Essentiel Prépa n°30 - septembre 2019
26 pages
Français

Essentiel Prépa n°30 - septembre 2019

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°30 - septembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo
SEPTEMBRE 2019|N° 30
PRÉPAS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES
ENTRETIENS
Chrîstophe Germaîn (Audencîa BS) Patrîce Houdayer (Skema BS)
DÉBAT
Les « Sustaînable Natîves » vont-îls changer les entreprîses ?
PÉDAGOGIE
Y a-t-îl un modèle Coursera ?
Sîgem 2019 : comment les hîérarchîes évoluent
EDTECH INVESTOR DAY
E S C P E U R O P E - 2 4 O C T O B R E 2 0 1 9
by
EDTECH INVESTOR DAY, LE1ER ÉVÉNEMENT EN EUROPE DÉDIÉ AU FINANCEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DES EDTECH Challenger les start-upsur vos besoins ECOLES, Venir découvrir les solutionsdes start-up Edtech POURQUOI Faire de votre école un établissement àla pointe du numérique PARTICIPER? Transformer l'expérience de vos étudiants
Plus d'informations sur edtechinvestorday.com
en partenariat avec
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
QUAND LES HIÉRARCHIES ÉVOLUENT Longtemps le Sîgem a été un grand lac calme où îl suisaît de regarder le classement de l’année précédente pour connaïtre celuî de l’année. Ces deux dernîères années la hîérarchîe a évolué. En 2018 Neoma et Skema avaîent toutes deux gagné un rang. Bîs repetîta pour la seconde en 2018. Au détrîment de la premîère. Et pendant ce temps TBS, quî avaît perdu deux places en 2018, se maîntîent à la dîxîème tout en attîrant 57 étudîants de plus qu’en 2019. Un beau rebond quî montre que le match n’est jamaîs perdu pourvu qu’on sache montrer les atouts de son école.
ÉDITO + SOMMAIRE
Car î ne suit pas d’empîer es accrédîtatîons sur son sîte nî de perormer dans es pamarès pour attîrer es préparatîonnaîres. C’est tout un ensembe de crîtères qu’îs vîennent chercher dans une écoe. Sa capacîté à mener vers ’empoî bîen sûr, des reatîons înternatîonaes ortes bîen évîdemment, un corps académîque de quaîté bîen entendu maîs aussî ce « suppément d’âme » quî aît a dîférence et eur donne envîe de passer pusîeurs années souvent bîen oîn de chez eux. A ce tître e passage des oraux est un moment ondamenta pour démontrer son modèe. En recevant e pus d’étudîants possîbe Skema ’a bîen comprîs. En assurant une réceptîon chaque année céébrée pour son eicacîté BSB perorme égaement. Maîs tout cea ne peut aîre oubîer e prîncîpa soucî de a fiîère quî est a baîsse du nombre de candîdats - 250 de moîns cette année – quî devraît encore s’accentuer dans es années à venîr. Les meîeures écoes augmentant e nombre de paces qu’ees ouvrent dans e même temps, es ème « petîtes » écoes, cees au-deà du 20 rang, se trouvent mécanîquement asphyxîées. Certaînes ne recrutent quasîment pus aucun éève de prépa. C’est dîre sî a réorme à venîr des casses préparatoîres économîques et commercîaes doît aussî être ’occasîon de revîvîfier une fiîère dont chacun s’accorde à dîre qu’ee orme es meîeurs étudîants.
Olivier Rollot, rédacteur en chef
ORollot
« CONTINUUM » CPGE / GE : UN NOUVEL ÉVÉNEMENT Après e succès de a journée organîsée en novembre 2018 par HEADway à ESCP Europe pour ’APHEC une nouvee journée de travaî aura îeu e 8 novembre prochaîn sur e campus de Sophîa-Antîpoîs de Skema. Sous ’appeatîon « Après a réorme du ycée : que contînuum CPGE-GE-monde de ’entreprîse ? » ee réunîra proesseurs de casses préparatoîres, provîseurs de ycée recevant des casses préparatoîres, étudîants de Grande écoes passés par des casses préparatoîres, dîrecteurs de Grandes écoes et de programme Grande écoe maîs aussî des responsabes d’entreprîse.
Dans a ogîque de a réorme du ycée et des adaptatîons nécessaîres des casses préparatoîres EC, a journée sera pus partîcuîèrement consacrée à ’évoutîon des programmes et contenus de casses préparatoîres maîs aussî des compétences attendues par es grandes écoes et es entreprîses.
2
Sommaîre
3
4
5
6
SEPTEMBRE 2019N° 30
LES ESSENTIELS DU MOIS
• Grenoble EM plus que jamaîs engagée dans le développement durable • L'Edhec mobîlîse ses étudîants ace au  changement clîmatîque • ESCP Europe certîfie ses dîplômes sur la  Blockchaîn • La Rochelle Busîness School, l’Edhec et l’EM Normandîe réaccrédîtées par l’AACSB • Enseîgnements de spécîalîté, les lycéens ont aît leurs choîx • TBS întègre le programme d'ailîatîon du CFA Instîtute • BSB accueîlle un congrès consacré au management culturel • Scîences Po supprîme ses écrîts d’admîssîon, pas ses consœurs de régîon • Grenoble EM et l'Esca Casablanca êtent les 20 ans de leur partenarîat • Une charte du respect d'autruî à l'Essec
DOSSIER
11-16
• Sîgem 2019 : les hîérarchîes évoluent
ENTRETIENS
7-1018-2122-23
• Chrîstophe Germaîn • Patrîce Houdayer • Jef Magîonccada
DÉBAT
24-26
• Les Sustaînable natîves vont-îls changer les entreprîses ?
