Essentiel Prépa n°29 - juillet 2019
30 pages
Français

Essentiel Prépa n°29 - juillet 2019 , magazine presse

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication
30 pages
Français
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Essentiel Prépa n°29 - juillet 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2019
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

juIllet 2019|N° 29
PréPAS éCoNoMIqueS et CoMMerCIAleS ENTRETIENS DÉBAT tawhîd ChTîOUî (EmLYOn BS) lEs GRandEs ÉcOLEs mîsEs aU dÉfi DEnîs GUîbaRd (IMt BS) d’accROïTRE LEUR dîvERsîTÉ sOcîaLE jEan-GUY BERnaRd (eM NORmandîE)
ANALYSE ALaîn jOYEUx REvîEnT sUR LEs adapTaTîOns dE La fiLîèRE eC aU nOUvEaU bac
CONgRÈS 2019 De l’APHEC : UN MîNîSTRe À la ReNcONTRe DeS pROFeSSeURS De claSSeS pRÉpaRaTOîReS
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
« Vous êtEs tout CE quE j’AImE »
C’ÉTaîT UnE vîsîTE TRès aTTEndUE. POUR La pREmîèRE Oîs Un mînîsTRE dE L’edUcaTîOn s’EsT REndU aU cOngRès dE L’APHeC (AssOcîaTîOn dEs pROEssEURs dEs cLassEs pRÉpaRaTOîREs ÉcOnOmîQUEs ET cOmmERcîaLEs). C’ÉTaîT LE samEdî 8 JUîn sUR LE campUs ROUEnnaîs dE NEOma BS Où 300 pROEssEURs OnT ÉcOUTÉ Un mînîsTRE vEnU LEs RÉcOnORTER dès L’EnTamE dE sOn dîscOURs d’Un «VOUs êTEs TOUT cE QUE J’aîmE»…
éDIto + SoMMAIre
un RÉcOnORT bîEnvEnUE.Le présîdenT de l’APHEC, Alaîn JoyeUx, avaîT planTé le décor : «NoUs avons échangé avec beaUcoUp d’acTeUrs eT je sUîs plUs opTîmîsTe aUjoUrd'hUî sans poUr aUTanT avoîr des réponses – depUîs le 18 mars - à ToUTes nos qUesTîons.» ET d’însîsTer : «Le pîre seraîT l’îmmobîlîsme qUî assUreraîT Un déclîn long maîs assUré de noTre filîère. NoUs devons garder noTre excellence académîqUe ToUT en évolUanT ». ET Jean-Mîchel BlanqUer éTaîT là poUr monTrer le cap : «L’enseîgnemenT sUpérîeUr dans son ensemble doîT évolUer vers des premîères années qUî donnenT, comme en classe préparaToîre, Une ossaTUre qUî peUT êTre înspîranTe.» «Le Travaîl accomplî dans les CPGE peUT êTre înspîranT poUr les UnîversîTés avec des convergences pédagogîqUes dans Une logîqUe propédeUTîqUe.» «J’aî besoîn de voUs comme poînTs de repères.» Les complîmenTs éTaîenT là avanT Une longUe explîcaTîon d’Une réorme dU bac qUî doîT mîeUx préparer à l’enTrée dans l’enseîgnemenT sUpérîeUr. qUELLE « ÉvOLUTîOn » dEs cLassEs pRÉpaRaTOîREs eC ?QUî dîT dîsparîTîon des filîères dU bac dîT aUssî évolUTîon poUr les classes préparaToîres économîqUes eT commercîales eT leUrs 20 000 élèves. «NoUs Travaîllons avec les Grandes écoles poUr prendre acTe qU’îl n’y a plUs de filîères eT donc Une plUs grande dîversîTé de profils. ResTe à TroUver Une ormUle d’enseîgnemenT adéqUaTe pendanT les prépas avec des épreUves finales possédanT des coeicîenTs dîférenTs – voîre des qUoTas réservés – poUr préserver ceTTe dîversîTé de profils. La réflexîon eT les concerTaTîons sonT en coUrs, le mînîsTère de l’EnseîgnemenT sUpérîeUr s’esT emparé de la qUesTîon : noUs y Travaîllons !», sîgnîfie le provîseUr dU lycée LoUîs-Le-Grand, Jean BasTîanellî. Les classes préparaToîres économîqUes eT commercîales seronT donc amenées à se réînvenTer noTammenT en oncTîon dU nîveaU de maThémaTîqUes de leUrs élèves. Dans Un docUmenT remîs aU MESRI, Alîce GUîlhon, présîdenTe dU ChapîTre des Grande écoles de managemenT aU seîn de la Conérence des Grandes écoles eT dîrecTrîce de Skema, eT Alaîn JoyeUx însîsTenT poUr qU’on maînTîenne des exîgences en maThémaTîqUes qUî « explîqUenT largemenT la domînaTîon des Grandes Écoles rançaîses dans les classemenTs înTernaTîonaUx, noTammenT dans le domaîne financîer». Dans ce schéma, soUhaîTé aUssî bîen par les Grandes écoles qUe pas les proesseUrs de classes préparaToîres - eT aUqUel Jean-Mîchel BlanqUer semble avoîr donné son împrîmaTUr lors de son dîscoUrs -, deUx enseîgnemenTs de maThémaTîqUes se côToîeraîenT : l’Un en «maThémaTîqUes approondîes», correspondanT à l’acTUelle ECS, l’aUTre en «maThémaTîqUes applîqUées» cor-respondanT à l’acTUelle ECE. N’en resTenT pas moîns bîen des qUesTîons. ET d’abord la capacîTé qU’aUronT oU pas cerTaînes classes préparaToîres «de proxîmîTé» à délî-vrer ToUs ces enseîgnemenTs. Maîs sUrToUT la qUesTîon d’Une évenTUelle créaTîon de qUoTas poUr chacUne de ces filîères lors des concoUrs.
Olivier Rollot, rédacteur en chef
ORollot
2
sOMMaîRe
45
6
7
9
11
JuILLEt 2019N° 29
LES ESSENTIELS DU MOIS
• 200 millions pour HEC • Expérience étudiante à 360°et leaders à BSB • ESC Clermont ouvre son premier campusà l’étranger • Neoma décrypte les trajectoiresde ses étudiants • TBS intègre le Babson Collaborativefor Entrepreneurship Education L'Institut Polytechnique de Paris ociellement créé U7 : une alliance pour le G7 Emploi : les Grande écoles ne peuventpas suivre la demande des entreprises Qui a le plus d’inuence sur Twitter ?
PUBLI INFORMATION
12 • L’internationalisation du Programme Grande École se renforce 20#ThinkForward, • ou l’art d’être indiscipliné
ENTRETIENS
14Alain Joyeux • (Président de l’APHEC) 17 • Tawhid Chtioui (Président du directoire, directeur général de emlyon BS) 24 • Jean-Guy Bernard(Directeur général de l’EM Normandie) 27Denis Guibard • (Directeur de l’Institut Mines Télécom BS)
DÉBAT
32 • Les Grandes écoles mises au déï d’accroître leur diversité sociale
« L’Essentiel du sup »esT Une pUblîcaTîon dU groUpe HEADway Advîsory, SAS aU capîTal de 30000 €, RCS 53298990200046 Parîs, CPPAP 0920W93756, 33, rUe d’AmsTerdam, 75008 Parîs. Directeur de la publication:SébasTîen Vîvîer-LîrîmonT. Rédacteur en chef :Olîvîer RolloT (o.rolloT@headway-advîsory.com). Responsable commerciale :Fanny Bole dU ChomonT (.boledUchomonT@headway-advîsory.com). Création graphique et mise en pages:Élîse GodmUse / olo. édîTîons Photo de couverture:NEOMA BS
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
l’eSSeNtIel Du MoIS
200 MîllîONS pOUR HEC Plus de 110 millions avaient été collectés lors de sa précédente campagne de înancement. Avec sa fondation HEC espère bien aujourd'hui doubler la mise. Un côTé des besoîns de înancemenT deréconcîlîe la perormance économîqUe avec l’împacT plUs en plUs élevés poUr répondre à lasocîal eT envîronnemenTal eT relèTe ToUTe la dîversîTé plUsDles moyens de sUbvenîr aUx besoîns de ses écolesTenîr les eorTs de recrUTemenT de proesseUrs concUrrence înTernaTîonale, de l’aUTre Unede noTre socîéTé ». chambre de commerce eT d’îndUsTrîe qUî n’a Le premîer objecTî de ceTTe campagne sera de soU-avec la chUTe de ses ressoUrces, nombreUses sonT d’excellence. «AUjoUrd'hUî noTre raTîo esT de 30 éTU-les Grandes écoles de managemenT à la recherche de dîanTs poUr Un proesseUr qUand nos concUrrenTs noUvelles ressoUrces. Grâce à son réseaU d’ancîens amérîcaîns sonT à Un poUr dîx eT eUropéens à Un parTîcUlîèremenT pUîssanT HEC saîT mîeUx qUe ToUTe poUr qUînze», remarqUe PeTer todd qUî annonce 11 aUTres mobîlîser ancîens eT enTreprîses poUr soUTenîr noUveaUx recrUTemenTs ceTTe année «La dîérence son développemenT. 70 mîllîons d’eUros de dons eT de prîncîpale enTre les meîlleUres UnîversîTés aU monde promesses de don onT d’ores eT déjà éTé réUnîs poUr eT les aUTres esT l’împacT de la connaîssance qUî y esT ceTTe noUvelle campagne, grâce aU soUTîen înancîer de prodUîTe : change-T-elle l’enseîgnemenT, les bUsîness 8 000 donaTeUrs, donT 18 % à l’înTernaTîonal, eT de 43 model, les polîTîqUes pUblîqUes oU la socîéTé ? Les enTreprîses parTenaîres. «La qUesTîon de la pérennîTé chaîres sonT Un véhîcUle essenTîel poUr aTTîrer oU dU modèle économîqUe d’HEC se TroUve aU cœUr de conserver à HEC les enseîgnanTs chercheUrs qUî ceTTe campagne de levée de onds. NoTre objecTî prodUîsenT eT TransmeTTenT de la connaîssance à ce esT de mobîlîser plUs orTemenT eT plUs largemenT nîveaU d’împacT», soUlîgne JacqUes Olîvîer, doyen de les alUmnî eT les enTreprîses à parTîcîper à l’évolUTîon la acUlTé eT de la recherche d’HEC. de leUr école, à l’însTar de ce donT bénéîcîenT les bUsîness schools înTernaTîonales», explîqUe OlîvîerAccroitre la diversité sociale Sevîllîa, le présîdenT de la FondaTîon HEC qUand, le Le deUxîème axe aUqUel les sommes recUeîllîes par dîrecTeUr général d’HEC, PeTer todd, rappelle qUela FondaTîon seronT consacrées esT sa dîversîTé so-«le