prépa n°18 - juin 2018
20 pages
Français

Essentiel Prépa n°18 - juin 2018 , magazine presse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
20 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°18 - juin 2018

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2018
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Extrait

|JUIN 2018 N° 18
PAROLES DE PROF Les Lumières, l’Europe, les classes préparatoires : à Janson, CPGE se décline aussi en CPJE
ENTRETIENS
Bernard
Ramanantsoa
Yves
Portelli
(CCI Paris
Ile-de-France)
DOSSIER Stéphan
Bourcieu
(Burgundy
School of Quel modèle Business)
économique
pour les écoles
de management ?
YouTube
ÉCONOMIQUES
& COMMERCIALESEDITO
SommaireParcoursup ou |JUIN 2018 N° 18
l’éloge de l’atente
Les ESSENTIEL DU MOIS 4 à 6
C’est un grand soupir de soulagement qu’ont poussé les équipes de Parcoursup le 4 juin en
voyant que le nombre de candidats sans proposition avait chuté à un peu plus de 215 000
ENTRETIEN 8-9une fois les deux premières semaines de choix achevées. Mais qu’elles sont longues ces
premières semaines de Parcoursup. Dans un monde d’immédiateté l’algorithme à détentes
multiples de Parcoursup se révèle en effet une sorte d’éloge de la lenteur. Des candidats
« Il va être de plus en plus
multi-admis y prennent le temps de la réfexion pendant que leurs camarades moins bien
diffcile d’être des
servis attendent qu’arrive enfn le Godot des admissions. On leur avait promis qu’un Parcour- research institutions »
sup étincelant allait effacer les affres du tirage au sort d’APB, ils ont fnalement à se lever
chaque matin dans la crainte de ne toujours voir aucun de leurs vœux exaucés. Un processus
dans lequel il est « diffcile de ne pas voir un échec » analyse Le Monde qui voit « l’émotion PUBLI-INFORMATION 10-11
dans les familles de lycéens sans rien, chez les enseignants confrontés parfois à des classes
entièrement « en attente », démoralisées à quelques semaines du baccalauréat ».
NEOMA Business School
À la fn il n’en restera aucun sans affectation… réforme son Programme
La moitié des 812 000 candidats à une affectation dans l’enseignement supérieur n’avait Grande École
pas reçu de proposition le 22 mai sur Parcoursup. Un chiffre qui ne devait pas vraiment
surprendre. Déjà en 2016 dans un rapport, la Cour des Comptes estimait que le nombre
DOSSIER 12 à 14de candidats qui n’auraient pas reçu de proposition le 8 juin aurait été de 300 000 sur
admission-postbac si un algorithme classant n’avait pas alors été mis en œuvre (à l’époque
ils avaient été 148 000 à ne pas être affectés). « Les lycéens qui auront des propositions Quel modèle
économique pour en accepteront certaines, en refuseront d’autres et donc libéreront des places », explique la
les écoles de ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal.
management ?Oui mais ils prennent leur temps…
Le ministère de l’Enseignement supérieur,tion garantit qu’au
moins une réponse positive sera apportée aux deux tiers des candidats d’ici au début du
bac et 80% en juillet. Soit… un mois plus tard que la procédure admission-postbac. De ENTRETIEN 15
quoi conforter tous ceux qui estimaient que la fn de la hiérarchisation des vœux allait
provo« Les classes préparatoires quer retards et tensions. Pour les étudiants comme pour des établissements qui devront
sont le socle sur lequel les encore attendre jusqu’à la rentrée pour stabiliser leurs effectifs. Là encore « Le Monde »
écoles proposent des cursus décrit de futurs bacheliers qui se sont sentis « humiliés, blessés, découragés, en
découde formation adaptés et
vrant leurs résultats sur l’écran ». Une violence psychologique qui semble bien avoir été
individualisés »
esous-estimée par le gouvernement. « Découvrir qu’on est 3 000 sur 3 000, c’est
extrêmement violent, pointe Nicolas Charles, maître de conférences en sociologie à l’université de
Bordeaux. On voit qu’on est dernier d’une liste et qu’on a été jugé. » Une « mise en concur- ENTRETIEN 16-17