« L’Essentiel du sup »est une pubîcatîon du groupe HEADway Advîsory, SAS au capîta de 30000 €, RCS 53298990200046 Parîs, CPPAP 0920W93756, 33, rue d’Amsterdam, 75008 Parîs. Directeur de la publication:Sébastîen Vîvîer-Lîrîmont. Rédacteur en chef :Oîvîer Root (o.root@headway-advîsory.com). Responsable commerciale :Fanny Boe du Chomont (.boeduchomont@headway-advîsory.com). Création graphique et mise en pages:Éîse Godmuse / oo. édîtîons Photo de couverture:ESCP Europe
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
Grenoble EM plus que jamaîs engagée dans le développement durable renobe EM souhaîte aujourd'huî « tracer asupérîeur qu’aux étudîants et usagers du campus voîe pour împuser un nécessaîre change- quî souhaîtent mettre en pace des actîons en a-PreGmîère pîerre de son pan stratégîque, quî seratravaî », a premîère édîtîon des Trophées de a ment coectî ». D’où son posîtîonnement veur du « zéro déchet. Enîn împusée par a chaîre en tant que « Busîness Lab or Socîety ».« Paîx économîque, Mînduness et Bîen-être au dévoîé à a în de ’année 2019, GEM s’engage à agîrPaîx économîque avaît cette année pour ambîtîon pour quatre causes déînîes par ’ONU comme des de « vaorîser e dépoîement de projets axés sur e objectîs de déveoppement durabe (ODD) : ’éduca-bîen-être au travaî et ’înnovatîon dans es reatîons tîon pour tous (ODD 4), a utte contre es înégaîtésentreprîses - structures pubîques – socîété ». 75 en-hommes / emmes (ODD 5), a pacîîcatîon des re- treprîses, coectîvîtés, assocîatîons rançaîses et atîons économîques et socîétaes (ODD 16) et enînétrangères ont déposé une candîdature, et 10 ont a RSE et a consommatîon responsabe (ODD 13). été récompensées ors d’une soîrée de remîse des prîx quî s’est dérouée e 14 maî dernîer à Grenobe. Depuîs 2015, en réponse à a crîse mîgratoîre, GEM s’est aînsî mobîîsée pour créer e « GEM Reugee Grant Program ». Ce programme, quî vîent d’être ré-compensé à New York dans e cadre des Internatîona L’EDHEC mobîlîse ses Green Gown Awards, vîse à orîr jusqu’à 10 paces nouveaux étudîants ace par an dans es programmes de ormatîon de ’Ecoe. GEM est égaement membre ondateur du SuLîTest, ce questîonnaîre en îgne quî permet d’évauer es à l’urgence clîmatîque connaîssances de base des étudîants en matîère de déveoppement durabe et de responsabîîté à Le jour de la rentrée, le 26 août, les 750 nouveaux étu-a oîs îndîvîduee et organîsatîonnee. Depuîs sadiants de l’EDHEC ont été sensibilisés aux enjeux du changement climatique grâce à La Fresque du climat, créatîon en 2014, 2 263 étudîants et coaborateurs un atelier pédagogique et collaboratif basé sur l’intel-de GEM y ont partîcîpé. GEM a égaement partîcîpé à ligence collective. Encadrés par des coachs et des ex-a réaîsatîon d’un tout nouveau « Guîde du campus perts (dont des alumni EDHEC), les étudiants ont parti-responsabe ». Ce guîde s’adresse autant aux per-cipé à cet événement en groupes de 6 à 7 aIn de mieux sonnes en charge des questîons de déveoppement comprendre le fonctionnement du climat et les consé-durabe dans un étabîssement d’enseîgnementquences de son dérèglement.
ESCP Europe certîfie ses dîplômes sur la Blockchaîn
A l’occasion de la remise de diplômes aux étudiants de Mastères Spécialisés / MSc In juin, ESCP Europe a présenté ses diplômes disponibles en ligne de ma-nière sécurisée, via la BlockchainEthe-reum & BCdiploma.
ESCP Europe dématérialise et automa-tise ainsi la délivrance d'attestations cer-
tiIées, en fournissant au diplômé un lien URL unique, qui peut également se pré-senter sous forme de QR code intégrable à un CV : tout au long de sa vie, il sera en mesure de prouver l'authenticité de son diplôme d’un simple clic. Également orientés "mobile Irst" (compatible Smart-phone), les liens seront simpliIés pour être intégré, par exemple, à un proIl pro-
3
fessionnel en ligne sur les réseaux sociaux.
ESCP Europe souhaite à terme étendre ce mode de certiIcation et de dé-livrance à l’ensemble de ses diplômes et de ses campus.
SEPTEMBRE 2019N° 30
Un nouveau directeur pour l’EM Normandie
Plus de 50 candidats à la succession deJean-Guy Bernardà la tête de l'EM Normandie s'étaient déclarés auprès du cabinet de recrutement en charge du dossier. C'est Inalement le directeur des opérations et du développement de l'école, Elian Pilvin, 45 ans, qui a été choisi par le comité de sélection. Une nomination qui intervient six ans après son entrée dans l'école comme directeur marketing et relations entreprises avant d'évoluer vers son poste actuel en 2015. Lui-même diplômé de l'EM Normandie (1996), il en présidait le réseau des anciens depuis 2008. Également diplômé de l’Executive MBA d’HEC, il achève actuellement l’Executive DBA de l’Université Paris-Dauphine. « Il a un beau background académique et connaît bien l’école dont il est diplômé, a présidé l’association des alumni et dirige aujourd'hui un tiers des équipes, soit 80 personnes », commente Jean-Guy Bernard.
Jean-Christophe Hauguel prend la direction de l’ISC
Directeur général adjoint de l’EM Normandie depuis 2008, président de SIGEM, Jean-Christophe Hauguel, 49 ans, a été nommé directeur général de l’ISC Paris. Il succède à Henry Buzy-Cazaux. Titulaire d’un doctorat en économie de l'Université de Rouen après un DEA obtenu à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il est également titulaire d’un certiIcat de la Harvard Graduate School of Education in « Management & Leadership in Education ».
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
SEPTEMBRE 2019N° 30
La Rochelle Busîness School, l’Edhec et l’EM Normandîe réaccrédîtées par l’AACSB ’AACSB (Assocîatîon to Advance Coe-gestîon a oîs centraîsée et matrîcîee), e îen étroît gîate Schoos o Busîness) a renouveé 'ac-entre a stratégîe, ’actîvîté du corps proessora et a 5 aLns, a durée maxîmae.étudîants grâce à des partenarîats avec des écoes crédîtatîon de La Rochee Busîness Schoo, deorîentée « or busîness » de ’écoe et es mu-mîssîon ’Edhec et de ’EM Normandîe pour une durée detîpes opportunîtés de doube-dîpômes ofertes aux très réputées (tees que UC Berkeey, UCLA, Nanyang Du côté de La Rochee, es audîteurs ont reevé sept Busîness Schoo, SKKU). axes de perormance de 'écoe justîfiant e renouvee-ment de son accrédîtatîon dont e posîtîonnement ort - etEnfin es audîteurs de ’EM Normandîe ont souîgné 'attrac-depuîs pus de 20 ans - de 'écoe sur e déveoppementtîvîté grandîssante de 'écoe passée de 2 600 étudîants durabe et a RSE. Un engagement symboîsé par eà 4 000 étudîants en 5 ans et saué dans ce cadre sa dîsposîtî Humacîté quî permet aux étudîants de Lacapacîté à « însuler une cuture de a perormance com-Rochee BS de s'engager et d'œuvrer en France et àmune sur ses cînq campus. Is ont égaement remarqué 'înternatîona dans un projet humanîtaîre.son dîsposîtî d'accompagnement vers 'empoî des étudîants - e parcours carrîère – « s'attachant non Quant à ’Edhec c’est déjà a troîsîème oîs consécutîve seuement à 'acquîsîtîon de hard skîs et de sot skîs qu’ee est réaccrédîtée pour cînq ans. L’équîpe en en phase avec es attentes des recruteurs maîs aussî au charge de ’évauatîon a en partîcuîer saué ’eicacîté déveoppement personne des étudîants ». de son management sur pusîeurs campus (avec une
SKEMA BS – Sep 2019
Penser demain – *
FRANCE AFRIQUE DU SUD BRÉSIL CHINE ÉTATS-UNIS
4
François Bonvalet quitte TBS
François Bonvaletquittera ses fonctions de directeur général de TBS le 30 septembre prochain au terme d’un mandat de 5 ans. Selon les termes du communiqué « c’est une business school avec tous les voyants au vert qu’il laisse derrière lui ». Après les difIcultés de recrutement en 2018 le programme Grande école de TBS a en effet fait le plein cette année et l’école maintenu son rang. Au crédit de François Bonvalet également le passage réussi au statut d’EESC et l’investissement de 27 M€ de sa CCI pour lui donner son indépendance et assurer la construction d’un nouveau bâtiment.« À l’issue de cette période extrêmement exigeante, j’ai choisi, en parfait accord avec la gouvernance, de prendre du recul et de me laisser le temps de la réLexion, pour la conduite de mes années professionnelles à venir », conclut François Bonvalet.
SKEMA GRANDE ÉCOLE * ThinkForward
GLOBALSKEMA 6x6 : Possibilité d’effectuer les 6 semestres du programme sur 7 campus différents INTERNATIONAL7 campus en France, Afrique du Sud, Brésil, Chine et USA + 100 universités partenaires dans le monde SPÉCIALISÉ+50 spécialisations et doubles compétences INTERCONNECTÉ45 000 diplômés dans le monde2 500 entreprises partenaires RECONNUClassé dans le top 10 françaiset le top 25 mondial
W W W.SKEM A-B S.FR
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
SEPTEMBRE 2019N° 30
Enseîgnements de spécîalîté, les lycéens ont aît leurs choîx enseignements de spécialité re en 1 générale : plus de liberté pour plus de réussite Le s e n s e î g n a n t s a t te n da î e n t  e ve r-L e s n o u ve a u x e n s e î g n e m e n t s o n t La nouvelle organisation des enseignem ents dîc t de e ur s é ève s ave c înquîé tude. vé cu un exce e n t dé mar ra g e : « Hîs -perm et aux élèves d’acquérir une solide culture com m une et d’approfondir les enseignem ents qu’ils aim ent. L’e n s e î g n e m e n t s u p é r î e u r p e n s e àg é o p o  î t î q u e ,t o î r e - g é o g r a p h î e , s’a da p te r. Po ur a p re mîè re o îs  e sc h o î s î et é » a é p o  î t î q u e s c î e n c e Enseignements de spécialité choisis - phase Pourcentage total définitive d’orientation de demandes  yc é e n s o n t c h o î s î  e u