modèle mondîal domînanT des bUsîness schoolscîale alors qU’aUjoUrd'hUî le versemenT des boUrses esT de s’appUyer sUr son réseaU, ses ancîens, lesreprésenTe 50 % des ressoUrces de la ondaTîon. enTreprîses, poUr se înancer». «Le nombre d’élèves recevanT Une boUrse sUr des crîTères socîaUx aU seîn dU programme Grande École « Impact Tomorrow » esT passé de 5 % à 18 % ces dîx dernîères années», Alors qU’elle se sîTUe aUjoUrd'hUî dans le Top 25, l’am-rappelle Hélène Bermond, délégUée à l’égalîTé des bîTîon réaîrmée d’HEC resTe de aîre bîenTôT parTîe chances de l’école. Dans le même esprîT, HEC soU-des dîx meîlleUres bUsîness schools mondîales. Dans haîTe poUrsUîvre plUs orTemenT la «ormaTîon d’Une l’esprîT de sa base lîne « tomorrow îs oUr BUsîness », généraTîon de dîrîgeanTs capables de aîre ace à la campagne « ImpacT tomorrow » a poUr ambîTîon de l’Urgence des déîs socîaUx eT envîronnemenTaUx eT l’aîder à «créer Un noUveaU modèle de bUsîness school de porTer les modèles înclUsîs eT soUTenables aU e poUr leX XIsîècle, Une noUvelle école de pensée qUî nîveaU envîronnemenTal».
Enîn, la campagne de levée de onds permeTTra d’ac-célérer la rénovaTîon dU campUs alors qUe les projeTs de déménagemenT dU côTé de l’Ecole polyTechnîqUe onT éTé déînîTîvemenT abandonnés. «La créaTîon de l’Agora, Un noUveaU cenTre de vîe sUr le campUs, le développemenT d’allîances sTraTégîqUes avec des însTîTUTîons TechnologîqUes de réérence eT le déve -loppemenT d’Un campUs dîgîTal sonT aUTanT de poînTs sTrUcTUranTs poUr s’împoser d’îcî 2030 comme Un campUs eUropéen de réérence», conclUT PeTer todd.
© HEC Paris
4
JuILLEt 2019N° 29
En brEf
Anne-Lucie Wack reconduite à la tête de la CGE
Sans surprise (elle était la seule candidate), la directrice de Montpellier SupAgro Anne-Lucie Wack, 54 ans, a été réélue présidente de la Conférence des Grandes écoles pour un troisième mandat de deux ans. Depuis 2015 elle aura su imposer une présidence « bienveillante », particulièrement appréciée par ses mandants, qui a contribué à rapprocher les points de vue avec la Conférence des présidents d'université dans une période marquée par bien des tensions. Elle a également su négocier efîcacement avec le MESRI pour préserver le modèle des Grandes écoles. Celles-ci ont donc décidé de continuer à lui faire conîance alors que s’amorcent de nouvelles grandes manœuvres dans les regroupements. Autour d’Anne-Lucie Wack, le bureau de la CGE est maintenant constitué de : • Laurent Champaney, directeur des Arts et Métiers, vice-président écoles (réélu) ; • François Darmon, trésorière (réélue) ; • Alice Guilhon, directrice de Skema BS et présidente du Chapitre des Grande écoles de management, vice-présidente écoles (nouvellement élue qui succède à Loïck Roche) ; • Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille, secrétaire (nouvellement élu) ; • Yves Portelli, vice-président entreprises (réélu).
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
l’eSSeNtIel Du MoIS
EXpÉRîeNce ÉTUDîaNTe À 360° eT leaDeRS À bsb
À l’occasion de ses oraux Burgundy SB a proposé cette année aux étudiants une expérience étudiante à 360° "Lead For Change", qui leur permet de découvrir toutes les dimensions de l’Ecole et en particulier son positionnement tourné vers l’étudiant et surtout sa vision, celle d’une école qui « accompagne ses élèves dans la construction d’un projet profes-sionnel à impact positif, et pour donner du sens à leur vie professionnelle ». À par-tir de la rentrée, les élèves qui intégreront
BSB pourront proîter du cycle de confé-rences "Meet-Up Inspiring Leaders", avec les venues sur le campus tout au long de l’année de Pauline Laigneau (Gemmyo), Raphaël Enthoven (philosophe), Adrien Aumont (KissKissBankBank) ou encore Eric Heip (ancien n° 2 du RAID). Après la venue de Muhammad Yunus en fé-vrier 2019, c’est un autre Prix Nobel qui interviendra à BSB dès la rentrée : Al-vin Roth, Prix Nobel d’Économie 2012.
EsC CleRMONT OUvRe SON pReMîeR caMpUS À l’ÉTRaNgeR
Adossé à la Guangdong Polytechnic of Science and Technology – classée dans le top 40 des 1400 universités profession-
nelles en Chine –, le campus chinois du Groupe ESC Clermont a été inauguré le 10 avril dernier. Sur 1200 m2 il est situé à Zhuhai et donc tout proche de Macao et à moins de deux heures de Hong-Kong, Canton et Shenzhen. Un programme un-dergraduate en double diplôme a d’ores et déjà débuté en septembre 2018 avec une première promotion de 95 étudiants, dont les meilleurs rejoindront le campus de Clermont pour une période de deux ans.
5
L’international au cœur de l’enseignement supérieur français
Accords internationaux, séjours d’échanges académiques, doubles diplômes, professeurs et étudiants venus du monde entier, campus à l’étranger, l’enseignement supérieur
JuILLEt 2019N° 29
français a largement investi le champ international. Alors que la France connaît une augmentation régulière du nombre de ses étudiants qui s’expatrient (+70 % entre 2006 et 2016), elle reçoit quasiment trois fois plus d’étudiants internationaux qu’elle n’en envoie chaque année à l’étranger : 245 000 pour 90 500. Promu par Audencia BS et Neoma BS, réalisé par le cabinet HEADway Advisory, c’est tout cet univers que se propose de faire découvrir le Livre Blanc "L'enseignement supérieur français, acteur mondial".
© BSB
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
l’eSSeNtIel Du MoIS
JuILLEt 2019N° 29
nEomA DÉcRYpTe leS TRaJecTOîReS De SeS ÉTUDîaNTS par Tîr d’Une analyse des parcoUrs îndîvî-Dans le même esprîT d ’îndîvîdUalîsaTîon desGEM etUnlylancent un chatbot pour améliorer dUels de ses 60 0 0 0 dîplômés îssUs desparcoUrs, NEOMA déploîe plUsîeUrs espaces le Inancement des études À dî érenTs réseaUx en lîgne, NEOMA enTendédUcaTîs înnovanTs sUr ses campUs : les « AUg-47 % des étudiants aUjoUrd'hUî « décr ypTer les TrajecToîresmenTed Learnîng Rooms », qUî revîsîTenT la salle de Grenoble École de îndîvîdUelles qUî permeT TenT d ’accéder à chaqUe de classe en créanT Un envîronnemenT qUî peUTManagement (GEM) înancent leurs études par T ype de méTîer oU de posTes ». «L’analyse de cesse Transormer Très rapîdemenT, eT les « Workîng un prêt bancaire et 11 % ont Traje c Toîre s proe ssîonne lle s p e rme T d ’îde nTîîe rPods », de noUveaUx espaces connecTés se déclî-essuyé au moins un refus de prêt ! C’est la conclusion de s îndîca Te Ur s Tan g îble s sUr le s é Tap e s clé d ’UnnanT soUs orme de cabînes conîg Urées comme d’une enquête menée parcoUrs-», soUlîgne Delphîne ManceaU, la dîrec îTales.des salles de Travaîl dîg conjointement par GEM et Trîce générale de NEOMA BUsîness School. Dès lal’organisme d’aide à l’accès aux études Unly. Ensemble renTrée 2019, NEOMA proposera à ses éTUdîanTs ils proposent désormais l ’accès à ceT Te applîcaTîon leUr o ranT Une vîsîonle « GEM Financial Advisor » : un chatbot, un déTaîllée sUr les parcoUrs des dîplômés de l’Ecole, simulateur de prêt et des en mêlanT înTellîgence collecTîve eT Technolog îe. conseils pédagogiques sur https://înancial-advisor. «L’é TU dîan T c ar rîè re dans le dîg v îsan T Un e î T al grenoble-em.com. marke Tîn g e n A sîe p oUrra îde n Tîîe r, e n qUe lqUe s clîcs, le parcoUr s acadé mîqUe, le s de s Tîna Tîons L’objectif est triple : d ’é chan g e, le s T y p e s d e s Ta g e ré alîsé s par le s • aider les étudiants et leurs parents à se projeter dans le dîp lô m é s qUî aUjo Urd ’ hUî o c cUp e n T c e T y p e d e înancement des études et à onc Tîons», explîqUe Delphîne ManceaU.explorer les dispositifs à leur © Audencia disposition : offres de prêt, bourses, alternances, jobs ; • proposer une solution de înancement adaptée au tbs îNTÈgRe le baBSON COllaBORaTîveau salaire moyen de sortie parcours de l’étudiant et prévisible. L’alternance FOR ENTRepReNeURShîp EDUcaTîONannée permet même à 68 % accessible dès la deuxième des étudiants à épargner TBS est la première école de manage-• la formation constante de ses professeurs;pendant leurs études • expliquer le vocabulaire ment française à devenir membre duBab-à des pédagogies innovantes; înancier et les implications son Collaborative for Entrepreneurship • l’animation et la participation au réseau;de chaque décision. Education. Fondé et sponsorisé parBab-son College, ce réseau mondial réunit des• la création et le partage de contenus 25 % des étudiants du établissements d’enseignement supérieurpédagogiques novateurs; Programme Grande École « reconnus pour leur expertise en matièrede GEM sont boursiers. • la participation des étudiants aux de formation à l’entrepreneuriat ». Les Pour un étudiant sur cinq, programmes développés par le réseau; un des parents a un niveau membres sont invités à contribuer aux ac-de formation équivalent ou tions menées par le réseau qui sont articu-• l’engagement au sein d’un écosystème inférieur au bac. Pour des lées autour de 5 grands axes:pour l’éducation entrepreneuriale.raisons înancières, 17 % des © Manuel Huynh étudiants répondants ont dû renoncer à un besoin primaire (soins, nourriture…) et 46 % ont renoncé à des activités en Les juniors entreprisesà en créer de nouvelles,«Au début il s’agissait defavorisent souvent les anciens lien avec les études (départ fêtent leurs 50 ansparticulièrement dans les faire connaître l’entreprisemembres de leur recrutement. à l’étranger, study trip, stage universités où elles sont aux étudiants. Avec leRésultat : l’élection à la tête de intéressant peu rémunéré…). C’est le premier mouvementmoins présentes que dans les développement des stagesla JE est un moment majeur associatif étudiant deGrandes écoles», expliquentnous sommes aujourd'huidans la vie des Grandes France avec plus de 22 000 Bastien Nussbaumer etparfois en concurrence avecécoles et elles bénéîcient membres et 200 JE. La Pierrick Lallemand, présidentles stagiaires», remarquesouvent des meilleurs Confédération nationale des et vice-président de la CNJE. Bastien Nussbaumer. Mais locaux. Certaines, comme junior-entreprises (CNJE) a avec un plus indéniable : une Escadrille chez TBS, ont une Aujourd'hui les juniors célébré ses 50 ans le 26 juin marque qui réalise chaque notoriété qui va au-delà de entreprises ont essaimé au ministère de l’Économieannée plus de 9 millions deleur école de rattachement. bien au-delà des Grandes et des Finances. «Notrechiffre d’affaires et regroupe écoles - tous les Sciences mission est d’accompagner500 000 anciens. Très îers de Po en comptent même les 200 structures et d’aiderleur passage par une JE et qui une – et ont bien évolué.
6
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
l’eSSeNtIel Du MoIS
L'INSTîTUT POlYTechNîQUe De PaRîS OicîelleMeNT cRÉÉ
Rassemblant l'École polytechnique, l'ENSTA Paris, l'ENSAE Paris, Télé-com Paris et Télécom SudParis, l'Éta-blissement public expérimentalInstitut Polytechnique de Parisa ofîciellement été créé par décret le 31 mai 2019. Dès 2019, l’IPP portera des programmes dis-pensant le diplôme de master et de doc-torat. Il délivrera également l'habilita-tion à diriger des recherches. Les écoles
qui composent l’IPP sortiront prochai-nement de l'Université Paris-Saclay. Une convention liera cependant les deux éta-blissements aîn de « déînir les moda-lités de poursuite de leurs collabora-tions et de garantir la bonne gestion et les conditions d'accès de tous aux équi-pements et projets mutualisés ». Trois écoles changent de nom et deviennent, respectivement, ENSTA Paris, ENSAE Paris et Télécom Paris. Toutes les écoles afîcheront désormais leur appartenance à IP Paris dans leur logo.
u7 : UNe allîaNce pOUR le G7
«Nous voulons créer en réseau de très grandes universités mondiales avec des universités d’excellence. L’élitisme n’est pas un grand mot. Nous avons besoin d’une société équilibrée et d’une élite. Le sujet est ce que toute notre société soit re-présentée dans cette élite.» Dans le cadre de la présidence française du G7, Frédé-
rique Vidal a porté le 5 juin sur les fonts baptismaux une alliance de 45 universités du monde entier, dont HEC Paris, prési-dée par le directeur de Sciences Po, Fré-déric Mion: l’U7. Cette alliance tiendra son premier sommet mondial à Sciences Po les 9 et 10 juillet prochain.
7
JuILLEt 2019N° 29
L'Institut Polytechnique de Paris re-groupe cinq écoles, toutes présentes sur le plateau de Saclay d'ici la în 2019, qui rassemblent 840 enseignants-chercheurs dans 30 laboratoires, 7600 étudiants dont près de 1 000 doctorants. Un partena-riat a été conclu entre IP Paris et HEC Paris dans le but de créer une alliance académique pluridisciplinaire dans les domaines de la Technologie et de l'Inno-vation Business.
Un MOOC pour la « construction d’une société apprenante »
Depuis le 20 juin il est possible de suivre les cours duMOOC “Vers une Planète Apprenante”duCentre de Recherches Interdisciplinaires, destiné spéciîquement aux acteurs de l’éducation, de l’enseignement, de l’apprentissage et de la formation. À mi-chemin entre MOOC et documentaire, il
donne la parole aux acteurs de la société apprenante. En compagnie deMarie-Cécile Naves, l’apprenant part à la rencontre d’une trentaine de spécialistes, universitaires, professionnels et acteurs de terrain parmi lesquels Robert A. Lue (Faculty Director, HarvardX), Guy Etienne (Directeur, Collège Catts Pressoir, Haïti), Emmanuel Davidenkoff (Rédacteur en chef, Le Monde Campus), Najat Vallaud-Belkacem, etc.
2,1%
1,4%
2,7%
3,0%
2,4%
3,7%
26,6%
11,6%
8,3%
0,7%
2,4%
1,9%
totAL 29,0%
La politique globale de relations humaines dans l'entreprise
L'adéquation avec un projet professionnel
1,2%
0,3%
28,0%
3,2%
2,4%
InGénIEurs HommEsfEmmEstotAL 34,3%42,2%36,5%
totAL 33,9%
PréPAS
Le secteur d'activité de l'entreprise
9,8% 6,2% 3,2% 2,8%
34,3% 28,0%
Le contenu de la mission/du poste proposé
1,3% 0,3%
La politique de responsabilité so-ciétale de l'entreprise (RSE) Autre
Les perspectives d'évolution au sein de l'entreprise
1,4%
1,2%
1,3%
1,3%
1,0%
3,7%
0,9%
0,3%
1,2%
0,3%
0,6%
9
1,7% 100%
1,1% 100%
1,1% 100%
1,1% 100%
2,1% 100%
9,2%
15,3%
9,4%
8,6%
0,3%
6,1%
24,3%
8,0%
2,1%
2,9%
4,1%
27,0%
28,7%
3,2%
6,2%
6,3%
6,2%
8,2%
9,6%
3,0%
2,8%
9,2%
2,1%
mAnAGErs HommEsfEmmEs 23,4%34,0%
9,8%
2,8%
1,9%
4,0%
13,4%
10,9%
4,3%
5,1%
5,3%
25,5%
27,2%
28,2%
27,6%
3,7%
EnsEmbLE HommEsfEmmEs 31,4%38,0%
5,4%
4,5%
7,0%
9,4%
8,2%
9,2%
8,9%
2,5%
2,6%
2,5%
2,0%
L'absence d'alternative
La politique de responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE)
10,5%
9,8%
Le montant du salaire proposé
J'ai crée/repris mon entreprise
Autre EnsEmbLE
1,4%
1,5% 100%
1,4% 100%
1,4%
0,7%
1,4%
1,9%
1,4% 100%
1,9% 100%
0,4%
0,7%
2,3%
1,3%
0,4%
0,5%
1,3%
PrInCIPAL CrItèrE dE CHoIx PromotIon 2018 - EnquêtE 2019 Le contenu de la mission/du poste proposé
La notoriété de l'entreprise
Le secteur d'activité de l'entreprise
Le lieu géographique
esT-cE QU'On a Un TîTRE pOUR cE TabLEaU ?
JuILLEt 2019N° 29
l’eSSeNtIel Du MoIS
L’ESSENtIEL Du SuP
L'adéquation avec un projet professionnel
J'ai crée/repris mon entreprise
L'absence d'alternative
Le lieu géographique
La notoriété de l'entreprise
La politique globale de relations hu-maines dans l'entreprise
Le montant du salaire proposé
EMplOî : leS GRaNDe ÉcOleS Ne peUveNT paS SUîvRe la DeMaNDe DeS eNTRepRîSeS Avec un taux d’emploi en très légère hausse (89,5 % pour 89,4 % en 2018)mais surtout un salaire brut moyen annuel en augmentation signiîcative(34 920 € hors primes contre 34 122 € l’année dernière) l’embellie démarréeen 2015 se poursuit pour les diplômés des Grandes écoles. es dîplômés des écoles d'îngénîeUrs sonT lesnoTe Anne-LUcîe Wack, la présîdenTe de la Conérence e plUs avorîsés avec Un TaUx d’emploî qUî monTeenqUêTedes Grandes écoles, en présenTanT ceTTe 27 écLoles de managemenT sonT en emploî (avec Unedevons ToUjoUrs prendre garde à la qUalîTé de noTre à 91,2 % (eT Une haUsse des salaîres de 2,2 %)annUelle sUr «L’înserTîon des dîplômés des Grande alors qUe 87,9 % de leUrs homologUes desécoles». «NoUs allons vers Une croîssance maîs noUs haUsse de 2,6 % de leUrs rémUnéraTîons). 91,4 desrecrUTemenT. NoUs assUmons le aîT d’êTre sélecTî», emploîs sonT dans le secTeUr prîvé poUr 5,7 % dans lerappelle Alîce GUîlhon, vîce-présîdenTe de la CGE eT pUblîc alors qUe seUlemenT 2,8 % sonT non-salarîés.présîdenTe de son ChapîTre des écoles de managemenT. PoînT orT înédîT : 65,2 % des éTUdîanTs onT TroUvé Un unE înÉgaLîTÉ hOmmEs / EmmEs pERsîsTanTE emploî avanT même l’obTenTîon de leUr dîplôme, soîT 3 poînTs de plUs qUe la promoTîon sorTanTe dans l’enqUêTeDe Très bons résUlTaTs maîs Un bémol. L’écarT d’în-2018. «Nos éTUdîanTs sonT lîTTéralemenT aspîrés parserTîon comme de salaîre enTre les hommes eT les le marché de l’emploî. NoTre problème c’esT de ne pasemmes resTe en eeT împorTanT. «Il se caracTérîse parvenîr à ormer assez de jeUnes dîplômés poUr Unpar la dîérence dU TaUx d’emploî en CDI - 86,5 % poUr marché de l’emploî exTrêmemenT porTeUr. AUjoUrd'hUîles hommes conTre 75,6 % poUr les emmes – eT par sî nos eecTîs progressenT c’esT essenTîellemenT parl’écarT de salaîre observé enTre hommes eT emmes l’acTîon des écoles prîvées qUî sonT plUs réacTîves»,qUî esT de 6,08 %», noTe PeTer todd, dîrecTeUr gé-
Les perspectives d'évolution au sein de l'entreprise
85%
80%
95%
90%
75%
100%
JuILLEt 2019N° 29
70%
L’ESSENtIEL Du SuP
2019
2010
2016
2018
2017
31 000€
32 000€
36 000€
30 000€
34 000€
l’eSSeNtIel Du MoIS
2013
2014
2011
2012
salaîRe - lîeU De TRavaîl eN fRaNce taUX NeT D'eMplOî DeRNîÈRe pROMOTîON
10
2015
évOLUTîOn dU TaUx nET d'EmpLOî à 6 mOîs ET dEs saLaîREs
sALAIrE brut AnnuEL moyEn Hors PrImEs (frAnCE) deRNîÈRe pROMOTîON - ENQUTeS 2010 À 2019
DEs RÉmUnÉRaTîOns En haUssE dE 2,2 %
35 000€
PréPAS
néral d’HEC Parîs eT présîdenT de la commîssîon aval de la Conérence des Grandes écoles en charge de l’enqUêTe, qUî însîsTe sUr «le Travaîl qU’îl resTe à aîre poUr parvenîr à la parîTé eT pas seUlemenT en France maîs parToUT dans le monde occîdenTal». Anne-LUcîe Wack évoqUe de son côTé des «schémas socîéTaUx ancrés Très en amonT qUî amènenT les emmes à Travaîller dans des secTeUrs moîns rémUnéraTeUrs qUî explîqUenT égalemenT les dîérences de salaîre». ET de s’éTonner qUe «même dans les secTeUrs en Tensîon on TroUve des dîérenTîels emmes / hommes aU déTrîmenT des emmes».
Parmî les caracTérîsTîqUes qUî explîqUenT le décalage enTre les sexes, le acTeUr le plUs déTermînanT esT le sTaTUT cadre : 1,56 poînT dans l’écarT de salaîre hommes-emmes s’explîqUe par Une proporTîon moîndre des emmes ayanT le sTaTUT cadre.
33 000€
Le salaîre annUel médîan des dîplômés de 2018 esT de 35 000 € hors prîmes qUand îls sonT salarîés en France. C’esT 1 000 € de plUs comparé à la promoTîon sorTanTe dans l’enqUêTe de l’an dernîer. PoUr les hommes managers, îl esT à 36 500 €. Après le « creUx » des années 2013 eT 2014, on reTroUve en 2017 le nîveaU de salaîre d’embaUche observé en 2012. En 2019, le salaîre aTTeînT 34 900 € hors prîmes en moyenne poUr Un dîplômé TravaîllanT en France : de 34 600 € poUr les îngénîeUrs à 35 800 € poUr les managers. La remonTée observée depUîs 2017 amène la rémUnéraTîon avec prîmes à 41 300 € poUr les managers eT, à 38 300 € poUr les îngénîeUrs.
L’ESSENtIEL Du SuP
PréPAS
l’eSSeNtIel Du MoIS
qUî a le plUS D’îNflUeNce SUR tWîTTeR ? Pour la quatrième année consécutive HEADway Advisory a étudié l’inuencedes établissements d’enseignement supérieur et de leurs directions sur Twitter.Et force est de constater qu’en 2019 ce classement ressemble beaucoupà celui d’un classement académique plus classique.