rence » des bacheliers à laquelle la plupart n’étaient pas préparés.
Ces meilleurs qui ont tous les choix
Prenons l’exemple des lycées proposant les classes préparatoires les plus renommées. « La qualité des services
Disons les six les plus demandés en France commente la proviseure du lycée Saint-Louis que nous offrons aux
à Paris, Chantal Collet : « Avec APB, et compte tenu du nombre de divisions, chacun de ces étudiants est une priorité »
lycées permettait à environ 200 élèves de recevoir une réponse positive en MPSI. En tout
1200 élèves. Avec Parcoursup, lors de la toute première réponse, ils ne seront
probablePAROLES DE PROF 18-19ment qu’environ 500 voire moins, les tout meilleurs, à recevoir plusieurs réponses positives
eà leurs vœux. Dès le 501 tous les autres vont être en liste d’attente. De très bons candidats
Les Lumières, l’Europe, qu’il va falloir rassurer le temps que ceux qui sont devant eux fassent leur choix ».
les classes préparatoires :
Le résultat est d’autant plus paradoxal qu’il part de bons sentiments. Qui peut nier à Janson, CPGE se décline
que laisser plus de temps aux lycéens pour choisir leur flière est positif ? Et donc que aussi en CPJE
la suppression du choix d’une flière de prédilection dès le mois de mai soit une bonne
chose. En tout cas pas les universités qui voient là un bon moyen d’amener de très
bons étudiants à les choisir en toute sécurité sans forcément privilégier tout de suite des REPÈRES 20
formations sélectives. D’autant que ces mêmes universités garantissent par ailleurs une
place à tous au terme de temps de remédiation qui, là aussi, sont les bienvenues. «
L’enfer » que disent vivre certains avec Parcoursup est pavé de bonnes intentions…
20 ans d’insertion
des jeunes
→ Au 4 juin, un total de 596 856 candidats ont reçu au
moins une proposition d’orientation. Chaque jour, la
situation de dizaines de milliers de candidats évolue, les listes
d’attente sont actualisées et le nombre de premières
"L ’Essentiel du Sup - Prépas" est une publication du groupe propositions augmente. Une carte interactive permet
| |33 rue d’Amsterdam 75008 Paris de géolocaliser les vœux confrmés par les candidats le |Directeur de la publication : Sébastien Vivier-Lirimont
31 mars dernier (dans le cas des flières sélectives, seuls | |Rédacteur en chef : Olivier Rollot o.rollot@headway-advisory.com
|Responsable commerciale : Fanny Bole du Chomont les vœux avec une réponse positive sont représentés).
Olivier Rollot |f.boleduchomont@headway-advisory.com - 01 71 18 22 62 Celle-ci est complétée par un tableau. Rédacteur en chef Photo de couverture : Essec BS
L’ESSENTIEL DU SUP | PRÉPAS 2 JUIN 2018 | N°18NANTES | PARIS | BEIJING | SHENZHEN
DEPUIS 16 ANNÉES
CONSÉCUTIVES
e e6 4
CLASSEMENT INSERTION
SIGEM PROFESSIONNELLE
« Parce que l’audace s’affi rme avec le savoir, nous développons vos expériences,
Parce que le talent s’exprime grâce à la culture, nous multiplions les infl uences,
Parce que leadership et responsabilité doivent se faire écho, nous visons plus haut.
Notre vocation ? Vous permettre de développer la vôtre ! »
Nicolas ARNAUD
Directeur Audencia Grande École
www.audencia.com
L’ESSENTIEL DU SUP | PRÉPAS 3 JUIN 2018 | N°18L’ESSENTIEL DU MOIS
« Classement des classements »
des écoles de commerce : le sprint fnal
EN BREF
→ L’EM Normandie
révèle son flm
« admissibles »
RevealYourself : le « flm
amissibles » 2018 de l’EM
Normandie est sorti. La
danse c’est sympa mais on
regrette quand même ses
fameux Vikings…
→ Bientôt 13 académies.
Un rapport ministériel
préconise le passage de 26
à 13 académies, selon une
carte calquée sur celle des
nouvelles grandes régions.
→ L’École polytechnique
eva obtenir le grade de Avec son Classement des Grandes écoles de commerce grade en classant 3 ex aequo les trois dernières. Notre comparatif
licence pour son bachelor. master « Le Parisien » a clos le 15 mai la saison des classe- résume une ann

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents