Essentiel Prépa n°32 - novembre 2019
29 pages
Français

Essentiel Prépa n°32 - novembre 2019

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°32 - novembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo
Novembre 2019|N° 32
PrÉPAS ÉCoNomiqueS eT CommerCiALeS ENTRETIENS PAROLES DE PROFS AnnaBEl-maUVE bOnnEOUs (TbS) L’OUVERtURE sOcIalE UnE ValEUR JEan-FRançOIs FIORIna DéEnDUE aU sEIn DEs CPGe (GREnOBlE em)
DÉBAT ÉgalIté DEs chancEs Dans l’EnsEIgnEMEnt sUpéRIEUR : QUE aUt-Il aIRE ?
Que deviennent les programmes Grandes écoles ?
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
QUEL EST LE BON PROFIL POUR DIRIGER UNE ÉCOLE DE MANAGEMENT ?
LE tRansERt DE JOsé mIlanO DE la DIREctIOn généRalE DE KEDgE bS à la DIREctIOn généRalE DélégUéE DU gROUpE insEEc u. Est VEnU cOnfiRMER l’ExIstEncE D’Un VéRItaBlE « MERcatO » aU sEIn DU MOnDE DEs écOlEs DE ManagEMEnt RançaIsEs.
ÉdiTo + SommAire
A la rentrÉe Jean-Chrîstophe Hauguel est passÉ de l’EM Normandîe à l’ISC alors que Tawhîd Chtîouî a prîs la dîrectîon de emlyon. Et sî on remonte un peu plus loîn dans le temps, Delphîne Manceau est passÉe par l’EBS et ESCP Europe avant de rejoîndre la dîrectîon de Neoma. Isabelle Barth a dîrîgÉ l’EM Strasbourg avant l’Inseec SBE, etc. Pour autant îl n’est pas non plus împossîble de aîre carrîère dans la même École. C’est après 16 ans passÉs au seîn de Toulouse BS que StÉphanîe Lavîgne vîent d’en prendre la dîrectîon. Même trajectoîre pour Chrîstophe Germaîn au seîn d’Audencîa ou encore d’Emmanuel MÉtaîs à l’Edhec. un UnIVERs En pROOnDE MUtatIOn.Ces deux dernîères annÉe ce sont treîze Grandes Écoles de management quî ont vu leur dîrecteur changer. En troîs ans on monte à 27 Écoles sur une quarantaîne d’Écoles dont le programme Grande École possède le grade de master. Un vraî bouleversement quî correspond aussî à l’Évo-lutîon d’un secteur de plus en plus concurrentîel. Car qu’ont en commun les « Sup de Co » des annÉes 80 et les busîness schools des annÉes 2010 ? En 30 ans on est passÉs de petîts groupes centrÉs sur leur terrîtoîre à des entreprîses mondîalîsÉes. Aujourd’huî une busîness school c’est souvent plus de 5 000 Étudîants – 12 000 pour Kedge et le double pour le groupe Inseec U. - plus d’une centaîne de proesseurs permanents, autant de personnels admînîstratîs et des centaînes d’întervenants.qUEl Est lE pROfil IDéal ?à ces dÉfis les busîness schools sont à la re- Face cherche de managers capables aussî bîen de dîaloguer avec les banques qu’avec les proesseurs. Capables de convaîncre les entreprîses de monter des chaîres et les Étudîants de dÉbourser des raîs de scolarîtÉ de plus en plus ÉlevÉs. Le tout en montant des projets de partenarîat dans le monde entîer. Un mouton à cînq pattes le dîrecteur d’une busîness school aujourd’huî ? Sans aucun doute quand on parcourt les fiches de postes pour lesquels îl aut être à la oîs trîlîngue, pÉdagogue, fin manager, mobîle, capable d’entraïner ses Équîpes voîre tîtulaîre d’un doctorat (et quant à aîre passÉ par une grande busîness school amÉrîcaîne). Sî la plupart des dîrecteurs sont aujourd’huî des proesseurs des hommes venus de l’entreprîse comme JosÉ Mîlano trouvent Également très bîen leur place dans un unîvers de plus en plus proche de l’entreprîse. D’ancîens dîrecteurs d’Écoles d’îngÉnîeur s’y sont Également rîsquÉs. La plupart sans succès. Au contraîre aujourd’huî c’est le n°2 de l’Essec – et îngÉnîeur de ormatîon – Nîcolas Glady quî va prendre la dîrectîon de TÉlÉcom Parîs. Une sorte de reconnaîssance d’un modèle : celuî du dîrecteur de l’École de management à la rançaîse.
Olivier Rollot, rédacteur en chef
ORollot
2
Sommaire
3
5
6
78
9
NOVEMBRE 2019N° 32
LES ESSENTIELS DU MOIS
• Les Grandes écoles et les Français :c’est toujours l’idylle ! » • Masters in Management :la France performe • Comment la CEFDG audite les écolesde management • Les IUT s’emparent du bachelor • De nouveaux partenaires pour Skema • L’enseignement supérieurpublic doit-il être gratuit ? Nouveau bac : où en est-on ?
ENTRETIENS
10Jean-François Fiorina, Directeur général • adjoint de Grenoble EM 20Annabel-Mauve Bonnefous, • Directrice du programme Grande écolede TBS Business School
DOSSIER
13 • Que deviennent les programmesGrandes écoles ?
PAROLES DE PROF
23 • L’ouverture sociale une valeur défendue au sein des CPGE : l’exemple d’Article 1
DÉBAT
27 • Égalité des chances dans l’enseignement supérieur : que faut-il faire ?
« L’Essentiel du sup »est une publîcatîon du groupe HEADway Advîsory, SAS au capîtal de 30000 €, RCS 53298990200046 Parîs, CPPAP 0920W93756, 33, rue d’Amsterdam, 75008 Parîs. Directeur de la publication:SÉbastîen Vîvîer-Lîrîmont. Rédacteur en chef :Olîvîer Rollot (o.rollot@headway-advîsory.com). Responsable commerciale :Fanny Bole du Chomont (.boleduchomont@headway-advîsory.com). Création graphique et mise en pages:élîse Godmuse / olo.Édîtîons Photo de couverture:HEC Parîs
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
Les Grandes écoles et les Français : c’est toujours l’idylle ! Le congrès 2019 de la ConÉrence des grandes Écoles Étaît largement consacrÉ À la questîon des compÉtences et de l’emploî. Pour îllustrer le propos uneÉtudea ÉtÉ rÉalîsÉ par l’Instîtut Ipsos. Très posîtîve sur les Grandes Écoles et leurs dîplômÉs. tre dîplômÉ d’une Grande École Évoque tout unÉcole permet de trouver acîlement un emploî en CDI». système de valeurs posîtî pour les recruteurs Du côtÉ des candîdats on entend comme toujours meÊnt îls ont une excellente opînîon des Grandes Écolespart au dÉveloppement du jeune talent ». Surtout quî jugent leurs dîplômÉs « sÉrîeux, à l’esprîtle rejet du management vertîcal et, au contraîre, la structurÉ, autonomes et travaîlleurs ». Logîque-valorîsatîon du « manager coach » quî va « prendre 93%) - tout comme le grand publîc quî les plÉbîscîte àune entreprîse doît être en adÉquatîon avec leurs 82% - leur premîère qualîtÉ Étant qu’elles «apprennentpropres valeurs et leur donner une utîlîtÉ socîale. Ils à travaîller dans un envîronnement înternatîonal etjob à împact » vs. « bullshît jobs ». Duparlent de « multîculturel » et qu’elles « permettent d’acquÉrîr unecôtÉ des RH sî ces questîons sont bîen Évîdemment expÉrîence proessîonnelle avant même d’être dîplômÉ».prîses en compte, sî l’Évolutîon numÉrîque reste au cœur des besoîns, le sujet majeur devîent « comment COnfiants pOUR Un UtUR EMplOI recruter des collaborateurs alors qu’on ne saît pas Les Grandes Écoles restent les Établîssements d’en-quels seront les mÉtîers de demaîn ? » seîgnement supÉrîeur dans lesquels les jeunes (38%) qU’appORtEnt lEs classEs pRépaRatOIREs ? comme leurs parents (35%) ont le plus conîance pour Du côtÉ des recruteurs le passage par une CPGE obtenîr un emploî. Loîn devant les BTS et l’unîversîtÉ. est valorîsÉ à 43% quand 57% ne mettent en avant Le premîer argument est que les Grandes Écoles que le dîplôme înal. Du côtÉ des parents et des «permettent de se constîtuer un rÉseau proes -Étudîants sî l’întÉrêt pour les classes prÉparatoîres sîonnel pour sa uture carrîère». Suît du côtÉ des est en hausse par rapport à 2016 le dîÉrentîel entre Étudîants «être dîplômÉ d’une Grande École permet l’întÉrêt des parents et de leurs enants n’en reste d’aller travaîller à l’Étranger plus acîlement» quand pas moîns partîculîèrement împortant. les parents explîquent qu’être «dîplômÉ d’une Grande
3
NOVEMBRE 2019N° 32
José Milano
EN BREF Elles/ils bougent
JosÉ Mîlanoa ÉtÉ nommÉ dîrecteur gÉnÉral dÉlÉguÉ, en charge des opÉratîons, du groupe Inseec U. à 50 ans celuî quî Étaît depuîs juîllet 2017 dîrecteur gÉnÉral de Kedge Busîness School voît donc son pÉrîmètre d’actîon doubler en passant d’un groupe de 12 600 Étudîants À plus de 25 000. DîplômÉ de l’école normale supÉrîeure de Cachan en Économîe et gestîon, d’un DEA de socîologîe des organîsatîons de Scîences Po, d’un DEA droît înternatîonal Économîque et d’un magîstère de droît des actîvîtÉs Économîques de Parîs-I aînsî que d’un certîicat d’aptîtude À la proessîon d’avocat du barreau de Parîs, JosÉ Mîlano ut de 2012 À son entrÉe À Kedge dîrecteur des afaîres socîales de la FÉdÉratîon Françaîse des SocîÉtÉs d’Assurances (FFSA).
Bernard Belletante
Bernard Belletantea quîttÉ les înstance dîrîgeantes de emlyon BS. Dans unpost sur Lînkedîn îl explîque pourquoî îl quîtte le poste de vîce-chaîrman o the board qu’îl occupaît depuîs avrîl 2019 après avoîr transmîs ses pouvoîrs de dîrecteur gÉnÉral et dean À Tawhîd Chtîouî : «C’est avec beaucoup d’émotion que j’annonce aujourd’hui que je remets toutes Les responsabiLités que j’avais dans diférentes instances d’emLyon. Cette décision, réléchie et partagée avec La gouvernance, reLève d’une constatation simpLe. J’entre dans L’été indien de ma vie et je souhaite ouvrir de nouveaux espaces, rencontrer de nouveLLes personnaLités, vivre de nouveLLes aventures.»
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
N A N T E SP A R I S  | H E N Z H E N | S E I J I N G | B H E N G D U| C
*De l’audace, toujours !
*
OCTOBRE 2019N° 31
PROGRAMME GRANDE ÉCOLE
e 6 CLASSEMENT SIGEM
DEPUIS 18 ANNÉES CONSÉCUTIVES
« Parce que l’audace s’affirme avec le savoir, nous développons vos expériences, Parce que le talent s’exprime grâce à la culture, nous multiplions les influences, Parce que leadership et responsabilité doivent se faire écho, nous visons plus haut. Notre vocation ? Vous permettre de développer la vôtre ! » Nicolas ARNAUD Directeur Audencia Grande École
4
e INS4ERTION PROFESSIONNELLE
audencia.com
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
NOVEMBRE 2019N° 32
L’ESC Pau fait sesMasters in Management : EN BREF adieux à la BCE maintenant du concoursla France performe Après avoir quitté le concours Passerelle début 2019 c’est BCE que se désengage l’ESC Pas de changement majeur en haut du classement 2019 des masters Pau. Il est vrai qu’après avoir le plein de candidatsîn management du Fînancîal Tîmes que domîne toujours Saînt-Gallen devant HEC préparationnaires issus de la et l’Essec – ex-aequo avec la London busîness school - devant ESCP Europe BCE en 2018 l’ESC Pau avait ème 5 (toutes troîs avec leur programme Grande École). particulièrement souffert en 2019 en laissant 57 places Un beau tîr croîsÉ rÉpÉtÉ pour les Écoles de la CCI Parîs-Ile de France. libres et en ne recrutant ainsi plus que 18 élèves. Plutôt que de participer au ème ème ème a progressîon la plus spectaculaîre est à mettre, Rennes SB 51 Kedge 49 . Au-delà de la 50 înancement d’épreuves qui au crÉdît de Skema quî gagne 13 places (etplace notons la très belle progressîon de La Rochelle lui apportent înalement très ème peu, l’école entend donc préparatoires soient séduits…L même 23 en deux ans) avec son Global MScet 28 places de mîeux) grâce notamment àBS (66 maintenant recruter selon ème în Management et se classe 12ème devançant sa 6 place en înternatîonal course experîence et au ses propres modalités. Pas ème èmeème sûr que les élèves de classes. 33 même l’EDHEC 19 l’IAE Aîx-Marseîlle aît unmondîal pour la Émînîsatîon de son corps4 rang spectaculaîre rapprochÉ en gagnant 18 places et enproessoral. Dans une moîndre mesure l’ISC progresse ème se classant ex-aequo avec l’IÉseg. Elle est premîère Également de 8 places et se classe 85 . Montpellier BS ème en France et 12 dans le monde quant au retour sur Dans le tableau cî-dessous nous îndîquons le top 10 aînsî accréditée Equis învestîssement. Derrîère emlyon reste 40ème, Neoma que l’ensemble des Écoles de management rançaîses ème ème ème L’EFMD (European BS est 43 , Audencîa BS 46 , Grenoble EM 47 , classÉes parThe Fînancîal Tîmescette annÉe. Foundation for Management Development) vient d’attribuer son accréditation LEs écOlEs DE ManagEMEnt RançaIsEs classéEs paR ThE FInancIal TIMEscEttE annéE EQUIS (European Quality Improvement System) à Montpellier Business School (MBS). Déjà accréditée AACSB et AMBA, l’École rejoint le cercle des 1% de Business School mondiales triple accréditées AACSB/ AMBA/EQUIS (la 91ème sur environ 14 000 business schools dans le monde). En France elle est la 14ème école de management française post-classe préparatoire.
5
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
Comment la CEFDG audite les écoles de management 23 écoles auditionnées, 33 formations évaluées et 22 visites réalisées. Ce sont les chiffres clés 2018-2019 de la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG). Bilan de l’année et perspectives. n 2019, la CEFDG s’est penchÉe sur plus dede la part des Établîssements». Les Écoles sont aînsî 55 Établîssements, 112 ormatîons vîsÉes etdans l’oblîgatîon d’înormer la Dîrectîon gÉnÉrale de suErtout ÉtÉ marquÉe par la mîse en actîon du nouveaupÉdagogîque concernant les concours, 6 moîs avant 116 121 Étudîants. C’est 2 Établîssements et 3 l’enseîgnement supÉrîeur et de l’însertîon proessîon-309 Étudîants de plus qu’en 2018. Maîs 2019 anelle des modîficatîons efectuÉes dans leur règlement rÉÉrentîel prÉsentÉ en juîllet 2018, dont la possîbîlîtÉ leurs mîses en applîcatîon. pour les Établîssements possÉdant au moîns un grade La commîssîon sera dÉsormaîs très attentîve aux de master pour 4 ans d’avoîr des programmes Élîgîbles quotas des concours AST, aux taux et à la barre de îmmÉdîatement à un grade de vîsa ou de master. Aînsî, sÉlectîvîtÉ. Il aut une «vraîe maîtrîse de la croîssance quatre ormatîons ont ÉtÉ ÉvaluÉes sans avoîr à at-des efectîs avec une adaptatîon des moyens, des tendre la sortîe des 3 premîères promotîons. Toutes taux d’encadrement et în fine, de la qualîtÉ acadÉmîque les demandes ont ÉtÉ accordÉes. proposÉe», prÉcîse Carole Drucker-Godard. De même, les Établîssements peuvent Également de-Après avoîr accordÉ seulement pour 3 ans du grade de mander îmmÉdîatement l’extensîon de vîsa ou du grade master par l’Inseec SBE ou des durÉes lîmîtÉes qu’ont sur leurs nouveaux sîtes, sans attendre les 3 ans obtenu respectîvement l’ISG et PSB (1 et 3 ans), Carole rÉglementaîres. Cette nouvelle mesure est un ranc Drucker-Godard însîste : «La CEFDG n’a pas ÉtÉ plus succès avec 8 demandes d’extensîon, dont deux reus. sÉvère cette annÉe, au contraîre, nous avons ÉtÉ plus La prÉsîdente de la commîssîons, Carole Drucker-Go-souples, maîs toujours aussî vîgîlants». Aînsî, sî ce sont dard, quî a notÉ une nette augmentatîon du nombre de seulement 4 programmes vîsÉs à bac+3 quî ont obtenu demandes, explîque : «Les extensîons de sîte sont dans la durÉe maxîmum de 5 ans - contre 9 l’annÉe dernîère l’aîr du temps, c’est une vraîe tendance portÉe par les – ce sont en revanche 9 vîsas et grades de master quî Écoles de commerce. Nous sommes partîculîèrement ont ÉtÉ accordÉs cette annÉe contre 5 en 2018. attentîs à l’homogÉnÉîtÉ, la qualîtÉ et les volumes de Juliette Berardi proesseurs permanents entre les sîtes». Autre nouveautÉ phare du rÉÉrentîel de 2018 : laCarole Drucker-Godard, la présidente de la CEFDG systÉmatîsatîon des vîsîtes sur sîte de la CEFDG, et non plus seulement en cas de premîère demande. Ces vîsîtes pourraîent être le dÉbut d’une collaboratîon avec le HCERES (Haut Conseîl de l’Évaluatîon de la recherche et de l’enseîgnement supÉrîeur). Maîs attentîon, prÉcîse Carole Drucker-Godard cette potentîelle collaboratîon est «un rapprochement unîquement onctîonnel. Il n’est pas questîon que la CEFDG soît întÉgrÉe au HCERES». dEs pOInts DE VIgIlancE QUI éVOlUEnt Au cours de l’annÉe 2018-2019, la CEFDG a notÉ le renorcement ou l’apparîtîon de nouveaux poînts de vîgîlance. Aînsî, les membres de la CEFDG ont ÉtÉ partîculîèrement attentîs à la qualîtÉ des Échanges unîversîtaîres proposÉs et aux modes de recrutement des Étudîants en admîssîon sur tître. Plus prÉcîsÉment, pour la prÉsîdente de la CEFDG «nous sommes et resterons extrêmement vîgîlants aux modalîtÉs des concours propres. Nous voulons garantîr l’ÉgalîtÉ entre les candîdats et attendons une entîère transparence
6
NOVEMBRE 2019N° 32
EN BREF ESCP Europe veut s’imposer dans l’entrepreneuriat
S’imposer comme référent mondial sur la thématique de l’entrepreneuriat, telle est l’ambition de EU4E, consortium réunissant ESCP Europe Paris Campus, ESCP Europe Berlin Campus, l’Université ISM de gestion et d’économie (Lituanie), l’Université Kozminski (Pologne), l’Université Mondragon (Espagne), l’Université Catholique Portugaise (Portugal) et l’Université d’Oulu (Finlande). «ESCP Europe s’engage dans la promotion d’un espace économique européen dynamique en proposant la première université européenne dédiée à l’entrepreneuriat», commente le directeur de ESCP Europe, Frank Bournois.
Le Learning Center de BSB récompensé
Le Learning Center de BSB vient d’obtenir le Prix de l’Accueil dans le cadre du e 10 Grand PrixLivres Hebdo. BSB est ainsi la première école de management française à recevoir un prix du magazine professionnel Livres Hebdo. «C’est la recherche de l’excellence que nous avons voulu récompenser en attribuant le prix de l’Accueil à la Burgundy School of Business de Dijon, pour le soin apporté à toutes les réLexions qui ont conduit au réaménagement des espaces», souligne Marie-Christine Doffey, directrice de la Bibliothèque nationale suisse et membre du jury.
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
NOVEMBRE 2019N° 32
Les IUT s’emparent du bachelor EN BREF Cap sur l’entrepreneuriatOn ne s’y attendaît pas : après les Grande Écoles c’est au tour des înstîtuts pour ICN BS unîversîtaîres de technologîe de s’emparer du bachelor pour ICN Business Schoolen aîre le « bachelor unîversîtaîre de technologîe » (le « BUT » ?) propose dès cette rentrée en s’appuyant sur la crÉatîon prochaîne d’un « grade de lîcence ». un accompagnement professionnel à l’entrepreneuriat à ses înalement le dîplôme unîversîtaîre de techno-bIEntôt lE gRaDE DE lIcEncE étudiants. Ce nouveau logîe (DUT) ne va pas passer à troîs ans – trop Pour que les unîversîtÉs s’emparent du bachelor encore dispositif se traduit professionnelFLa ConÉrence des prÉsîdents d’unîversîtÉ à ce propos notamment par la misede branches proessîonnelles souhaîtaîent allaît-îl qu’îl soît reconnu comme une lîcence. D’où la crÉatîon en place d’un nouveau conserver un DUT en deux ans – maîs cela ne d’un « grade de lîcence » dont les contours restent flous. référent accompagnement va pas empêcher les IUT de construîre une ofre en entrepreneuriat. De même 3 ans avec la crÉatîon du «bachelor unîversîtaîre de demande que les bachelors gradÉs le soîent en onctîon : il est dorénavant possible technologîe». Comme le DEUG le DUT subsîstera donc de rejoindre l’association• d’un adossement à la recherche reposant sur la ICN Entrepreneurs dès maîs en tant que dîplôme întermÉdîaîre du BUT quî prÉsence sîgnîficatîve d’enseîgnants chercheurs dans la première année du sera le dîplôme – rÉservÉ aux seuls IUT - dans lequel programme Grande École.des Équîpes permanentes ; s’înscrîront les candîdats. C’est la conclusîon d’une • d’une politique sociale mise en œuvre ; longue dîscussîon ponctuÉe par la remîse successîve « Inspiring Guest »• d’une inscription dans la politique de site ». chez TBS en 2019 de deux rapports. Bîen sûr îl sera plus rassurant pour les Grandes Écoles En septembre dernier, TBSLes BUT reprendront les 24 spÉcîalîtÉs de DUT « quîde pouvoîr garantîr à leurs Étudîants que leur bachelor a lancé la première édition tîennent lîeu de mentîon, et s’appuîent sur des pro-leur ouvrîra bîen toutes les portes. Evîdemment le de son projet «Inspiring Guest», un événement conçu« grade lîcence » sera synonyme de garantîe de leurgrammes natîonaux (avec 2/3 cadrage natîonal et 1/3 pour « injecter de la créativité adaptatîon locale). SÉlectîs îls n’en doîvent pas moînsqualîtÉ. Maîs c’est surtout à l’înternatîonal qu’îl sera un et du fun dans l’enseignement accueîllîr au moîns 50 % de bachelîers technologîquesgrand atout. Aujourd’huî îl est par exemple împossîble et l’apprentissage ». Pendant une semaine, les professeurs et assurer la rÉussîte d’au moîns 70 % d’entre eux. pour un Étudîant chînoîs d’obtenîr un financement de et étudiants ont travaillé son gouvernement pour venîr Étudîer dans un Établîs-en collaboration avec une « personnalité inspirante » sement dont le dîplôme n’est pas reconnu par l’Etat. pour stimuler à la fois le Avec le grade lîcence les portes s’ouvrîront grandes. processus d’apprentissage et la motivation des étudiants.
De nouveaux partenaires pour Skema
Dès la rentrée 2020, une quarantaine d’étudiants du MSc « Entrepreneurship & Innovation » de Skema bénéîcieront d’un parcours inédit grâce à un partena-riat avec l’université de Berkeley. Un pro-gramme dispensé 45 000 € par an au-quel les étudiants du PGE qui auront eu la chance d’être sélectionnés pourront
avoir accès sans supplément à leurs frais de scolarité. A la clé un double-diplôme : le MSc de Skema (ou le grade master pour les étudiants du PGE) et le « Diploma in entrepreneurship & start-up manage-ment » deUC Berkeley Extension, sa î-liale à l’origine consacrée à la formation continue. Nait également un tout nouveau
7
triple diplôme avec la Loyola University de La Nouvelle-Orléans) et la Ludwig Maximilians Universität de Munich au terme duquel les étudiants pourront obte-nir simultanément le MBA américain, le Grade de Master du Programme Grande École et le Master allemand en adminis-tration des affaires.
© Université François-Rabelais
L’ESSENTIEL DU SUP
EN BREF Loïck Roche publie « Le manager, le migrant et le philosophe : Chroniques de la paix économique »
Après avoir remis les premiersTrophées de la paix économiquede Grenoble EM son directeur, Loïck Roche, publie « Le manager, le migrant et le philosophe : Chroniques de la paix économique. Loïck Roche revient sur quatre années de réexions à travers une soixantaine de chroniques dans lesquelles il évoque les questions de société, la responsabilité du manager, l’engagement sociétal de l’entreprise ou encore le vivre-ensemble. Des attentats du 13 novembre 2015 aux Gilets jaunes, ses textes mêlant philosophie et actualité pour dessiner un « message volontaire, optimiste, engagé ». Ils défendent une autre façon de « faire société », une relation homme entreprise paciîée, construisant les conditions d’un progrès pour tous. © 0.R.
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
NOVEMBRE 2019N° 32
L’enseignement supérieur public doitil être gratuit ? C’est une dÉcîsîon dont les efets À venîr sont très încertaîns. Le Conseîl constîtutîonnel estîme que l’enseîgnement supÉrîeur publîc doît être « gratuît » maîs aussî qu’îl est possîble que « des droîts d’înscrîptîon modîques soîent perçus ». Maîs qu’est-ce quî est modîque ? ans une dÉcîsîon înÉdîte le Conseîl constîtutîonnel?qUEllEs cOnséQUEncEs «dÉduît du treîzîème alînÉa du prÉambule de Sî le jugement dÉcoule de la saîsîe du conseîl d’une Dextra-communautaîres rîen n’îndîque que le jugement la Constîtutîon du 27 octobre 1946 que l’exî-questîon prîorîtaîre de constîtutîonnalîtÉ portant le gence constîtutîonnelle de gratuîtÉ s’applîque à montant des droîts de scolarîtÉ des Étudîants Étrangers l’enseîgnement supÉrîeur publîc» tout en estîmant qu’îl est possîble que «des droîts d’înscrîptîon modîques s’applîque à ces dernîers. La ConÉrence des prÉsîdents soîent perçus». Un jugement quî dÉcoule de la saîsîe du d’unîversîtÉ (CPU) regrette aînsî que, «malgrÉ l’objet conseîl d’une questîon prîorîtaîre de constîtutîonnalîtÉ même de la saîsîne, la questîon des droîts des Étudîants par des organîsatîons Étudîantes suîte à la volontÉ du extra-communautaîres, ne soît pas explîcîtement traî-gouvernement d’augmenter le montant des droîts de tÉe». Du côtÉ de la mînîstre de l’Enseîgnement supÉrîeur, scolarîtÉ des Étudîants Étrangers extra-communautaîres. de la Recherche et de l’Innovatîon, FrÉdÉrîque Vîdal, on Maîs une dÉcîsîons aux efets largement plus larges sur estîme que cette dÉcîsîon ne remet pas en cause ce laquelle le Conseîl d’Etat devra maîntenant s’appuyer. quî a ÉtÉ dÉcîdÉ pour les Étudîants Étrangers. Notam-ment parce que 2700€ reste une somme modîque à qUE DIt lE COnsEIl cOnstItUtIOnnEl ? èmecomparer au coût moyen d’une scolarîtÉ à l’unîversîtÉ Rappelons que ce 13 alînÉa de la Constîtutîon stîpule quî atteînt les 11 740€. que «La Natîon garantît l’Égal accès de l’enant et de En revanche ce jugement s’applîque claîrement aux l’adulte à l’înstructîon, à la ormatîon proessîonnelle Étudîants rançaîs et rîsque d’appeler de nombreux re-et à la culture. L’organîsatîon de l’enseîgnement publîc cours. «Le Conseîl constîtutîonnel soulève une questîon gratuît et laque à tous les degrÉs est un devoîr de l’Etat». de ond quî peut conduîre à des bouleversements de Un « tous les degrÉs » quî n’Étaît jusqu’îcî consîdÉrÉ grande ampleur dans les Équîlîbres des financements que ne valant que pour l’enseîgnement prîmaîre et de l’enseîgnement supÉrîeur publîc», s’înquîète aînsî la secondaîre. Les juges constîtutîonnels CPU. Les craîntes sont encore plus ortes du côtÉ de consîdèrent maîntenant qu’îl rÉsulte «de la ConÉrence des dîrecteurs des Écoles rançaîses la combînaîson de ces dîsposîtîons que d’îngÉnîeur (Cdefi) au seîn de laquelle beaucoup mîlîtent l’exîgence constîtutîonnelle de gratuîtÉ pour la fixatîon d’un montant des raîs d’înscrîptîon aux s’applîque à l’enseîgnement supÉrîeur alentours de 2500€ par an. Parce que la questîon va publîc». rapîdement se poser dans de nombreux recours la Cdefi Pour autant îls prÉcîsent que «cette a tout de suîte argumentÉ que les droîts d’înscrîptîon des exîgence ne aît pas obstacle, pour ce Écoles d’îngÉnîeurs publîques sont modîques puîsque degrÉ d’enseîgnement, à ce que des droîts «s’Échelonnant entre 5 et 25 % des coûts des orma-d’înscrîptîon modîques soîent perçus tîons d’îngÉnîeurs, consîdÉratîon aîte des polîtîques en tenant compte, le cas ÉchÉant, des de bourses et l’accompagnement socîal, du coût et capacîtÉs financîères des Étudîants ». la qualîtÉ des ormatîons, aînsî que de l’employabîlîtÉ Gratuît maîs pas trop ! Le Conseîl constî-et les nîveaux de salaîres des îngÉnîeurs dîplômÉs». tutîonnel ne vîent-îl pas d’ouvrîr une boïte Autant d’arguments que va maîntenant examîner le de Pandore quî rîsque de rendre dîicîle à Conseîl d’Etat pour dîre ce que « modîque » sîgnîfie… justîfier l’ensemble des droîts de scolarîtÉ de l’enseîgnement supÉrîeur publîc dès lors qu’îls ne sont pas « modîques » ?
8
L’ESSENTIEL DU SUP
EN BREF 157,2 milliards d’euros
En 2018, la France a consacré 157,2 milliards d’euros à son système éducatif, soit 6,7 % de son PIB selon la dernière note de la DEPP. La dépense moyenne pour un élève ou un étudiant est de 8 810 euros. Elle augmente avec le niveau d’enseignement allant de 6 820 euros pour un écolier, 8 780 euros pour un collégien, 11 200 euros pour un lycéen à 11 470 euros pour un étudiant.
© 0.R.
PrÉPAS
L’eSSeNTieL du moiS
NOVEMBRE 2019N° 32
Nouveau bac : où en eston ? Groupes de travaîl, colloques, rÉormes l’enseîgnement supÉrîeur se prÉpare avec passîon et quelques craîntes au passage au nouveau bac en 2021. Le 18 octobre un colloque a aînsî ÉtÉ tenu À l’înîtîatîve de la ConÉrence des dîrecteurs des Écoles rançaîses d’îngÉnîeur (Cdei). L’occasîon d’en savoîr plus de la part des reprÉsentants du mînîstère de l’Educatîon. e nîveau d’exîgence des nouvelles annÉes lycÉeA QUOI VOnt sERVIR lEs DEUx OptIOns DE est plus împortant dans le tronc commun etMathéMatIQUEs? Lpar 28% des Élèves à l’entrÉe en premîère soît 80 732. donc encore plus dans les spÉcîalîtÉs», explî-En tout le trîptyque « ex-bac S » regroupant les spÉcîa-cîte Jean-Charles Rîngard Inspecteur gÉnÉral lîtÉs mathÉmatîques, physîque-chîmîe et SVT a ÉtÉ prîs de l’Éducatîon, du sport et de la recherche et che de projet « baccalaurÉat et nouveau lycÉe » au mînîstère Très loîn devant « maths - physîque-chîmîe – scîences de l’Educatîon. Un nîveau quî auraît notamment beau-Économîques et socîales (SES) » (8%) et « hîstoîre-gÉo-coup cru dans une spÉcîalîtÉ mathÉmatîques pourtant graphîe–gÉopolîtîque et scîences polîtîques (HGGSP) ouverte à des profils très dîvers auquel îl n’est pas – langues, lîttÉratures et cultures Étrangères (LLCE) acîle d’enseîgner dans la même classe de premîère. anglaîs – SES » (6,4%). En tout ce sont quatre Élèves Ce sont en efet 67,7% des Élèves de seconde, soît sur dîx quî ont choîsî des combînaîsons scîentîfiques. très prÉcîsÉment 195 349, quî ont choîsî d’opter pour Des lîstes de thèmes d’Études devraîent être propo-la spÉcîalîtÉ mathÉmatîques en premîère (on en Étaît à sÉs aux proesseurs et aux Élèves pour qu’îls «s’en 64% au dernîer comptage maîs des spÉcîalîtÉs n’ayant saîsîssent en onctîon des spÉcîalîtÉs». Les textes ne pu ouvrîr aute d’un nombre d’Étudîants suisant le prÉcîsent pas sî l’optîon est rÉservÉe à ceux quî ont pourcentage a cru et pourraît même monter à 70% prÉalablement optÉ pour la spÉcîalîtÉ mathÉmatîques. selon les