InstItutIons : sCIEnCEs Po En têtE toUTes caTégorîes conondUes Scîences Po l’emporTe largemenT, sîx poînTs devanT HEC Parîs, en capîTalîsanT noTammenT sUr ses 107 000 abonnés. Maîs sans pa-voîser : avec seUlemenT 16 % son TaUx de reTweeT esT aîble. très loîn de l’unîversîTé de Lorraîne qUî prend Une Très belle Troîsîème place grâce à ses 48 % de reTweeT porTés par 13 000 abonnés beaUcoUp plUs împlîqUés qUe ceUx de Scîences Po oU d’HEC Parîs.
GRandEs ÉcOLEs dE cOmmERcE : HeC REpREnd LE LambEaU.SeUlemenT cînqUîème en 2018, HEC l’em-porTe ceTTe année devanT l’Iéseg eT sUrToUT AUdencîa en progressîon de qUaTre places (son înflUence progresse de 6 % eT c’esT la seUle école à progresser aînsî chaqUe année depUîs qUaTre ans).
unîvERsîTÉs : PaRîs 1 TOUJOURs En TêTE.Premîère en 2018, l’UnîversîTé Parîs 1 PanThéon-Sorbonne resTe leader ToUT en perdanT 9 % d’înflUence. Ex æqUo avec Parîs ToUT en ayanT beaUcoUp moîns d’abonnés, l’UnîversîTé de Lorraîne confirme son bon score de 2018 en progressanT encore de 6 % eT de hUîT places. troîsîème comme en 2018, l’UnîversîTé de NanTes esT celle qUî compTe le plUs grand nombre d’abonnés : près de 50 000.
GRandEs ÉcOLEs d’îngÉnîEURs : L’ecOLE pOLYTEch-nîQUE îmbaTTabLE.C’esT le classemenT le plUs sTable. Comme en 2018, comme en 2017 l’Ecole polyTechnîqUe l’emporTe Très largemenT - de 7 poînTs - devanT Mînes SaînT-ÉTîenne eT ESPCI Parîstech. QUaTrîème ArTs eT MéTîers Parîstech gagne deUx places porTées par ses qUelqUe 31 000 abonnés.
PErsonnALItEs : jEAn-mICHEL bLAnquEr s’ImPosE toUTes caTégorîes conondUes Jean-Mîchel BlanqUer s’împose Très largemenT en sUranT noTammenT sUr ses qUelqUe 138 000 abonnés. CerTes îl esT mînîsTre de l’édUcaTîon eT pas de l’enseîgnemenT sUpérîeUr maîs son înflUence s’exerce Très largemenT aU-dessUs de ce sTrîcT envîronnemenT, noTammenT avec la réorme
dU bac – premîer dîplôme de l’enseîgnemenT sUpérîeUr - qU’îl porTe. un seUl dîrecTeUr d’école oU présîdenT d’UnîversîTé aTTeînT le Top 20 : Jean-Françoîs Fîorîna poUr Grenoble EM.
PRÉsîdEnTs ET dîREcTEURs : GRandEs ÉcOLEs dE cOmmERcE ET UnîvERsîTÉs aU cOUdE à cOUdE.Comme en 2018 c’esT le dîrecTeUr général adjoînT de Grenoble EM, Jean-Françoîs Fîorîna, qUî l’emporTe dans ceTTe caTégorîe qUî regroUpe dîrecTeUrs généraUx eT présîdenTs d’UnîversîTé. Maîs ceTTe année c’esT Un aUTre dîrecTeUr d’école de commerce, STéphan BoUrcîeU, qUî arrîve à la deUxîème place d’où îl déTrône de peU le présîdenT de l’UnîversîTé Parîs-NanTerre, Jean-Françoîs BalaUdé, qUî le dépassaîT en 2018 sUr ce même podîUm.
rEspOnsabLEs : cOmmUnîcanTs ET acadÉmîQUEs TOUs pROchEs.« commUnîcanTs » d’écoles de DeUx commerce occUpenT les deUx premîères places de ce classemenT domîné comme les aUTres années par le dîrecTeUr de la commUnîcaTîon eT dU développemenT de Neoma BS, BenoïT Anger, devanT le dîrecTeUr de la commUnîcaTîon d’AUdencîa BS, Frank DormonT.
11
JuILLEt 2019N° 29
Étude réalisée par Julia Vadagnini
La méthodologie : HEADway Advisory utilise l’application Followerwonkpour calculer l’inuence de chaque compte Twitter sur une base 100. Cette année elle lui a annexé un indicateur de puissance en accordant un point supplémentaire à chaque compte tous les 10 000 abonnés (arrondi au rang inférieur). Followerwonk génère un score de « social authority » en prenant en compte non seulement le nombre d’abonnés à chaque compte mais aussi leur taux de retweet (qui marque l’intérêt des followers pour le compte), les URL citées (qui créent des liens) et le pourcentage de comptes Twitter abonnés. Followerwonk donne également un taux d’engagement, le nombre moyen de nouveaux followers par jour, le nombre total de tweets postés ainsi que le nombre moyen de tweets postés par semaine.
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents