Essentiel Prépa n°34 - janvier 2020
21 pages
Français

Essentiel Prépa n°34 - janvier 2020

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°34 - janvier 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2020
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo
JANVIER 2020|N° 34
PRÉPAS ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES
ENTRETIEN Stéphan Bourcieu (BSB)
DÉBAT Classements des écoles de management : que disent les classeurs ?
LES ESSENTIELS DU MOIS Crise de gouvernance à emlyon Ouverture sociale et Grandes écoles rimentelles vraiment ?
Comment les écoles de management forgent des profils internationaux
Une journÉe internationale à l’institut Mines TÉlÉcom business school
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
LE CLIMAT CHANGE, COMMENT L’ENSEIGNER DANS LES ÉCOLES DE MANAGEMENT ?
ÉDITO + SOMMAIRE
La COP 25 a eu lieu à Madrid sans résultats significatifs. Notamment sur l’éducation au changement climatique qui est à peine abordée dans un paragraphe général sur la « nécessité que tous les secteurs soient impliqués ». Si aujourd’hui dans la plupart des écoles de management c’est la RSE (responsabilité sociale des entreprises) au sens large qui est enseignée, les écoles de management commencent à prendre consciences des enjeux spécifiques du changement climatique. Parce que c’est important pour leurs étudiants mais surtout parce que l’enjeu devient de plus en plus crucial pour les entreprises.
Former de futurs spécialistes.«Ce qUî va le plUs împacter les entreprîses dans les annÉes à venîr c’est la transîtîon ÉcologîqUe. Pas la dÉglobalîsatîon oU le Brexît», assUre l’ancîen dîrecteUr gÉnÉral de l’Organîsatîon mondîale dU commerce et actUel prÉsîdent de la Fondatîon JacqUes Delors, Pascal Lamy. «Enseîgner le changement clîmatîqUe c’est îndîspensable toUt aU long dU cUrsUs en commençant par les termes de base. Il aUt comprendre les ondamentaUx pUîs les consÉqUences poUr l’entreprîse. Comment organîser le tÉlÉtravaîl poUr Évîter le temps et l’Énergîe perdUs dans les dÉplacements, comment ÉvalUer le temps de travaîl, repenser les accords d’entreprîse ?», analyse Jean-Françoîs Fîorîna, le dîrecteUr gÉnÉral adjoînt des Grenoble EM. Des cours, des diplômes ou de chaires.Comme Grenoble EM, TBS est sîgna-taîre del’appel poUr ormer toUs les ÉtUdîants dU sUpÉrîeUr aUx enjeUx clîmatîqUes et ÉcologîqUes. «NoUs avons la chance d’avoîr des Économîstes spÉcîalîstes dU clîmat aU seîn de notre acUltÉ. Avec eUx, noUs lançons à la rentrÉe 2020 Un certîficat d’Excellence «Clîmate Actîon» poUr qUe nos ÉtUdîants soîent en capacîtÉ d’antîcîper les împacts clîmatîqUes de leUrs dÉcîsîons», commente Annabelle-MaUve Bonne-oUs, la dîrectrîce dU programme Grande École (PGE). Il s’agîra d’Un apprentîssage întÉgrant aUssî bîen la connaîssance des enjeUx gÉopolîtîqUes et ÉconomîqUes qU’Une expertîse en calcUl des împacts. Un nouveau cours fondamental.ESCP a dÉjà qUant à elle crÉÉ Un MSc în Internatîonal SUstaînabîlîty Management. Et entend aller plUs loîn. «NoUs allons crÉer Un coUrs ondamental oblîgatoîre poUr toUs nos ÉtUdîants des programmes gÉnÉralîstes sUr les qUestîons de transîtîon ÉcologîqUe en noUs appUyant sUr des experts scîentîfiqUes», rÉvèle AUrÉlîen AcqUîer, proesseUr à ESCP et co-dîrecteUr scîentîfiqUe de la chaîre Economîe CîrcUlaîre & BUsîness Models DUrables de l’École qUî a Également organîsÉ Un sÉmînaîre de rentrÉe de troîs joUrs sUr le sUjet poUr les noUveaUx ÉtUdîants dU PGE. Les exemples de la mobîlîsatîon ne manqUent pas. Les enjeUx sont îmmenses.
Olivier Rollot, rédacteur en chef
ORollot
2
Sommaire
4
5
678
9
JANVIER 2020N° 34
LES ESSENTIELS DU MOIS
• Quel parcours au lycée pour une classe préparatoire économique et commerciale ? • Ouverture sociale et Grandes écolesriment-elles vraiment ? • Audencia fait évoluer son PGE • Toujours plus d’humanités à NEOMA • L’EFMD fait évoluer ses accréditations • Crise de gouvernance à emlyon
DOSSIER
• Comment les écoles de managementforgent des proIls internationaux
ENTRETIEN
18 • Stéphan BourcieuDirecteur de Burgundy School of Business
DÉBAT
20 • Classements des écoles de management : que disent les classeurs ?
« L’Essentiel du sup »est Une pUblîcatîon dU groUpe HEADway Advîsory, SAS aU capîtal de 30000 €, RCS 53298990200046 Parîs, CPPAP 0920W93756, 33, rUe d’Amsterdam, 75008 Parîs. Directeur de la publication:SÉbastîen Vîvîer-Lîrîmont. Rédacteur en chef :Olîvîer Rollot (o.rollot@headway-advîsory.com). Responsable commerciale :Fanny Bole dU Chomont (.boledUchomont@headway-advîsory.com). Création graphique et mise en pages:élîse GodmUse / olo.Édîtîons Photo de couverture:InstîtUt Mînes TÉlÉcom bUsîness school
N A N T E S | P A R I S | B E I J I N G | S H E N Z H E N | C H E N G D U
*De l’audace, toujours !
*
PROGRAMME GRANDE ÉCOLE
e CLA6SSEMENT SIGEM
DEPUIS 18 ANNÉES CONSÉCUTIVES
« Parce que l’audace s’affirme avec le savoir, nous développons vos expériences, Parce que le talent s’exprime grâce à la culture, nous multiplions les influences, Parce que leadership et responsabilité doivent se faire écho, nous visons plus haut. Notre vocation ? Vous permettre de développer la vôtre ! » Nicolas ARNAUD Directeur Audencia Grande École
e 4 INSERTION PROFESSIONNELLE
audencia.com
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
Quel parcours au lycée pour une classe préparatoire économique et commerciale ? L’APHEC publIe un tableau synthétIque explIquant comment choIsIr ses spécIalItés pour Intégrer une classe préparatoIre économIque et commercIale.
Je suis au lycée et envisage une Classe Préparatoireéconomique et Commerciale. Quels choix de spÉcialitÉs au lycÉeen îlière génrale?
En classe dePremière,je choisis
La spécialité Mathématiques
EM Strasbourg va lancer une école franco-allemande
Deux autres spécialités Vous avez une totale libertÉ du choix de ces autres spécialités. Aucune combinaison ne sera jugée meilleiure ou moins bonne qu’une autre pour entrer en CPGE EC.
En classe deTerminale,je dÉcide de
Garder la spécialité mathématiques (Éventuellement complÉtÉe par l’option mathÉmatiques expertes) Votre choix de la deuxième spécialité reste totalement libre.
Ne pas garder la spécialité mathématiques Je choisis l’option mathématiques complémentaires. Votrechoix des deux spécialités de terminale reste totalement libre. Quelle que soit la combinaison choisie je pourrais candidater et intégrer une classe préparatoire EC.
Je peux également choisir en în de seconde la îlière STMG qui me donnera accèsaux Classes Préparatoireséconomiques et CommercialesOption Technologique.
Sous le nom de code IFAM (Institut Franco-Allemand du Management), l’EM Strasbourg souhaite créer une École franco-allemande à la rentrée 2020. Au moins une vingtaine d’étudiants en 1ère annÉe de Bachelor et du Programme Grande
L’accès à la classe préparatoire EC voie technologique est ouvert à toutes les spécialités choisies en classe terminale STMG : Gestion et înanceSystèmes d’information de gestionRessources humaines et communicationMercatique
École seraient concernés. Les cours seront dispensÉs par les enseignants-chercheurs de l’EM Strasbourg et des Établissements partenaires germanophones dans les locaux de l’École. À terme, un campus dédié pourrait voir le jour avec un parcours bac+1 à bac+5 totalement intégré avec Un double diplôme dans le cadre du Bachelor
Affaires Internationales en partenariat avec la Hochschule Furtwangen et quatre double diplômes dans le cadre du PGE. «Il ne s’agit pas d’une formation de plus dispensée au sein de l’EM Strasbourg mais de l’intégration de l’ensemble de nos programmes franco-allemands.» dÉclare Herbert Castéran, le directeur général de l’école.
4
JANVIER 2020N° 34
EN BREF 587 M€ d’impact Inancier pour NEOMA en France
Le rapport BSIS (Business School Impact System) dévoile un impact înancier de Neoma BS à hauteur de près de 587 millions d’euros en France : • à Paris l’impact înancier et Économique est de 148 M € par an • à Reims et dans sa région à 228M€ par an (un Étudiant sur 7 du Grand Reims Étudie à NEOMA Business School et l’Ecole est leader en matière d’apprentissage) ; • à Rouen Métropole et dans la Région Normandie à 211 M € par an (un Étudiant de Rouen Métropole sur 10 Étudie à NEOMA Business School et l’École est leader en matière d’apprentissage. Le dispositif BSIS est animÉ par des experts indÉpendants mandatÉs par deux organismes acadÉmiques nationaux et internationaux : la FNEGE (Fondation Nationale pour la gestion des Entreprises) et l’EFMD (European Foundation for Management Development).
© EM Strasbourg
L’ESSENTIEL Du SuP
EN BREF Monaco veut « révolutionner le marché immobilier » avec ESCP
Le gouvernement de Monaco a choisi ESCP pour promouvoir le dÉveloppement durable à travers le « Programme d’innovation dans les technologies de l’immobilier ». Sous la direction de Frédéric Genta, délégué interministériel chargé de la transition numérique de la Principauté de Monaco et ancien élève, et de Jaime Luque, professeur associé à ESCP et directeur du Master en sciences de l’immobilier, le programme ESCP-Monaco « transformera le secteur immobilier en adoptant de nouvelles technologies qui favoriseront un avenir plus durable ».
Le 26 novembre 2019, le Prince Albert II de Monaco a ÉtÉ rÉcompensÉ avec le Docteur Honoris Causa Insignia de ESCP Business School.
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
JANVIER 2020N° 34
Ouverture sociale et Grandes écoles rimentelles vraiment ? «En favorisant la réussite de tous les étudiants les Grandes écoles peuvent être de vrais leviers d’ouverture sociale.» La présIdente de la Conférence des grandes écoles, Anne-LucIe Wack, lance un nouvel IndIcateur ain de mIeux estImer l’ouverture socIale des Grandes écoles oUr comprendre ce qUe reprÉsente vraîmentpas d’aîlleUrs », assène la prÉsîdente dU Chapître l’oUvertUre socîale dans les Grande Écoles,des Grandes Écoles et dîrectrîce gÉnÉrale de Skema P la CGE a voUlU aller plUs loîn qUe la seUleAlîce GUîlhon qUî dÉveloppe : «NoUs proUvons aînsî mesUre des boUrsîers CroUs. «Avec Un taUxaUx Élèves îssUs de mîlîeUx dÉavorîsÉs qU’îl sUît de d’apprentîs de 18% dans nos Écoles - 17% dans lesdeUx ans poUr întÉgrer les meîlleUres Grande Écoles». École d’îngÉnîeUrs et 24% dans les Écoles de ma-Même volontÉ dU côtÉ de la plUpart des Scîences Po nagement - noUs recevons beaUcoUp d’ÉtUdîants de rÉgîons qUî n’ont pas l’întentîon de aîre ÉvolUer qUî ne sont plUs boUrsîers. Sans parler des Écoles leUrs concoUrs. «Le rîsqUe est de se ocalîser sUr où îls sont rÉmUnÉrÉs en tant qUe onctîonnaîres», Une seUle mesUre «magîqUe» qUand îl aUt toUte Une sîgnale Anne-LUcîe Wack. panoplîeînsîste Anne-LUcîe Wack qUand Pîerre », La création d’un indicateur « ECRS ».Cer-Mathîot aît le constat qUe «les ÉtUdes de mÉdecîne taîns ÉtUdîants n’ont même plUs droît aUx boUrsessont les plUs sÉlectîves qUî soîent, plUs qUe HEC». CroUs : par exemple Un ÉtUdîant ayant dÉjà rÉalîsÉEt Borîs WalbaUm, co-prÉsîdent de l’assocîatîon deUx annÉes de PACES et ayant aînsî ÉpUîsÉ UneArtîcle 1, de conclUre : « La mÉdecîne est Un sys-grande partîe de leUrs droîts avant d’întÉgrer Unetème darwînîen dans leqUel on ne peUt rÉUssîr qU’en Grande École. AUtant d’ÉlÉments qUî aUssent lesprenant des coUrs complÉmentaîres». statîstîqUes d’oUvertUre socîale aU dÉtrîment des Répondre aux attentes des entreprises.«Ce Grandes Écoles. D’où la crÉatîon d’Un îndîcateUr qUî a beaUcoUp crU dans les Écoles depUîs vîng t ans « ECRS » poUr « ÉtUdîant rÉpondant aUx crîtères c’est aUssî la volontÉ d’oUtîller toUs les ÉtUdîants sUr socîaUx » qUî reprÉsentent 30% des ÉtUdîants des ces qUestîons poUr qU’îls soîent ensUîte dans l’en-Grandes Écoles (poUr 27% de boUrsîers CroUs). «Alors treprîse convaîncUs qU’accUeîllîr des proîls varîÉs qU’îls reprÉsentent certes 42% des ÉtUdîant dans les est Un atoUt», soUlîgne Chantal Dardelet, anîmatrîce premîers cycles Unîversîtaîre maîs seUlement 31% en dU groUpe de travaîl OUvertUre socîal de la CGE et second cycle. Les UnîversîtÉs ne sont en dÉînîtîve dîrectrîce dU centre EgalîtÉ des chances de l’Essec. pas plUs oUvertes qUe les Grande École», rappelle Et jUstement les entreprîses ont «dU mal à recrUter Pîerre Mathîot, secrÉtaîre dU bUreaU de la CGE et des proîls dîÉrents et ont conîance aUx Grande dîrecteUr de Scîences Po Lîlle. Écoles poUr celasoUlîgne Borîs WalbaUm, qUî », Quid des bonus aux concours ?C’est LA qUestîonconstate qUe «Élèves ne connaîssent pas les les à laqUelle la ConÉrence des grandes Écoles n’a pasclasses prÉparatoîres oU m’îmagînent pas poUvoîr en encore rÉpondU : aU-delà des hUît Grandes ÉcolesassUmer les coûts Une oîs dans Une Grande École consUltÉes par la mînîstre de l’Enseîgnement sUpÉ-payante». Il aUt donc les accompagner poUr qU’îls rîeUr - qUî se sont plUs oU moîns prononcÉ poUr UnmesUrent par exemple qUels salaîres îls poUrront système de « bonîîcatîon » accordÉ aUx candîdatstoUcher demaîn. La conclUsîon à Pîerre Mathîot : «Le boUrsîers dans les concoUrs – qU’en est-îl de l’en-problème ce n’est pas tant la rÉUssîte aUx concoUrs, semble dU système ? «NoUs sommes avorables à relatîvement proche des taUx de rÉUssîte moyens, l’îdÉe de donner Un bonUs aUx candîdats «carrÉs»qUe l’aUtocensUre dans le sîmple aît d’être candîdat maîs pas à toUs les boUrsîers, qUî ne le demandent dans les classes popUlaîres».
5
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
JANVIER 2020N° 34
Audencia fait évoluerMontpellier BS : Bruno EN BREF Ducasse prépare un son PGELa nouvelle stratégie sera nouveau plan stratégique annoncée ofîciellement în Nicolas Arnaud l’avait annoncÉ à sa prise de fonction à la tête février 2020 et s’appuiera sur l’ADN de l’École : l’ouverture du programme Grande Ecole en 2017 : sa mission est de renforcer sociale et de la diversité. l’internationalisation du programme, la professionnalisationBruno Ducasse, son directeur, l’afîrme : «Montpellier des étudiants, et la diversité de l’offre de parcours qui leur est proposée.Business School compte aller beaucoup plus loin dans la RSE en intégrant aux ’« Englîsh track » - parcoUrs 100% en anglaîs -formations des ÉlÉments de sera aînsî dorÉnavant oUvert à 210 ÉtUdîants dèsdÉveloppement durable et d’écologie». Mais attention, Lt«arilelnetreetraduaxncsllaassceomuresnetsà, mais la premîère annÉe. Après Un premîer semestre ce nouveau plan n’aura pas à Nantes, îls poUrront sUîvre leUr deUxîèmepour objectif principal de la semestre à Londres, Madrîd, Zürîch oU MUnîch et leUr troîsîème semestre à New York oU à Shenzhen en Chîne de proposer des formations et des services de qualitÉ» dans le cadre d’Un « Global Mobîlîty Track ». précise le directeur général. AUtre noUveaUtÉ Une spÉcîalîsatîon possîble dans le La crÉation de cette nouvelle stratégie s’accompagne management des spîrîtUeUx. SîgnÉ en maî 2019, le d’une transformation partenarîat d’AUdencîa avec la commUnaUtÉ d’agglomÉ-organisationnelle. Une ratîon de Grand Cognac et le Centre unîversîtaîre de ladirection des programmes et une direction de la qualitÉ Charente ofre aUx ÉtUdîants Grande Ecole la possîbîlîtÉ acadÉmique ont par exemple de sUîvre Une spÉcîalîsatîon 100% en anglaîs : Cognacété récemment créées. © Audencia & Spîrîts Management. PoUr 2020, et alors qUe 45% des ÉtUdîants dU PGEEnfin, les ÉtUdîants poUrront Également sUîvre Un choîsîssent aUjoUrd’hUî Une majeUre en finance, AUdencîasemestre à Sao PaUlo, aU BrÉsîl poUr se spÉcîalîser proposera à ses ÉtUdîants de sUîvre Une spÉcîalîsatîonen Food & Agrî-bUsîness Management, dans le cadre en finance întîtUlÉe « Fînancîal Analysîs and InvestmentdU Collaboratîve InstîtUte or Global AgrîbUsîness crÉÉ Management » afin d’obtenîr la certîficatîon CFA® :par AUdencîa avec des partenaîres sUd-amÉrîcaîns et Chartered Fînancîal Analyst. arîcaîns îl y a Un an.
Toujours plus d’humanités à NEOMA
Sous l’impulsion de son Président Mi-chel-Edouard Leclerc, NEOMA pro-pose depuis 2018 un nouveau cycle de conférences autour de la Responsabilité sociétale des entreprises. Jean-François Julliard (DG de Greenpeace) et Henri Giscard d’Estaing (PDG du Club Med) ont d’ores et déjà conîrmé leur présence sur les premiers mois de l’année 2020, tout comme Thierry Guibert (PDG de MF Brands Group -Lacoste, Aigle, Gant, The Kooples, Tecniîbre - et Président de NEOMA Alumni), Jean-Baptiste Santoul (PDG de Ferrero France) et Rony Brau-man (ancien Président de MSF). Quant au cours « Humanités et Mana-gement » du Programme Grande Ecole, lancé également en 2018, il propose cette année une thématique de réexion autour de l’argent, abordée dans ses dimensions philosophiques, sociologiques et écono-
miques. «Nous avons imaginé ce nou-veau cours comme une occasion de dé-bats et de réLexion critique autour des problématiques contemporaines, au croi-sement des sciences humaines et des sciences de gestion», souligne la direc-trice générale de NEOMA, Delphine Manceau. Pour aller plus loin une conférence sera proposÉe autour de la thÉmatique du désir (thème de culture générale 2020 des classes prÉparatoires EC) le 12 mars 2020, co-animée par Véronique Bonnet, Vice-Présidente de l’APHEC pour la voie S, et Responsable pour la culture géné-rale-philosophie et par Yuping YANG, Co-directrice de NEOMA Confucius Ins-titute for Business. Etudiants de l’Ecole et Élèves de classes prÉparatoires seront conviés à cette manifestation.
6
© Neoma
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
JANVIER 2020N° 34
L’EFMD crée EN BREF 7 étudiants de NEOMA incubés à Berkeley de nouvelles accréditations Dans le cadre de son nouveau dispositif « Entrepreneurs sans Frontières », NEOMA a offert l’opportunitÉ à Créatrice du label Equis, l’EFMD (European Foundationsept de ses Étudiants de for Management Development) entend aujourd’hui mieux évaluer l’ensemblerejoindre l’incubateur de UC Berkeley pendant un des programmes proposés par les business schools dans le monde. semestre. L’un d’entre eux, Yann-Davy Gounongbe, a même pu prÉsenter son projet os accrÉdîtatîons noUs ne les donnons pasLa noUvelle accrÉdîtatîon sera oUverte à toUtes les « de crÉation d’entreprise Mynox lors de laCollideret on peUt les perdre. NeU Écoles ont perdUÉcoles, y comprîs accrÉdîtÉes EqUîs, avec des accrÉ-N Cup. Cette compétition EqUîs depUîs sa crÉatîon, 21 Écoles ont ÉtÉdîtatîons spÉcîfiqUe poUr les MBA, E-MBA, BSc, MSc, du Sutardja Center for Élîgîbles maîs pas accrÉdîtÉes, 14 ont prÉ-etc. A la sUîte de ESCP et Skema, dîx bUsîness schools Entrepreneurship and Technology de UC Berkeley ÉrÉ retîrer leUr dossîer, 15 ont rÉUssî à la deUxîèmeparmî les meîlleUres (HEC MontrÉal, The Hong Kong est la vitrine des meilleurs tentatîve. »PrÉsîdent de l’EFMD (EUropean FoUndatîonunîversîty o Scîence and Technology, Saînt-Gallen, projets entrepreneuriaux du or Management Development) Erîc CornUel dîrîge Un etc.) sont les premîères à sa lancer. berceau de la Silicon Valley. organîsme qUî compte aUjoUrd’hUî 937 membres dans ESCP et Skema pionnières.«NoUs voUlîons avoîr 91 pays dont plUs de la moîtîÉ (541) en EUrope et 160 en L’EM Normandie Un eedback sUr notre E-MBA par Un organîsme qUî réorganise ses directions Asîe. Dans ce cadre l’accrÉdîtatîon EqUîs est accordÉe accrÉdîte maîs pas poUr toUjoUrs. un marchÉ Ultra à 189 bUsîness school (dont Une qUî l’a perdUe et a Une Jean-Guy Bernard, son compÉtîtî sUr leqUel noUs voUlîons connaïtre nos marges directeur général, et Elian annÉe poUr se remettre à nîveaU) dans 44 pays dont Pilvin, directeur généralde progressîon sUr troîs ans», soUlîgne la dîrectrîce toUjoUrs plUs de la moîtîÉ en EUrope. «Il n’y a pas de délégué et successeur gÉnÉrale de Skema, Alîce GUîlhon, qUî va Également se désigné, restructurent qUotas poUr nos accrÉdîtatîons. Ce n’est pas parce le comitÉ exÉcutif et lelancer dans l’accrÉdîtatîon PhD (rÉservÉe aUx bUsîness qU’îl y a tant d’Écoles dans Un pays qU’îl ne peUt pas y comitÉ de direction de schools accrÉdîtÉes EqUîs) maîs ne va plUs demander l’EM Normandie :en avoîr de noUvelle», însîste le prÉsîdent. l’accrÉdîtatîon Amba poUr son MBA. Mathilde Brossiera ÉtÉ nommÉe directrice de laLa naissance de « EFMD accredited ».AUjoUrd’hUî Même rÉflexîon dU côtÉ de Frank BoUrnoîs, dîrecteUr Marque et de l’expérience ; l’EFMD entend ratîonalîser son ofre en arrêtant deUx gÉnÉral de ESCP : «Cette accrÉdîtatîon permet de Hendrik Lohsea ÉtÉ de ses accrÉdîtatîons – EPAS poUr les programmes nommÉ directeur des dîsposer dU regard en proondeUr d’experts înterna-affaires internationales ; et EOCCS poUr les coUrs en lîgne – poUr lancer le tîonaUx sUr le programme concernÉ. La qUalîtÉ des Antoine VÉniarda ÉtÉ nommÉ toUt noUveaU « EFMD accredîted ». «AU dÉbUt noUs directeur des programmes et rapports oUrnîs par l’accrÉdîteUr comporte Une mîne de l’innovation pédagogique ;avîons lancÉ Epas poUr donner Une accrÉdîtatîon à de recommandatîons permettant des amÉlîoratîons très Christophe Yvera ÉtÉ des programmes qUî n’avaîent pas vocatîon à recevoîr nommÉ directeur deconcrètes et opÉratîonnelles. ESCP est aînsî dÉsormaîs de rÉcompenses înstîtUtîonnelles. Par exemple parce l’InsIDE et de la formation Une mUltî-accredîted bUsîness school ». professionnelle et continue ; qU’îl n’y a pas de acUltÉ permanente nî de recherche Alors que Lotî Karoui propre oU qU’îl s’agîssaît d’Un programme pîlote», se conserve la direction du campus de Paris lessoUvîent Erîc CornUel. Maîs Epas n’Étaît pas oUvert directions des autres campus aUx Écoles EqUîs qUels qUe soîent leUrs programmes. de l’EM Normandie Évoluent avec les nominations de : Solène Heurtebis,Les business schools accréditées Equis dans le monde prÉcÉdemment directrice Alumni EM Normandie et Link Ofîce au Havre, qui prend la direction du campus du Havre ; Khaireddine Mouakhar, directeur des projets Moyen-Orient et professeur associÉ en stratégie, prend la direction du campus de Caen ; Miriam Schmidkonz, jusqu’à prÉsent directrice d’études (programme undergraduate) et professeur assistant en gestion des ressources humaines sur le campus d’Oxford, prend la direction des campus de Dublin et d’Oxford. © EFMD
7
L’ESSENTIEL Du SuP
EN BREF Une nouvelle gouvernance provisoire
Tugrul Atamerprend la prÉsidence du directoire de emlyon jusqu’à la nomination prochaine d’un nouveau président du directoire. Il Était jusqu’ici membre du directoire de emlyon, membre de la direction générale de l’école depuis 2002 et Doyen de la faculté de 2002 à 2012, lui succède à la présidence. A ses côtÉsFabien Guimtrandya ÉtÉ nommÉ directeur des Ressources Groupe de emlyon et vient compléter son directoire.
© emlyon BS Tawhid Chtioui
PRÉPAS
L’ESSENTIEL DU MOIS
JANVIER 2020N° 34
Crise de gouvernance à emlyon Emlyon est tout sauf un long euve tranquille.Après neuf mois à sa tête Tawhid Chtoui a préféré jeter l’épongele 6 janvier. Retour sur une année 2019 particulièrement compliquéepour la Grande école lyonnaise. awhîd ChtoUî a annoncÉ le 6 janvîer, lorsavaît accordÉ en jUîn 2019 Tawhîd ChtîoUî explîqUaît : d’Une prÉsentatîon tÉlÉdîfUsÉe aUx 600 sa-«SoUs l’împUlsîon de la CCI Lyon MÉtropole, noUs avons T larîÉs dU groUpe, qU’îl qUîttaît la dîrectîon desoUhaîtÉ transormer emlyon avec Une goUvernance emlyon BS. ArrîvÉ à sa tête le 1er avrîl 2019plUs ÉqUîlîbrÉe. Avec Une noUvelle dîmensîon prîvÉe son règne n’aUra dUrÉ qUe neU moîs. Certes ce n’estnoUs rÉpondrons à nos besoîns d’învestîssement et pas la premîère oîs qUe pareîlle mÉsaventUre sUrvîentmaîntîendrons les ÉqUîlîbres financîers à long terme toUt à emlyon. En 2012 Phîlîppe CoUrtîer n’avaît tenU qUeen airmant notre mîssîon centrÉe sUr l’employabîlîtÉ qUelqUes moîs à la tête de l’înstîtUtîon. Maîs îl venaîtet en conservant notre excellence acadÉmîqUe, nos de l’extÉrîeUr et d’Une École d’îngÉnîeUrs (les Ponts) etstandards d’accrÉdîtatîon, Une marqUe orte, Un împact n’avaît pas orcÉment le profil de l’emploî. AU contraîresocîÉtal et Un ancrage local airmÉ. C’est Un modèle Tawhîd ChtîoUî est îssU de emlyon, y a connU Une belletrès dîfÉrent d’Une entreprîse classîqUe poUr laqUelle rÉUssîte en dÉveloppant son campUs de Casablanca etle profit est le sUjet domînant». étaît-îl totalement en est Un très bon connaîsseUr de l’Unîvers des bUsînessphase avec ses învestîsseUrs en dÉclarant cela ? schools rançaîses après des expÉrîences de dîrectîon Conflits en série aU seîn de Reîms BS, l’ISC et plUs rÉcemment l’ICD. L’aUtre grand sUjet aUra ÉtÉ le dÉpart dU prÉsîdent Un bilan controverséde l’École, BrUno Bonnel, et de son dîrecteUr gÉnÉral, S’îl ne aîsaît pas l’UnanîmîtÉ poUr lUî, Tawhîd ChtîoUî Bernard Belletante. PeU en phase avec le noUvel ac-laîssera aUssî d’excellents soUvenîrs comme le soU-tîonnarîat, les deUx « BB » sont partîs sUccessîvement lîgnaît le joUr de son dÉpart le sîteTrîbUne AU- La en septembre et octobre 2019. Le premîer après vergneexplîqUant qUe «le reprÉsentant des salarîÉsavoîr vertement crîtîqUÉ le management de Tawhîd aU conseîl de sUrveîllance, des ÉlUs dU CSE (comîtÉChtîoUî (lîreLe JoUrnal des Entreprîses), le second plUs socîal et ÉconomîqUe), oU dU conseîl de corporatîondîscrètement maîs non sans avoîr aît savoîr qU’îl se des assocîatîons ÉtUdîantes, Égrènent des tÉmoîgnagessentaît trahî alors qU’îl pensaît mener à bîen le projet dîthyrambîqUes, qUî mettent en exergUe « sa capacîtÉde constrUctîon dU noUveaU campUs lyonnaîs de l’École de dîalogUe », son « împlîcatîon qUî a assUrÉ l’adhÉsîonpendant deUx ans. Tawhîd ChtîoUî aUra Également reçU des dîfÉrents corps de personnel et des ÉtUdîants», Un blâme de la ConÉrence des grandes Écoles poUr la qUalîtÉ de «sa vîsîon, de son management et deavoîr recrUtÉ en admîssîon sUr tître des ÉtUdîants hors son dÉvoUement ». » ToUjoUrs selon La TrîbUne sesde toUte procÉdUre. «dÉtracteUrs stîgmatîsent en revanche Un exercîce Et maintenant ?aUtocrate et « popUlîste » dU poUvoîr, le mÉprîs des Le dÉpart de Tawhîd ChtîoUî ne doît pas masqUer la înstances de goUvernance, Un comportement « dÉ -orêt de dîicUltÉs aUxqUelles est aUjoUrd’hUî conron-loyal » à l’Égard de son prÉdÉcesseUr et « très dUr » tÉe emlyon. De goUvernance bîen sûr maîs sUrtoUt de vîs-à-vîs de figUres îconîqUes dU corps proessoral, modèle. DansChallengesKîra Mîtroanof explîqUe qUe, Une gestîon dîspendîeUse, la volontÉ de boUleverser «côtÉ ÉtUdîants, la rÉvolte gronde aUssî. Certaîns ont l’organîgramme, la composîtîon dU comîtÉ de dîrectîon, l’împressîon d’être devenUs des « vaches à laît » poUr et certaîns ondamentaUx de l’Établîssement». attîrer des onds d’învestîssements» et qU’îls sont Le passage à la SAaUssî sUrprîs par Un «emploî dU temps très allÉgÉ en Le passage Éclaîr de Tawhîd ChtîoUî à la tête de emlyonpremîère annÉe avec seUlement qUelqUes heUres de aUra d’abord ÉtÉ marqUÉ par la prîse de poUvoîr dU ondscoUrs oblîgatoîres. A plUs de 14.500 eUros l’annÉe, ça d’învestîssement rançaîs QUalîUm. PoUr la premîère oîsaît cher!». Le toUt alors qUe l’Edhec remontaît à toUte Une Grande École consUlaîre devenaît aînsî Un SA avecallUre sUr sa rîvale hîstorîqUe dans les choîx d’ÉtUdîants des actîonnaîres prîvÉs. Dans Un entretîen qU’îl noUs îssUs de classes prÉparatoîres aU seîn dU Sîgem.
8
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
DOSSIER
JANVIER 2020N° 34
Comment les écoles de management forgent des profils internationaux Accords internationaux, séjours d’échanges académiques, doubles diplômes, professeurs et étudiants venus du monde entier, campus à l’étranger, les écoles de management ont largement investi le champ international. Objectif : former des managers globaux.