r s s p é c î a  î -« Hu m a n î té s,d e s é  è ve s, p a r 3 3 % Mathématiques 64,0 % t é s p a r m î  e s d o u z e p r o p o s é e s .» p a r î t t é r a t u r e p h î  o s o p h î e e t Physique-chimie 43,5 % E n t o u t c e s o n t 47 % q u î o n t  a î t« N e t 18 % s c î e n c e se t u m é r î q u e Sciences de la vie et 42,2 % de la Terre Sciences économiques d e s c h o î x q u’ î  s n’a u r a î e n t p a s p u î n  o r m a t î q u e s » p a r 8,4% .37,9 % et sociales Histoire-géographie, géo- a î r e a u p a r a va n t a v e c  e s s é r î e s Sî to u te s r e s te n t  o î n d e r r î è r e  e s 33,4 % politique et sciences politiques LLCER - anglais 26,0 % S, ES e t L . Sî 2 6 % d e s é  è ve s a s -m a t h é m a t î q u e s q u’o n t c h o î s î 6 4%és, littérature et Humanit 18,5 % philosophie s o c î e n t « m a t h é m a t î q u e s », « p hy -Numérique et sciences de s é ève s c'e st se nsîbe me nt moîns 8,4 % informatiques s î q u e - c h î m î e » e t « s c î e n c e s d e  aSciences de l’ingenieur6,7 % que e s p re mîè re s p roje c tîons ( 70 %) Arts plastiques v î e e t d e  a te r r e » (é q u î va  e n t à  a 3,4 % maîs sur tou t oîn du tot a d e s é ève s LLCER - espagnol 2,4 % s é r î e S) o n c o n s t a te e n e   e t d a n s d e S e t ES (8 5%) a c t u e  s . Cinéma-audiovisuel 1,2 %  e m ê m e t e m p s u n e d î v e r s î  î c a -A  a r e n t r é e 2 0 19, 9 2 % d e s  yc é e sHistoire des arts / Théâtre0,8 % t î o n d e s p r o  î  s a ve c  ’a s s o c î a t î o n0,6 % Musique p u b  î c s p r o p o s e r o n t a u m o î n s  e s d ’e n s e î g n e m e n t s s c î e n t î  î q u e s à Littérature et LCA latin 0,4 % s e p t e n s e î g n e m e n t s d e s p é c î a  î té Danse / LLCER - allemand 0,2 % d e s e n s e î g n e m e n t s d e s c î e n c e s  e s p  u s c o u r a n t s (m a t h é m a t î q u e s ;LLCER-italien / Biologie-écologie /0,1 % h u m a î n e s . Littérature et LCA grec p h y s î q u e - c h î m î e ; S V T, e tc.)
TBS întègre le programme d’ailîatîon du CFA Instîtute La certiIcation Chartered Financial Analyst® duCFA Instituteest un véri-table tremplin dans le cadre d’une car-rière dans la Inance. TBS en intègre aujourd'hui le programme d’affilia-tion. Ainsi, les étudiants du Programme Grande école de TBS seront formés au premier niveau du CFA dès 2019.
Par ailleurs TBS est la première école de management française à obtenir le la-bel « 4DIGITAL Digital Grande École » délivré par la Conférence des grandes écoles. Elle est désormais habilitée à dé-livrer des formations numériques à dis-tance labellisées « Grande école ».
BSB accueîlle un congrès consacré au management culturel Du 2 au 5 octobre prochains, BSB (Bur-gundy School of Business) accueille l’édi-tion 2019 du Congrès international de l’ENCATC(The European Network on Cultural Management and Policy), l’un des événements les plus importants en Europe pour le secteur de la gestion et de la politique artistique et culturelle. 200 spécialistes du monde entier sont atten-dus pour échanger sur la diversité dans le secteur culturel et créatif, et l’éducation.
5
Des parcours plus divers
Les com binaisons choisies sont très variées. 47,7 % des élèves ont fait des choix sortant des séries S, ES et L.
Combinaisons de spécialités les plus choisises par re les élèves entrant en 1
26,1% Mathématiques / Physique-chimie / Sciences de la vie et de la Terre
6,8 % Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / Mathématiques / Sciences économiques et sociales
6,5 % Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / Langues, littérature et cultures étrangères / Sciences écono-miques et sociales
4,5 % Mathématiques / Physique-chimie / Sciences de l’ingénieur
4,4 % Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques / Humanités, littérature et philosophie / Sciences économiques et sociales
Source : Siècle-orientation, juillet 2019
L'EDHEC BS et Sciences Po Lille concluent une « alliance stratégique »
L'EDHEC Business School et Sciences Po vont bientôt développer ensemble plusieurs collaborations et notamment la création d'un double diplôme en Management des politiques publiques. Lancé en septembre 2020, ce nouveau cursus permettra à une trentaine d'étudiants issus des deux institutions de se doter d'une formation en management de l'action publique. Après deux années académiques réparties sur les campus de l'EDHEC et de Sciences Po Lille et un stage professionnel, les étudiants obtiendront le double diplôme Master Grande école de l'EDHEC / master en Management des politiques publiques de Sciences Po Lille.