projectîons). Il se peut donc que des Étudîants choîsîssent cette En termînale les groupes seront plus homogènes optîon en se rendant finalement compte que l’abandon puîsqu’une optîon dîte de « mathÉmatîques complÉmen-complet des maths pendant deux ans pourraît leur être taîre » sera proposÉe aux Élèves quî abandonnent la prÉjudîcîable dans leur orîentatîon uture. Faudra-t-îl spÉcîalîtÉ. «Les troîs heures de mathÉmatîques com-alors prÉvoîr des rattrapages en mathÉmatîques pour plÉmentaîre ont ÉtÉ conçues comme complÉmentaîres ces Élèves ? D’autant que l’enseîgnement de scîences aux autres spÉcîalîtÉs scîentîfiques que conserveraît du tronc commun semble très peu aîre appel aux un Élève. Les SVT pour un Élève quî vîse la mÉdecîne mathÉmatîques. et aura besoîn des maths par exempleexplîque », l’înspecteur gÉnÉral en charge des mathÉmatîques,Le but de l’autre optîon de mathÉmatîques, dîte « ma-Johann Yebbou. thÉmatîques expertes », est moîns claîr. «Elle n’Étaît nî dans le rapport Mathîot nî dans les prÉconîsatîons de l’înspectîon gÉnÉrale. Elle vîent dîrectement du ca-bînet du mînîstre et sera financÉe par l’Établîssement luî-même», nous apprend Johann Yebbou quî însîste : «Elle ne sera en aucun cas un prÉrequîs à l’entrÉe en classes prÉparatoîres scîentîfiques».
9
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
eNTreTieN
JeanFrançois Fiorina DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT DE GRENOBLE EM
« Nous avons beaucoup d’incertitudes quant à l’avenir des classes préparatoires »
L’hORIzOn DEs écOlEs DE ManagEMEnt Est plEIn D’IncERtItUDEs. SI la BaIssE DEs InscRIptIOns En classEs pRépaRatOIREs lEs InQUIètE paRtIcUlIèREMEnt EllEs DOIVEnt égalEMEnt géRER lEs EfEts DE la RéORME DE l’appREntIssagE Et DE la ORMatIOn cOntInUE, Un DIREctEUR cOMME JEan-FRançOIs FIORIna DOIt aUssI pREnDRE En cOMptE lEs InjOnctIOns MInIstéRIEllEs sUR la DIVERsIté. SOn REgaRD.
olIVIER rOllOt : COMMEnt jUgEz-VOUs la santé DEs BUsInEss schOOls RançaIsEs En cE DéBUt D’annéE MaRQUé paR DEs BOUlEVERsEMEnts Dans lEUR MODèlE écOnOMIQUE MêME ? JEan-FRançOIs FIORIna :Nous avons beaucoup d’în-certîtudes quant à l’avenîr des classes prÉparatoîres et des flux d’Étudîants îssus d’elles quî chutent. Nous allons devoîr nous poser des questîons sur la place d’un programme Grande École quî reste notre navîre amîral avec un peu moîns de la moîtîÉ de nos 8000 Étudîants.
Dans les annÉes à venîr la rÉorme du bac va consî-dÉrablement modîfier le profil de nos Étudîants. Ils seront peut-être moîns bons en culture gÉnÉrale maîs notamment meîlleurs dans les spÉcîalîtÉs qu’îls auront choîsîes. Dans ce contexte quel va être la logîque des classes prÉparatoîres ? Vont-elles s’adapter en renor-çant certaîns enseîgnements pour combler des lacunes ou ormer absolument toujours les mêmes Étudîants ?
o. r : CEla Va-t-Il cOnDUIRE lEs écOlEs à RéORMER lEURs cOncOURs ? J-F. F :On va devoîr le aîre. Les oraux sont à revoîr car les candîdats sont tous tellement bîen prÉparÉs qu’îls manquent de spontanÉîtÉ. Faudraît-îl par exemple valorîser un projet comme cela va être le cas pour le bac ? Reste surtout à dÉfinîr quel va être le rôle des mathÉmatîques. Comment allîer maïtrîse des onda-mentaux et ouverture d’esprît ? Nous devons encore attendre de voîr quel sera le nîveau rÉel en maths des
10
uturs bachelîers. Maîs de toute açon la culture gÉnÉrale mathÉmatîques sera împortante pour comprendre les enjeux à venîr.
o. r : un pROjEt DE lOI, pORté nOtaMMEnt paR CéDRIc vIllanI, EntEnD REnDRE OBlIgatOIRE l’EnsEIgnEMEnt DU changEMEnt clIMatIQUE. qUE aUt-Il aIRE à cE sUjEt ? J-F. F :Enseîgner le changement clîmatîque c’est îndîspensable tout au long du cursus en commençant par les termes de base. Il aut comprendre les on-damentaux puîs les consÉquences pour l’entreprîse. Comment organîser le tÉlÉtravaîl pour Évîter le temps et l’Énergîe perdus dans les dÉplacements, comment Évaluer le temps de travaîl, repenser les accords d’entreprîse ? Cela a d’aîlleurs aît partîe des sîx dÉfis de la rentrÉe que nous avons proposÉ de relever à nos nouveaux Étudîants. Maîs qu’en est-îl de la recherche dans ce domaîne alors que l’enseîgnement supÉ-rîeur doît s’emparer du sujet et prendre posîtîon au-delà d’une synthèse de compromîs.
Enseîgner le clîmat c’est de la transversalîtÉ, c’est savoîr convaîncre et Échanger, c’est l’École du utur !
NOVEMBRE 2019N° 32
Se développer en Europe
Grenoble s’est installée en janvier 2017 à Berlin où elle a transféré une partie des activités qu’elle avait développé à Londres. C’est une décision prise dès avant le Brexit en constatant que les autorités britanniques délivraient de moins en moins facilement de visas aux étudiants internationaux. Grenoble EM n’en reste pas moins également à Londres, d’autant que la baisse de la livre sterling fait mécaniquement baisser ses coûts.
© B. Fournier
L’ESSENTIEL DU SUP
PrÉPAS
eNTreTieN
Les oraux sont un moment crucial pour toutes les écoles et l’accueil des jurys est particulièrement soigné à Grenoble EM © Grenoble EM o. r : maIs aUt-Il éValUER cEt EnsEIgnEMEnt ? o. r : La ORMatIOn cOntInUE Est égalEMEnt ORtEMEnt IMpactéE paR la RéORME. PEUt-J-F. F :Il ne aut pas multîplîer les labels et certîficatîons. EllE VRaIMEnt êtRE UnE REssOURcE IMpORtantE C’est à la CTI, à la CEFDG et au HCERES de mettre au pOUR lEs écOlEs DE ManagEMEnt ? poînt un standard commun. J-F. F : Le marchÉ se segmente encore plus avec toutes les ormatîons quî vont pouvoîr entrer dans le o. r : AUtRE sUjEt D’actUalIté : l’éVOlUtIOn DE l’appREntIssagE aVEc la RéORMER QUI VIEnt.compte personnel de ormatîon (CPF) à moîns de 500 COMMEnt GREnOBlE em Va-t-EllE la géRER ? €. Il aut donc crÉer des ofres pour une multîplîcîtÉ J-F. F :Nous recevons aujourd’huî 700 Étudîants ende publîcs. De la même açon le sur-mesure est en pleîn dÉveloppement. En aît nous aîsons ace à deux apprentîssage et en contrats de proessîonnalîsatîon. clîents : des îndîvîduels, avec une ofre de CPF quî peut Allons-nous monter notre propre Centre de ormatîon dÉboucher sur des dîplômes, et des entreprîses pour un d’apprentîs (CFA). Cela semble acîle aujourd’huî et groupe de populatîon dÉdîÉ pour lesquels îl aut savoîr permet d’ouvrîr des sectîons dans un grand nombre gÉrer des volumes împortants. Notre orce c’est d’être de filîères. Nous nous posons donc encore beaucoup de questîons sur la gestîon d’un CFA et notamment surà la poînte de l’înnovatîon pÉdagogîque tout en ayant la capacîtÉ de dîplômer. les montants auxquels les entreprîses finançaîent les contrats. Hîer c’Étaît cachÉ. Demaîn tout le monde dîs-o. r : unE aUtRE ORcE DE Gem Est la posera des mêmes chîfres et les entreprîses peuvent géOpOlItIQUE. qUEl BIlan tIREz-VOUs DE la se montrer plus exîgeantes. Cela va bousculer leur pREMIèRE annéE DE l’épREUVE DE géOpOlItIQUE relatîon avec les Établîssements et îl pourraît y avoîr QUE VOUs aVEz cRééE pOUR lE cOncOURs bCe demaîn des regroupements de CFA d’Écoles.?D’EntRéE Dans lEs écOlEs DE ManagEMEnt J-F. F :Notre premîère Édîtîon est satîsaîsante. Les Reste la questîon du coût-contrat auquel France Com-sujets ont ÉtÉ bîen perçus et bîen comprîs notamment pÉtences nous finance. Il ne sera jamaîs correct maîs sur le « multîlatÉralîsme menacÉ ». Un sujet que se alors comment financer la dîfÉrence ? Il y aura aussî des posent toutes les entreprîses. C’est très împortant alors opportunîtÉs partîculîères dans les ormatîons menant même que les sujets de gÉopolîtîque - Brexît, guerre des aux mÉtîers technologîques que France CompÉtences changes, guerres tout court - prennent chaque jour une entend avorîser. împortance plus partîculîère. Cette annÉe plus de 30% de En tout cas la demande des Étudîants de suîvre une lycÉens ont optÉ pour la spÉcîalîtÉ « hîstoîre-gÉographîe, ormatîon en alternance est de plus en plus orte et gÉopolîtîque et scîences polîtîques » en premîère. C’est pas seulement pour des questîons financîères. Il audra un sîgne et îls seront nombreux à venîr à notre prochaîn aussî que nous prenîons bîen garde à întÉgrer les PME Festîval de gÉopolîtîque quî sera consacrÉ en 2020 à la dans nos rÉflexîons. thÉmatîque « (R)Evolutîons numÉrîques ».
11
NOVEMBRE 2019N° 32
Recevoir les réfugiés
Les International Green Gown Awards récompensent les initiatives durables les plus novatrices mises en place par des universités du monde entier. C’est dans ce cadre que GEM s’est distinguée cette année dans la catégorie « Impact positif sur la société » en recevant les félicitations du jury pour son « GEM Refugee Grant Program » qui vise à offrir jusqu’à 10 places par an dans les programmes de formation de l’École pour des étudiants qualiîés ayant le statut de réfugiés.