Le campus de l’universitÉ de MontrÉal © UniversitÉ de MontrÉal
9
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
ne expÉrîence înternatîonale dÉ-marre bîen avant de descendre LaUmpUr. C’est dès leUr campUs rançaîs d’Un avîon à BUenos Aîres oU KUala qUe les ÉtUdîants rançaîs commencent à rencontrer des ÉtUdîants venUs dU monde entîer. SUr les 138 hectares dU campUs d’HEC à JoUy-en-Josas, 2000 ÉtUdîants de natîonalîtÉs dîfÉrentes rÉ-sîdent, mangent, ÉtUdîent, ont dU sport, dÉbattent, s’engagent aU seîn d’assocîa-tîons oU de clUbs… Bre, Un Écosystème mondîal s’y est dÉveloppÉ, rUît d’Une stratÉgîe qUe Françoîs Collîn, dîrecteUr dÉlÉgUÉ, dÉveloppement înternatîonal, à HEC Parîs, dÉtaîlle aînsî : «HEC Parîs a aît le choîx d’Une stratÉgîe d’allîances acadÉmîqUes plUtôt qUe celUî d’Une stra-tÉgîe d’împlantatîon de campUs satellîtes à l’înternatîonal. BeaUcoUp d’Écoles ran-çaîses ont retenU cette seconde optîon, maîs noUs pensons qU’Un campUs UnîqUe où le monde entîer se retroUve, proes-seUrs et ÉtUdîants, correspond mîeUx à la vocatîon înternatîonale de HEC. une stratÉgîe mUltî-campUs condUît soUvent à spÉcîalîser les dîfÉrentes împlantatîons avec Une vocatîon de recrUtement rÉ-gîonal. L’expÉrîence dU campUs HEC est dîicîlement reprodUctîble».
© HEC Paris
DOSSIER
60% des étudiants sont étrangers De aît, sUr ledît campUs, 60% des ÉtUdîants sont Étrangers, Un chîfre en constante aUgmentatîon qUî a eU poUr consÉqUence de aîre ÉvolUer la langUe d’enseîgnement. Le rançaîs cède de plUs en plUs la place à l’anglaîs. C’est le cas poUr la plUpart des masters. Et poUr caUse… 105 natîonalîtÉs sont prÉsentes sUr le campUs de JoUy-en-Josas dont Une majorîtÉ d’Allemands, d’Italîens, d’Espagnols. une donnÉe qUî, selon JUlîen ManteaU, dîrecteUr dU dÉve-loppement et de la stratÉgîe, programmes prÉ-expÉrîence d’HEC Parîs, ne doît rîen aU hasard : «Notre objectî, c’est d’être la bUsîness school de rÉÉrence en EUrope. NoUs tenons à avoîr Une masse crîtîqUe en termes de volUme d’ÉtUdîants eUropÉens car notre vocatîon, c’est de soUtenîr l’Économîe eUropÉenne en ormant ses UtUrs dîrîgeants». Reste qUe ce ormîdable meltîng-pot ne va pas nÉcessaîrement de soî. Le mÉlange doît être stîmUlÉ et entretenU, Une mîssîon dÉvolUe notamment aUx assocîatîons d’ÉtUdîants. «AU dÉbUt, chaqUe natîonalîtÉ crÉaît sa propre assocîatîon. DepUîs Un peU plUs de cînq ans, les ÉtUdîants
10
Le campus d’HEC
JANVIER 2020N° 34
Un Livre Blanc à lire et relire
Cet article a d’abord ÉtÉ publiÉ dans le Livre Blanc «L’enseignement supérieur français, acteur mondial» rÉalisÉ par HEADway Advisory avec Audencia et Neoma. Il est téléchargeabke en intégralitéici.
L’ESSENTIEL Du SuP
PRÉPAS
se mÉlangent aU seîn des dîfÉrentes organîsatîons et îls apprennent à mener des actîons ensemble, Une bonne prÉ-paratîon poUr leUr carrîère UtUre, car îls seront toUs amenÉs à travaîller avec des personnes Étrangères même s’îls restent en France dans Une entreprîse rançaîse», explîqUe JUlîen ManteaU. Des rencontres întercUltUrelles qUî, par aîlleUrs, changent la vîsîon dU monde et la açon de l’apprÉhender : Un ÉtUdîant d’HEC partî aîre Un voyage de sîx moîs de la Terre de eU jUsqU’aU MexîqUe, a aînsî rÉUssî à n’être hÉbergÉ qUe par des alUmnî HEC toUt aU long de son pÉrîple. «C’est Une extraordînaîre opportUnîtÉ poUr eUx sUr le plan personnel et pro-essîonnel maîs cela n’empêche pas Une dîversîtÉ de comportements ; certaîns sont davantage replîÉs sUr leUr commU-naUtÉ qUe d’aUtres. NoUs veîllons donc à ce qUe cette dîversîtÉ soît efectîve sUr le campUs», ajoUte JUlîen ManteaU.
Apprendre à travailler ensemble Cette dîversîtÉ est devenUe Une rÉalîtÉ poUr la plUpart des grandes Écoles de commerce rançaîse. Aînsî à AUdencîa, împlantÉe à Parîs et à Nantes, les ÉtU-dîants Étrangers sont Également de plUs en plUs nombreUx. 25 natîonalîtÉs s’y côtoîent aUjoUrd’hUî. Selon Desî Schmîtt, dîrectrîce des relatîons înternatîonales, « cela transorme la vîe de l’École en proondeUr, sUrtoUt poUr les ÉtUdîants rançaîs qUî dès le dÉbUt de leUrs ÉtUdes apprennent à travaîller avec d’aUtres na-tîonalîtÉs. Ils acqUîèrent cette compÉtence et cette oUvertUre d’esprît jUste en vîvant sUr le campUs, Une adaptatîon qUî opère dans les deUx sens. ChacUn doît aîre Un pas vers l’aUtre, c’est la rÉalîtÉ de la vîe proessîonnelle qUî les attend». Et poUr mîeUx les prÉparer, l’École a înstîtUÉ Une mÉthode pÉdagogîqUe en petîts groUpes composÉs de Françaîs et d’Étrangers, Un oUtîl eicace poUr se conronter à d’aUtres modes de travaîl. «C’est întÉressant de voîr qUe selon les natîonalîtÉs, la açon
DOSSIER
Des associations étudiantes pour mieux accueillir les étudiants étrangers
Accueillir des étudiants étrangers, c’est bien.Les întÉgrer, c’est mîeUx. Et c’est la mîssîon qUe s’assîgnent des assocîatîons d’ÉtUdîants prÉsentes en nombre sUr les campUs des grandes Écoles. A AUdencîa, la strUctUre en qUestîon, crÉÉe îl y a vîngt-cînq ans, a poUr nom IC Team. «NoUs avons poUr bUt de crÉer des lîens entre ÉtUdîants rançaîs et Étrangers et d’întÉgrer aU mîeUx ces dernîers. Vîa des CampUs toUr, des actîvîtÉs « îce breakîng », des vîsîtes de Nantes, des Évènements…, on essaye de les mettre à l’aîse, on les încîte à aîre connaîssance avec les aUtres jeUnes et on rÉpond à toUtes leUrs qUestîons d’ordre pratîqUe. une dÉmarche qUî porte ses rUîts, d’aUtant qUe c’est de plUs en plUs ancrÉ dans les mentalîtÉs qU’îl aUt se mÉlanger», confie Candîce PîsîoU, prÉsîdente de IC Team.
Faire le lien entre les étudiants français et étrangers.A Neoma, le bUreaU de l’înternatîonal est aUjoUrd’hUî prÉsîdÉ par LÉa Dos Reîs Sîlva, Une jeUne Franco-PortUgaîse arrîvÉe à l’École en septembre 2018 après Une classe prÉparatoîre : «Mon envîe de m’împlîqUer dans cette strUctUre a ÉtÉ îmmÉdîat, înflUencÉe par Une vîe dÉjà rîche de voyages mUltîples et Une appÉtence prononcÉe poUr la dÉcoUverte de noUvelles cUltUres». Son assocîatîon qUî compte 40 membres a poUr objectî d’accUeîllîr et d’întÉgrer les ÉtUdîants Étrangers entre eUx et parmî les Françaîs. Ses oUtîls poUr y parvenîr : l’accUeîl sUr le campUs, l’organîsatîon de soîrÉes, de joUrnÉes à thème, de voyages dans des capîtales eUropÉennes... «OccUper ce poste m’ÉpanoUît sUr Un plan personnel. Je savaîs qUe je poUvaîs y mettre de la rîgUeUr et aîre le lîen entre les ÉtUdîants rançaîs et Étrangers. Cela me permet aUssî de proposer Un accUeîl, comme j’aîmeraî être accUeîllîe à Boston, mon objectî de l’annÉe prochaîne», ajoUte LÉa.
11
JANVIER 2020N° 34
Mettre en contact les étudiants entre eux.L’assocîatîon qUe prÉsîde Lea est organîsÉe par pôle - commUnîcatîon, soîrÉe, event, etc. – afin d’accroïtre son eicacîtÉ et rendre possîble l’Émergence de noUveaUx projets. «NoUs soUhaîtons mettre en place des soîrÉes à thème hebdomadaîres consacrÉes à Un pays oU à Un contînent afin de dÉcoUvrîr la cUltUre de cette rÉgîon dU monde, ses habîtUdes alîmentaîres… vîa des exposÉs. Cela demande beaUcoUp d’organîsatîon», concède LÉa qUî par aîlleUrs ne chôme pas poUr qUe l’assocîatîon atteîgne ses objectîs : les voyages en EUrope permettent de renorcer la cohÉsîon entre les ÉtUdîants, les joUrnÉes înternes à l’École, les welcome days, organîsÉes avec des assocîatîons rançaîses, avorîsent l’întÉgratîon des Étrangers, qUî sont Également sollîcîtÉs poUr prÉsenter leUr UnîversîtÉ lors des « înternatîonal days » afin d’aîder les locaUx à s’orîenter. «ToUtes ces actîvîtÉs noUs permettent d’accUeîllîr et d’întÉgrer, et aUssî de mettre en contact les ÉtUdîants entre eUx sUr Un plan acadÉmîqUe et estî. Maîs noUs poUvons encore noUs amÉlîorer : certaîns Étrangers ont tendance à se regroUper entre eUx. Il aUt îmagîner de noUveaUx types d’actîons poUr Évîter cela : dUrant les event, toUt le monde se parle maîs dans la vîe de toUs les joUrs, noUs poUvons aîre encore mîeUx», confie LÉa. CUtberto LUna Reyes, ÉtUdîant mexîcaîn en troîsîème annÉe dU programme grande École à Neoma, y a troUvÉ son compte : «Après presqU’Un an passÉ îcî, je me sens întÉgrÉ. Je connaîs pleîn de monde. Je partîcîpe à beaUcoUp d’actîvîtÉs organîsÉes par l’assocîatîon où je rencontre des premîères et des deUxîèmes annÉes. A mon nîveaU, les ÉtUdîants travaîllent beaUcoUp». une expÉrîence qUî lUî a donnÉ envîe de revenîr en EUrope poUr efectUer Un stage afin de mîeUx s’împrÉgner de la cUltUre dU vîeUx contînent, sîgne qUe son sÉjoUr en France lUî a plU. Il confie : «En rentrant chez moî, je raconteraî qUe les Françaîs sont plUs sympas et plUs oUverts qUe ce qUe l’on croît aU MexîqUe !»