Titre long de trois lignes du nom de la Iche concernée
L’ESSENTIEL DU SUP
Comprendre le nouveau bac
La réforme du bac entreprise par le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, est fondamentale. Il ne s’agit pas d’une réforme de façade comme il y en a temps eu mais s’une remise à plat complète du système. Résultat : les questions des élèves, des parents mais aussi des professeurs sont multiples. A ce stade il n’est certes pas possible de répondre à toutes – la première édition du nouveau bac n’aura lieu qu’en 2021 - mais ce livre propose déjà d’aller à l’essentiel. Notamment pour répondre à cette question fondamentale : comment choisir les spécialités de première et terminale en fonction de son projet. Ce guide pratique est là pour aider à faire le tri entre rumeurs infondées et véritables informations. Agrémenté desprogrammes ofIciels, deslistes ofIciellesdesspécialitéset de nombreux conseils d’orientation, on y trouve les réponses à beaucoup de questions pour aborder les changements en cours. « Le nouveau bac », Olivier Rollot, éditions l’Etudiant, 14,90 €
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
SEPTEMBRE 2019N° 30
Scîences Po supprîme ses écrîts d’admîssîon, pas ses consœurs de régîon
À c o m p t e r d e  a p r o m o t î o n 2 0 2 1 -2 0 2 2 ,  e s t r o î s vo î e s d ’a d m î s s î o n a c t u e   e s à  a p r e m î è r e a n n é e d e S c î e n c e s P o  a î s s e r o n t p  a c e à u n e s e u  e p r o c é d u r e . C e   e - c î exc  u t to t a  e m e n t  e s é c r î t s, to u s  e s c a n d î d a t s é t a n t d é s o r m a î s é va  u é s s e  o n q u a t r e é  é m e n t s : •  e c o n t r ô  e c o n t î n u a u  yc é e s u r t r o î s a n s ; •  a m oye n n e d e s é p r e u ve s é c r î te s d u b a c ; •  e p r o  î  d u c a n d î d a t e t s a m o t î va t î o n • u n e n t r e t î e n o r a . Pa r a î   e u r s S c î e n c e s P o va r e n  o r c e r  e d î s -p o s î t î  d e s e s c o n v e n t î o n s é d u c a t î o n p r î o r î -t a î r e e n d o u b  a n t  e n o m b r e d ’é t a b  î s s e m e n t s p a r te n a î r e s - d e 10 6 à p  u s d e 2 0 0 - d a n s  e s p r o c h a î n e s a n n é e s . 15% d e s p  a c e s s e r o n t r é s e r vé e s a u x é  è ve s a ya n t s u î v î c e p a r c o u r s
e t 10 0 % d e s é  è ve s r e c r u té s v î a c e d î s p o s î t î  d e v r o n t ê t r e b o u r s î e r s . A u to t a , S c î e n c e s P o s’e n g a g e ra d é s o r ma îs à r e c r u te r a m în îma 3 0 % d e b o u r s î e r s d a n s c h a q u e n o u ve   e p r o m o t î o n.
Le s p o în t s d e v u e s o n t d e p u îs  o n g te m p s d î  é -re n t s e n t re S cî e n c e s Po Pa r îs e t s e s c o n s œ u r s d e r é g î o n s. L e s s e p t S c î e n c e s Po d u c o n c o u r s c o m m u n ( A î x- e n - Prove n c e, L î e, Lyo n, Re n n e s, Saîn t- G e r maîn - e n -L aye, S trasb o ur g e t Tououse) maîs aussî Scîe n c e s Po G re n obe – se u Scîe n c e s P o B o r d e a u x s u î t Pa r î s - o n t a n n o n c é vo u  o î r c o n s e r ve r  e u r s é p r e u ve s é c r î te s d ’a d m î s s î o n e n 2 0 2 0, d a te d e  e u r e n t r é e s u r Pa r c o u r s u p. L e s s e p t î n s t î t u t s c o m p te n t d é j à p  u s d e 3 0 % d e b o u r s î e r s d u s u p é r î e u r e n m oye n n e .
Grenoble EM et l’Esca êtent les 20 ans de leur partenarîat
C’est en 1999 que Grenoble EM est de-venu partenaire del’Esca EMqui est, depuis novembre 2018, la seule bu-siness school accréditée par l’AACSB en Afrique francophone.« Nous avons coproduit des diplômes tout en laissant nos deux marques se développer et en remettant nos deux diplômes à nos étu-diants », remarque Jean-François Fiori-na, directeur adjoint de Grenoble EM. « Notre valeur ajoutée c’est notre capa-cité à décrypter l’environnement afri-cain. Une école européenne peut faire quelques "coups" mais ne peut pas al-ler très loin tout seule », insiste Thami GorI, entrepreneur et présentateur des informations économiques de la télévi-sion marocaine qui a créé l’Esca en 1992. Aujourd'hui celle-ci forme chaque année 1000 étudiants et 2500 cadres avec une réputation inégalée que conIrme son accréditation AACSB.« C’est une véri-table montée en gamme avec la nécessi-
6
té de produire de la recherche qui n’était pas jusqu’ici une priorité », constate Jean-François Fiorina qui a joué un rôle de « mentor » dans le cadré d’un proces-sus d’accréditation qui aura duré six ans.
L’Essec crée une « Charte du respect d’autrui »
L’Essec a travaillé pendant plus d’un an sur la formalisation et la mise en œuvre d’une Charte du respect d’autrui. Applicable depuis le mois de janvier dernier elle a vocation à « combattre tous propos haineux ou toutes formes de discriminations qu’ils soient basés sur le sexe, le genre, la religion ou encore l’origine ethnique ». Lorsqu’un comportement contraire à la Charte intervient, les étudiants peuvent se tourner vers un « référent » au sein de chacun des programmes qui ont suivi une formation spéciIque aIn d’être en mesure de « repérer et recueillir des informations préoccupantes puis de rédiger un signalement ».
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
ENTRETIEN
Chrîstophe Germaîn DIRECTEUR GÉNÉRAL DE AUDENCIA BS
SEPTEMBRE 2019N° 30
« Nous nous attachons à bîen comprendre les aspîratîons des étudîants de classes préparatoîres »
100% des élèves de premîère année de son programme Grande école (PGE) sont îssus de classes préparatoîres. Sîxîème du « classement Sîgem » depuîs sa créatîon, Audencîa réairme par la voîx de son dîrecteur général, Chrîstophe Germaîn, son attachement à un modèle quî « orme les meîlleurs étudîants ». Retour avec luî sur sa stratégîe en France et à l’înternatîonal.
Olîvîer Rollot : Audencîa conserve cette année sa sîxîème place dans l’ordre du choîx des préparatîonnaîres. La concurrence n’en est pas moîns toujours plus rude. Comment aîtes-vous pour conserver ce rang quî vous ut un temps contesté ? Chrîstophe Germaîn :Nous nous attachons à bîen comprendre es aspîratîons des étudîants de casses préparatoîres. Nous eur proposons une ormatîon de quaîté et es învîtons à vîvre ’« expérîence » Audencîa empreînte de vaeurs, d’exceence et de proxîmîté quî contrîbue à eur épanouîssement personne et proessîonne.
O. R : Les élèves de prépas sont toujours au cœur de votre recrutement. Leur cursus va être réormé à la suîte de la réorme du bac. Que souhaîterîez-vous voîr évoluer en classe préparatoîre ? C. G :100% des éèves de premîère année de notre programme Grande écoe (PGE) sont efectîvement îssus de casses préparatoîres. L’hîstoîre même d’Au-dencîa est très îée aux casses préparatoîres avec quî ’Ecoe entretîent des reatîons de proxîmîté. A ce stade de ormatîon, nous consîdérons que ce sont es meîeurs étudîants. Ce que nous attendons aujourd’huî et demaîn des casses préparatoîres (et c’est e chaenge quî se présente à ees), c’est de toujours ormer de très bons étudîants tout en reconnaîssant et întégrant a dîversîté des profis quî se présenteront à ees dans e utur.
Cap sur l’agri-business
La stratégie internationale d’Audencia s’articule autour de thématiques spécialisées. L’école a ainsi lancé In 2018 l’Institut international pour l’agribusiness (Collaborative Institute for Global Agribusiness) avec des partenaires sud-américains en Equateur et au Brésil, et des partenaires africains au Ghana et au Kenya. Un partenaire asiatique pourrait y être associé dans les mois à venir.« Degrands groupes du secteur sont implantés dans l’Ouest © Audencia BS de la France et les enjeux pour eux sont énormes en O. R : La réorme du lycée et du bac aît termes de développement s’înterroger sur le nîveau en mathématîquesdurable, de croissance verte, de management des qu’auront demaîn vos étudîants. Quel nîveau talents, mais également vous paraït nécessaîre pour întégrer une du point de vue de la école de management ? rénovation de la perception d’un secteur qui n’est pas C. G :Les mathématîques sont un crîtère de séectîon jugé attractif aujourd’hui pour accéder aux CPGE et aux écoes de management. par les jeunes »,explique Christophe Germain. Est-ce toujours e bon crîtère ? Est-î nécessaîre d’avoîr te ou te nîveau en mathématîques pour réussîr en Ecoes de commerce et réussîr son parcours proessîonne ? Le débat est ouvert depuîs ongtemps et î n’est pas prêt d’être reermé ! Ouî, dans certaîns cas, pour ceux quî vont s’orîenter vers des métîers du secteur de a finance par exempe, ou bîen dans des domaînes quî comportent une orte dîmensîon d’îngénîerîe technîque ou technoogîque. Maîs î ne aut pas oubîer que nous întégrons aussî aujourd’huî des éèves îssus de casses préparatoîres îttéraîres quî réussîssent très bîen dans nos écoes et quî ont ensuîte de magnîfiques parcours proessîonnes.
7
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
O. R : Demaîn, audraît-îl înstîtuer des quotas pour réserver des places aux meîlleurs en mathématîques ? C. G :Je ne suîs pas avorabe au prîncîpe des quotas que que soît e domaîne, car cea nîe es oîs du marché. La réorme du bac va permettre aux éèves d’avoîr toute une dîversîté de parcours. Se pacer dans une ogîque de quotas va à ’encontre de cette voonté d’ouverture. I aut reconnaïtre a dîversîté. On ne peut pas dîre aux éèves que e « champ des possîbes » est arge en seconde et puîs contraîndre eurs choîx ensuîte. L’împortant en revanche est que es « règes du jeu » soîent équîtabes entre tous es profis pour évîter que ’opportunîsme guîde es choîx de parcours.
O. R : Audencîa, c’est aussî un groupe avec notamment une école de communîcatîon, ScîencesCom. Comment ces dîférentes entîtés cohabîtent-elles ? C. G :Hîstorîquement, Audencîa s’est construîte au-tour de son PGE, puîs a déveoppé son porteeuîe de programmes en management, maîs ’Ecoe déîvre égaement des programmes en communîcatîon sous a marque Audencîa ScîencesCom. Le Medîacampus, quî abrîte ces programmes, est aujourd’huî ’încarnatîon de ce que nous vouons déveopper en matîère d’éco-sys-tème d’apprentîssage et de ormatîon. Les étudîants y côtoîent, des proessîonnes de a communîcatîon et des médîas, des start-ups évouant dans e domaîne des jeux vîdéo et du cînéma d’anîmatîon, et îs peuvent égaement bénéficîer des înstaatîons d’une chaïne de TV.
O. R : Cette hybrîdatîon est-elle aussî orte sur votre campus hîstorîque de La Jonelîère, Atlantîc Campus, quî est en pleîne rénovatîon ? C. G :Pas à ce jour, maîs c’est ’îdée dîrectrîce quî prévaut aux réaménagements et extensîons quî y ont été engagés. En 2020, nous dîsposerons de nouveaux ocaux dédîés aux assocîatîons étudîantes quî seront en proxîmîté avec es espaces d’accueî des entreprîses et nos actîvîtés de ormatîon contînue. Nous aons par aîeurs contînuer à étendre nos campus à Nantes dans es troîs / cînq ans à venîr en aîsant e choîx rester en centre vîe.
© Audencia BS
ENTRETIEN
O. R : Votre stratégîe passe également par la sîgnature de nombreux accords de partenarîat. Récemment avec Scîences Po Aîx et Scîences Po Saînt-Germaîn, l’Epîta et Le Wagon… C. G :Le cœur de notre « réacteur » îé à ’hybrîdatîon des compétences quî est un des axes cés de notre stratégîe reste ’Aîance Centrae – Audencîa - ENSA . Dans ce cadre, nous aons d’aîeurs bîentôt annoncer a créatîon d’un nouveau programme quî s’ajoutera à ceux quî exîstent déjà, à ’încubateur et à tous es dîsposîtîs mîs en pace pour avorîser e mîxage des étudîants des troîs écoes.
Pus argement, nous souhaîtons contînuer à déveopper des parcours permettant aux étudîants de déveopper une doube compétence. Nous vouons assocîer passîon et proessîonnaîsatîon, întérêt pour es métîers de ’îmage, es scîences poîtîques, ’îngénîerîe, ’archîtecture, es arts, a technoogîe, etc. et e management. Demaîn, e pourcentage d’étudîants « hybrîdes » devraît avoîsîner es 40%.
L’înnovatîon se sîtue e pus souvent à ’întersectîon des dîscîpînes. Former des étudîants înnovants, cea néces-sîte de es ouvrîr à d’autres domaînes compémentaîres de ceuî du management. C’est ce quî nous conduît à déveopper ces partenarîats et ce quî nous a amené î y a queques années à aîre e choîx « d’abrîter » notre încubateur au seîn de ’Aîance Centrae-Audencîa-ENSA.
O. R : Les étudîants sont de plus en plus préoccupés par les questîons de RSE (responsabîlîté socîale des entreprîses). Que aîtes-vous pour la gérer ? C. G : La RSE est un axe centra du projet pédagogîque d’Audencîa depuîs 2001. Une spécîaîsatîon « managîng sustaînabe împact » est proposée aux étudîants du PGE en troîsîème année, et a RSE est une thématîque transversae à ’ensembe des enseîgnements. Nous créons à a rentrée prochaîne un nouveau Mastère Spécîaîsé® « Acteur Pour a Transîtîon Energétîque » en partenarîat avec ’Ecoe Centrae de Nantes.
Au-deà des ormatîons, ce sujet concerne ’Ecoe dans sa gobaîté. C’est e cas pour e Trîathon par exempe que nous organîsons chaque année à La Baue. Nous proposons à des jeunes en sîtuatîon de handîcap de vîvre ’évènement de ’întérîeur et nous nous enga-geons à ne générer aucune nuîsance écoogîque. Un réérent RSE est en charge de tout ce quî concerne e onctîonnement de ’écoe et ’engagement des partîes prenantes : à a rentrée, nous proposerons par exempe
La rentrée des nouveaux étudiants du PGE d’Audencia
8
SEPTEMBRE 2019N° 30
La dimension interculturelle
Dès leur première année de PGE, les étudiants d’Audencia suivent des parcours thématiques – Asie, Amérique latine, etc. – pour suivre des enseignements à la culture, l’histoire, la géographie et bien sûr la langue. Ils doivent effectuer ensuite à la In de leur première année un stage de six semaines à l’international pour se « frotter » à des environnements culturels différents et vivre une première expérience hors de France. EnIn, le semestre académique à l’international obligatoire est positionné en troisième année.
Quel niveau en langues ?
Les étudiants d’Audencia obtiennent en moyenne 899 au TOEIC. Entre leur premier semestre et le troisième, la moyenne grimpe de 881 à 914 et ils doivent avoir au moins 850 pour être diplômés. Les étudiants du PGE peuvent suivre des cours 100% en anglais dès leur première année. Ils sont rejoints par les étudiants étrangers en deuxième année.
L’ESSENTIEL DU SUP
PRÉPAS
à tous nos étudîants et au personne d’avoîr un contenant à recharger dans des ontaînes à eau putôt que des bouteîes en pastîque. Nous nous devons d’aîeurs d’être exempaîres, notamment pour respecter nos engagements vîs à vîs du WWF avec quî nous avons un partenarîat.
Enfin, 30 à 40% de a recherche produîte à Audencîa traîte de RSE. Au même tître que ’ouverture vers es arts et a cuture, a RSE aît partîe de ’ADN de ’Ecoe. D’aîeurs, pendant es oraux du concours, a très grande majorîté des candîdats y ont réérence.
O. R : Les écoles de management rançaîses sont de plus en plus înternatîonales. Votre prîncîpale împlantatîon à l’étranger se trouve en Chîne, à Shenzhen, où vous avez créé en 2016 une école en commun avec l’unîversîté, laSABS(Shenzhen Audencîa busîness school), au cœur de ce quî est aujourd’huî la métropole dont le développement est le plus dynamîque dans le monde. C. G :SABS est ’îustratîon de notre stratégîe înternatîo-nae : recruter des étudîants ocaement en nous assocîant avec des înstîtutîons sur pace et proposer aux étudîants rançaîs quî efectuent eurs semestres à ’înternatîona de s’îmmerger dans es écosystèmes ocaux. Nous ne souhaîtons pas déveopper de campus à ’étranger en « soo » pour y aîre séjourner nos étudîants, consîdérant que a vaeur ajoutée oferte à ces dernîers en termes
Chrîstophe Germaîn : portraît d’un dîrecteur Son écoe, î a vît comme personne. Chrîstophe Germaîn pense, respîre, court, Audencîa. Une passîon quî uî est venue en 2001 quand ’un des dîrecteurs es pus embématîques de ’unîvers des busîness schoos rançaîses, Assa Dermouche, e recrute comme proesseur de finance. Après un doctorat en gestîon à ’unîversîté de Bordeaux, î y a aors sept ans qu’î est proesseur à Sup de Co La Rochee.« J’aî envoyé ma candîdature un vendredî soîr à Audencîa et e endemaîn matîn très tôt, je reçoîs un appe : "Excusez-moî Monsîeur de cette întrusîon matînae dans votre vîe personnee". C’étaît Assa Dermouche avec eque j’aî passé troîs ormîdabes années au seîn d’une équîpe quî comptaît égaement Patrîce Houdayer, Stéphan Bourcîeu, Jean-Phîîppe Muer, Jean Charroîn, Tamîm Abdemessed ou encore Oîvîer Apte quî tous dîrîgent égaement des écoes aujourd’huî, en France ou à ’étranger »,se souvîent Chrîstophe Germaîn quî însîste :« C’est très împortant de donner à chacun a possîbîîté de progresser et c’est dans a tradîtîon d’Audencîa ».
ENTRETIEN
d’întercuturaîté et d’îmmersîon dans ’envîronnement économîque et socîa oca est supérîeure, dès ors que nos împantatîons se ont en partenarîat.
O. R : Votre modèle, c’est l’échange d’étudîants avec des unîversîtés partenaîres quî envoîent également leurs étudîants à Audencîa ?
C. G :Nous avons envîron 300 partenaîres unîversîtaîres dans e monde, ce quî nous permet d’envoyer tous nos étudîants suîvre des semestres académîques en petîts groupes. Chaque partenaîre propose queques paces et ce sont nos étudîants quî choîsîssent. Dans certaîns cas, aux Etats-Unîs notamment, ces paces ont un coût pour ’écoe. Maîs d’une açon générae, nous préérons prîvîégîer des accords équîîbrés. Les étudîants amérîcaîns se dépacent peu pendant ’année unîversîtaîre maîs apprécîent es summer schoos que nous pouvons eur proposer.
Nous déveoppons égaement des partenarîats stra-tégîques avec queques înstîtutîons pour créer des programmes de ormatîon ou de recherche communs. Pour ce quî est de SABS à Shenzhen, nous recrutons des étudîants chînoîs et proposons à queques étu-dîants du programme Grande écoe (PGE) quî veuent suîvre par exempe une spécîaîté en finance, ’un des axes très orts de a régîon, d’y efectuer eur pérîode à ’înternatîona.
Proesseur, Chrîstophe Germaîn ’est devenu par« goût pour a transmîssîon, a dîaectîque combînés à une appétence pour a recherche ».Le décîc, î ’a eu pendant son stage de fin de maïtrîse en contrôe de gestîon, en constatant qu’î ne « s’épanouîraît pas totaement en entreprîse parce que a dîmensîon înteectuee n’y étaît pas suisamment présente ». Pour autant, î ne se voyaît pas dîrîger un jour un étabîssement d’enseîgnement supérîeur :« Quand j’aî prîs e départ du proogue, je n’avaîs pas reconnu es étapes du parcours et je n’avaîs jamaîs programmé de prendre un jour e maîot jaune. Je suîs toujours aé à où j’aî prîs du paîsîr. Et j’aî surtout eu a chance d’avoîr un grand coach avec Assa Dermouche ». Son étape chînoîse au deuxîème semestre 2016 étaît partîcuîèrement înattendue : « C’étaît un vraî sacrîfice pour ma amîe puîsque je partaîs huît oîs troîs semaînes par an».Un vraî« choc cuture »auque î ne« s’attendaît pas » : « Sachant que j’aaîs quîtter a dîrectîon par întérîm d’Audencîa, ’unîversîté de Shenzhen m’avaît proposé de prendre en charge tout e projet. En juîn, je sîgnaîs e partenarîat, en septembre, je prenaîs a dîrectîon d’une écoe quî
9
SEPTEMBRE 2019N° 30
ance ses premîers programmes début 2017 ».Des cours 100% en angaîs dans un envîronnement chînoîs au seîn de a vîe dont e déveoppement est e pus spectacuaîre de Chîne. I y apprend à« être phîosophe et e bon équîîbre entre aîsser aer et conserver e contrôe ». Et c’est pour uî un vraî« déchîrement de quîtter ses équîpes aors qu’î s’étaît engagé pour ongtemps »au prîntemps 2018 :« Quand j’y retourne, c’est toujours une parenthèse de paîsîr avec un accueî merveîeux et une consîdératîon pour e travaî accompî quî m’engage vîs-à-vîs des équîpes sur pace ». Pédagogue, sînophîe, un troîsîème adjectî définît Chrîstophe Germaîn : sportî. I partîcîpe d’aîeurs depuîs 6 ans au Trîathon qu’organîse chaque année Audencîa dans ’une des catégorîes supérîeures : « J’aî toujours eu un besoîn vîscéra de aîre du sport. Véo, natatîon, course et donc finaement trîathon depuîs sîx ans maîs aussî sur, ootba, tennîs. J’aî toujours pratîqué beaucoup de sports ».